-- La réunification --

Des Bonnets rouges s'en prennent à l’agence immobilière de la présidente des Pays-de-la-Loire au Mans

photo 1
Christelle Morançais (copie d'écran voeux 2019 sur le site Pays-de-la-Loire)
photo 2
photo twitter
photo 3
re zo re
photo 4
re zo re
photo 5
une quinzaine de Bonnets rouges

Nous avons appris que ce samedi 19 janvier 2019, le groupe « Frelons » se réclamant du mouvement des Bonnets rouges avait attaqué l’agence immobilière de la présidente de la région Pays-de-la Loire, Christelle Morançais, au Mans. Des oeufs et de la farine ont été projetés sur les fenêtres de l'agence lors d'une session intitulée «crêperie». Dans un tweet, Christelle Morançais a déclaré vouloir porter plainte.

46701_2.pngRéaction de Christelle Morançais sur Twitter

Pour rappel, l'association Bretagne Réunie a collecté 105 000 signatures d'habitants de Loire-Atlantique. 10% des électeurs de ce département ont signé une pétition pour qu'un référendum soit organisé et que le peuple soit consulté pour choisir sa région. Les sondages ont montré qu'une majorité des habitants de ce départements veulent rejoindre la région Bretagne.

Dans un communiqué le groupe explique que « Christelle Morançais , présidente de la région fantoche des Pays de Loire, est une farouche opposante de la Bretagne et de l'unité bretonne», elle avait en effet affirmé suite à la remise de la pétition que «le débat était clos». Une déclaration d'autant plus choquante pour les partisans de la réunification de la Bretagne depuis que l'on sait que jusqu'à 80% des Français sont favorables aux référendums d'initiatives citoyennes et que cette revendication des Gilets jaunes est une des plus populaires.

La loi Notre a aussi été remise en cause lors des débat organisés autour des maires avec le président de la République. Le déni de démocratie et d'écoute sont aussi une des doléances principales des Gilets jaunes.

Ces Bonnets rouges rappellent qu'il n' y a jamais eu de débat: «Les Bretons n'ont jamais été consultés.» Avant la réforme qui a abouti aux 13 régions actuelles, en avril 2014, 15 000 Bretons avaient manifesté à Nantes pour la réunification. En juin de la même année, ce fut 25 000 manifestants et 40 000 en septembre.

«On est en 2018 et rien n'a changé. On avait espéré qu'Emmanuel Macron allait faire évoluer la France vers une vraie démocratie girondine, que nenni ! Il est encore plus nationaliste-jacobin que Sarkozy et Hollande réunis» constatent les Frelons.

Document PDF 46701-frelons.pdf le communiqué complet. Source : collectif Frelons
Voir aussi :

Cet article a fait l'objet de 1351 lectures.
mailbox imprimer
la rédaction de l'ABP

Vos commentaires :

Peri loussouarn
Dimanche 20 janvier 2019

Tout l'humour de cette dame réside dans la conclusion de son message :

"La dégradation du climat est inquiétante, le dialogue démocratique doit reprendre le pas sur la violence."

Bien bien bien.

Pour rappel, les propos de Mme Morançais suite à la présentation des 105 000 signatures au conseil général de LA :

« La question a été tranchée en 2015 par la loi NOTRe. La Région Pays de la Loire, c’est cinq départements. Le départ de la Loire-Atlantique entraînerait son démantèlement. Pourquoi vouloir casser une région qui fonctionne ? ».

et bien parce que le dialogue démocratique doit l'emporter sur la violence chère M'dam !

Didier Lebars
Dimanche 20 janvier 2019

Ce sont les locaux professionnels de son mari et elle a décidé de porter plainte ? Etrange confusion des roles. Ca me rappelle l'emploi de la femme de Fillon, la SCI de la compagne de R. Ferrand.

Luigi Barsagli
Dimanche 20 janvier 2019

Vous croyez que sa carrière en prendrait un coup (ou son porte-monnaie) si elle devenait Président de la "Région des Pays de l'Ouest" (Elle pourrait même garder le logo des PdlL si elle le veut...pour le Maine, Anjou, Vendée, Poitou) entre Bretagne et Centre-Val-de-Loire ?

Jakez Lhéritier
Lundi 21 janvier 2019

Une des plus grandes des violences est d'avoir imposé par décret la séparation de La Loire Atlantique en 1941 et confirmée en 1956 par décret,de son territoire légitime la Bretagne.

La région des PDL a été refoulée en 1969 Non au référendum de De Gaulle,mais appliquée par des voleurs de la démocratie.:M Debré,O Guichard,F Mitterand,Fillon..,Auxiette,Clergeau,Retailleau,Hollande,Macron maintenant

C'est cette dame qui viole la démocratie comme ses prédécesseurs qui ont commençé.

Bravo ,les Bonnets rouges de cette action "fine" qui n'a pas dégradé ce local avec de la farine....

Lucien Le Mahre
Lundi 21 janvier 2019

Nouvelles ligériennes.

Région administrative de la plus haute antiquité et de ce fait respectée de tous, nos chers Pays-de-Loire viennent pourtant de subir les assauts d'un commando d'individus lourdement armés de projectiles non-conventionnels.

Cette clique de trublions (à l'évidence animés des intentions les plus noires sous couvert du bonnet rouge de leur inadmissible colère) s'en est sauvagement prise aux vitrages de l'agence dirigée par notre Présidente au point que, sans parler du traumatisme, les graves dégâts occasionnés par les assaillants nécessiteront l'intervention urgente d'un laveur de vitres.

La violence de ces agresseurs sans scrupules démontre on ne peut plus clairement leur incapacité à comprendre que notre République (Liberté Egalité Fraternité) repose sur le DDHR : "Droit Démocratique Hexagonalement Reconnu".

Celui-ci s'efforce de régler les problèmes du pays chez les "Sachants" d'En Haut - par souci évident d'efficacité vu leur niveau élevé - mais tout aussi louablement afin d'épargner au citoyen de base - trop peu souvent qualifié pour l'exercice - les pertes de temps, tracas, chamailleries et autres fâcheries allant de pair avec toute consultation populaire.

Il faut le dire : notre Région marche très bien ! Cela fait certes des jaloux - nous en avons une fois encore la preuve - mais pourquoi diable changerions-nous une équipe qui gagne ? Je vous pose la question !

Elle marche même d'autant mieux dans sa configuration actuelle que - simple hypothèse ancienne, réglée en 2014 - si on lui retirait le 44, elle s'effondrerait immédiatement comme un immeuble pétardé.

C'est dire, entre nous, la nécessité vitale de la maintenir en l'état ...

Ce n'est pas le cas de la Bretagne (B4 ou croupion si cela vous amuse !) qui arrive, elle, à vivoter tant bien que mal. Repoussons du coup toute forme d'égoïsme : la solidarité inter-régionale s'impose, avec le statu quo !

Et ... Dieu sait face à qui nous nous retrouverions, en cas de B5, comme ils disent ...

Oui, oui, je me comprends !...

Alors vous autres, perpétuels chicaneurs, enfoncez bien dans votre fichue caboche que, dans l'intérêt, euh, de TOUS, la loi NOTRe doit surtout être la VOTRe !

Rafig
Lundi 21 janvier 2019

Lucien Le Mahre : vous êtes un OVNI atteint de ligériose.

"Pays-de-Loire Région administrative de la plus haute antiquité et de ce fait respectée de tous". Vous sortez ces âneries d'où ? !!!

Qui étaient les monarques des PDL ? Bidon 1er, ou Pétain 41.

Si vous écrivez cela c'est que vous n'avez pas peur du ridicule ... qui ne tu pas. Par contre maintenir cette région qui n'est qu'un amalgame de départements est une insulte permanente à la démocratie et aux droits à disposer et à préserver sa culture qui est bretonne pour le 44.

La violence est à déplorer mais des citoyens sont peut-être à bouts comme les gilets jaunes et répondent à la violence institutionnelle qui broie les peuples.

Lucien Le Mahre
Lundi 21 janvier 2019

Ne vous emballez pas Rafig, c'était du second degré, de la plaisanterie, de l'ironie, de la rigolade !

C'était le point de vue imaginé des PdL, annoncé dans ce but comme "Nouvelles Ligériennes" et bien sûr tout le contraire du mien.

Je croyais que c'était suffisamment gros, mais sans doute pas assez, car vous avez foncé tête baissée dans la muleta !

Quelle volée de bois vert ! Mais cela ne fait rien, sans rancune, d'autant que votre réaction, toute spontanée, m'a bien faite rire !

