Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Point de vue -
De Via Stella à France 3 Bretagne, débats autour de la télévision « régionale »
Films en Bretagne organise sa rencontre annuelle Doc'Ouest du 22 au 24 septembre à Pléneuf-Val-André. Espérons qu'à cette occasion, les professionnels bretons se décideront enfin à mener une action concertée pour l'obtention d'une véritable chaîne publique de TV pour la Bretagne car, de colloques en rapports, d'initiatives associatives en réflexions sans fin
Jacques-Yves Le Touze pour ABP le 22/09/11 11:26

Films en Bretagne (voir le site) organise sa rencontre annuelle Doc'Ouest du 22 au 24 septembre à Pléneuf-Val-André.

Au programme du vendredi 23 septembre, notamment deux débats consacrés à la télévision « régionale ». Le premier portera sur la seule chaîne régionale publique de plein exercice existante dans l'hexagone, « Via Stella », chaîne corse bilingue ; le second présentera la conversion numérique de France 3 Bretagne.

Espérons qu'à cette occasion, les professionnels bretons se décideront enfin à mener une action concertée pour l'obtention d'une véritable chaîne publique de TV pour la Bretagne car, de colloques en rapports, d'initiatives associatives en réflexions sans fin, l'idée n'a pour ainsi dire pas progressé. Revenant sur le devant de la scène régulièrement, notamment lors des élections régionales, ce dossier semble devoir rester ad vitam aeternam dans les placards du Conseil régional.

L'exemple corse, avec toutes ses imperfections, montre qu'il est possible d'obtenir de France 3 et de l’État la création d'une véritable chaîne régionale ; vu l'importance économique, culturelle et linguistique d'un tel projet, il est plus que temps que les professionnels de l'audiovisuel, les élus et le monde économique s'entendent sur un projet viable et, de façon concertée, fassent le nécessaire vis-à-vis de France 3 et de l’État.

La situation actuelle, avec France 3 Bretagne ne proposant que quelques décrochages, des télévisions privées départementales sans grands moyens, des sites internet à l'impact restreint, n'est pas à la hauteur des enjeux d'un pays comme la Bretagne avec ses 4,4 millions d'habitants, son dynamisme économique et culturel, sa situation linguistique.

Tous les secteurs de la société bretonne ont intérêt à la création d'un tel service public et ce projet devrait être une priorité tant pour les élus que pour le monde culturel et économique.

Espérons qu'à Pléneuf-Val-André, certains se rendent compte de l'urgence de la chose et qu'enfin, politiques, professionnels, monde économique et culturel, se mettent autour d'une table pour construire un projet viable et innovant. Ne rien faire en ce domaine serait tout à fait regrettable pour l'avenir de la Bretagne et de la société bretonne.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1026 lectures.
logo
Démocrate, Lorientais, Breton, Européen, curieux du monde, de ses cultures, engagé pour la démocratie , la construction d'une Europe fédérale, l'émancipation de la Bretagne pour lui redonner toute sa place au sein des nations européennes..... Voilà, n'hésitez pas à commenter, à critiquer, à applaudir, à suggérer ! Voir aussi mon blog (voir le site)
Voir tous les articles de de Jacques-Yves Le Touze
Vos 1 commentaires
Yann le Bleiz Le Jeudi 22 septembre 2011 14:38
Intéressant, mais Via Stella dépend du réseau FR3, c'est à dire de l'état.
Ce qu'il nous faut ce sont des chaînes de service publique dépendant uniquement du Conseil Régional (comme en Catalogne et Pays Basques), ou des chaînes privés mais sous contrôle du CR et non du CSA.
Il n'y a aucun débat à avoir. Toutes les régions européenne de même nature que la Bretagne possèdent leurs chaînes nationales. C'est un standard en Europe.
Ce standard actuel européen = 1 chaîne nationale / million d'habitants, soit 4 à 5 chaînes pour la Bretagne + les TV régionales (locales si l'unité est la France) + les WebTV....
Ce sont des milliers d'emplois que le CSA retire aux bretons.
Le vrai débat serait plutôt : Quand est-ce que les bretons refuserons la censure et la perte de milliers emplois que le CSA nous fait payer?!
Jeunes bretons si vous aimez les métiers de l'audiovisuel, battez-vous pour que l'état arrête de vous privez de vos emplois!
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 4 multiplié par 3) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons