Création de l'association "VigiBretagne-EvezhBreizh" à Guérande le 18 juin 2016

-- La réunification --

Reportage
Par Maryvonne Cadiou

Publié le 19/06/16 23:16 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Le Comité de vigilance pour le respect de l'intégrité du territoire breton - ou VBEB pour une simplification ici - a tenu son assemblée constitutive hier après-midi à Guérande, comme annoncé (voir notre article).

Plus de vingt personnes étaient présentes, du département mais aussi du Morbihan et des Côtes-d'Armor.

Dix-sept procurations avaient été envoyées dont certaines du Finistère, d'Ille-et-Vilaine et de Paris. Jean-Paul Touzalin était secrétaire de séance.

Pêr Loquet s'est présenté, résistant tout jeune. Parmi ses multiples activités de militant il a été président de l'association Skoazell Vreizh (Secours breton) de 1978 à 2006. Il a fondé le Festival du livre en Bretagne de Guérande.

(voir le site) de Bretons, n° 70, nov. 2011, article d'Alexandre Le Drollec intitulé Pêr Loquet, une vie de militant.

Il a rappelé le fait déclencheur (voir notre article) et, connaissant Arno Courjal, lui en a fait part. Ils se sont trouvés tout de suite sur la même longueur d'onde pour agir.

Il lit l'article de Ouest France [extrait en dernière photo], par un journaliste anonyme qui interviewait une personne de l'Office du tourisme.

« Alors vous pensez bien que mon sang n'a fait qu'un tour. Le lundi matin très tôt, je suis allé rencontrer ces braves gens de l'Office du tourisme. Je suis tombé sur un jeune. Alors il m'explique : “Oui, bien sûr, on sait bien, on est en Bretagne, mais on a des subventions des Pays de Loire”. Alors j'ai téléphoné à l'ami Arno, qui va se présenter, parce que je ne connais pas tout ce qu'il a fait « Et je ne dirai pas tout ! ». Je le connaissais, on se retrouvait dans les réunions de Bonnets rouges, de Bretagne Réunie. J'avais vu que c'était un gars qui me plaisait énormément, un peu le même caractère... J'ai obtenu tout de suite son accord... ».

Arno Courjal se présente :

« Je suis d'une famille catho socialiste, si si ça existait à l'époque, j'ai été bercé dans le milieu breton, mon père a fait partie très jeune du bagad d'“Ar Vro Wenn” (Le Pays blanc) de la Baule-Escoublac, ma grand-mère était bretonnante, j'ai été dans la Royale (Marine Nationale) et, à cette époque (1983), dans la marine il y avait au moins 80 % de Bretons, donc déjà une conscience spécifique pour notre Pays. Puis dans le civil ça a été le Comité pour la réunification administrative de la Bretagne (CUAB), puis le Parti Breton, puis les Bonnets rouges. Mon père entre temps est parti et je lui ai promis de défendre notre terre. Je suis moniteur de Bateau École depuis 12 ans et ma vie maritime a commencé dans la baie du Pouliguen (baie de la Baule) à l'âge de 12 ans ».

Donc c'est tout naturellement qu'il a versé dans une sorte de militantisme d'attaque comme celui-ci.

Arno Courjal rappelle alors les cas d'abus de discrimination de la Loire-Atlantique par rapport à la Bretagne, comme citer la Bretagne alors qu'il ne s'agit que de la région administrative Bretagne, du style « le tour de France quitte la Bretagne et entre en Loire Atlantique », il faut faire changer cette habitude tellement prise dans tous les moyens de communications.

« Il faut absolument qu'on intervienne sur ce genre de propos ».

« Que chacun se spécialise sur un point et soit hyper positif ».

Le fonctionnement est précisé.

Rappel de (voir notre article) :

- répertorier les déclarations ou écrits de personnes influentes ou non, hommes politiques, artistes, individuels, associations, sports, journalistes, presses etc., concernant l’intégrité de notre Bretagne ;

- d’archiver toutes déclarations écrites bonnes ou mauvaises ;

- de réagir par presse, courrier ou tout autre procédé ;

- de le faire savoir à tous publics selon nos moyens, et à tous nos membres adhérents ou correspondants.

« On va (!) - et c'est un mot qu'on n'aime pas ici (!) - centraliser (rires !) les infos reçues de tous les correspondants de B5 et au-delà ».

