Dalham soñj (Souvenons-nous), veillée à l’occasion de la centième année de l’Armistice

-- Politique --

Communiqué de presse de Parti Breton
Porte-parole: Sébastien Girard

Publié le 27/10/18 16:43 -- mis à jour le 27/10/18 16:43

Le Parti Breton/Strollad Breizh invite ses adhérents et sympathisants à participer à cette veillée chantée à l’occasion de la centième année de l’Armistice de la 1ère guerre le :

46075_1.jpgLogo Parti Breton

Dimanche 11 novembre 2018 à 15h

Basilique Sainte Anne d’Auray

Organisée par l’Association Santéz-Anna-Gwéned

Avec les chorales :

Kaloneù Derv Bro Pondi (Pontivy)

Trouz ha Didrouz (Plouhinec)

Boéh Santéz-Anna (Auray)

avec les jeunes du Parcours Langue et Culture bretonnes

du Lycée-collège Ste-Anne d’Auray

avec les sonneurs de l’Ecole JC Jégat de Ste-Anne d’Auray

Témoignages sur des soldats bretons morts pour faits de guerre

Depuis plusieurs années, l’Association Santéz-Anna-Gwéned et le Sanctuaire de Ste-Anne d’Auray organisent une célébration du souvenir des soldats bretons morts pendant la première guerre mondiale.

Pour les Bretons, il ne peut y avoir de meilleur site pour maintenir ce souvenir, que celui de Ste-Anne, avec son Mémorial et son interminable mur où sont inscrits ou comptabilisés les quelques 240 000 morts bretons.

Cette année, le choix qui a été fait, à l’occasion de cette veillée chantée du 11 novembre, est celui de la lecture de témoignages écrits de descendants de soldats morts pour faits de guerre.

Pour cela, l’Association Santez-Anna Gwéned a rencontré un certain nombre de descendants de poilus. Avec les témoignages recueillis, avec les petits bouts d’histoire familiale qui ont survécus à l’oubli, avec les extraits de matricules militaires, 3 témoignages ont été choisis pour illustrer ces faits de guerre. C’est ainsi que l’histoire reconstituée de ces soldats nous fera rentrer dans la grande histoire de la guerre 14-18 : les soldats gazés, les soldats prisonniers.

A la douleur des familles d’apprendre la mort d’un des leurs, s’ajoutera pour certaines la peine de ne pouvoir aller se recueillir sur la tombe de ceux qui n’ont jamais été retrouvés.

La quasi-totalité des soldats bretons, tout au moins ceux de la partie bretonnante de la Bretagne, ne parlaient que breton et rares étaient ceux qui savaient écrire.

C’est pour leur faire honneur que la langue bretonne a été choisie pour cette veillée.

Après chaque lecture de témoignage, une chorale interviendra avec deux ou trois cantiques traditionnels ou chants bretons, chants écrits en l’honneur des soldats ou pour commémorer leur souvenir, ainsi ce « Kloh ar brezél », une complainte pleine d’émotion écrite après guerre, ainsi ce « Kanenn prizonerion Minden », un cantique écrit par un soldat prisonnier à Minden en Allemagne, ainsi ce « Klemgan ar ré varù » écrit pour l’inauguration du Monument aux Morts de Ste-Anne d’Auray, en 1926.

Cette veillée commencera à 15h, Dimanche 11 novembre.

Elle se terminera par un temps de recueillement, d’ouverture à la Paix et de prière.

Elle est organisée par l’Association Santez-Anna-Gwéned et la Basilique Sainte-Anne d’Auray.

Alphonse Samson

mailbox imprimer
Le Parti Breton a pour but de rassembler, d'unir et d'organiser tous les bretons et amis de la Bretagne décidés à réveiller la conscience nationale du Peuple Breton afin que celui-ci se dote enfin des structures politiques, économiques, sociales et culturelles lui permettant d'assurer en tant qu'entité internationalement reconnue, son avenir et son épanouissement dans le cadre d'une Europe des Peuples et de la Solidarité
Voir son mur