Dan Ar Braz ha Bagad Kemper : Rouaned e Gourin, d'an 2 a viz Gwengolo

-- Cultures --

Dépêche
Par Gwenaelle Pelliet

Publié le 3/09/12 7:54 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Une marée humaine est venue de toute la Bretagne et de plus loin pour le Championnat de musique traditionnelle, au Manoir de Tronjoly à Gourin mais aussi, pour assister au fameux concert de Dan Ar Braz et du Bagad Kemper. (4.500 entrées payantes environ ont été enregistrées).

Dan a salué le public et présenté ses amis musiciens fidèles. Il a évoqué «Santig Du» pour le temps clément qui a permis la réalisation de cet événement.

Il a commencé son concert par le morceau-phare «Belong», un an-dro énergique, qui vous donne des fourmis dans les jambes, envie de danser, dans la solidarité et l'échange.

Dan Ar Braz est né le 15 janvier 1949 à Quimper (ville qu'il qualifie de grande ville avec une Préfecture) ; il a acheté sa première guitare à Gourin, une Gibson.

C'est en faisant son métier de serveur dans un restaurant de Bénodet qu'il fait la connaissance d'Alan Cochevelou, et de là, les amitiés naissent ; Dan participe à de nombreux albums avec Alan Stivell, dès 1972, notamment son air «pop-plinn» qui engendrera un renouveau celtique, drainant des milliers d'adolescents qui s'inscriront dans des cercles celtiques et bagadoù.

Ensuite, Dan continue sa carrière par un groupe «Fairport Convention» ; il se lance dans une carrière solo, avec un album en 1978 «Douar-Nevez» histoire de la Ville d'Ys.

En 1993, il est accompagné par le Bagad Kemper pour créer l'événement «L'Héritage des Celtes» qui sera interprété lors du Festival de Cornouaille ; des albums seront produits. Sony est désormais propriétaire de cette oeuvre.

Dan a enregistré son nouvel album «Celebration» pour célébrer la Bretagne, et ses titres ne font pas du sur-place et des «compils» comme il les appelle comme d'autres artistes ; il a encore des morceaux et des créations qui attendent dans ses tiroirs.

Il a commencé son concert accompagné de ses musiciens, notamment Ronan Le Bars à la cornemuse et Patrick Péron aux claviers.

Ensuite, il a annoncé le Bagad Kemper, par un air à la guitare sur «We are the champions» du groupe Queen, évoquant ainsi leur 20e titre de Champion National des Bagadoù de 1ère catégorie au Festival de Lorient début août.

Des morceaux de l'événement «L'Héritage des Celtes» ont été repris.

Morwenn Le Normand a chanté «Celebration». Clarisse Lavanant, elle, a interprété une chanson en hommage à Glenmor «Evid ar Barz», puis «Bro Yaouank hon Bugale» (le jeune pays de nos enfants), clin d'oeil au Bro Goz ma Zadoù, car ce seront nos enfants qui feront notre Bretagne. Cette chanson a été écrite par Loeiz Guillamot, ancien journaliste de France Bleu Breizh Izel en breton.

La chanson «J'avais cinq enfants» témoigne d'une Bretagne réunifiée. Citation : «Si la Bretagne était une femme, On l'entendrait alors chanter ; Ce chant d'amour qui vient de l'âme, Pour sa fille bien-aimée, du nom de Nantes précisément, qu'on lui a volée sans merci. - Tout comme Guérande, Châteaubriant, Saint-Nazaire, Pornic, Ancenis... Si la Bretagne était une femme, On l'entendrait alors chanter, Entre la colère et les larmes, pour un pays réunifié».

Lors du rappel, c'est le morceau «Borders of Salt» qui a été interprété par tous les artistes.

Il reste à Dan de continuer son chemin et de transmettre son patrimoine musical riche en émotions au-delà des frontières.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1014 lectures.
mailbox imprimer
Quimpéroise, ancienne fonctionnaire, bénévole pour le site www.agencebretagnepresse.com, responsable de l'agenda culturel.

Vos commentaires :

wouiff
Mercredi 5 septembre 2012

Hé là : un titre en Breton pour un article en français, ça n'est pas dans les habitudes d'ABP !

ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 3 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.

--Publicité--
yoran embanner