Comment ose-t-il ?

-- La réunification --

Chronique de Yvon Ollivier
Porte-parole: Yvon Ollivier

Publié le 21/11/19 7:10 -- mis à jour le 21/11/19 08:05

J'apprends avec stupeur que Jean-Jacques Urvoas va donner prochainement une conférence sur la Bretagne à cinq départements. Ces gens-là n'ont honte de rien, et certainement pas de leur trahison sur la réunification de la Bretagne lorsqu'ils étaient aux affaires en 2014 lors de la pseudo réforme territoriale. Ils sont fin prêts pour les futures élections régionales à nous resservir leur rengaine pro-Bretagne alors que tout nous montre qu'ils ont renoncé à la défendre. C'est avant tout une question de dignité. Après avoir longtemps défendu la cause de la réunification, Jean-Jacques Urvoas l'a trahie à l'Assemblée nationale, mais surtout, il s'est trahi lui-même montrant ainsi qu'il a perdu le sens commun de la dignité. On me répondra qu'il est normal pour un responsable politique de naviguer selon le rapport de forces, que la parole est libre, qu'il n'y a pas de mandat impératif, qu'il y a nombre de subtilités qui nous échappent, pauvres ploucs que nous sommes... Certes, nous ne sommes pas des gens de Pouvoir, mais il nous reste encore suffisamment de valeurs pour dénoncer les élus qui trahissent leur peuple pour devenir Ministres et qui nous resservent encore les mêmes promesses, une fois déchus de leur piédestal. Ces gens-là n'ont plus le moindre crédit. Si seulement ils pouvaient en prendre conscience...

49267_1.pngcouverture du livre : " lettre à ceux qui ont renoncé à la Bretagne"

Yvon Ollivier

auteur

Voir aussi :
©agence bretagne presse

Cet article a fait l'objet de 1375 lectures.
mailbox imprimer
logo
yvon ollivier est juriste, auteur de l'ouvrage "la désunion française essai sur l'altérité au sein de la république" ed l'harmattan 2012 et membre de la coordination des juristes de bretagne blog associé desunion-francaise.over-blog.com

Vos commentaires :

jakez Lheritier
Jeudi 21 novembre 2019

Qu'il vienne faire sa conférence à St Nazer.!

Mais je pense qu'il a en vue un poste "important" dans la Bretagne croupion d'après Le Drian.

Le PS champion des promesses,......!

cosquer
Jeudi 21 novembre 2019

" une fois déchus de leur piédestal. Ces gens-là n'ont plus le moindre crédit. Si seulement ils pouvaient en prendre conscience..." Justement je suis très étonné que le collectif DIBAB et BREIZH CIVIC LAB ... ne cherchent pas à valoriser leur travail... Le citoyen URVOAS n'a fait qu'écrire un bouquin sur la question... Ce n'est pas grand chose... comparativement à l'investissement réalisé par rapport aux votations et maintenant au fameux sondage... Ce travail est le socle populaire de l'assemblée de Bretagne à 5 départements il me semble. Pourquoi attendre les élections régionales pour un tel débat... Ce débat sera volé par les élus en place; c'est évident... Or on voit bien que les gens ne veulent plus de débat mené par les politiques dans les conditions sociétales actuelles ( pour le moins)... Le travail réalisé par DIBAB et le BREIZH CIVIC PREDER ( me gav gwelloc'h) est une chance inouie pour que les gens s'emparent du débat pour une fois... Il y a quand même des précédents récents qui démontrent ce besoin: BR et GJ aujourd'hui...De même, les projets d'en haut sont rejetés de plus en plus car il ne correspondent quasiment plus à l'avenir souhaité... Nos élus font parti d'une génération gangrénée par des choix politiques aveugles et "éblouis" par des promesses que l'organisation républicaine de forme française ne peut pas réaliser: la république française est binaire : c'est bien ou mal selon sa religieuse idéologie ... Il faut s'emparer de cet avenir et ne pas le laisser aux mains des politiques menées par paris... Tout cela me semble logique! Ne pas attendre ... je conçois que la fatigue soit là et que beaucoup de Bretons ne soient pas vraiment informés où encore "éblouis" (ceux qui le veulent bien sans doute?) mais les réunions publiques devraient êtres organisées par un collectif de spécialistes ( regroupant les corporations par exemple; géographes, historiens, juristes, enseignants et universitaires, entrepreneurs? ( se mouilleraient-ils enfin!)...) ainsi que les personnes qui ont déjà oeuvré à la réunification d'une manière concrète... Il vaut mieux faire nous-même et créer le débat au niveau populaire , pays par pays...Le débat, mené par les élus appointés du système sera obscur, empreint d'une caution morale moralisatrice et infantilisante... les idées échapperont aux gens etc etc comme d'habitude... et comme d'habitude la Bretagne restera à 4 départements) ; C'est aux gens d'envisager l'avenir et de l'imposer aux élus. Faire l'inverse c'est le contraire de la démocratie

Kristof Bourdelier
Jeudi 21 novembre 2019

A-du penn-da-benn ganeoc'h / Bien d'accord avec vous cosquer:') Seulement voila. Les "gens"(habitants des 5 departements Bretons, pour ne parler que de ceux-la), dans leur immense majorite, n'en ont, pour reprendre la formulation de certains, "strictement rien a foutre" de la Bretagne politique:') Il faudrait deja que, pour ladite majorite, qu'elle sache qu'elle existe - les Bretons, en dehors du territoire Breton comme sur le territoire Breton, se definissent, pour la plupart, comme 'Francais":') La politique, c'est bien - en partant du bas, du haut, du cote, etc...:') La Bretagne, c'est bien - les plages, les festou-noz, les sondages. etc...:') Mais la Bretagne politique ... comment dire ... elle n'est meme pas nee:') Bien sur - ce que font Dibab et le Breizh Civic Lab / Preder est super:') Mais est-ce que ca interesse quelqu'un en dehors des 3%(pour etre genereux)de la population forte de presque 5 millions d'habitants de la Bretagne?:') Le sujet de la Reunification n'est meme pas debattu @An Naoned/Nauntt/Nantes quand les elus se retrouvent pour faire la promotion de leur programme respectif - pas un elu, pas un groupe d'habitants(type 'grassroots')- pour rendre visible(en dehors de Breizh Unvan/Bretagne Reunie, de l'UDB)un sujet qui devrait pourtant etre une priorite(la priorite?)pour toute personne qui s'interesse a la Bretagne, elu ou habitant:') Donc oui - les gens. Mais quand? Et surtout comment rendre la chose(avenir de la Bretagne B5)interessante pour un nombre estimable de personnes en Bretagne:') La est la question:')

Kristof Bourdelier
Jeudi 21 novembre 2019

A-du penn-da-benn ganeoc'h / Bien d'accord avec vous cosquer:') Seulement voila. Les "gens"(habitants des 5 departements Bretons, pour ne parler que de ceux-la), dans leur immense majorite, n'en ont, pour reprendre la formulation de certains, "strictement rien a foutre" de la Bretagne politique:') Il faudrait deja que, pour ladite majorite, qu'elle sache qu'elle existe - les Bretons, en dehors du territoire Breton comme sur le territoire Breton, se definissent, pour la plupart, comme 'Francais":') La politique, c'est bien - en partant du bas, du haut, du cote, etc...:') La Bretagne, c'est bien - les plages, les festou-noz, les sondages. etc...:') Mais la Bretagne politique ... comment dire ... elle n'est meme pas nee:') Bien sur - ce que font Dibab et le Breizh Civic Lab / Preder est super:') Mais est-ce que ca interesse quelqu'un en dehors des 3%(pour etre genereux)de la population forte de presque 5 millions d'habitants de la Bretagne?:') Le sujet de la Reunification n'est meme pas debattu @An Naoned/Nauntt/Nantes quand les elus se retrouvent pour faire la promotion de leur programme respectif - pas un elu, pas un groupe d'habitants(type 'grassroots')- pour rendre visible(en dehors de Breizh Unvan/Bretagne Reunie, de l'UDB)un sujet qui devrait pourtant etre une priorite(la priorite?)pour toute personne qui s'interesse a la Bretagne, elu ou habitant:') Donc oui - les gens. Mais quand? Et surtout comment rendre la chose(avenir de la Bretagne B5)interessante pour un nombre estimable de personnes en Bretagne:') La est la question:')

Rafig
Jeudi 21 novembre 2019

On peut laissé venir tout le monde pour écouter les arguments pour la Réunification ... mais gare à ceux qui viennent pour vendre leur soupe, s'acheter une parure de "breton" ou retourner un auditoire pour nous faire rentrer dans le rang.

Mais je constate que les PS ont ratés leur entrée dans la démocratie en 2014-15 et qu'ils sont maintenant insignifiants dans le paysage politique FR. Coincé entre En Marche et les Fachos.

Il suffit d'entendre les derniers éléphants PS se débattre avec leur affaires ou leurs petits postes de retraite : ministre des Pôles, parleurs à la radio et TV, négationniste du génocide du Ruanda ...

Cosquer
Jeudi 21 novembre 2019

@Krsitof Bourdelier: mais justement ... il n'y a qu'une chose à faire et c'est l'organisation de débat pays par pays..... faire le tour de Bretagne et essayer d'éveiller l'intérêt des gens... L'uniformisation fout la frousse à plus d'un... a défaut de conscience politique... C'est comme le bio il faut pas se leurrer les gens sont "écologistes" ou le deviennent d'abord par rapport à leur assiette personnelle et oui tout un chacun est égoïste aujourd'hui... Constat fait ? OUI Ok alors maintenant c'est leur santé qui les intéressent et après seulement vient la réflexion... pour la Bretagne c'est pareil... Diversité contre uniformisation... le contenu de l'assiette de la Bretagne c'est sa différence justement Quand chacun y comprendra son intérêt, les gens penseront Bretagne... Il faut se servir de l'égoïsme individuel...pour le transformer en un sens commun qui va dans un sens positif...

Fañch Ar Vilin
Jeudi 21 novembre 2019

Et que dire des valeurs et de la dignité des « régionalistes » qui leur lèchent les bottes ?

Brocélbreizh
Jeudi 21 novembre 2019

Comment osent-ils ?

Michel Audiard a déjà expliqué cela voilà fort longtemps !

"D'ailleurs c'est comme ça qu'on les reconnait !"

Et puis, comme Monsieur Urvoas a plus ou moins déclaré en substance que la France était une Républik Fédérale, ce n'est pas un petit discours sur la Bretagne à 5 qui va l’inquiéter outre-mesure.

Le P.S. est au stade des funérailles. Encore un petit effort et Christian Jacob en fera de même avec les droites conservatrices.

Ils n'ont jamais incarné ni n'incarneront jamais le changement en tant que tel !

jakez Lheritier
Vendredi 22 novembre 2019

A St Nazer vendredi 22 novembre après midi ,venir assister au conseil municipal sur la pétition de plus de 3500 nazairiens pour faire reconnaitre son identité bretonne historique,culturelle,urbanistique,etc

Les 3500 signatures engrangées par 2 adhérents de Bretagne Réunie ,en très peu de temps, sur un minimum de 2500 permet d'entrainer de débat au CM.C'est le 1 er qui va être ainsi discuté.

Les élections municipales arrivent ,cela est donc opportun d'enregistrer ce que les élus vont exprimer;

Mais,lorsque l'on sait qu'une pétition de plus de 11000 nazairiens ne voulait pas l'aménagement de la base sous marine nazie,a été ignorée par l'ancien maire chévénementiste/Ps Mr Batteux ,on peut douter de la démocratie nazairienne.

Enfin on verra.

Préparer dans l'union les élections qui arrivent mais aussi organiser des opérations sur le terrain.

Kristof Bourdelier
Vendredi 22 novembre 2019

@Cosquer: Mont a ra/Ca va t'y/Bonjour:') Merci pour votre reponse:') Si je ne partage pas votre avis concernant l'egoisme des gens, je suis d'accord avec vous sur l'essentiel, je crois - partir de ce dont les gens ont *non pas envie mais* besoin(je ne parle pas ici des besoins primaires mais de ceux qui viennent tout de suite apres)dans leur vie de tous les jours:') A ce titre, les revendications des Torrebenn de 2013/2014(au niveau national=Bretagne) et plus recemment des Gilets Jaunes de 2018/2019(au niveau supranational=Bretagne et nations voisines)peuvent servir de base a un debut de reflexion ... au niveau local:') "Sens commun qui va dans un sens positif" - bien vu, ca:') Le Breizh Civic Lab / Preder travaille justement a l'organisation d'un debat * (voir le site) * j'espere que leur travail portera ses fruits:')

Kristof Bourdelier
Vendredi 22 novembre 2019

@Cosquer: Mont a ra/Ca va t'y/Bonjour:') Merci pour votre reponse:') Si je ne partage pas votre avis concernant l'egoisme des gens, je suis d'accord avec vous sur l'essentiel, je crois - partir de ce dont les gens ont *non pas envie mais* besoin(je ne parle pas ici des besoins primaires mais de ceux qui viennent tout de suite apres)dans leur vie de tous les jours:') A ce titre, les revendications des Torrebenn de 2013/2014(au niveau national=Bretagne) et plus recemment des Gilets Jaunes de 2018/2019(au niveau supranational=Bretagne et nations voisines)peuvent servir de base a un debut de reflexion ... au niveau local:') "Sens commun qui va dans un sens positif" - bien vu, ca:') Le Breizh Civic Lab / Preder travaille justement a l'organisation d'un debat * (voir le site) * j'espere que leur travail portera ses fruits:')

Lucien Le Mahre
Vendredi 22 novembre 2019

Sachant que la Bretagne vit une situation de paradoxe absolu : elle est la seule "région française" à être "indépendante en droit" (travaux de Y. Brékilien relayés par ceux du Dr Mélennec ) une seule initiative d'Urvoas - juriste patenté et ancien ministre - me ferait passer sur cette indignation partagée : qu'il nous indique, s'il veut se rattraper, comment et devant quelles juridictions la Bretagne et les Bretons peuvent faire valoir leurs droits à la liberté et à la responsabilité.

Libre à eux ce faisant de choisir la nature de leurs liens avec la France et l'UE, mais cette situation collective d'acceptation volontaire de la servitude est quand même totalement ahurissante, quels que soient par ailleurs les efforts louables d'une minorité active.

Et si Urvoas en est incapable, que ce soit un autre ...

Yves Koziel
Vendredi 22 novembre 2019

Qu'il vienne la faire à Nantes, s'il souhaite un tant soit peu de courage.

jean louis Le Corre
Samedi 23 novembre 2019

L'élu Urvois homme public ! Girouette opportuniste qu'il se fasse plutot oublier ! Apres ses trahisons,et manipulations en catimini tel que les lois liberticides qu'il a fait voter au milieu d'une nuit ou seulement 25 députés etaient presents ! Et que dire du"non lieu" de la tres politique CRJ sur ses communications "secretes" avec des députés de droite ...GRRR ! Non la Bretagne merite mieux, et n'a pas besoin de ce genre de politicien !

Philippe LR
Samedi 23 novembre 2019

Je n'ai pas suivi l'évolution d'Urvoas depuis 30 ou 40 ans mais je n'ai pas souvenir l'avoir entendu clairement défendre la réunification un jour.

Il s'est par contre exprimé sur une collectivité bretonne fusionnant région et départements (sans faire progresser cette question le moins du monde lors de la réforme territoriale...).

Concernant la réunification, il a uniquement ouvert la porte à la Loire-Atlantique si éventuellement ce département le souhaitait, mais en gros si il ne le souhaitait pas, cela ne semblait pas vraiment important à ses yeux...je ne pense pas que l'on puisse dire qu'il s'agit d'une position réellement favorable à la réunification.

Je me souviens qu'il défendait également l'idée que le Conseil Régional de départ d'un département (NDLR : Pays de la Loire) devait y être favorable à 50 % (et non 60 comme prévu par le droit d'option) pour que ce départ soit validé lors des débats sur la réforme territoriale à l'Assemblée.

Laer-noz
Dimanche 24 novembre 2019

OSER ? C’est une tentative de dépasser quelque chose !

Une tentative parce qu’il est pressenti une ou des oppositions face à des idées, à des projets, quelles que soient leurs motivations, honnêtes ou malhonnêtes. Affichées ou masquées !

Comment ose-t-il? Cette question n'est pas celle qui doit être posée en premier ?

La première devrait être : "Pourquoi ose-t-il ?", et ma réponse, à moi, est : Parce qu'il y a en face de lui, tous ceux qui n'osent pas, n'ont jamais osé, et ne sont pas prêts d'oser s’opposer à ce que tous les Urvois font avaler et provoquent comme conséquences fâcheuses en osant le pire n'importe quel mensonge.

En fait il ose à peine, tellement il et les siens ont tellement osé sur tout et n’importe quoi, sans avoir et vraiment sanctionnés pour qu’ils évoluent autrement !

En général se mettre en position et état d'esprit d'oser, c'est subodorer, ou admettre, ou avoir la certitude qu'en face il pourrait avoir des raisons valables de "réagir». Oser c’est, soit parier sur le bienfondé de ce qu’on entreprend, mais que par incompréhension par exemple, il pourrait y avoir des oppositions. Soit oser une entourloupe en misant sur la docilité, la peur, l’ignorance, la crédulité pour faire avaler, passer les pires « marchés de dupes ».

Pouvoirs acquis et habitudes prises, « oser » s’embarrasse souvent de moins en moins d’honnêteté, ou de précautions.

Oser toujours davantage, légaliser et légitimer ce qui a été « osé », obtenir une victoire à partir d’un coup, de tricherie manipulation des esprits amène à oser toujours davantage ? Ce n’est pas Macron ou Urvois qui diront le contraire.

Les exemples de tant de « tentatives » qui ont réussi contre, souvent peu d’opposition conséquente, devraient pour une fois, suggérer à d’autre franges humaines, d’OSER à leur tour ! Oser la Bretagne...

jo charruau
Mardi 26 novembre 2019

Bretagne Réunie devrait inviter J J Urvoas à sa prochaine A G, que ce soit à Lorient , à Nantes ou ailleurs.

Burban xavier
Samedi 30 novembre 2019

J'espère que notre association n'invitera pas ce genre de personnage , une année pour citer un exemple : Hervé Morin membre de l'UDF fut invité par Bretagne réunie à son AG , il se désista un Conseiller municipal de Nantes de l'opposition nantaise le remplaça au pied levé ce samedi là , Hervé Morin devait défendre à l'époque la réunification de la Normandie et de la Bretagne à l'Assemblée Nationale , Mr Blineau représentant de L'UDF local avait voté quelques mois auparavant un bordereau contre la réunification de la Bretagne au Conseil municipal de Nantes avec également nombre d'élus de l'opposition et de la majorité socialiste de Nantes conduite par : Mr Jean -Marc Ayrault PS , c'est un interveant membre de Bretagne réunie qui dénonça la supercherie dans la salle sous les rires de L'Assemblée générale de Bretagne réunie . Le débat était conduit d'ailleurs par le célèbre journaliste Roger Gicquel aujourd'hui disparu .

Je peux vous dire la stupéfaction de la salle ! Cessons d'etre naifs à ce point !

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 3 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.