Contrats de projets Etat-Région 2007-2013: Diminution des aides de l'état
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 30/08/06 12:14 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

ABP vient de recevoir les mauvaises nouvelles. Les aides de l'état à la région Breatgne seraient diminuées de 200 millions d'euros en 2007-2013 dans le cadre des projets Etat-Région Bretagne.

2000-20062007-2013

Crédits d'Etat: 700 M

233 euros par Breton

Crédits d'Etat 502 M

165 euros par Breton

Sur les thématiques proposées, les huit grands projets de l'Etat correspondent, dans les grandes lignes, aux priorités retenues par la Région Bretagne et les collectivités bretonnes : accessibilité, innovation, recherche, environnement, mer et littoral. En revanche, le Conseil régional pointe certains manques importants : peu de place pour le développement des TIC et du haut débit, aucune pour les ports dans le projet mer et littoral, des incertitudes sur le volet territorial reporté en 2007 de même que sur la langue bretonne renvoyée à une convention additionnelle [document1]

Jean Yves Le Drian, Président du conseil Régional de Bretagne a protesté dans une lettre adressée aux membres de la Conférence Territoriale [document2]

ABP/PFA

Philippe Argouarch

Document PDF CR-contrats2006-20013.pdf . Source :
Document PDF conf_territoriale250706.pdf . Source :

mailbox
imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 9 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.