Défiance des consommateurs : L'entreprise Pâté Hénaff contre-attaque

-- Economie --

Reportage
Par Philippe Argouarch

Publié le 14/03/17 15:27 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Répondre aux demandes des consommateurs

Lors de la conférence de presse annuelle qui s'est tenue ce matin à Pouldreuzic, Loïc Hénaff a annoncé que l'entreprise répondait de plus en plus aux exigences citoyennes pour une alimentation plus saine malgré une conjoncture défavorable, une augmentation régulière du coût des matières premières et des budgets de plus en plus serrés pour les consommateurs, voire des reportages anxiogènes comme celui sur les nitrites dans la charcuterie en général présenté par Cash investigation en septembre 2016. Pâté Hénaff consolide ses marchés avec une légère remontée du chiffre d'affaires, passé de 49,4 millions d'euros en 2014, à 44,5 en 2015 et à 46,6 millions en 2016.

La réponse aux consommateurs s'étale dans plusieurs directions. Une diversification vers des produits non carnés (épices, poissons, légumes). Une autre diversification vers des produits non appertisés : saucisses et palets frais, produits secs comme le saucisson Hénaff qui enregistre une progression de 20 % en 2016.

La nouvelle route des épices

Loïc Hénaff a annoncé une gamme d'épices biologiques : poivre, gingembre, curry, cardamone verte, piments, sel de Guérande, en tout neuf épices seront mises en vente dans les épiceries fines. Depuis des décades, Hénaff importait du poivre (dix tonnes par an) - un produit qui entre dans la recette du pâté. L'entreprise a décidé de s'impliquer dans cette production en aidant au développement d'une coopérative équitable de poivre biologique de qualité à Sao Tomé, une île de l'Afrique équatoriale. Un retour du poisson :

on sait que l'entreprise avait déjà donné dans la conserve de sardines mais Hénaff offre maintenant des conserves de saumon, de maquereau et de thon.

Consolider ce qui marche bien

Avec 35 millions de boîtes vendues en 2016, Hénaff consolide la boîte de pâté qui a fait sa renommée et qui représente 40 % de son chiffre d'affaires. Un produit sain, sans gluten, sans nitrite, sans colorant et sans conservateurs. Un autre produit phare : la saucisse fraîche où Hénaff se classe 2e sur le marché et fait 25 % de son chiffre d'affaire. Une nouvelle saucisse fraîche au chorizo pimiento de la vera et des grosses saucisses aux fines herbes et ail vont être mises sur le marché.

Pour l'international, Hénaff a décidé de capitaliser l'exportation vers des pays qui marchent bien, tout au plus une douzaine dont les États-Unis, qui ont battu leur record de vente en 2016, et le Japon. Les exportations représentent 5 % des ventes. Finalement quoi de plus emblématique pour cette petite entreprise familiale d'avoir ses produits dans les menus des astronautes ? L'astronaute normand, Thomas Pesquet, s'est envolé le 16 novembre dernier avec une boîte de pâté dans ses affaires et le chef Alain Ducasse leur a composé des menus avec des produits Hénaff.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 2317 lectures.
mailbox imprimer