Christian Troadec sifflé et insulté par des cégétistes et des cédétistes à Lorient

-- Politique --

Dépêche
Par Christian Rogel

Publié le 23/11/13 22:42 -- mis à jour le 03/06/18 21:29

Sept organisations syndicales dont les plus importantes étaient la CGT et la CFDT ont appelé à des manifestations, ce 23 novembre, à Lorient, ainsi qu'à Rennes, Saint-Brieuc et Morlaix.. Les mots d'ordre étaient : restructuration des entreprises en difficulté et insertion de mesures sociales dans l'éventuel pacte d'avenir pour la Bretagne.

Cela a été insuffisamment mobilisateur et n'a fait venir à Lorient qu'entre 1 000 et 1 500 personnes (4 000 selon la police pour les 4 villes, le double selon les organisateurs). La correspondante de France-Info a souligné le faible nombre des participants, alors que Thierry Lepaon (secrétaire général CGT) et Laurent Berger (secrétaire général CFDT), venus de Paris, menaient le cortège.

La correspondante a indiqué que le cortège était composé de fonctionnaires et de retraités et de quelques ouvriers.

Dans le cortège, pas de bonnets rouges mais des drapeaux rouges de la CGT. Christian Troadec, conseiller général et maire de Carhaix, aurait été sifflé et insulté.

Comme à Carhaix le 2 novembre, les principaux syndicats de Bretagne ont plutôt étalé leur faiblesse et joué contre leurs intérêts, sans doute, par souci de ne pas trop s'éloigner de l'État , qui, avec les collectivités locales, est leur principal financeur.

Une interview d'Olivier Le Pichon, responsable Force ouvrière d'Ille-et-Vilaine, sur FR3 Bretagne, faisait apparaître qu'il n'est pas radicalement hostile au mouvement des Bonnets rouges, tout en insistant sur l'indépendance des syndiqués FO dans les manifestations, qui viennent avec leurs drapeaux et leurs mots d'ordre en opposition éventuelle avec «les petits patrons». Ce n'est pas forcément la copie de la position des fédérations FO de Bretagne et du Finistère.

Christian Rogel

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1525 lectures.
mailbox imprimer
Christian Rogel est spécialiste du livre, de la documentation et de la culture bretonne.

Vos commentaires :

PIERRE CAMARET
Dimanche 24 novembre 2013

Mais enfin tous les patrons ne sont des exploiteurs .

J'en ai connu en Bretagne , dans des PMI , qui faisaient plus de leurs 35 heures . Qui etaient attaches a la reussite de leur entreprise . Qui lisaient beaucoup ( j'en ai connu un , qui a 45 ans s'est mis a l'anglais , surtout pour lire les revues techniques de sa profession , connaitre les innovations , les nouveaux process etc...).

Aider ces gens la OUI et dans une Bretagne future , des dispositions devront etre prises pour aider les plus courageux .... les assistes NON

Dominique Droal
Dimanche 24 novembre 2013

La Bretagne n'a besoin de la France QUE pour mourir.

Une Bretonne de Quimper, de plus de 60 ans, disait ceci, sur BFMTV, le 2 novembre 2013 :« Je suis pas pour la violence, mais là, vraiment, c’est un surplus ! Quoi ! Les gens, y en ont marre ! On a l’impression qu’on est en train de mourir ! »

On voit mal en quoi Christian Troadec est illégitime, tout autant qu'on voit mal en quoi le gouvernement de Français Normal est légitime.

Donc...

Mais c'est bien sûr...

Yann LeBleiz
Dimanche 24 novembre 2013

Ils prétendent ne pas "fricoter" avec les patrons de leurs entreprises, mais obéissent aux directives parisiennes de "leurs patrons parisiens" qui sont très lié au pouvoir central.

Ce ne sont pas là des syndicats, au sens compris dans le monde entier, mais des relais d' "ayants droits de la république parisienne" soucieux de défendre leurs privilèges.

Le "petit" privilégié défend le "grand" privilégié de peur de perdre son misérable "droit" à lui!

D'ailleurs, à 6% de représentativité, la légitimité est largement discutable.

Nous sommes loin, très loin, des syndicats allemands à 45% de représentativité, danois et suédois à 60%, finlandais à 70%!

Il est illusoire de prétendre à l'existence de syndicats, tant en Bretagne quand France. D'où, une extrême pauvreté du débat social...

Quand les dirigeants et les salariés des PME bretonnes s'opposent, les privilégiés du système parisien sont tranquilles!

La pauvreté du débat social ne fait pas parti des valeurs de la Bretagne!

Refusons ces collaborateurs du pouvoir central, créons nos propres syndicats bretons!

Reun Allain
Dimanche 24 novembre 2013

Le but de la man½uvre n’était pas vraiment l’emploi car ils sentent qu’ils sont dépassés alors ils tentent se faire illusion en créant un front anti Bonnets rouges. Les salariés des entreprises en difficulté ou soumises à des restructurations n’ont pas été dupes. Il ne leur aura pas échappé que ce sont les « Directions parisiennes » qui descendaient chez les ploucs pour leur apprendre comment marcher droit dans les défilés des GGT et CFDT nationales. FO sur le coup là aura été plus prudente en se désolidarisant de cette messe officiée par des apparatchiks parisiens.

Une brèche énorme s’est ouverte depuis longtemps entre les sections syndicales des entreprises privées et les directions parisiennes inféodées aux partis politiques et tenues majoritairement par de permanents issus de la fonction publique.

Ces dernières n’ont pour seule connaissance du monde du travail que les emplois dans les grosses boites publiques. Les salariés des petites et moyennes entreprises privées ne sont en fait que des abstractions de romans.

Quand ces « sous salariés » se trouvent en mission chez des grands donneurs d’ordre (EdF, SNCF, RATP, etc) , ils sont traités comme des esclaves alors que le « petit chef » de chez le grand donneur d’ordre qui est aussi un salarié syndiqué se conduit bien souvent en vrai exploiteur qui trouve grâce à cette main d’½uvre docile un moyen d’assouvir ses frustrations.

Il ne s’agit pas de généraliser mais le monde du travail ne se résume plus aux divisions simplistes du XIX ème siècle.

Nos fameux trois historiens (*) aux pieds nickelés feraient bien d’upgrader (en bon français) leur logiciel d’analyse et d’étudier la sociologie du monde du travail au lieu de se livrer à des jugements hasardeux hérités d’une vision complètement dépassée des rapports de force dans une société mondialisée.

(*) A Croix, A Lespagnol, F Roudaut

Sebgi35
Dimanche 24 novembre 2013

Les syndicats ne sont que les valets du pouvoir jacobin dans leur grande majorité. Le peuple breton doit se réveiller et construire autre chose. Bretons il faut vous réveiller dans les urnes, c'est une des étapes pour notre libération. Nous imposerons la peur quand nous saurons capable de dépasser les 15% lors d'une élection comme les régionales. L'union est plus que jamais nécessaire.

eugène le tollec
Dimanche 24 novembre 2013

Que la Bretagne invente son propre syndicalisme hors de toutes ces obédiences parisiennes(ah! Ils en avaient des bouilles de gros nantis,à la télé ).

Mais il faut du courage,j'en connais un qui ne vit qu'avec sa banderole "cgt" et son sifflet....et ça raisonne encore lutte des classes.

Quel XIXème siecle.....

jean louis LE MEE
Dimanche 24 novembre 2013

CGT et CFDT dévoilent leur vrai visage: ètre partie prenante dans la vision ringarde (et dépassée) du monde actuel. Avec 8% d' adhérents parmi les travailleurs la question est posée de leur représentativité. En fait les masquent.Ce ne sont certainement pas eux qui font l'Histoire. Ils montrent au grand jour ce qu'ils n'ont jamais cessé d'ètre: les soutiens actifs et zélés du centralisme , et par conséquent les ennemis de la cause bretonne. Une seule réponse: ètre le plus nombreux possible le 30 à Carhaix prochain sous la bannière des Bonedou ruz.

Emilie Le Berre
Dimanche 24 novembre 2013

Il est aussi intéressant de prendre acte de l'appel de kevre breizh. C'est la confirmation que les cultureux sont gangrénés par des supots de paris.

Christian Rogel
Dimanche 24 novembre 2013

@ Emilie Le Berre

Je ne sauterais pas si vite à la conclusion. La démarche de Kevre Breizh est similaire à celle de Christian Troadec allant aux manifestations auxquelles il n'était pas invité, pour aider à distinguer les syndiqués et les directions qui ont leurs objectifs plus ou moins cachés.

Par coïncidence, plus que par effet de collusion, le siège de Kevre Breizh est… à Carhaix.

Emilie Le Berre
Dimanche 24 novembre 2013

@Christian,

Je ne conclue pas au seul fait du dernier appel de kevre breizh, il y a plusieurs années que j'observe cela. Je préciserai en disant grangréné par le PS. J'enfonce que le cultureux ont vision bisounours de la politique, pour ne pas dire bobo.

Job LE GAC
Dimanche 24 novembre 2013

Dans le reportage de la manif, j'ai aperçu une pancarte où il était nettement demandé une rallonge financière pour la filière avicole . . ., autrement dit : des sous de subvention pour Tilly, Doux, etc . . . qui leur permettront de continuer à faire des poulets de TRES basse qualité . . (??);

Certes, les employés n'y sont pour rien, mais c'est au patronat breton de changer cela en étant inventif : lancer une filière avicole pour une production de qualité !!

Et j'espère que l'on verra tous ces salariés le 30 à Carhaix !

Troadec n'est pas un saint? mais tout le monde le sait. Et alors ???. . . je constate que lui au moins mouille sa chemise !! Et ce n'est pas Paris qui le paie .. ! !

André Derrien
Dimanche 24 novembre 2013

En effet les syndicats ont pour financeurs l'Etat. Mais Kevre Breizh représente exactement la même chose via les subventions PS des communes, départements et région. Pas étonnant que l'on aille fricoter avec les communistes et socialistes. En outre, rechercher l'appui de ce noyau dur marxiste comme le fait Troadec n'est pas sans interroger sur la rigueur de sa démarche qui ne semble pas dénuée d'arrière pensées politiques.

Enfin bon, de toute façon je n'irai pas à Carhaix, c'est kif kif.

Riec Le Cam
Lundi 25 novembre 2013

Bonjour à tous, je suis un "petit patron" et je dois faire dans les 70 heures par semaine.. voila.

eugène le tollec
Lundi 25 novembre 2013

Effectivement....Quelque part il. Y a un arrière goût que j'ai du mal à avaler,une chose pourquoi Troadec se denomme sous l'étiquette "divers gauche".,cela n'est pas une étiquette bretonne...... où est l'erreur?

eugène le tollec
Lundi 25 novembre 2013

@ Riec Le Cam

Et oui ,Monsieur....comme c'est bizarre....mais où sont vos 35 heures?

ET comme je l'ai dit ....ces patrons...on les aura!!!

MONSIEUR....nous sommes dans un drôle de pays et dans une sale mentalité d'un certain monde du travail.

La philosophie d'état est complètement viciée,les applications de terrains hors des bons sens

PIERRE CAMARET
Lundi 25 novembre 2013

Riec Le CAM . Je n'en doute pas . Cela etait egalement une de mes idees a la retraite en Bretagne , de rentrer dans le Capital d'une PME pour m'occuper et pour gagner de l'argent , ayant 2 enfants , je dis enfants en bas age a elever Erwan 9 ans et Gwendollyn 13 ans .

Cela dans l'hexagone ne passe pas ,Vouloir travailler passe 64 ans = Vous prenez le travail d'un jeune ???????????????? et des conseils , après 30 ans , il ne faut plus faire d' enfants . Charmant .

Eh bien j'ai reussi autrement .

Dans l'hexagone ( y compris la Bretagne )les gens sont envieux .

Il y a nos mentalities a faire evoluer .

Christian Rogel
Lundi 25 novembre 2013

@Eugène Le Tollec

Pourquoi C. Troadec s'est présenté comme Gauche alternative à Carhaix (divers gauche est une appellation administrative)?

Cela tient à la tradition politique du Poher qui spontanément va vers le PS.

L'ancien maire UDB de St-Hernin a été mis hors jeu par une mutinerie orchestrée de ses conseillers PS.

Sur son aura personnelle, Troadec agrège différents courants, du NPA à des centristes, et c'est cela qui qui lui a permis de passer aux cantonales 2011 devant le PS traditionnel qu'il a réussi à battre (43% contre 22% PS et 20% Droite).

Comme je l'ai souligné dans un autre article, en dehors du Poher, Troadec peut passer des alliances moins à gauche.

Avoir réussi à s'aller avec la FDSEA et avec les ouvriers de Marine Harvest, témoigne bien de sa capacité à rassembler.

C'est, parce qu'il ne rentre pas dans les cases, qu'il est considéré comme une bête curieuse par Paris.

eugène le tollec
Lundi 25 novembre 2013

OK

CELA est dans la tradition...mais cela prouve une chose,ces bretons ne seront jamais "breton",ils seront toujours teintés

Voilà,Monsieur Rogel une de mes profondes interrogations!

La Bretagne à été,elle n'est plus et elle ne sera jamais car elle n'arrivera pas à s'extirper de la mainmise(quelque part philosophiquement parlant ,nous sommes dans les dernières peuples soumis).

Monsieur de dire cette phrase sur le Poher...mais le Poher existait avant la révolution française comme les autres pays majeurs de Bretagne.

La pensée bretonne à un historique qui n'est pas né avec les révolutionnaires.

Monsieur

Pour être breton,incisif,charismatique et vouloir un changement du fond de son être,faut-il se couvrir d'une obédience ou de la cape d'un parti français pour se definir.

Cela est grave,très grave car un message breton supérieur ne peut pas traîner des relents parisiens.

Je ne conteste passé facultés" à rassembler",c'est pourquoi nous croyons dans ce mouvement et que je dis ,je suis un bonnet rouge pour un ras de marée.

Mettons nous debout,en Breton.

Michel Jamin
Lundi 25 novembre 2013

Troadec hué quel bonheur, pour des milliers de gens!Seuls à le soutenir, les nationalistes puants adorateurs des discours d'Olier Mordrel, les partis bretons, et les productivistes de la FNSEA...Les choses sont claires maintenant!Troadec bouffe à tous les rateliers, toujours dans son intérêt personnel, sautant sur tout ce qui bouge!Les salariés, le monde artistique, le monde culturel, on le voit bien! déteste ce personnage qui ose parler au nom de tous!

Christian Rogel
Lundi 25 novembre 2013

@Michel Jamin

Vos éructations visant personnellement un élu ne servent pas vos opinions. Se contenter de critiquer les idées est une bonne hygiène de l'esprit.

Il est imprudent de parler au nom des salariés, des artistes et des "culturaux".

Je me contente de constater que cette personnalité est en devenir politique depuis sa première élection en 2001. N'étant, ni politologue, ni prophète, je ne m'avancerai pas plus.

En parlant de Mordrel, vous venez de gagner un point Godwin.

Emilie Le Berre
Lundi 25 novembre 2013

Il est remarquable qu'à chaque fois que ça bouge en Bretagne on voit arriver les kapos du système venir nous faire la leçon avec un seul et même argument consistant systématiquement à concentrer toute l'histoire plus que millénaire de ce pays à la période 1939-1945. Ces personnages ont tellement de choses à dissimuler sur cette période qu'ils essaient de maintenir un sentiment de culpabilité chez les bretons.

ça ne marche plus, et j'assume être une nationaliste puante adoratrice d'Olier Mordrel, il n'est plus question pour moi de baisser la tête. Fini le sentiment de honte.

Christian Rogel
Lundi 25 novembre 2013

Ce n'est pas parce qu'on n'est pas d'accord avec un homme public ou commentateur qu'on doit l'insulter.

Ici, on ne débat que des idées et on fait très attention à la manière dont on parle des gens.On peut estimer qu'un personnage public est opportuniste ou flexible, cela ne reste qu'une opinion qui ne touche pas l'honneur de l'individu, mais, il y a des adjectifs, qui sont inadmissibles.

SPERED DIEUB
Lundi 25 novembre 2013

On marche sur la tête alors qu'en ce moment il y a un véritable risque que un parti xénophobe arrive au pouvoir dans l'hexagone sa guide déguisée en Jeanne d'Arc des temps modernes ,usurpant la personnalité de ce personnage ,bien qu'essayant de se donner un nouveau look politiquement correct ,elle n'a vraiment pas de chance car le naturel revient au galop presque tous les jours !!! Cette situation qui se fait de plus en plus alarmante ne semble pas déranger les faiseurs de procès en sorcellerie au mouvement breton démocrate actuel qui justement pourrait contenir la poussée de ce parti en Bretagne car on l'avu encore aujourd'hui bien que partisan d'un renforcement du centralisme et de la suppression des pouvoirs régionaux Marine surfe sur la misère des bretons victimes de la crise alors que Troadec et d'autres élus font ceux qu'ils peuvent pour sauver ce qui peut l'être

