Convention Nationale de Rennes : les militants décident d'un accord avec l'Alliance Ecologiste Indépendante et d'un rassemblement large avec des personnalités bretonnes indépendantes au 1er tour

-- Politique --

Communiqué de presse de Parti breton
Porte-parole: Gérard Olliéric

Publié le 12/10/09 14:47 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Le Parti Breton a réuni à Rennes le samedi 10 octobre une convention nationale portant sur les élections régionales de mars 2010. Cette convention nationale a rassemblé 150 personnes. La matinée a été consacrée à des exposés thématiques portant sur le bilan de la majorité régionale actuelle et sur les propositions du Parti Breton. L'après-midi, les adhérents ont fait le point sur la démarche du Parti Breton pour les élections régionales, et ont défini des grands axes stratégiques pour le 1er tour de cette élection.

La Convention nationale a confirmé l'engagement du Parti Breton aux élections régionales en Région Bretagne administrative et en Loire-Atlantique. Le Parti Breton passera un accord électoral avec l'Alliance Ecologiste Indépendante constituant ainsi un pôle écologiste fort et bien identifié. Par contre, considérant que le positionnement du Modem était mal défini, le Parti Breton ne passera pas d'accord avec le Modem. Le Parti Breton présentera une liste bretonne d'ouverture en Loire-Atlantique, exprimant ainsi, dans les faits, sa volonté pour l'unité de notre territoire.

Le Parti Breton travaille à la constitution d'une liste d'union la plus large possible, avec l'apport des personnalités fortes qui font la Bretagne d'aujourd'hui. Le Parti Breton, dans le cadre d'une liste d'union, lancera sa campagne électorale dès le mois de novembre. A cinq mois des élections régionales, son indépendance des états-majors parisiens lui permet de ne pas attendre plus longtemps.

Nous voulons une Bretagne reconnue internationalement, forte au plan économique et social, dynamique par sa culture et ambitieuse face aux enjeux écologiques de notre temps. Le Parti Breton appelle toutes les Bretonnes et Bretons qui se reconnaissent dans ces objectifs à constituer des comités locaux qui seront organisés par pays.

Emile Granville Porte-Parole Parti Breton

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1061 lectures.
mailbox imprimer
Le Parti Breton a pour but de rassembler, d'unir et d'organiser tous les bretons et amis de la Bretagne décidés à réveiller la conscience nationale du Peuple Breton afin que celui-ci se dote enfin des structures politiques, économiques, sociales et culturelles lui permettant d'assurer en tant qu'entité internationalement reconnue, son avenir et son épanouissement dans le cadre d'une Europe des Peuples et de la Solidarité
Vos 1 commentaires
Prigent Michel
Mardi 31 août 2010

Le Parti Breton après une analyse très réaliste et pragmatique de la situation électorale, a fait le seul choix raisonnable pour défendre les intérèts de la Bretagne lors des Régionales 2010.
En effet, le vide des propositions des "partis parisiens" qui choisissent systématiquement l'option nationale quelles que soient les élections européenne, régionales...est avéré.
Même le MoDemm, qui un temps avait laissé espéré un autre projet pour la France et pour l'Europe (décentralisation, Europe voire France Fédérale....) a rejoint la meute des partis pour qui "il n'est point de salut, hors un destin national, c'est à dire parisien".
Plus que jamais, surtout avec le projet du Grand Paris, l'affirmation "Paris et le désert français" titrant le livre de Gravier en 1956 est d'actualité.
Seuls,les Verts (de gauche et de droite !) s'ils ne se volatilisent pas comme d'habitude, sont à même de proposer une alternative nationale nouvelle au conservatisme des "partis oligarques" bien assis sur leurs sièges électoraux.

ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 5 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.