« Nous avons fait un modèle de lettres ». Arno Courjal les lit.

Celui qui, malheureusement, sera le plus courant, dit-il :

1 ) Madame, monsieur, Suite à la parution de... nous protestons contre..., signé l'association VigiBretagne-EvezhBreizh, réseau de vigilance pour l'intégrité du territoire breton.

Pour ceux qui respectent l'intégrité du territoire, qu'on les mette en avant :

2 ) Madame, Monsieur, Nous saluons et soutenons... vives félicitations..., signé idem.

Quand l'association VBEB aura réagi, tous les correspondants du réseau seront mis au courant.

Chacun pourra réagir individuellement mais à titre personnel, en s'inspirant des lettres-types.

Nous allons créer une synergie.

Jacques-Yves Le Touze rappelle une action récente un peu similaire, mais concernant la langue, qui a amené le Musée de Pont-Aven à ajouter sa signalisation en langue bretonne (voir notre article) : intitulé Pont Aven, du breton au musée ? “On n'y avait pas pensé” , et signale que ça a marché...

Jean-François Le Bihan, président de Bretagne Réunie déclare :

Bretagne Réunie va adhérer à l'association VBEB.

Le conseil d'administration a voté pour à l'unanimité.

Bretagne Réunie a aussi un rôle de veille, elle a les moyens pour donner des éléments et que nous agissions ensemble.

Il cite l'association Kevre Breizh qui s'est mise en place pour la Bretagne entière, quand la Région Bretagne a voulu récupérer le Conseil Culturel qui fonctionnait sur B5. Mais Kevre Breizh s'est plutôt orientée vers la défense de la langue. Elle réagit dans la presse, à la radio, sur les réseaux sociaux, elle donne des conférences de presse.

Le but est de mettre en cause les manquements et de féliciter les autres.

VBEB adhérera à Bretagne Réunie et sera exemptée de la cotisation pour la première année.

Bretagne Réunie est contente d'être un nouveau partenaire de VBEB.

Relecture

Puis l'assemblée a relu, corrigé, complété les statuts et le règlement intérieur, dans la bonne humeur et avec humour parfois, qu'Arno acquittait directement sur son ordinateur.

Terminé à 16 h 48, a fait remarquer le secrétaire de séance.

Les nouvelles moutures, sans grand changement de fond, ont été adoptées à l'unanimité et seront communiquées bientôt.

Les cotisations

Votées à l'unanimité moins deux abstentions.

- Individuel 20 euros ;

- Couple 30 euros ;

- Étudiant, chômeur 10 euros ;

- Association 50 euros ;

- Entreprise 80 euros.

Élection au Conseil d'administration

Vingt-deux personnes s'étaient présentées. Sur place ou par courriel.

Inscrites sur un tableau, personne n'a été contesté par l'assistance.

Donc élues à l'unanimité. Le nombre minimum était de onze.

Les présents se sont réunis pour élire le bureau, pendant que les autres entamaient les palets bretons, cidre et muscadet dans l'allée extérieure.

Les membres du bureau

Président-fondateur

Pêr Loquet

Président

Arno Courjal

Vices-présidents

Michel Renaudineau ;

Rozenn Milin ;

Bertrand Chesneau ;

Jean-François Le Bihan ;

Tieri Jamet.

Trésorier

Hyacinthe Luherne ;

Trésorière-adjointe

Cendrine Estienne ;

Secrétaire

Philippe Maurice ;

Secrétaire-adjoint

Stéphane Cacaly.

Le Bro gozh va Zadoù était prévu, des feuilles avec les paroles attendaient. Mais il a fallu libérer la salle...

Un logo est en projet.

Pêr, en sortant « Je suis bien content. Ces dernières nuits, je dormais très mal »... « Oui, vous pouvez dire que cette date du 18 juin n'a pas été choisie par hasard ! En fait elle tombait bien aussi parce que c'est un samedi ! » (1)

Contacts

Courriel : vigibretagne-evezhbreizh [at] keltieg.bzh,

Courrier postal :

Pêr Loquet, 3 straed Aristide Briand

44350 Gwenrann-Guérande

Breizh-Bretagne

(1) Date, comme chacun sait, anniversaire de l'Appel à la résistance par le général de Gaulle le 18 juin 1940.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 2305 lectures.
mailbox imprimer