On pourrait penser que des gens qui hier voyaient des nazis partout en cas de défaillance de l'umps s'accommoderaient bien de l'avènement d'un pouvoir autoritaire dans la mesure ou il protègerait leur petits intérêts bourgeois et leur pouvoir ,d'ailleurs depuis l'arrivée d'un ancien chevènementiste (Phlippot) le FN a repris à son compte certaines thématiques que soutenait le MRC c'est d'ailleurs une des explications pour laquelle il ne s'est pas investi officiellement et quelque part contre nature dans la manif pour tous

,Alors on comprend mieux le front jacobin qui n'ose pas dire son nom se mette en place pour tenter de tuer dans l'oeuf le soi disant communautarisme comme le préconisait un intervenant célèbre du télégramme qui reflète tout à fait cette alliance inédite

PIERRE CAMARET
Lundi 25 novembre 2013

@Spered Dieub . Tres bien... et c'est le danger .

Mais surement que ce mouvement Breton represente pour leur petite conscience jacobine et conservatrice , un danger bien plus grand .

Donbzh
Mardi 26 novembre 2013

La découverte ou l'ignorance : Morvan Lebesque

Beaucoup de participants aux manifestations , on redécouvert la solidarité bretonne, celle qui peut allier , comme au Fest Noz ,toutes les composantes de la société bretonne .

Nos anciens ont construit les murs, posons le toit et quand nous aurons gagner le droit de décider comment vivre et travailler au pays, chacun reprendra sa palette philosophique ou idéologique pour choisir la couleur du papier peint du salon.

Les bonnets rouges ont fait trembler un gouvernement, désarçonner des directions syndicales bousculées par une base, plus prompt à réagir, affoler une presse ( lire article ABP) ne sachant comment qualifier un tel mouvement ....

Soyons forts et déterminés, et oublions nos références politiques françaises puisque le droit de décider en BRETAGNE nous obligera à créer de nouvelles démarches démocratiques , de nouvelles alliances ...

Notre force vient de notre unité dans le respect des différences.

Il nous espérait moribond et nous serons tous à Carhaix.

Faites chauffer vos bonnets.

A très bientôt donc !!!

Michel Jamin
Mercredi 27 novembre 2013

Un kermesse, un fest-deiz concert sera ce rassemblement! Quelle programmation musicale en effet!!!:

ridicule, grotesque , bien vieillotte, bien tristounette! Ces musiciens, au fait, sont-ils payés ou viennent-ils pour "LA CAUSE"?

Mais les vrais créateurs, les vrais acteurs d'une Bretagne dynamique, créative, jeune, ouverte au Monde ne seront pas là! Les vrais porteurs d'une Bretagne tournée vers l'avenir! les vrais porteurs de toutes les belles musiques bretonnes, de toutes les belles cultures bretonnes, de toutes les musiques du monde, de toutes les cultures du monde, ne seront pas là! Les vrais artistes, chanteurs, musiciens, techniciens, acteurs culturels, acteurs sociaux, du patrimoine, plasticiens, photographes, architectes, gens de théatre, de la danse, bagadoù, cercles de danse trad., groupes de musiques traditionnelles, de jazz, de rock,, etc.. etc..la liste est très longue! Bref, tout ce que les gens, habitant hors de la Bretagne apprécient et aiment chez nous, ne seront pas là!!

Car ils ont compris l'arnaque , la manipulation habituelle chez Troadec! Car l'ART, la culture ne se marient pas avec le "rouge-brun"!, ou avec le noir du "gwen ha du", mais avec toutes les couleurs de l'arc en ciel !

Non, ces milliers de gens,qui font la Bretagne de demain, dans l'amour de leur patrimoine dans l'amour des autres et le partage, hors du délire identitaire et celtico-maniaque! ne veulent pas venir à Carhaix sentir l'odeur puante du mariage entre la nationalisme et l'ultra-libéralisme incarné par la couple bien triste Troadec- Merret!! Oui, vraiment: NON et NON au populisme identitaire breton!

SPERED DIEUB
Mercredi 27 novembre 2013

Michel vous préférez Marine à Christian peut être !!! ceci dit nul n'est parfait, si vous peut être???? et ceux qui ne font rien bien entendu car avec ceux là la Bretagne crèverait de sa mort lente mais assurée dans ce cas vous n'auriez même pas eu l'occasion de mettre votre commentaire qui est une véritable manoeuvre de diversion

Emilie Le Berre
Mercredi 27 novembre 2013

La vision de Michel Jamin est une bretagne disneyland.

