Daniel Cueff rejoint Loïg Chesnais-Girard pour le second tour des Régionales en région Bretagne

-- Politique --

Dépêche
Par La rédaction

Publié le 22/06/21 2:55 -- mis à jour le 22/06/21 09:06
52844_1.png
Fusion

Le président sortant Loïg-Chesnais-Girard (PS) arrivé en tête au premier tour des élections régionales dimanche dernier 20 juin, et le candidat de la liste Bretagne ma Vie, Daniel Cueff, ont annoncé ce lundi 21 juin qu'ils font une liste commune pour le second tour des élections régionales.

Daniel Cueff, qui se définissait comme un candidat « sans parti », avait pourtant répété durant sa campagne qu’il ne ferait aucune alliance au second tour. Bien conscient de ce retournement, l’ancien maire anti-pesticides de Langouët a expliqué lors d’une conférence de presse à Rennes tenue hier en fin de journée avec Loïg-Chesnais-Girard qu’il aurait été « très prétentieux » de refuser cette alliance puisque ses projets étaient « validés » par le président sortant. Il a déclaré avoir trouvé un accord contre les pesticides, pour l’économie bleue (la mer), contre la pauvreté en particulier l’accès au logement, pour une alimentation bio en particulier dans les écoles et lycées. Le plan Marshall pour les langues de Bretagne qui avait été signé par Daniel Cueff aurait aussi été accepté par Loïg Chesnais-Girard. Selon Yvon Ollivier qui est sur la liste de Cueff, un accord écrit a été demandé.

Nous sommes devant une problématique politique. Les propositions de Loïg Chesnais-Girard font que notre projet politique ne disparaît pas. Il est conforté par cette alliance. Donc pourquoi nous irions nous priver d’une alliance qui conforte un projet dans lequel les citoyens et citoyennes se sont exprimés positivement... Il serait très prétentieux d’affirmer que nous sommes les seuls à pouvoir mettre en place ces projets. Nous ne nous attendions pas à ce type de propositions. Nos propositions sont acceptées et validées. Elles sont convergentes.__Daniel Cueff

On a aussi appris que huit places de conseillers régionaux dont un de vice-président, probablement pour Daniel Cueff, auraient été réservées à des membres de la liste « Bretagne ma vie ». Bien sûr dans le cas où cette nouvelle liste gagne le second tour, ce qui est « un risque calculé », comme l’a affirmé Loïg Chesnais-Girard.

mailbox imprimer
la rédaction de l'ABP
Vos 12 commentaires
Damien Darras
Mardi 22 juin 2021

Yvon Ollivier dans un tweet écrivait avant le 1er tour: "Dimanche par notre vote sortons de l'immobilisme où nous maintient le PS depuis tant d'années: échec sur les algues vertes, nos langues, la décentralisation.Voter EELV, c'est maintenir l'immobilisme car les verts s'allieront avec le PS ".
Et aujourd'hui c'est "Bretagne ma vie" qui se rallie au PS !!! Sans doute après avoir trop remué ont-ils besoin d'une petite cure d'immobilisme eux aussi? Ces lamentables entourloupes seraient risibles si elles ne participaient pas à alimenter la crise démocratique dont la grève des urnes est le symbole....

Lucien Le Mahre
Mardi 22 juin 2021

Et voilà le travail !
«Les promesses électorales sont faites pour gagner, pas pour être appliquées» F. Mitterrand
Même pour un citoyen de base comme moi, les indices de cette trajectoire remontent à plus de deux mois avec notamment l’abondance d’un affichage précoce pour un mouvement naissant et s’affichant la main sur le coeur en dehors des partis …
Comme chez moi la Bretagne l’emporte sur la plupart des autres considérations, à condition que l’on demeure dans le champ démocratique, il me reste à espérer qu’au moins du travail sera fait par la nouvelle équipe, un véritable travail d’émancipation s’entend et non seulement de gestion courante d’un territoire techno-administratif.

Burban xavier
Mardi 22 juin 2021

Depuis l'origine de la candidature du "sous marin furtif vert du capitaine Cueff" , il fallait décrypter que dans les scrutins précédents 2004 ,2010 des sociaux démocrates écolos indépendants ont toujours joué la carte de JY Le Drian ou s de ses ami(e)s , stratégiquement c'est bien joué pour le PS , c'était écrit d'avance , c'est leur droit politique ,mais cela ne fera pas beaucoup avancer les choses en Bretagne : langue bretonne et réunification de la Bretagne , ni une assemblée unique de Bretagne souhaitable et désirée par les Breton(ne)s auxquels ils sont opposés. Ils ne concèderont que peu sur la langue bretonne . Pour ce qui concerne le gallo , il faudrait que les gens aient envi de l'apprendre , mais ce n'est pas le cas ....en dépit de militant(e)s dévouées . La langue bretonne s'en sortira car il y a une grosse motivation de la part des populations quant elles crochent dedans ...Breton et Bretagne sont liés !
Le pouvoir du vote délégataire a perdu gros d'élection en élection car les "fameux programmes" ne sont jamais respectés et en amont les citoyen(ne)s écoutés : il suffit de constater ce qui s'est passé en Loire-Atlantique 105 000 pétitionnaires en 2019 pour une consultation sur le sujet de la réunification de la Bretagne démocratique et légale , aucune réponse formulée hélas ...
Pour le second tour , il faut aller voter et envoyer des élu(e)s Verts UDB à l'assemblée régionale en nombre pour peser autant que possible sur certains dossiers en Bretagne administrative (à 4) .
Je me réjouis de voir le RN au premier tour en 3ème place , je préfèrerais le voir à moins de 5°/° en Bretagne ....
Je salue le courage aussi de Joannic Martin( PB) , l'exercice était difficile , 1, 5°/° c'est peu certes mais il faut semer pour récolter .....
Je salue également Yvon Ollivier , je ne suis pas d'accord sur l'option prise , c'est son droit , il s'est trompé , le résultat sera faible dans 5 à 6 ans à la sortie . 5 euro consacrés pour le breton au lieu de 2, 40 euro c'est une misère , mm si c'est mieux et la malhonnêteté intellectuelle du président Chesnais -Girard qui dit 70 millions d'euro destinés à l'enseignement des langues régionales en Bretagne en additionnant les sommes des différentes institutions EN , 4 départements bretons , collectivités , il n'a honte de rien tellement c'est faux . Nous allons passé de 8 millions à 16 millions si on regarde les chiffres délivrés par le président actuel PS , c'est dans son programme !
Mais , visiblement , il a trouvé des disciples pour croire dans ses comptes édifiés dans une imagination créatrice sur le dossier ," ce qui dépend de la région c'est ce qu'il fait pas ce qu'il échafaude " . C'est à dire ce qui est de sa responsabilité et de son périmètre qu'il aurait du agrandir par ailleurs : nouvelles compétences et retour de la Loire-Atlantique puisque les populations le demandent .
Comme le disait Patrick Maréchal PS (président du Conseil général du 44) alors aux affaires "à chaque fois que l'on créée une commission en France , c'est pour mieux enterrer le problème" , la commission mixte Bretagne à 4 et Loire -Atlantique" ne s'est réunie que moins de 10 fois ainsi le problème et la question de la réunification de la Bretagne furent enterrés par le PS qui dirigeaient la Bretagne à 4 ( Le Drian) , les Pays de la Loire (Auxiette) .
C'est par les oeuvres que l'on mesure les résultats .
Le parti socialiste aurait pu faire de la Bretagne et de l'Alsace des régions pilotes en matière d'expérimentation démocratiques , un vrai labo : ex: pêches, agriculture et de reforestation (la création d'une forêt au sud de Rennes pour équilibrer le développement urbain serait bienvenue ) et exploitation , cultures et langues , transports (réouverture de 2 transversales St Brieuc -Auray , Rennes- Chateaubriant - Nantes , rouvrir Vitré -Fougères au trafic voyageur SNCF) , pour une fiscalité régionale adaptée pour financer d'autres projets ,énergies... mais ceux là n'ont pas l'indépendance d'esprit pour le faire et réclamer une vraie décentralisation comme en RFA ou Espagne . C'est le passé notre région actuelle et la gestion pépère de 1, 7 milliards d'euro de finances égale à celle de la métropole de Rennes qu'ils bichonnent au détriment de la Bretagne occidentale , il suffit de voyager en Kreiz Breizh pour voir l'état de pauvreté des populations , leur revenus très inférieurs à ceux des urbains , rien n'est fait quasiment pour développer ces zones déshérités et abandonnées depuis des décennies ....comme si rien ne pouvait être mis en oeuvre pour eux ! Sinon de constater la désertification des territoires , une démographie atone et des services publics fermés ...
1, 7 milliards c'est beaucoup dans les faits c'est bien peu pour faire une région comparativement au pays de Galles qui lui a un statut , une télé , une radio en gallois ....
C'est pourquoi , votons sans vergogne pour EELV - UDB , la politique c'est du réalisme ! C'est ainsi !
Pas d'état d'âme me concernant !
Ret eo da spian c'hoazh evit Breizh a-bezh !

penn kaled
Mardi 22 juin 2021

En ce qui concerne les résultats du second tour ,c'est difficile de faire des pronostics ,même en prenant en considération différents paramètres ,à savoir quel niveau d'abstention par rapport au premier tour ?S'il augmente cela pourrait profiter à Pennelle qui va en plus profiter du report des voix de DLF de LFI pour partie ,voir de LO ce qui fait qu'il pourrait atteindre 20 % ,à son passif une désaffection pour le RN qui reste à confirmer ,ainsi qu'à tort ou à raison une accusation d'antisémitisme de la part du lobby pro israélien du RN .Concernant Chesnais -Girard ,l'addition des voix de sa liste avec celle de Cueff n'est que théorique ,et ne va pas forcément se confirmer dans les faits ,Cueff n'est pas propriétaire des voix de ses électeurs ,et des soutiens du président du CR pourraient également désapprouver cette alliance .Madame Le Callennec devrait améliorer son score ,Burlot à mon avis va être le perdant ,Quand à la liste EELV ,il est possible qu'elle améliore sensiblement son score .
mon pronostic
1 Chesnais-Girard
2 Pennelle
3 Le Calennec
4 EELV UDB
5 Burlot

Burban xavier
Mardi 22 juin 2021

je me garderai d'un pronostic quelconque , ce que je sais , c'est que pour être élu : "il faudra 33°/° des inscrits sur les listes électorales , donc la liste ex de Loic Chesnais -Girard PS devra réunir cet pourcentage dimanche soir , faute de quoi il n'y aura pas de majorité et il faudra un 3ème tour qui se déroulera à l'assemblée régionale pour désignez le président et son exécutif . C'est la règle !
Il y a un risque de se retrouver dans cette situation et en second lieu il faudrait que les électeurs votent davantage pour y voir clair au moins 50°/° car que pensent les 2/ 3 d'abstentionnistes ?
5 listes au départ et beaucoup d'incertitude au second tour c'est pas joué pour aucune d'entre-elles !
J'espère que nous n'aurons pas une douche froide !
Le président a pris son risque car chacun sait que Mr Cueff aura déçu et il n'est pas propriétaire des voix porté sur lui . Les reports seront différents de ce qu'il pense ....car la ficelle était grosse !
J'ajoute que j'aurais préféré un candidat qui prenne en compte les déséquilibres Bretagne occidentale et Bretagne orientale car ils s'accentuent et le Kreiz Breizh ( Callac , Rostrenen , Scaër , Gourin , Guingamp , Mur et Corlay (Haute Cornouaille 22) , Pleyben , Sizhun et Carhaix ...) est sacrifié dans les aménagements et infrastructures et l'installation de nouvelles activités et donc d'emplois .
A voir !

Dan Leff
Mardi 22 juin 2021

@ penn kaled, j'ai un peu de mal à comprendre votre analyse et vos prévisions.
A mon avis Chesnais-Girard va tout simplement avoir une majorité assez nette, d'une part car EELV et LaRem aurait été sans doute autant des boulets (électoraux) que des forces d'appoint avec beaucoup de déperdition et peu de nouveaux électeurs, d'autre part car à mon avis beaucoup d'électeurs de Burlot vont se porter vers lui.
Chesnais-Girard outre l'image écologiste "mais pas trop" de Cueff a bien compris que l'électorat de Cueff en Bretagne était très compatible avec celui de Burlot, il va siphonner ce dernier c'est souvent la règle au 2ème Tour et là je pense que Chesnais-Girard a bien très bien joué le coup même si de mon point de vue n'est qu'un Troadec (en moins régionaliste...) de plus, c'est du temps de perdu pour les revendications bretonnes, sans aucun doute.

Alan-Erwan Coraud
Mardi 22 juin 2021

En tout cas si vous étiez un peu Breton tout simplement vous sauriez dire "surtout pas Burlot".
La Bretagne intégrale seule vraie Bretagne est un combat prioritaire avec notre langue. Burlot est clairement dans une vision "région administrative". Vous, vous avez le choix :
1 Chesnais-Girard
3 Le Calennec
4 EELV UDB
Nous, ici en BRO NAONED c'est boycott .

Yann Menez Are
Mardi 22 juin 2021

Le PS a choisi le plus petit pour la fusion, car avec 6% des voix il ne pourra pas trop la ramener !
Il ne sera jamais en mesure de peser sur les décisions, ce ne sera qu’un supplétif du Ps.
Croyez vous que le brave Cueff va imposer l’interdiction des pesticides au lobby agricole breton???
Non c’est bien Cueff qui va avaler des couleuvres...Mais bon la place doit être bonne, Cela vaut bien quelques couleuvres!!!

Jean-Paul Touzalin
Mardi 22 juin 2021

Cher Xavier... heureux Bretons administratifs qui "savent" pour QUI voter...
Ceux de Loire-Atlantique sont encore plus démunis que le Job de la Bible !

AFB-EKB
Mardi 22 juin 2021

Nous partageons totalement l'avis de Damien Darras. Après avoir joué les intègres qui refusent le jeu politique traditionnel, en proclamant ne compter que sur "la société civile" Cueff and Co n'hésite pas à se vautrer dans la tambouille électorale: chasse aux places, voila le seul objectif.
Quant à Ollivier, après avoir dissuadé le rassemblement"Bretagne majeure" de présenter une liste sous prétexte de neutralité politique, voila qu'on le retrouve avec Cueff en jurant ses grands dieux qu'il faut en finir avec les partis parisiens. La soupe étant bonne toutes ces belles déclarations sont reniées des le lendemain du vote.
Beaucoup des abstentionistes sauront s'en souvenir.Nous saluons le refus de Roellinger de cautionner ces magouilles
Tien e peb Amzer
Tiern e peb Amzer

Burban xavier
Mercredi 23 juin 2021

Jean Paul , je connais ses rouages électifs et les ficelles des "grands élu(e)s" qui bernent hélas les Breton(ne)s , j'invite à voter Verts- UDB qui sont en mesure de rompre avec les calculs ici en Bretagne ...
Chacun sait qu'il n'existe pas de "Ni Ni" ou "de"Et en même temps" en politique ! C'est avéré par les faits !
Il faut choisir de rompre avec la suffisance de la gouvernance actuelle en région , la décentralisation n'est pas faite , c'est là le problème majeur .
Un préfet a plus de poids qu'un élu dans les faits .... c'est la réalité politique en France encore en 2021 .
Il faut bousculer les idées toutes faites en Bretagne .
En Loire-Atlantique c'est une situation difficile pour les électeurs et électrices , car c'est le déni total d'une réalité humaine par le Conseil Départemental du 44 et du désir de Bretagne qui demeurera !
Restons confiants , "
la Bretagne à un avenir !" Il faut l'exprimer !
Ne trokomp ket hor vro , hon yezh ha hor frankiz morse ! Anjela Duval a lare deomp ar gerioù -se gant furnez da talvezout ar spi sanket en hon kalon !

Dominig YVON
Jeudi 24 juin 2021

Pourquoi être déçu....A quoi s'attendre quand au dernier moment , on nous sort du chapeau un vieil élu socialiste ou de gauche, qui va sauver la Bretagne....C'est quand même un peu du déjà vu et revu , voir rererevu.....Et étonnant, au moment crucial , il nous trahit pour un strapontin......Pas de raison non plus d'être surpris.....
Ce qui m'inquiète plutôt, c'est d'avoir rencontré des militants Bretons qui n'ont pas été voté.....Il est vrai qu'en agissant de la sorte , nous ne sommes pas plus crédible que les partis frañcais, pour lesquelles plus grand monde ne vote....Quant à faire voter plus large pour nous, il va nous falloir un peu plus de temps et de maturité politique....
Bien joué par Cueff, si le but était de diviser le vote Breton, son mandat en sous main, c'est réussi...Il mérite une place au chaud en remerciement de ses bons et loyaux services....
Pour moi c'est Parti Breton au premier tour et apéro au deuxième....

ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 3 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.