Décès d'Albert Trevidic

-- Nécrologie --

Communiqué de presse de Approche Eco-habitat
Porte-parole: Job Le Gac

Publié le 15/07/12 21:31 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Nous venons d'apprendre la disparition d'Albert Trevidic.

Né en juin 1921, dans un milieu bretonnant, instituteur, puis économe à l'hôpital de Carhaix, il a consacré sa vie à la défense de la langue et de la culture bretonnes.

Avec Loeiz Roparz, il avait été à l'origine du renouveau des festoù noz.

Avec Polig Monjarret, il avait procédé à de nombreux collectages de chansons, Polig notant les airs tandis que Albert copiait les textes. Ces deux compères ont ainsi sauvé de l'oubli un nombre important d'airs et de textes.

Il a également exercé durant de nombreuses années la fonction de secrétaire général à la FALSAB (Fédération des Amis des Luttes et Sports Athlétiques Bretons).

Par ailleurs, c'est bien volontiers qu'il participait à l'arbitrage des tournois et championnats de luttes bretonnes.

Albert était également à l'origine du Cercle Celtique de Carhaix ainsi qu'au bagad des Cheminots de Carhaix en 1948 (photo, 1er rang, 1er à partir de la droite).

Homme de précision, il s'appliquait à noter tous les événements auxquels il participait.

Le 29 septembre 1990, Albert a reçu le collier de l'Hermine, plus haute distinction pour ceux qui ont œuvré pour la culture bretonne. Cet événement l'avait beaucoup touché.

Ses obsèques seront célébrées le lundi 16 juillet 2012, à 14 h 30 en l'église de Carhaix-Plouguer.

Voir aussi :
tags : disparitions,Albert Trevidic,
Cet article a fait l'objet de 1292 lectures.
mailbox imprimer
Secrétaire de \\\"Approche Eco-Habitat. Membre de l\\\'Institut Culturel de Bretagne (président de la section Sports et Jeux).
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 1 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.