Christian Troadec sifflé et insulté par des cégétistes et des cédétistes à Lorient

-- Politique --

Dépêche
Par Christian Rogel

Publié le 23/11/13 22:42 -- mis à jour le 03/06/18 21:29

Sept organisations syndicales dont les plus importantes étaient la CGT et la CFDT ont appelé à des manifestations, ce 23 novembre, à Lorient, ainsi qu'à Rennes, Saint-Brieuc et Morlaix.. Les mots d'ordre étaient : restructuration des entreprises en difficulté et insertion de mesures sociales dans l'éventuel pacte d'avenir pour la Bretagne.

Cela a été insuffisamment mobilisateur et n'a fait venir à Lorient qu'entre 1 000 et 1 500 personnes (4 000 selon la police pour les 4 villes, le double selon les organisateurs). La correspondante de France-Info a souligné le faible nombre des participants, alors que Thierry Lepaon (secrétaire général CGT) et Laurent Berger (secrétaire général CFDT), venus de Paris, menaient le cortège.

La correspondante a indiqué que le cortège était composé de fonctionnaires et de retraités et de quelques ouvriers.

Dans le cortège, pas de bonnets rouges mais des drapeaux rouges de la CGT. Christian Troadec, conseiller général et maire de Carhaix, aurait été sifflé et insulté.

Comme à Carhaix le 2 novembre, les principaux syndicats de Bretagne ont plutôt étalé leur faiblesse et joué contre leurs intérêts, sans doute, par souci de ne pas trop s'éloigner de l'État , qui, avec les collectivités locales, est leur principal financeur.

Une interview d'Olivier Le Pichon, responsable Force ouvrière d'Ille-et-Vilaine, sur FR3 Bretagne, faisait apparaître qu'il n'est pas radicalement hostile au mouvement des Bonnets rouges, tout en insistant sur l'indépendance des syndiqués FO dans les manifestations, qui viennent avec leurs drapeaux et leurs mots d'ordre en opposition éventuelle avec «les petits patrons». Ce n'est pas forcément la copie de la position des fédérations FO de Bretagne et du Finistère.

Christian Rogel

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1525 lectures.
mailbox imprimer