-- Justice et injustices --

COPAIN 44 : Nous ne nous laisserons pas diviser par la répression policière et judiciaire !

Communiqué de presse de ACIPA (porte parole Anne-Marie Chabod) publié le 30/06/14 15:03

Communiqué de presse du COPAIN 44, jeudi 26 juin 2014, transmis par ACIPA à leur demande.

Le collectif Copain (Collectif des Organisations Professionnelles Agricoles Indignées par le projet d'aéroport) s'inquiète et dénonce la multiplication des arrestations, ces dernières semaines (plus d'une vingtaine de personnes). Qu'elles fassent suite à la manifestation du 22 février à Nantes ou lors de manifestations antérieures ou futures, le but visé est et sera toujours le même : tenter de diviser le mouvement.

Récemment un paysan vient d'être relaxé en appel des faits qui lui étaient reprochés (il avait man½uvré avec son tracteur et sa remorque devant les gardes mobiles), l'État avait transformé l'attelage en port d'arme. C'est au droit de manifester que l'on s'attaque et que l'on remet en question en criminalisant la résistance, qu'elle soit pour dénoncer un aéroport inutile, la ligne TGV Lyon-Turin, ou la ferme usine des mille vaches (72 heures de garde à vue pour un démontage), l'État parie sur la peur des opposants.

La multiplication des procès essaie d'asphyxier les mouvements par l'argent car aller devant la justice coûte très cher. Les militants anti OGM sont traînés systématiquement devant les tribunaux alors que l'État-même a déclaré les OGM illégaux. Les exemples de deux poids deux mesures ne manquent pas. Une dégradation de biens de quelques centaines d'euros se paie au prix fort, alors que le détournement de plusieurs centaines de milliers d'euros dans les caisses de partis politiques ou dans les caisses publiques semblera anodin et considéré comme un fonctionnement normal de la démocratie…

Si la justice applique deux mesures cela mène à des chemins nauséabonds. La lutte contre l'aéroport de Notre-Dame des Landes n'est pas terminée, le projet n'a pas été annoncé comme enterré même si des signes le donnent à penser.

Nous restons tous déterminés, forts de notre unité et riche de nos diversités, nous ne nous laisserons pas diviser par la répression policière et judiciaire !

Le Copain 44

Contacts

Vincent : 06 87 52 34 26

Dominique : 06 30 47 01 56

Jean-François : 06 98 90 46 04

Document PDF copain44_26juin2014_com_presse.pdf Communiqué de presse de COPAIN 44 le 26 juin 2014. Source : COPAIN 44
Voir aussi :

mailbox imprimer