Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Article -
Déchets, toujours plus à Gueltas
L'annulation de l'autorisation d'exploiter le centre de déchets Sita Suez à Gueltas par le tribunal administratif de Rennes en avril 2011 avait fait naître un peu d'espoir dans la petite commune du Morbihan.
Anne-Marie Robic pour ABP le 15/03/12 20:22
25182_1.jpg
Gueltas : enfouissement

L'annulation de l'autorisation d'exploiter le centre de déchets Sita Suez à Gueltas par le tribunal administratif de Rennes en avril 2011 avait fait naître un peu d'espoir dans la petite commune du Morbihan.

On espérait une réduction des tonnages de déchets à enfouir.

Une prise en compte de la qualité de vie des riverains dégradée par les nuisances olfactives.

L'abandon du traitement autorisé des algues vertes.

Des protections supplémentaires pour la forêt de Branguily contiguë au site.

Des normes plus sévères pour la qualité de l'eau :notamment une prise en compte de la teneur en azote et phosphore des eaux pluviales et de ruissellement en provenance du site.

Le respect des activités agricoles. N'oublions pas que c'est un agriculteur qui a obtenu l'annulation de l'autorisation d'exploiter.

Eh bien non, rien de tout cela. Les responsables de Sita Suez ont annoncé bien autre chose au conseil municipal le 9 mars à Gueltas.

La capacité d'enfouissement va passer de 168.000 tonnes à 195.000 tonnes par an ! Et de nouveaux bâtiments vont encore être construits pour le traitement des plastiques sortant du TMB (tri mécano biologique)

Car à Gueltas, le seul objectif est d'enfouir toujours plus, en muselant la contestation.

La préoccupation écologique n'est de mise que dans les discours. Ce n'est qu'un objet de communication sans rapport avec la réalité. Il faut détourner le regard des curieux et communiquer : tout va bien, nous nous sommes autoproclamés « Ecopôle ». La commune appartient au réseau BRUDED qui regroupe des communes bretonnes qui s'engagent dans le développement durable… ! Nous avons une maison de l'environnement. Alors… !

Quelle ironie, pour une commune dont le sous-sol, sur une centaine d'hectares et pour des siècles, est gavé de déchets dont Sita ne sera responsable que pendant 30 ans. Et après ? Dans 50 ans, dans 100 ans et plus?

Et pendant ce temps-là, les Gueltasiens continueront à subir les nuisances accrues mais aussi à payer leurs taxes d'ordures ménagères. Les esprits républicains de la communauté de communes ne sont pas gênés de se débarrasser de leurs déchets à Gueltas. Mais ils sont très embarrassés à l'idée d'exonérer la population de Gueltas de sa taxe d'ordures ménagères !

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1412 lectures.
Correspondante pour le pays de Pontivy - Centre Bretagne.
Voir tous les articles de de Anne-Marie Robic
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 9 multiplié par 1) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons