Colloque sur la régionalisation en Bretagne (Paris Breton)
Communiqué de presse de Paris Breton

Publié le 13/10/03 14:20 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Le groupe de réflexion Paris Breton organise un colloque sur la régionalisation et la Bretagne le 28 octobre 2003 de 18h30 à 21h au Musée Social (5 rue Las Cases, PARIS 75007 – Métro Solférino)

COLLOQUE LA BRETAGNE ET LA REGIONALISATION

POUR UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE DANS LE NOUVEAU CADRE EUROPEEN ET MONDIAL

Projet de PROGRAMME.

====================

* Première table ronde

Animateur : Yannick Le Bourdonnec, journaliste, écrivain

Christine Bodeau Présidente du comité d’orientation de l’Anvar, Présidente de l’entreprise Science et mer

Michel Edouard Leclerc Président du Groupe Leclerc

Jean Claude Le Gall Président de Produit en Bretagne, entreprise SAVEOL

Yves Morvan* Président du CSER Bretagne

Jacques Blanc Directeur du Quartz Brest

Jean Yves Thomas Consultant, Société conseil études économiques maritimes

Patrick Le Lay*

X* Crédit Mutuel de Bretagne

* Seconde table ronde

Animateur : François Grosrichard, journaliste au Monde

Marylise Lebranchu Députée du Finistère

Bruno Joncour Maire de Saint Brieuc

Michel Balbot Conseiller régional

Jo Kergueris Sénateur du Morbihan

Gérard Le Cam* Sénateur des Côtes d’Armor

Jean Yves Le Drian Député du Morbihan

Ambroise Guellec* Vice Président du conseil régional

* réponse en attente

Qui est le groupe PARIS BRETON ?

================================

Le groupe Paris Breton réunit des Bretons et des amis de la Bretagne de Paris et de la région parisienne, tous désireux de s’impliquer dans le développement économique et culturel de la Bretagne en poursuivant un travail engagé depuis maintenant une année sur les aspects de l’économie bretonne et les conséquences attendues d’une régionalisation renforcée. A cet effet Paris Breton organise des réunions mensuelles consacrées à des thèmes généraux : l’eau, la santé, le transport maritime, les organismes consulaires, la démographie, les formes de régionalisation en Europe et dans le monde, etc.

Les membres du groupe Paris Breton sont de sensibilités politiques différentes et souhaitent privilégier l’information et le débat.

C’est dans cet esprit qu’ils ont souhaité organiser un colloque réunissant, autour de deux tables rondes, d’une part des acteurs de la vie économique et culturelle bretonne, et d’autre part des responsables politiques, pour entendre les attentes et les propositions de chacun d’entre eux.

Sont plus particulièrement conviés les membres des associations bretonnes de la région parisienne qui témoignent de la réalité de l’attachement des Bretons de naissance, ou de choix, pour la Bretagne. La grande diversité des centres d’intérêt se traduit par un nombre exceptionnel d’associations bretonnes sur la région parisienne.

Si les aspects culturels (musique, danse, littérature, langue Bretonne) réunissent la grande majorité de ces associations qui se sont fédérées dans des structures comme Kendalc’h, l’Union des Sociétés Bretonnes de l’Ile de France ou la Fédération des Bretons de Paris, d’autres associations sont engagés dans la préservation des liens avec leur pays bretons d’origine, d’autres encore, telles que l’Association des Cadres Bretons ou le Club de Bretagne, ont créé des espaces de rencontre et de réflexion sur les grands questions économiques ou culturelles qui intéressent notre Région. D’autres enfin se consacrent à des sujets très diversifiés allant de la mode et du design, aux métiers de bouche, en regroupant des membres pratiquant une profession commune, coiffeurs, chauffeurs de taxi. Participent également à cette dynamique les antennes parisiennes de mouvements politiques ou de collectivités territoriales de Bretagne.

C’est dire la richesse de la communauté bretonne, de Paris et de l’Ile de France, élargie à celles et ceux qui ont choisi cette terre et sa culture en y venant pour étudier, pour travailler ou pour y passer des vacances : les Bretons d’adoption.

Il a semblé opportun et légitime que tous puissent, à l’occasion de ce colloque, entendre ceux qui en Bretagne contribuent à ce que la Région existe et se développe au sein des espaces multiples qui caractérisent notre monde d’aujourd’hui (France, Europe, Monde) et ce à partir des villes et de leurs regroupements comme des pays ou des départements.

Par delà leurs différences, et riches de la diversité de leurs affinités philosophiques ou politiques, les Bretons d’Ile de France entendent tout autant exprimer ainsi leur volonté de ne pas être absents des débats autour de l’avenir de la Bretagne.

----------------------------------------------

COLLOQUE

LA BRETAGNE ET LA REGIONALISATION

POUR UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE DANS LE NOUVEAU CADRE EUROPEEN ET MONDIAL

PARIS, le 28 OCTOBRE 2003 18H30-21H

SALLE DU MUSEE SOCIAL

5 rue Las Cases

PARIS 75007 (Métro Solferino)

Pour s'inscrire et/ou obtenir plus d'informations : parisbreton [at] wanadoo.fr


mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1266 lectures.
logo
Créée en 2003, l’association Paris Breton réunit les Bretons et les amis de la Bretagne en région parisienne. Notre mission est de promouvoir la culture et l’économie bretonne mais aussi d’ouvrir les débats liés aux enjeux auxquels la Bretagne (5 départements) est confrontée, en organisant des rencontres et événements permettant de diffuser auprès d’un large public les actualités dans ces différents domaines. Nos activités (par projets) s’organisent autour de trois piliers : Culture & Arts, Économie & Réseaux et Débats & Réflexion.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 2 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.