Création prochaine d'un quotidien en langue galloise
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 1/02/05 13:29 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

[ABP] Alors que les journaux et revues en langue bretonne (mensuel comme Bremañ, édité à Rennes, et Brud Nevez, édité à Brest, bimestriel comme Al Liamm édité à Brest, Al Lanv, trimestriel édité à Quimper, etc.) ont bien du mal à se développer, à assurer leur financement et surtout à se diffuser, le Pays de Galles où existe déjà plusieurs hebdomadaires et de nombreux mensuels en langue galloise, s'apprête à lancer un quotidien. La date de lancement de ce journal qui aura pour titre Y Byd (Le Monde, Ar Bed en breton), n'est pas encore arrêtée, mais la première étape - la constitution du capital de la société éditrice - est pratiquement terminée : près de 300 000 livres sterling (430 000 € !) ont déjà été réunis. Ce capital devrait être conforté par une aide européenne au titre de l'Objectif n°1. Le siège et la rédaction du nouveau quotidien seront fixés à Aberytstwyth, mais il devrait être imprimé sur les presses du South Wales Argus, un journal du soir publié à Newport. Bien que située à l'extrémité sud-est du pays de Galles, la ville de Newport est assez bien reliée par la route et le rail à l'ouest et au nord du pays de Galles. Compte tenu des possibilités fantastiques qu'offrent les nouvelles technologies de l'information et de la communication et aussi de la grande médiocrité des deux quotidiens de langue anglaise qui couvrent actuellement le Pays de Galles, le Western Mail et le Daily Post, le nouveau quotidien semble devoir démarrer avec de réelles chances de réussite.

Bernard Le Nail

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch


mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1115 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 7 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.