Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Connaître la vraie Bretagne
Cette Bretagne que nous voyons danser cet été est-elle la vraie Bretagne ? se demandent certains. La question a longtemps divisé les amateurs de culture bretonne, certains ne voyant le pays que comme un décalque du passé, les autres aspirant à entrer de plain-pied dans la modernité tout en se sentant aussi bretons que les premiers. En fait, la Bretagne est riche de sa diversité et de ses évolutions.
Nil Caouissin pour UDB le 22/07/07 16:22

Cette Bretagne que nous voyons danser cet été est-elle la vraie Bretagne ? se demandent certains. La question a longtemps divisé les amateurs de culture bretonne, certains ne voyant le pays que comme un décalque du passé, les autres aspirant à entrer de plain-pied dans la modernité tout en se sentant aussi bretons que les premiers. En fait, la Bretagne est riche de sa diversité et de ses évolutions.

Peu de pays sont aussi changeants que cette péninsule faussement réputée endormie à l'ouest de l'Europe.

Sur le plan politique d'abord Combien vont répétant, surtout dans les médias parisiens, que la Bretagne est une terre traditionnelle de conservatisme ? Or, depuis un demi-siècle, cette terre a connu la plus nette des évolutions. Elle est devenue un bastion de la gauche dans l'Hexagone. Non pas celle, souvent encroûtée, des terres « traditionnellement de gauche ». Mais au contraire une gauche moderne, plutôt jeune et urbaine. Si ce pays a voté majoritairement à gauche, à la présidentielle comme aux législatives récentes, c'est parce que les Bretons, dans leur grande majorité, sont attachés aux valeurs de solidarité, de justice, de démocratie. Cette originalité de leur vote est une manifestation de l'identité bretonne moderne.

Cette identité politique va de pair avec l'identité culturelle, ancrée dans la tradition, tournée vers l'avenir, ouverte aux influences extérieures. Les Bretons ne tournent pas le dos à leurs racines, à leurs langues, à leur histoire. Ils manifestent souvent leur attachement à ces valeurs fondatrices qui, ici, ne sont pas des objets de dérision. Mais cette identité n'est pas l'immobilisme. Les Bretons sont hardiment tournés vers l'avenir. L'exemple de la musique et de la danse bretonnes est frappant : venues d'un fond celtique et rural, puis reprises, modernisées, urbanisées, elles ne sont jamais figées et ne cessent, loin du tintamarre du show-bizz, d'évoluer et de se développer dans toutes les directions, dans la rencontre comme dans le métissage. Mais cette quête est tout, sauf un renfermement identitaire, comme le glapissent les jacobins. La Bretagne a une longue tradition d'ouverture sur le monde. Les plus grands moments de son histoire sont liés à cette ouverture, notamment maritime. La Bretagne a fourni au monde des voyageurs, des marins et des explorateurs sans nombre. « Là où le soleil passe, le Breton passe », disait sainte Catherine de Sienne.

Aujourd'hui encore, la Bretagne est profondément européenne, ouverte à l'étranger, à l'immigré, au persécuté. Et souvent, c'est en étant le plus breton qu'on est le plus ouvert à l'autre. Ce n'est pas un hasard si ce pays à forte identité est « xénophile », comme s'en plaignait récemment Le Pen !

Cette identité intègre enfin la conscience écologique : dans ce pays, les paysages maritimes ou ruraux sont aussi constitutifs de l'identité bretonne. Amoureux de leur terre, voulant la protéger contre les agressions du fric et de la pollution, les Bretons mènent un combat difficile pour l'écologie de leur coin de terre. Marées noires, algues vertes, pollution des rivières et des nappes, les chantiers sont nombreux, et difficiles, car des Bretons eux-mêmes sont au nombre des pollueurs, égarés par le choix du productivisme, ou grisés par l'argent facile de la spéculation foncière.

L'environnement est aussi important pour l'avenir de la Bretagne que ses droits politiques et culturels. C'est pourquoi cette Bretagne, que certains découvrent, c'est d'abord une Bretagne déterminée à se battre pour ses valeurs.

Bienvenue dans ce pays à découvrir et à connaître !

Ronan Leprohon. Édito du Peuple breton de juillet-août 2007.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1161 lectures.
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 7 multiplié par 1) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons