Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
désolé cette photo n'existe plus
- Communiqué de presse -
Création d'un Parc Marin en Mer d'Iroise : C'est un projet pharaonique qui méprise l'avis des îles, affirme Christian MENARD, Député du Finistère
A l’occasion de la réunion du comité de pilotage du Parc Naturel Marin d’Iroise organisée vendredi 13, à la Préfecture du Finistère, Christian Ménard, député de la sixième circonscription du Finistère (qui compte 11 communes, dont l’île d’Ouessant, directement impliquées par ce projet) a souhaité rappeler, de façon concise
Christian Ménard pour Christian Ménard le 13/10/06 17:10

A l’occasion de la réunion du comité de pilotage du Parc Naturel Marin d’Iroise organisée vendredi 13, à la Préfecture du Finistère, Christian Ménard, député de la sixième circonscription du Finistère (qui compte 11 communes, dont l’île d’Ouessant, directement impliquées par ce projet) a souhaité rappeler, de façon concise les raisons de son opposition à ce projet.

" Encore une fois, je le répète, sur le papier l’idée, peut paraître séduisante, mais concrètement qu’en est-il ?", s’interroge le député. A aucun moment, dans le texte soumis à l’Assemblée nationale, il n’a été fait mention du particularisme des îles. Jamais n’ont été étudiés, ne seraient-ce qu’évoqués, les problèmes de santé, de transports, de traitement des déchets, du foncier, etc… auxquels elles sont journellement confrontées : Intégrer de force les îles dans un Parc Marin dont elles ne veulent pas serait une erreur. Inversement, créer un Parc sans leur présence le serait tout autant, car cela reviendrait à lui ôter son âme. Pas question de faire des îles, des « réserves d’indiens », comme semble le suggérer l’article 7 du projet de décret qui stipule, ni plus ni moins, de « maintenir une population permanente sur les îles ».

La représentativité des élus locaux ??? Le Projet de Décret l’écarte d’un revers de mains : ils ne seront que 10 sur 44 au sein du Conseil de Gestion et, conséquemment, largement minoritaires. Et encore, est-il bon de préciser que seuls les maires des trois îles siègeront en tant que premiers magistrats de leurs communes, les autres représenteront les communautés de communes, le Conseil général ou le Conseil régional. Pour ma part, je pense que le maire de Camaret-sur-Mer, pour ne prendre que cet exemple, a tout autant sa place au sein de ce Conseil que le Maire de Brest qui en sera membre de Droit en tant que Président de Brest Métropole…

Enfin, je reste perplexe devant le coût « pharaonique » de ce Projet. Pas moins de 3.191.096,78 euros (plus de deux milliards de centimes) ont déjà été dépensés entre 1996 et 2005 !… Et l’on ne connaît toujours pas la suite. Je crois qu’il est temps de mettre un terme à cette aventure. D’autant que des solutions existent, simples et peu onéreuses : l’Etat, au travers d’une simple application de la Loi, pourrait très bien s’y substituer, ou, à défaut, le Parc Régional d’Armorique dont les actions sont aujourd’hui reconnues et acceptées par tous, y compris des îliens… », souligne Christian Ménard, qui ajoute « Pourquoi ajouter une couche supplémentaire ?… Trop, c’est trop. C’est un véritable gouffre financier. A une époque où l’on parle d’économie, il faut revenir à la raison !… ».

Pour plus d'informations sur les activités du Député Christian MENARD concernant le parc marin d'Iroise : (voir le site)

Voir aussi :
logo
Christian Menard est député UMP du Finistère.
Voir tous les articles de Christian Ménard
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 1 multiplié par 0) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons