-- Histoire de Bretagne --

Conférence : l'après 14-18: chocs et traumatismes

Agenda de Jean-Jacques Monnier (porte parole Jean-Jacques Monnier) publié le 14/07/18 15:30

Date de l'évènement : le 25/07/2018 à 20:30
Conférence : l'après 14-18: chocs et traumatismes
La guerre 14-18 n'a pas seulement des effets immédiats, une hécatombe
Conférence : l'après 14-18: chocs et traumatismes
La conférence de Locquémeau évoquera notamment les conséquences de la guerre 14-18 du point des femmes bretonnes

Une conférence multimédia et grand public sur un sujet relativement négligé, aux sources des problèmes bretons d'aujourd'hui.

La guerre 14-18 n'a pas seulement meurtri les Bretons en elle-même. Elle a non seulement complètement transformé l'univers des Bretons, mais elle est aussi à l'origine de bien des caractères de la Bretagne d'aujourd'hui.

La démographie bretonne, jusque là largement excédentaire, commence à s'étioler. Le traumatisme est tel que deux fléaux, qui étaient rares avant, montent en flèche : les suicides et l'alcoolisme, pour lesquels la Bretagne passe en tête. La société agricole et rurale subit une longue crise dont elle n'est pas encore sortie aujourd’hui. Le monde des villes et de l'industrie se développe et l'émigration continue, inexorable. Cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas de dynamisme des Bretons : sur le plan social, culturel et même économique, la Bretagne des années 20-30 innove, se rebelle, La société bretonne entame une longue transformation/modernisation qui la voit adapter beaucoup de modes et de façons de faire venues d'ailleurs, ce qui met en péril ses héritages culturels. La tradition musicale bretonne manque de disparaître. La Seconde guerre mondiale vient briser cet élan contradictoire, que l'on va retrouver, accentué, dans les années 1950. De la guerre émergent de nouveaux dirigeants, dans tous les domaines, qui remplacent les élites d’avant-guerre.

La guerre 14-18 a fait passer la Bretagne du XIXe siècle au XXe, mutation qui va s'achever dans les années 50-60. Depuis 1918, les Bretons se sont émancipés de leurs élites traditionnelles, les femmes ont occupé une place accrue dans la société et l'économie, le retard scolaire a été largement rattrapé, avec pour conséquence une émigration accrue des élites, celle des pauvres se poursuivant. La Bretagne s'intègre, mais la Bretagne réagit aussi, se redécouvre, se réinvente, à la surprise générale. Les «ploucs» et les «bécassines» ont relevé la tête et les défis.

Voilà une partie des chemins nouveaux qui seront explorés lors de cette conférence interview, et illustrés d’images et d’extraits filmés.

(Tredrez-Locquémeau, salle Louis Cado, mercredi 25 juillet, 20h30)

Voir aussi :

mailbox imprimer