Convention spécifique Etat-Région sur la transmission des langues de Bretagne : propositions de Kelennomp!
Communiqué de presse de Kelennomp

Publié le 26/10/20 20:58 -- mis à jour le 27/10/20 09:31

La convention spécifique sur la transmission des langues de Bretagne et leur enseignement signée en novembre 2015 pour la période 2015-2020 touche à sa fin.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous !

Des éléments fondamentaux pour l’enseignement de la langue et l’exercice de notre métier étaient inclus dans cette convention (objectif à atteindre en nombre d’élèves en filière bilingue, ouverture de nouvelles filières d’enseignement, nombre de postes aux concours publics CRPE, financement et fonctionnement de TES, communication sur l’enseignement de la langue bretonne...). Un certain nombre de manques apparaissaient également comme la formation initiale et continue des enseignants bilingues sans compter qu’un certain nombre d’engagements n’ont pas été tenus également …

Nous avons pris part aux travaux menés par le Conseil culturel de Bretagne pour la partie Education afin de conseiller la région Bretagne pour la nouvelle convention 2021-2025 en cours de négociation. Ces travaux ont donné lieu à l’envoi d’une lettre du Président du Conseil culturel de Bretagne Bernez Rouz, en date du 1er octobre 2020 ainsi qu’un tableau synthétique de recommandations pour la nouvelle convention adressés au Président du Conseil régional, Loïg Chesnais-Girard.

Nous avons également adressé des propositions détaillées à la région Bretagne le 7 octobre 2020 afin de compléter et préciser les recommandations du Conseil culturel pour la partie enseignement de la langue bretonne.

Nous reprenons dans ce document les têtes de chapitre et certains points de la convention 2015-2020 pour en préciser les manques et les correctifs à apporter pour la nouvelle convention.

Nous demandons à la région Bretagne et à son Président Loïg Chesnais-Girard de peser de toute son influence sur les services de l’Etat, Préfecture et Rectorat afin d’obtenir un nouvelle convention à même de donner les moyens d’un développement pérenne de la langue bretonne dans l’enseignement et d’un enseignement de qualité.

Ce communiqué est paru sur Kelennomp kelennomp.bzh

Voir aussi :

mailbox
imprimer
L’objectif de l’association est de regrouper toutes celles et ceux qui enseignent le breton et en breton dans les écoles maternelles, primaires, collèges, lycées, dans les écoles supérieures de professorat et d’éducation (ESPE), dans les universités, dans l’enseignement public, catholique et Diwan, par correspondance, dans les centres de formation et dans les cours du soir pour développer l’enseignement du breton.
Vos 1 commentaires
penn kaled
2020-10-27 18:51:41
En tout cas soyez vigilant sur la loi sur les séparatismes .Je crains que les minorités nationales autochtones la subissent bien davantage en particulier la Bretagne plutôt que l'islamisme radical .D'ailleurs si cette future loi avait voulu combattre cet islamisme , elle ne serait pas appelée loi sur les séparatismes .Je pense que vous devriez sensibiliser ,alerter les parlementaires sénateurs Bretons ainsi que le conseil régional sur cette législation annoncée qui m'inquiète au plus haut point .Et le problème c'est que vu ,l'état d'urgence la situation sanitaire , économique sociale ,l'indifférence et la résignation d'une grande partie de la population ,une mobilisation de masse sera difficile pour y faire face ,
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 3 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.