" Bref, tout ce que les gens, habitant hors de la Bretagne apprécient et aiment chez nous, ne seront pas là!! "

Devrions-nous vivre en fonction de ce que les autres aiment chez nous ? Ne serait-ce pas à nous de décider ce qui nous parait bon pour nous ? Croyez-vous que le monde extérieur à la bretagne caussionnerait ce décor de carton pate ?

Et qui va nourrir, construire les logements, les alimenter en eau et électricité, transporter les instruments de musiques de vos "Les vrais porteurs d'une Bretagne tournée vers l'avenir! les vrais porteurs de toutes les belles musiques bretonnes, de toutes les belles cultures bretonnes, de toutes les musiques du monde, de toutes les cultures du monde, ne seront pas là! Les vrais artistes, chanteurs, musiciens, techniciens, acteurs culturels, acteurs sociaux, du patrimoine, plasticiens, photographes, architectes, gens de théatre, de la danse, bagadoù, cercles de danse trad., groupes de musiques traditionnelles, de jazz, de rock"

Christian Rogel
Mercredi 27 novembre 2013

@M. Jamin

Utiliser des marqueurs très flous comme rouge-brun ne permet pas de savoir de qui ou quoi il s'agit. Je ne connais personne en Bretagne qui réponde à cette définition qui a été utilisée pour une obscure chapelle parisienne basée à la librairie La Vieille Taupe. Mais, c'est loin, tout ça.

Cela fait deux fois que vous utilisez l'adjectif "puant" : l'odorat n'est pas une catégorie politique. Et l'emploi de métaphores biologiques est très connoté.

PIERRE CAMARET
Mercredi 27 novembre 2013

@ Michel JAMIN . J'avoue que votre Bretagne de demain , ne me passionne pas dutout .Je ne sens rien vibrer en moi , a cette vision .

Mais c'est votre droit de penser autrement .

Je prefere celle qui semble se reveiller : Il y aura des defis , il y aura des difficultes , il y aura des obstacles , mais nous les surmonterons .Nous batirons quelque chose , qui ne sera pas "puant "comme l'environnement actuel .

Michel Prigent
Jeudi 28 novembre 2013

Il est bizarre ce Michel Janin ?

Est-il de gauche, voire extrème ? De droite, voire extrème ?

On ne sait pas, il n'aime pas le nationalisme (breton sans doute) ni l'ultra-libéralisme.

Il me fait penser au site internet drivé par une dame dans les parages de Carhaix lors des dernières régionales qui tirait à boulets rouges sur la gestion municipale de Troadec aidé en celà par une liste concurrente et éphémère sous marin du PS.

Et l'épisode de l'hopital de Carhaix ? Même l'UDB s'en était pris à Troadec.

Il ne m'étonnerait pas si je m'en réfère aux bagarres électorales homériques entre un certain Ferrand du PS et le maire de Carhaix que nous ayons cette fois-ci encore affaire à une entreprise mandatée par les camarades de la gauche "officielle".

SPERED DIEUB
Jeudi 28 novembre 2013

l'indépendance de la Bretagne à lire tellement c'est comique !!! à se demander si cet article n'a pas été rédigé par un élève de cinquième vivant dans un milieu très parisien !!!

(voir le site)

eugène le tollec
Jeudi 28 novembre 2013

UNE QUESTION.

Combien de députés" dits Bretons" seront à CARHAIX?

Combien prendront la parole?

Combien vont se sentir "breton"?

QUI A L'ÀME d'un leader?

Qui peut épauler ce ras de marée?

eugène le tollec
Jeudi 28 novembre 2013

Autre point

Quel sera le message de CARHAIX???

eugène le tollec
Jeudi 28 novembre 2013

J'ai hâte de connaître le discours des politicards .

Iront-ils vers de l'utopie ou du réalisme pragmatique,voilà une très grande interrogation?

André Corlay
Samedi 30 novembre 2013

Les vraies taupes ne sont pas celles qu'on croit... sûrement pas les patrons qui défilent au coude à coude avec leurs gars pour défendre leur bout de gras !

Par contre, il semble que la CGT ait récolté un maximum d'amnésiques pour ne pas se rappeler comment elle a fait capoter mai 68 en complicité avec le grand patronat qu'elle fait maintenant mine de vomir ...

PIERRE CAMARET
Samedi 30 novembre 2013

Deja des aspects positifs se degagent :

Nous connaissons .. pour l'avenir , nos amis et nos adversaires , bien mieux .

C'est parfait .Nous pourrons mieux batir notre strategie

ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 0 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.