Et continuez à défendre la Bretagne aussi énergiquement, mais la prochaine fois, après un temps de réflexion un peu plus long !

jocharruau
Lundi 21 janvier 2019

Rafig, salud dit, on se connaît, tu n'as pas compris Lucien.

Brocélbreizh
Lundi 21 janvier 2019

J'ai beaucoup aimé le ton ironique de Lucien Le Mahre pour ma part. Ça fait du bien.

Espérons que la vitre n'ait pas trop souffert et que ses funérailles ne soient à la charge du contribuable qui paie déjà les enterrements des députés et de leurs petites familles.

Rafig
Mardi 22 janvier 2019

Mes excuses Lucien, je suis tombé dans le panneau car en tant que nantais les PDL çà suffit.

Mais j'ai déjà entendu des choses assez similaires à cause de la confusion des territoires : Provinces, département, régions ...

à bientôt les amis

Lucien Le Mahre
Mardi 22 janvier 2019

S'il y avait des frais - à la charge des assurances espérons-le, bien que le contribuable ait bon dos ! - disons que, à vue d'oeil, comme il ne semble pas y avoir eu de casse, le devis ne devrait pas dépasser les deux heures de lavage de vitres, sinon, il y aurait probablement arnaque !

Il est cependant à craidre que la matière nécessaire à la confection de plusieurs douzaines de crêpes utilisée à contre-emploi sur ces vitres, ne soit récupérable ni par cette entreprise, ni par personne d'autre, ce qui laissera probablement un sentiment de nostalgie flotter dans la population férocement "crêpivore" que nous sommes !

En me rappellant par ailleurs du temps où vous étiez plus souvent présent sur ABP, ce n'est assurément pas sur le terrain de l'humour que j'avais des craintes à avoir vous concernant, mais c'est sympa de le dire et me voici donc définitivement rassuré sur la trajectoire de mon missile artisanal d'hier : pro-réunification bretonne ou anti-PdL, comme on voudra, si du moins on pense que ce n'est pas la même chose !

Bien cordialement.

Pierre Robes
Mardi 22 janvier 2019

plutot que "Droit Démocratique Hexagonalement Reconnu". (en effet cela voudrait dire droit du peuple au pouvoir, Demos-Kratos, hors ce qui n'est pas le cas, ce sont les élites ou représentants)

il faudrait plutôt dire le Droit des Représentants de la République Hexagonalement Reconnu (par ces élites)

Lucien Le Mahre
Mardi 22 janvier 2019

Pas de souci Rafig, cela arrive à tout le monde !

Luigi Barsagli
Mardi 22 janvier 2019

Ceci dit, sans avoir une particulière sympathie pour ses positions et sa fonction, est-elle l'élue la plus blamâble dans cette affaire ?

Comme d'habitude, les pires sont ménagers. Une des explications du sur-place de cette affaire

PS : "Nantes capitale historique de la Bretagne" Et ?

Lucien Le Mahre
Mercredi 23 janvier 2019

Oui, Pierre Robes, on peut trouver bien des définitions plus adéquates ou plus précises, sans oublier que le cadre était ici à l'ironie et à la plaisanterie plus qu'au traité de philosophie politique, on l'aura compris.

Celle utilisée voulait simplement marquer au passage le ridicule d'une situation française dans laquelle le Droit démocratique - qui a normalement valeur universelle - peut avoir à se limiter à l'Hexagone comme la République voudrait pourtant le faire croire.

Mais l'idée reste toujours à fouiller plus avant, en effet !

PS. Mon avant-dernière intervention d s'adressait évidemment à @Brocélbreizh, j'ai omis de l'indiquer.

Pierre Robes
Jeudi 24 janvier 2019

Macron soutient les Vénézuèliens qui renversent Maduro et sont "En marche pour la liberté" ...

Il ferait mieux de regarder chez lui ou les gilets jaune en marche pour la liberté dénoncent le pouvoir du Monarque et sont en marche pour la liberté et la démocratie, ainsi que pour le pouvoir d'achat et la baisse des taxes confiscatoires.

Pendant ce temps là, les éditorialistes politiques sur les médias s'émeuvent des conditions d'emprisonnement du pauvre Carlos Ghosn, obligé de démissionner.

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 5 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.