Controverse entre l'Espagne et deux gouvernements de pays rescapés d'une domination impériale

-- Politique --

Dépêche
Par Christian Rogel

Publié le 15/09/13 3:13 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Le 11 septembre, la chaîne humaine de Catalogne aurait, selon le gouvernement catalan, rassemblé 1 600 000 personnes qui approuvaient le slogan, Cap sur l'indépendance !

Le premier ministre de Lettonie (sur la Baltique, capitale Riga), Valdis Dombrovskis, a déclaré le 12 septembre que si le processus d'indépendance de la Catalogne était arrangé de manière légitime, il ne serait pas un problème.

Cela a valu à l'ambassadeur letton une convocation au Ministère des Affaires étrangères espagnol.

L'Espagne n'en a pas fini avec les Etats européens non politiquement corrects, puisque le premier ministre de Lithuanie (au Sud de la Lettonie), Algirdas Butkevicius, le 13 septembre, a aussi encouragé les Catalans indépendantistes en se déclarant honoré que ceux-ci aient pris pour exemple la chaine humaine de 1989 qui, s'étendant du Nord au Sud des trois Etats baltes (Estonie, Lettonie, Lithuanie), avait ouvert la voie à l'indépendance de ces pays conquis par les Russes en 1704, 10 ans avant la prise de Barcelone par les Espagnols aidés par les Français.

Il a précisé que la Voie baltique est un exemple pour l'Humanité.

Il a aussi insisté sur le fait que l'Union européenne est un lieu ou les droits politiques sont respectés et qu'elle est basée sur la libre volonté.

Pour lui, les Catalans doivent trouver leur propre voie et elle doit être discutée à l'intérieur de l'Espagne.

Il a fini en souhaitant que les entrepreneurs de Catalogne viennent investir dans son pays.

L'ambassadeur lithuanien s'est vu offrir une leçon sur l'admission des nouveaux Etats en Europe par le gouvernement espagnol.

Source : CNA Catalan News Agency (voir le site)

Service en anglais de l'Agencia catalana de notícies

L'auto-détermination est maintenant soutenue par tous les partis de Catalogne, y compris le Parti socialiste, mais pas par le Parti populaire (au pouvoir à Madrid) et les Ciutadans.

Christian Rogel

Voir aussi :
mailbox imprimer