DE VANNES À ST-AUBIN DU CORMIER, DAEL BREIZH DIT NON À LA SOUMISSION ET TOUT NÉGATIONISME DE PARIS

-- Politique --

Communiqué de presse de Parlement de Bretagne - Dael Breizh
Porte-parole: Dael Breizh

Publié le 29/07/20 21:13 -- mis à jour le 29/07/20 21:13

Pour sa 7ème Tenue, les parlementaires s'étaient donnés rendez-vous dans la matinée, samedi 25 juillet 2020 à Vannes, devant le château de l'Hermine, qui fut d'antan le siège du Parlement Général de Bretagne, pour y réaliser la photo officielle du 2nd cycle parlementaire (2020-2022).

De gauche à droite: Eric de Gaudemont, Tepod Erkelens, Marc Kervella, Yann-Varc'h Furon, Philippe Romillat, Thierry Le Goff & Daniel Jacquet.

Voulant souligner leur attachement aux vérités historiques en rappelant au Peuple breton que le Parlement de Bretagne sis à Rennes est une Cour de Justice et non un Parlement où se discutent des lois, le choix de Vannes tombait sous le sens.

Alors qu'il nous paraît plus que déplacé de faire appel au mécénat d'entreprises bretonnes pour permettre au musée des Beaux Arts de Rennes d'acquérir une statuette de Louis XIV trônant sur son cheval pour la modique somme de 2,37 M€ (Louis XIV ne fut-il pas ce Roi de France qui augmenta taxes et impôts pour payer les frais de guerres, pire, qui envoya ses Dragons pour «mater» les Bonnets Rouges, multipliant pendaisons et atrocités sans nom (ex: enfants rôtis à la broche)?;

Alors que notre cathédrale St-Pierre et St-Paul de la cité des ducs de Bretagne fut incendiée tout récemment par un bénévole profitant d'une déconcertante légèreté des pouvoirs publics quant à la sécurité appropriée à un tel joyau historique et symbolique, n'est-il pas temps de nous prendre en main et d'exiger la pleine responsabilité nécessaire pour entretenir l'ensemble de nos biens culturels;

Il n'est plus permissible de nous laisser abuser plus longtemps par Paris en continuant de lui confier sauvegarde et protection de nos biens les plus précieux! Pour rappel, avoir retrouvé le reliquaire d'Anne de Bretagne dérobé au Musée Dobrée n'efface pas les lacunes en sécurité là aussi, d'ailleurs, les quelques cadières (pièces uniques) volées ce jour-là restent introuvables...

Il ne faut pas attendre de nous, parlementaires bretons, que nous nous accoutumions à toute servilité envers quiconque démontrant un perpétuel contrôle sur des biens et des personnes qui lui sont totalement étrangères, en toute illégalité, abusant d'impôts mais incapables d'accorder la protection de nos biens (seuls 83% de nos impôts restent à Paris)!

En début d'après-midi, se tînt samedi la 7ème Tenue parlementaire au cours de laquelle furent adoptés, entre autres, Arrêt fondateur des Kevrennoù, Arrêt de Règlements dédié à leur fonctionnement et Charte des Kevrennoù; en d'autres termes: le lancement des Kevrennoù est officiellement lancé! Ne reste plus qu'aux électeurs à créer leur kevrenn officiel auprès du Bureau Fédéral des Kevrennoù, pour l’ajouter aux quatre Kevrennoù déjà constituées.

Le lendemain, nous commémorions la défaite se Saint-Aubin du Cormier (28 juillet 1488) qui amorça la fin de l'indépendance bretonne et celle des libertés de tout un peuple. Plus de cinq siècles plus tard, la Bretagne vit toujours dans nos cœurs malgré une colonisation prolongée; mais le droit international parle pour ses prétentions à recouvrer Souveraineté et indépendance, il suffit que le Peuple breton en ait connaissance et puisse rêver d'une Liberté retrouvée.

Dael Breizh, Parlement Général de Bretagne attend donc que tous les Bretons s'approprient leur Parlement et investissent leurs kevrennoù pour constituer un fer de lance des revendications bretonnes et imposer à l'État français, une reconnaissance inaliénable de Notre Nation, de son Peuple et des droits fondamentaux qui nous sont refusés en qualité de Peuple autochtone asservi illégalement par le faux traité dit d'union de 1532.

UNANET EVIT BREIZH !

Cet article a fait l'objet de 1225 lectures.
mailbox imprimer
Le Parlement de Bretagne est une initiative citoyenne de Bretons qui ont décidé de ne pas attendre la réunification et l'indépendance de la Bretagne pour constituer un corps législatif breton sur toute la Bretagne historique et sa diaspora, capable un jour de passer des lois, de formuler une constitution et des résolutions concrètes face aux problèmes bretons. Ce parlement n'a pour le moment aucune base institutionnelle, ni aucun pouvoir de légiférer. Il peut voter des lois mais il n'existe pas encore d'éxécutif pour les promulguer. Les premières élections furent organisées en décembre 2016 par l'association KAD,Kelc'h An Dael ( (voir le site) ). Cette structure siège tous les mois depuis janvier 2017, à raison d'une séance parlementaire mensuelle et nomade. L

Vos commentaires :

Jacques
Jeudi 30 juillet 2020

A titre personnel, j'ai appris à 8 ans avec ma grand-mère qui était LOUIS XIV.

A cette époque, elle m'amenait faire du vélo dans les alentours et parfois nous visitions une chapelle dont le toit avait disparu et le clocher était détruit.

Elle me disait : '' C'est Louis XIV qui a fait ça avec ses hussards. Ils venaient habiter chez les gens, ils cassaient et tuaient... Comme l'arbre là-bas sur lequel il y avait pleins de pendus...''

Je me souviens bien du ton sur lequel elle prononçait le mot ''Louis XIV'', avec une rage et une dureté qui m'impressionnait...

A l'époque, je ne comprenais pas tout sauf que que c'était un roi vraiment méchant, qu'il avait tué beaucoup de gens, vraiment beaucoup... C'est plus tard au collège, que j'ai appris qu'on l’appelait le ''Roy Soleil''... qu'il avait survécu à la fronde des nobles et que c'était formidable... qu'il avait centralisé à Versailles, qu'il aimait le théâtre, les arts et les lettres... Sauf que toutes ces belles qualités énoncées par les profs d'histoire résonnaient étrangement avec mon souvenir de ce que me disait ma grand-mère...

Il faut savoir que ma grand-mère n'avait été à l'école que de 8 à 12 ans et encore....

Du fait sa connaissance de Louis XIV ne venait pas de l'école.... mais de la transmission orale, qui de grand-mère à enfants, selon la tradition bretonne, faisait que le souvenir de Louis XIV était encore bien récent. Ces pendus, elle en parlait comme si elle les avaient vue personnellement... (probablement, qu'elle en parlait à la manière de notre arrière, arrière, arrière grand-mère qui elle les avait vu...)

Or depuis j'ai appris que les ''chênes portaient en Bretagne plus de pendus que de glands...'' et que Louis XIV a fait détruire les archives de l'intervention militaire pour que l'histoire n'en garde pas de trace officielle, chose extrêmement rare en occident (pour rappel, même les nazies n'ont pas fait détruire leurs archives...)

Voilà qui était vraiment Louis XIV...!

Yann D
Vendredi 31 juillet 2020

(voir le site)

Protection incendie dans les établissements recevant du public (ERP)

permettre :

de limiter les risques d’incendie ;

d’alerter les occupants lorsqu’un sinistre se déclare ;

de favoriser l’évacuation des personnes tout en évitant la panique ;

d’alerter des services de secours et faciliter leur intervention.

Établissements installés dans un bâtiment

J K L M N O P Q R S

….............................

T : Salles d’exposition

U : Établissements sanitaires

V : Établissements de culte

W : Administrations, banques, bureaux

X : Établissements sportifs couverts

Y : Musées Commission de sécurité

La commission de sécurité est une instance qui possède des compétences particulières au niveau central : elle est composée de représentants de différents ministères et de personnes compétentes dans divers domaines. Elle donne son avis sur toutes les questions relatives à la protection contre l’incendie et les risques de panique dans les ERP et elle est consultée sur les projets de modification du règlement de sécurité ;

au niveau départemental : elle examine les plans et effectue des visites à l’ouverture des établissements, puis de manière régulière et éventuellement inopinée en matière de sécurité et dont le rôle est de fournir une aide technique à l’administration.

Rapidement Préfet et maire ont réagi ainsi.

1 « Le préfet : Claude d'Harcourt, préfet de la Loire-Atlantique et des Pays de la Loire, a affirmé ce mercredi que la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Nantes, touchée samedi matin par un incendie dont les causes sont encore inconnues, a été "régulièrement entretenue""C'est un montant de plus de 20 millions d'euros qui a été alloué à l'entretien lourd de ce bâtiment en une vingtaine d'années, sans compter les frais d'entretien courant", a déclaré le préfet. »

2  « la mairieOF  24/07/2020Les églises et basiliques nantaises ne sont pas équipées de détecteurs de fumée. La mairie, qui a engagé de lourds travaux sur Saint-Donatien et Saint-Louis, y remédie avec de futurs systèmes sophistiqués à l’occasion de travaux. »

ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 3 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.