C Troadec et D Elis Thomas, au Senedd, l'Assemblée nationale galloise.
C Troadec et D Elis Thomas, au Senedd, l'Assemblée nationale galloise.

Christian Troadec, maire de Carhaix, Conseiller départemental du Finistère, tête de liste «Oui la Bretagne» aux prochaines élections régionales, a été reçu officiellement ce matin, lundi 21 septembre, au Senedd, le Parlement du pays de Galles à Cardiff. Il été accueilli par le député du Plaid Cymru, le parti du pays de Galles, Dafydd Elis Thomas qui a également été le président du Plaid Cymru de 1984 à 1991. Elis Thomas devint ensuite le premier Président de l'Assemblée nationale galloise en 1999 après le référendum sur la dévolution et l'autonomie en 1997.

Cette visite avait pour but de montrer clairement l'importance que les Bretons doivent placer en un besoin de régionalisation renforcée. Avec 3,2 millions d'habitants, le Pays de Galles, soit sensiblement la même population que la Bretagne administrative, dispose en effet d'un budget de 25 milliards d'euros, contre un peu plus de 1 milliard pour la Bretagne ! 25 fois plus élevé pour la même population ! Le parlement gallois dispose d'un pouvoir réglementaire qui lui permet de voter ses propres lois dans ses domaines de compétence que sont les transports, l'économie, la culture, la langue galloise, la santé... La Bretagne, elle aussi, a un grand besoin de plus de pouvoir de décision et de moyens pour répondre aux enjeux d'aujourd'hui.

Voir aussi :

Cet article a fait l'objet de 1027 lectures.
mailbox imprimer

Vos commentaires :

LHERITIER Jakez
Lundi 21 septembre 2015

Bravo,

mais à quand un match de rugby Cymru/Breizh,même si on n'a pas le même niveau?

Ch Troadec et son équipe pourraient nous aider dans ce projet incluant les 2 meilleurs clubs de Bretagne:

Vannes et St Nazer plus les joueurs bretons dans le Top 14 et en pro D2,plus les clubs Bretons de Rennes,Nantes(jumelé avec Cardiff),Trignac,...

Chiche!

Yann Kaoc'h
Mardi 22 septembre 2015

Toujours pas de cravate ? Des fois dans certaines circonstances, on est pas toujours obligé de s'habiller comme des ploucs, nous bretons. Un peu de comm' ça ne peut pas faire de mal...

PIERRE CAMARET
Mardi 22 septembre 2015

Yann KAOC'H . Je suis parfaitement d'accord . Rien a voir avec la politique .Le Pays de Galles est sous influence culturelle Anglaise ... il faut en tenir compte et avec les Britanniques , essayer d'etre un gentleman .

C.TROADEC n'etait pas l'invite de TSIPRAS .

Pétillon P
Mardi 22 septembre 2015

Gwelloc'h bretoned dieub hep kravatenn e Kembre eget al lod brasañ diouto skoulmet ganti e Pariz !

Lucien Le Mahre
Mardi 22 septembre 2015

Profitons de ce qu'il soit fait ici publicité de la question fondamentale des "budgets régionaux" - forcément liés aux "compétences" - pour souligner à nouveau la différence, mal perçue ne France, entre une régionalisation véritable et une régionalisation en trompe-l'oeil.

En effet les 24 Milliards du budget gallois (imaginez ce qu'on peut faire avec !) sont gérés par une "Assemblée Nationale Galloise" de 60 conseillers.

Mais il ne nous faut pas moins de 83 conseillers pour gérer le petit Milliard et demi géré par notre "Conseil Régional".

Si, comme d'hab on s'en tient aux apparences, notre Conseil Régional fait forte impression et ses frais de fonctionnement dépassent sans doute ceux de son homologue d'outre Manche.

Par contre si on regarde le fond : notre Conseil gère des clopinettes par rapport à son voisin ainsi qu'à la moyenne européenne et de plus, revient extrêmement cher !

Simple calcul arithmétique : si on adoptait en région Bretagne le ratio gallois de nombre de conseillers nécessaires pour un budget 25 fois plus élevé, ce n'est plus 83 conseillers qu'il nous faudrait, mais 1500 !!!

On hallucine ! La peau des fesses ! Bravo le rapport qualité-prix !

Et on ne parle pas des bâtiments en sous-emploi et du personnel affecté, il faudrait là encore faire la comparaison.

Rien que dans cet exemple, pas étonnant que la Régionalisation, acceptée partout ailleurs (et jusqu'à la reine de GB !), en tant qu'avancée démocratique, boosteur de PIB et économiseur de gwennegs, soit souvent considérée avec effroi chez nous comme un véritable repoussoir subalterne et budgétivore !

Alors après cela, Paris et "la" Province, décentralisation/autonomie, la gauche /la droite etc... etc... restent d'aimables sujets de conversation et de dispute mais rien de plus. Et ce n'est évidemment pas du côté des heureux bénéficiaires de cette gestion publique inique et pénalisante pour nos finances et nos libertés que la fronde risque beaucoup de surgir. C'est humain...

Nous allons pourtant les ré-élire dans quelques semaines sur les bases folles de ce statu quo...

SPERED DIEUB
Mardi 22 septembre 2015

L'habit ne fait pas le moine La cravate est de moins en moins portée par les hommes politiques à travers le monde et c'est également vrai pour le monde anglo saxon

Ce n'est pas par ce que l'on ne la porte pas qu'on est un plouc ,et qu'est que c'est un plouc ? Il se peut que les concours de circonstances feront que les dit gentlemans d'aujourd'hui auront le bec dans l'eau, et seront les ploucs de demain ,car mieux vaudra être, que paraitre

Chacun est encore libre de s'habiller comme il l'entend ,et conformément aussi à sa personnalité . La tenue de Troadec est tout à fait correcte ,nul besoin de l'outrager à ce niveau

Damien Kern
Mardi 22 septembre 2015

La remarque sur l'habillement n'est surtout pas à rejeter.

Le costume de K. Troadec est bien taillé. Il y a des créateurs bretons qui pourraient participer et se faire connaitre. Pour les autres candidats aussi, Cueff, etc ...

Idée. K. Troadec pourrait mettre une discrète pochette BZH ... Un peu d'imagination.

PIERRE CAMARET
Mercredi 23 septembre 2015

SPERED DIEUB . vous dites : Chacun est encore libre de s'habiller comme il l'entend..... et bien je dis NON . Sa tenue , sa presentation doit tenir compte de la personne que l'on doit rencontrer.

Je peux vous dire que si j'avais ete introduit aux deux personnes de la photo .... automatiquement , par reaction naturelle j'eux ete vers le parlementaire gallois, en premier . Pourquoi il me semblait le plus important ... a cause de sa tenue vestimentaire .

konan lasceau
Mercredi 23 septembre 2015

Les 1 milliards sont grandement suffisants pour ses pygmés de bretons.

Le Pays de Galles sait faire valoir ses droits car les Anglais ont eu chaud avec l'Ecosse et savent réagir.

La France étant la lumière des lumière soit, le phare Universel que nulle autre Etat n'atteindra jamais.

Et la lumière allant en ligne droite de Paris à New York ne peut s'attarder à ce bout de Finis-terre, cul de sac de l'Europe, et cul de basse fosse tout juste bon à accueillir le lisier des Porcs français.

AH, Région mineure, avec sa minorité Bretonne !

Que voulez-vous faire avec cela ?

minorité (de minor) qui a donné mineur, qui n'est pas majeur et qui a besoin d'une tutelle. La France.

A quand le rendez-vous avec la Reine d'Angleterre protectrice des minorités ?

SPERED DIEUB
Mercredi 23 septembre 2015

Celui là, je ne veux pas le stigmatiser car il n'est peut être qu'un fusible ,il va être le bouc émissaire du séisme économique allemand ,mais malgré lui il est responsable et c'est un cravaté !!

(voir le site)

Tous ceux qui portent des cravates ne sont pas des bandits ,loin s'en faut ,il n'empêche que dans ce bas monde il y a de nombreux bandits en cravate ,ils représentent une proportion non négligeable de la délinquance

Et le problème est que ,à tort ,des gens qui portent des costars cravates inspirent davantage confiance ,il faudrait justement briser cette idée reçue

PIERRE CAMARET
Jeudi 24 septembre 2015

SPERED DIEUB . Ah! bon .Je possede environ 300 ( je dis 300) cravates .

Les meilleures sont les italiennes , surtout en classique a mon age , ce sont celles que je porte le plus .

PIERRE CAMARET
Vendredi 25 septembre 2015

SPERED DIEUB . Vous avez peut etre raison . Question de mode , de generation.... je viens de voir MACRON a Londres ..... sans cravate ????? devant les hommes d'affaires Britaniques???? mais lui ,veut il jouer au Socialo Populiste ???? .

Une question , que dois je faire de mes 300 cravates ???

Mon fils 31 ans , porte une cravate tous les jours au Bureau..... mais il trouve mes cravates , pour la plupart , demodees. Il n'est pas interesse par l'heritage.

Konan Lasceau
Vendredi 25 septembre 2015

Le cavalier Troadec (de la Troade, et de son cheval)n'est pas Croate, il ne porte donc pas de cravate, car il n'a pas froid !

Nos amis d'Europe centrale et orientale ont donné bien des mots à la langue française. Prenez le mot cravate.

Les très élégants cavaliers croates, Slaves et catholiques, avaient formé un régiment de mercenaires dès le règne de Louis XIII pour donner leur appui au roi et au cardinal Richelieu dans ce qu'on a appelé par la suite la guerre de Trente ans.

A l'époque, on ne les appelait pas des Croates, mais des Cravates, la forme francisée du mot " Hrvat", qui signifie « Croate » en langue croate. (voir la suite)

(voir le site)

Cependant on la trouve aussi à Rome chez les légionnaire Romains pour se protéger du froid nommée "focale" et bien avant eux chez les chinois et les troupes impériales de l'empereur Qin Shihuangdi (247av JC) .

(voir le site)

PIERRE CAMARET
Vendredi 25 septembre 2015

SPERET DIEUB. Vous marquez encore un point . Je viens de voir sur la TV Australienne : Le President Chinois CHI CHING PIN et le President OBAMA , SANS CRAVATE .

Je suis completement outdated , et pense a l'ancienne ....... comme Madame M. AUBRY qui est encore au Socialisme de 1936, qui considere encore la distribution ( alors qu'áujourdhui 2015 il n'y a rien a redistribuer ).MACRON est plus realiste et pragmatique

Merci a Konan LASCEAU pour son expose . J'ai appris quelquechose , aujourdhui .

Lucien Le Mahre
Vendredi 25 septembre 2015

Comme il est bien souligné ci-dessus, dans notre mythologie actuelle, la cravate, nécessaire à certaines fonctions, est souvent devenue un marqueur politique qu'on aurait évidemment tort de prendre pour argent comptant. Nombre de candidats députés, dont le mien, font tirer deux séries d'affiches pour assurer leur élection : une avec cravate pour le centre-ville et l'autre col ouvert ou pull col roulé pour les quartiers périphériques...

Gros malins les gars ! Mais je reviens sur le fond de l'article et sur mon précédent calcul d'une autre manière :

60 députés gallois gèrent 240 Milliards d'¤, soit 4 Milliards par député.

Au même taux il nous suffirait donc largement d'un seul conseiller pour gérer notre malheureux Milliard et demi !

Or nous en entretenons 83 ! La Normandie c'est encore pire puisqu'en réunissant les deux ex-régions, ils conservent tous les conseillers, soit entre 105 et 110, je ne sais plus exactement. C'est Byzance !

Porteurs de cravate convenus ou audacieux cols ouverts, il faudrait donc qu'il commencent à se poser des questions-clé sur le bien-fondé du système auquel ils participent placidement. Et ceci, non en cercle fermé, mais au regard de ce qui se passe ailleurs en Europe.

Il est question ici du pays de Galles, après l'épisode du référendum écossais. Il y a aussi la Catalogne, d'actualité en ce moment pour sa pression indépendantiste alors qu'elle est déjà bénéficiaire d'un "home-rule" auquel nous ne faisons que rêver sans avancer d'un cran.

Or elle réclame aujourd'hui au moins "l'autonomie fiscale", dont bénéficie déjà l'Euzkadi.

"L'autonomie fiscale", c'est-à-dire le pouvoir pour la Région de percevoir les impôts sur son territoire, utilisés pour ses frais et son développement après en avoir reversé à l'Etat Central un pourcentage négocié à l'avance (autour de 10 %) pour le fonctionnement de celui-ci et la solidarité avec les régions plus pauvres.

Notre propre situation fait plutôt penser au fils qui vit chez ses parents et donne la totalité de sa paye à sa mère, laquelle lui octroie en retour l'argent de poche qu'elle estime nécessaire à ses faux-frais... On comprend qu'il ait envie de voler de ses propres ailes !

Pour être enfin dans le coup, nos listes régionales devraient donc toutes exiger : soit le traitement type gallois avec augmentation drastique du budget et des compétences (x 20) soit l'autonomie fiscale comme en Euzkadi.

J'ai évidemment t utilisé le conditionnel, car combien le ferons ?

Nous le verrons sous peu, ce qui nous fera bien comprendre quelle est la nature du retard politique en Bretagne;

Lucien Le Mahre
Vendredi 25 septembre 2015

Oups ! Erreur dans mon calcul : il faudrait en fait 3 conseillers bretons et non un seul, à moins que n je ne me trompe à nouveau ! Enfin, cela ne change pas le problème, ce qui compte c'est de mettre l'accent sur la disparité entre les deux gestions.....

Lucien Le Mahre
Samedi 26 septembre 2015

Oups ! Erreur de zéro ! Le budget gallois est de 24 Milliards et non 240 bien sûr.

Donc chaque député gère 0,4 M ce qui fait qu'il en faudrait 3 au lieu de 83 pour gérer notre budget régional. Ce qui compte restant la disproportion entre le cas gallois et le nôtre...

PIERRE CAMARET
Dimanche 27 septembre 2015

Lucien LE Mahre . ai lu dans les DNA ( Dernieres Nouvelles d'Alsace ) il y a qq jours , avant mon depart que :

le Budget des Regions Francaises (12) au total etait de 25,5 milliards Euros .Le budget de la Baviere seule 5,4 millions d'habitants est de 50 milliards d'Euros .On peut vraiment commencer a faire des choses avec cela !!!

Lucien Le Mahre
Dimanche 27 septembre 2015

@ PIERRE CAMARET

Donc je retiens : le budget cumulé de toutes les régions françaises (65 millions d'habitants) est à peu près équivalent au seul budget gallois (3,2 millions d'h) !

Bravo !

Merci à vous de ces précisions qui accablent encore plus la fausse régionalisation jacobine que nous subissons en France, sans que notre représentation politique s'en émeuve beaucoup du moment qu'elle trouve sa place dans ce système aberrant !

Alain Crevice
Mardi 20 octobre 2015

@konan lasceau: Au lieu de vous cacher sous un pseudonyme ridicule et de lancer des insultes à un ministre de la république française dans laquelle vous séjournez, pourquoi ne nous offrez-vous pas vos conseils pour en finir avec la crise économique qui touche l'Europe, et pas seulement la France. Que faites-vous pour aider ? Vous devez utiliser votre temps libre à imaginer des complots anti-bretons, ré-écrire le passé et partager vos histoires de Bretagne colonie française qui ne sont pas seulement stupides et xénophobes, mais qui nous permettent de vous définir comme un illuminé indépendantiste qui n'a probablement rien d'autre à faire ou à dire dans sa petite vie minable. Passez donc votre chemin, monsieur. Ne nous importunez plus avec votre Bretagne fantoche. Vous finirez par pousser les Bretons admirateurs de la Bretagne à vouloir en finir avec cette envie de différence. Occupez-vous, trouvez un passe-temps, mais laissez-nous tranquille.

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 2 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.