Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
désolé cette photo n'existe plus
- Communiqué de presse -
Communiqué du groupe UDB-GA du CRB4: La guerre des semences est déclarée
Conseil régional de Bretagne Groupe UDB – Gauche alternative Les élus régionaux de l'Union démocratique bretonne apportent leur soutien à l'association Kokopelli injustement condamnée alors qu'elle remplit une mission de service public de collectage, de sauvegarde et de diffusion de semences traditionnelles. En effet, l'association Kokopelli commercialise 12 000 variétés de semences rares
Nil Caouissin pour UDB le 18/01/07 15:12

Conseil régional de Bretagne Groupe UDB – Gauche alternative

Les élus régionaux de l'Union démocratique bretonne apportent leur soutien à l'association Kokopelli injustement condamnée alors qu'elle remplit une mission de service public de collectage, de sauvegarde et de diffusion de semences traditionnelles.

En effet, l'association Kokopelli commercialise 12 000 variétés de semences rares et biologiques, milite pour la sauvegarde du patrimoine des semences anciennes et distribue des graines dans les pays en développement pour les aider à aller vers l'indépendance alimentaire.

Suite à la plainte déposée par un grand semencier français pour concurrence déloyale, la cour d'appel de Nîmes a condamné Kokopelli pour vente de semences de variétés non-conformes. Non-conformes car pas enregistrées au fameux catalogue officiel des semences, une particularité française datant de Pétain et de la France de Vichy, catalogue dans lequel l'inscription coûte 1500 euro par variété, instaurant de fait la privatisation onéreuse des semences, catalogue qui n'existe pas ni aux USA ni au Canada, ni dans la plupart des pays d'Europe.

Exception française car, si la directive européenne 98-95 exige que les Etats membres agissent contre les risques d'érosion génétique et préservent la biodiversité, la France a transcrit cette directive mais ne l'applique pas, comme bien d'autres (celle sur l'eau, celle sur les OGM), préférant payer de lourdes amendes qui pèsent sur les contribuables que nous sommes.

Après le scandale du purin d'orties, ce nouvel épisode judiciaire contre la « biodiversité cultivée » et pour la privatisation des semences par le brevet ; les élus UDB du conseil régional de Bretagne dénoncent le non-respect des conventions internationales et des directives européennes par la France.

Les élus UDB demandent la création d'un fichier de variétés ouvert et gratuit dans le cadre d'un service public de la biodiversité.

Les élus régionaux UDB affirment que l'érosion de ces semences et de la biodiversité menace gravement la sécurité et l'autonomie alimentaires des peuples et des territoires.

Pour les élu-e-s UDB Naïg Le Gars, Mona Bras (tél. 06 64 63 85 82)

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 6 multiplié par 5) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons