Comment le quotidien Le Télégramme réécrit l'histoire et désinforme ses lecteurs

-- La réunification --

Communiqué de presse de OMEB
Porte-parole: Gilles Delahaye

Publié le 3/01/11 18:21 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

En titrant aujourd'hui en première page : Bretagne : Nous sommes 3.149.701 au lieu de Région Bretagne : population de 3.149.701, le quotidien Le Télégramme se fait encore une fois l'instrument du pouvoir en place et un agent de désinformation. Au temps de la Pravda, sous les soviets, on découpait des photos officielles les membres du gouvernement envoyés en Sibérie ou assassinés, aujourd'hui au Télégramme on découpe servilement la Loire-Atlantique de la carte de Bretagne.

Le Télégramme veut nous faire entrer dans la caboche qu'il n'y a que 4 départements bretons, comme pour sa carte du Tour de France la semaine dernière.


Ceux qui ont lu une histoire de Bretagne — une histoire qui n'est pas enseignée à l'école et vous devinerez pourquoi — savent que le duché avait été divisé à la révolution en 5 départements. Un des départements bretons, la Loire-Atlantique, fait partie aujourd'hui de la région Pays de la Loire depuis la création des régions économiques par l'arrêté ministériel du 28 novembre 1956.


Le journal Le Télégramme, comme d'ailleurs son confrère Ouest France, entretiennent sciemment la confusion entre la Bretagne historique et la Bretagne administrative. Ceci expliquant cela : nous savons depuis peu le montant des subventions allouées par l'État à ces quotidiens. Qui peut parler d'indépendance de la presse dans ces conditions ?

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 2059 lectures.
mailbox imprimer