LOI SUR LES LANGUES MINORISÉES : LETTRE OUVERTE À NOS DÉPUTÉ·E·S

-- Langues de Bretagne --

Communiqué de presse de UDB
Porte-parole:

Publié le 28/03/21 18:15 -- mis à jour le 29/03/21 10:17

À quelques jours de l’échéance concernant la proposition de loi du député du Morbihan Paul Molac sur les langues minorisées, l’UDB a décidé de participer également au lobbying auprès de nos député·e·s pour connaître leur vote avant le passage à l’Assemblée nationale. Nos sections et fédérations vont donc leur envoyer le courrier ci-dessous :

« Messieurs les députés, mesdames les députées,

Le 8 avril prochain vous serez amené(e) à voter en deuxième lecture la proposition de loi du député Paul Molac relative à la défense et à la valorisation des langues dites régionales.

Pour la première fois dans l’histoire de la Vème République vous pouvez faire adopter une loi spécifique sur le sujet puisqu’il n’y en a pas eu depuis la loi Deixonne en 1951 !

Celle-ci apportera une meilleure reconnaissance et une meilleure protection du riche patrimoine que constituent les langues et cultures régionales, notamment l’autorisation du ‘ñ’, mais également un statut indispensable pour leur enseignement permettant d’élargir l’offre.

Pour que tout cela arrive, une majorité de député·e·s doit voter conforme la proposition de loi, c’est-à-dire avec l’ensemble des articles relatifs à l’enseignement réintroduits par le Sénat. Alors que le terme approche, nous souhaitons connaître votre position sur cette question primordiale pour l’avenir de nos langues. Votre voix comptera. »

Voir aussi :
mailbox imprimer

Vos commentaires :

ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 4 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.