Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
désolé cette photo n'existe plus
- Communiqué de presse -
Défense d'apprendre le breton
Bulat-Pestivien, Languidic. Plus d’un mois après la rentrée scolaire, une cinquantaine d’enfants sont encore aujourd’hui interdits de breton à l’école. Ils habitent pourtant en Bretagne. ils sont régulièrement inscrits. Certains suivent même depuis plusieurs années une scolarité bilingue. Les services de l’Education Nationale n’en ont rien à faire.
Pierrick Le Feuvre pour Collectif de parents Ecole maternelle Merville Lorient le 5/10/06 15:14

Bulat-Pestivien, Languidic [5/10/2006] Plus d’un mois après la rentrée scolaire, une cinquantaine d’enfants sont encore aujourd’hui interdits de breton à l’école. Ils habitent pourtant en Bretagne. ils sont régulièrement inscrits. Certains suivent même depuis plusieurs années une scolarité bilingue. Les services de l’Education Nationale n’en ont rien à faire. Pas de poste ! Pas de budget ! Qu’ils apprennent en français.

Dans les Côtes d’Armor, à Bulat-Pestivien, et dans le Morbihan, à Languidic, les parents font face à un refus de création de poste dans leur école de la part des Inspections Académiques concernées. Leurs demandes sont pourtant totalement conformes aux directives de l’Education Nationale, et notamment à la circulaire 2001-167 qui régit la création des classes bilingues.

La similitude des arguments motivant le refus des deux Inspections Académiques concernées nous font penser qu’il s’agit, pour le moins, d’une volonté du recteur d’Académie, voire du Ministre de l’Education Nationale lui-même, de ne pas donner les moyens nécessaires à l’enseignement bilingue breton-français en Bretagne.

Cet enseignement bilingue constitue pourtant, pour nous aujourd’hui, une priorité absolue. Un plan pour la sauvegarde de la langue bretonne fut d’ailleurs voté à l’unanimité des membres du Conseil Régional en décembre 2004. Il prévoit un doublement des effectifs des classes bilingues d’ici à 2010. Nous souhaitons que ce plan réussisse.

Nous n'oublions pas que début septembre à Lorient, les parents de la maternelle de Merville avaient du une nouvelle fois se mobiliser pour obtenir l'affectation d'un demi-poste suupplémentaire permettant de créer une seconde classe bilingue. L'élan de solidarité avait alors permis de faire céder l'Inspection Académique.Il faut qu'il en soit de même pour Bulat-Pestivien et Languidic.

C'est pourquoi nous vous invitons à aller sur le site internet ouiaubreton.com. Pour soutenir les parents de Bulat-Pestivien et de Languidic, vous pourrez adresser des mails de protestation auprès de M. Gilles de Robien, Ministre de l'Education Nationale, et inviter les élus bretons à soutenir l'action des parents.

(voir le site)

Voir également le communiqué de samedi 7 septembre : (voir le site)

Cet article a fait l'objet de 1181 lectures.
Collectif de parents pour l'ouverture d'une classe bilingue à l'école maternelle de Lorient Merville
Voir tous les articles de Collectif de parents Ecole maternelle Merville Lorient
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 5 multiplié par 6) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons