Communiqué de Breizh Europa : Le souffle écossais

-- Politique --

Communiqué de presse de Breizh Europa
Porte-parole: Frank Darcel

Publié le 12/05/15 9:12 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

La victoire éclatante du SNP (Scottish National Party) en Écosse, lors des élections législatives britanniques est une avancée importante pour toutes les régions européennes à forte identité cherchant à s'affranchir de tutelles coûteuses et anachroniques.

Un autre élément en provenance de Grande-Bretagne interpelle quand on voit démissionner les responsables des partis politiques qui ont échoué lors de ces élections. On comprend ainsi que dans certains pays, on ne fait pas de la politique un métier, on ne passe pas sa vie à se représenter aux mêmes postes. On sait reconnaître une défaite, et faire de la place aux plus jeunes.

Rêvons alors que ce qui vient de se passer de l'autre côté de la Manche puisse inspirer la classe politique française, et surtout bretonne. Puissent tout d'abord nos politiques bretons considérer qu'une véritable autonomie des régions est une idée moderne et porteuse, a fortiori dans le pays le plus centralisé d'Europe, quand la Grande-Bretagne, l'Espagne, l'Allemagne, la Suisse et l'Italie, c'est-à-dire tous les voisins de la France, ont eux adopté des systèmes fédéraux ou extrêmement décentralisés.

Puissent ainsi les représentants des partis traditionnels en Bretagne, cesser d'imaginer que l'avenir de la Bretagne passe forcément par Paris.

Un vent nouveau est nécessaire, le souffle écossais l'annonce.

Caroline Ollivro, présidente de Breizh Europa

Voir aussi :
mailbox imprimer
logo
Breizh Europa est un mouvement autonomiste breton et fédéraliste européen. Site internet : (voir le site) Compte Twitter : @BreizhEuropa Page Facebook : Breizh Europa

Vos commentaires :

Brocèlbreizh
Mercredi 13 mai 2015

Paris a besoin de la Bretagne et la Bretagne a besoin d'autonomie politique au sein de l'Europe.

Quand on voit ce que réalise l'Écosse,on peut imaginer que l'avenir de Paris passera in fine par la Bretagne.

Idem: autant une imposition pour le bien commun paraît acceptable dans un cadre fédéral,autant le centralisme étatique de ces dernières années pratique l'extorsion de fonds.On offre tout bonnement environ 70% de notre imposition.

La France reste un pays de l'Est en Europe de l'Ouest.

A défaut de respecter la liberté de ses peuples, elle applique malgré tout la liberté d'expression.On peut s'en féliciter...

L'égalitarisme en France est la forme sous-jacente d'un collectivisme passéiste et égoïste.

Nous subissons une posture politique obsolète, réductrice voire destructrice.Tout ceci est contraire à l'intérêt commun et au principe d'altérité qui unissent les pays de France.

Prétendre être indivisible et posséder 36000 communes et 95 départements tout en évitant d'avoir des régions historiques et culturelles fortes...C'est affaiblir notre économie globale au profit d'une représentation et de cumuls excessifs.Du carriérisme emprunt de narcissisme...

Ce n'est pas ainsi que l'on défend le premier pilier de notre démocratie:la Liberté.

ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 4 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.