La start-up bretonne Claripharm : une niche de produits féminins déjà internationale (vidéo)

Mardi dernier à Lorient, lors de la première journée numérique interceltique, la start-up Claripharm a remporté le start-up contest et donc un voyage à New-York.

Clarisse le Court avec Charles Kergaravat et Jos Le Gall au Interceltic digital day. 40 40709_1.jpg Clarisse le Court avec Charles Kergaravat et Jos Le Gall au Interceltic digital day.

Coupes menstruelles, coques de protections, gels douches intimes, vous connaissez ? La start-up Claripharm entend produire plusieurs produits par an destinés à l'intimité féminine, oui des produits innovants destinés aux femmes.

Clarisse Le Court, qui a lancé Claripharm, a découvert que les problèmes gynécologiques, et plus généralement les plus intimes, font l'objet de beaucoup de non-dits, voire de tabous. C'est un peu comme le cancer il y a quelques années : surtout ne pas en parler.

Les produits biocompatibles de Claripharm, fabriqués en France, ont obtenu la norme CE européenne, mais aussi celle, beaucoup plus difficile, de la FDA américaine (Food and Drug Administration).

Claripharm vise l'international et a déjà plusieurs brevets.

©agence bretagne presse

mailboxEnvoyer par courriel imprimerImprimer

Auteur de l'article :

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

Combien font 5 multiplié par 6 ?

Publicités et partenariat