Dans la tête d'un jeune agriculteur breton - Manger breton demain

-- Agriculture --

Présentation de livre
Par Philippe Argouarch

Publié le 19/02/19 11:31 -- mis à jour le 19/02/19 17:38

46893_1.png
couverture

Malgré tous les problèmes, production à pertes, concurrences déloyales, dumping social, quotas, réglementations excessives, appauvrissement des terres, mondialisation des prix, dictat des distributeurs, manipulation des produits de bases par des industriels peu scrupuleux, algues vertes, glyphosates etc ..., l’agriculture bretonne se renouvelle quand même. Des centaines de jeunes Bretonnes et Bretons choisissent ce métier tous les ans, afin de vivre leur passion de la terre et de vivre au pays.

Basé sur une enquête auprès d’une vingtaine de jeunes agriculteurs bretons, ce livre ouvre des voies de dialogue et de reconnaissance entre la Bretagne et ses paysans. Dans un livre qui se veut résolument optimiste et à contre courant des fins du monde annoncées, son auteur, Rémi Mer, cherche à redonner l'espoir aux jeunes paysans qui vont nous donner à manger.

Rémi Mer est issu d’une famille de paysans de Locmélar, dans les Monts d’Arrée. Après une carrière d’ingénieur agricole, il est devenu consultant indépendant auprès d’organisations agricoles, avec des activités dans le journalisme et comme auteur. Il avait déjà publié Le paradoxe paysan. Essai sur la communication entre l'agriculture et la société chez Harmattan, en 1999. Il est le président de l'association quimpéroise La liberté de l'Esprit et est membre de Skol Vreizh. Il est intervenu lors des conférences-débats Où va la Bretagne.

Publié par Skol Vreizh, distribué par Coop Breizh, 12 euros. L'auteur sera présent au salon de l'Agriculture, porte de Versailles le 26 février.

Voir aussi :
mailbox imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.

Vos commentaires :

ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 0 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.