Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Christian Troadec : On peut dépasser les 10% !
Un sondage qui ne nous est pas favorable, réalisé immédiatement après les attentats de Paris, nous accorde 6% des suffrages alors que 15 jours plus tôt, nous étions crédités de
Christian Troadec pour Christian Troadec le 29/11/15 10:00

Un sondage qui ne nous est pas favorable, réalisé immédiatement après les attentats de Paris, nous accorde 6% des suffrages alors que 15 jours plus tôt, nous étions crédités de 9%.

Ce dernier sondage publié ce matin dans la presse quotidienne régionale doit être pris avec beaucoup de prudence. Ce sondage est bidon, ne reflète pas la réalité et va à l'encontre des échos très favorables que l'on entend sur le terrain.

Le seul vrai sondage et du coup le seul vrai résultat sera celui du dimanche 6 décembre prochain, jour du vote du premier tour !

Ne nous laissons pas intoxiquer par des chiffres très variables. 27% des sondés ne se sont pas prononcés.... Le sondage a de plus été effectué par internet. Cela veut dire qu'une grande partie de l'électorat n'a pas été sondée.

De plus, il est à rappeler que ce sondage BVA a été réalisé dans un moment d'émotion et juste avant que M. Le Drian annonce qu'il restera candidat et ministre sans faire campagne, puis président sans présider s'il est élu. Les échos que nous entendons sur lui et le PS sont très mauvais sur le terrain. Les Bretonnes et les Bretons veulent un président pour la Bretagne à plein temps.

Il faut donc continuer à mobiliser sur le terrain. Chaque voix va compter. Nous pouvons avoir bon espoir de dépasser les 10%.

Nous comptons sur vous.

Christian Troadec

Tête de liste Oui la Bretagne.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1581 lectures.
Vos 7 commentaires
Peri Loussouarn Le Dimanche 29 novembre 2015 11:03
Comme dit dans le sondage BVA :
"Les résultats d'intentions de vote ne constituent pas un élément de prévision du résultat électoral. Ils donnent une indication significative
de l'état du rapport de forces à moins d'un mois de l'issue du scrutin, en fonction des différentes hypothèses envisagées pour le 1er et le
2nd tour."
Ce sondage, réalisé, au lendemain des attentats, avec l'émotion qui les accompagne, a nationalisé le scrutin, rendant moins audible les discours des régionalistes.
Les bretons savent aujourd'hui que Le Drian restera ministre, le savaient-ils au moment du sondage ?
Il reste une semaine, les électeurs peuvent reprendre leurs esprits s'il ne veulent pas se réveiller avec la gueule de bois le 7 décembre : car au final, en supposant que le sondage dise vrai - ce qui reste effectivement difficile à croire - quel en serait la conclusion ? :
- on prend les mêmes et on recommence, avec, cerise sur le gâteau, une entrée du parti nationaliste français fn au conseil général :
est-ce vraiment de cela que veulent les bretons ?
(0) 

CL22 Le Dimanche 29 novembre 2015 13:10
Sondage BIDON quand il donne 6%, et Sondage réel quand il a 9%.
TROADEC ne change pas, la mauvaise foi est inébranlable.
(0) 

Burban xavier Le Dimanche 29 novembre 2015 14:22
Nous nous devons de continuer et d'espérer pour dimanche 06 décembre 2015 pour les régionales en Bretagne administrative . tot sera fait pour nous décourager par les médias de toute façon !
Il faut travailler sur le terrain afin de réussir un "coup" qui nous permettrait d'exister qu'en comptant sur nos propres forces et non sur des promesses qui ne seront jamais tenues .
Le désespoir est grand parmi les petites gens qui dans leur quotidien sont loin des grands discours parisiens,chomage , précarité matérielle et financière , peur de l'avenir ....
De plus le parti socialiste et ses alliés porte désormais la grave responsabilité de la division de la Bretagne et de la non reconnaissance de la langue bretonne dans un statut officiel !
Votons Breton pour nos intérets et se donner de nouvelles perpectives ! Le chemin des urnes est la seule solution pour ce faire !
Arabad koll fizians!
(0) 

Paul Kerguelen Le Dimanche 29 novembre 2015 18:13
Petit rappel quand même. Les forces auraient pu être plus nombreuses, si "grâce" à L'UDB, il n'y avait pas eu division de Nous Te Ferons Bretagne.
De ce fait, beaucoup qui auraient pu voter Oui La Bretagne ne le font pour cette raison, et là ou nous aurions pu avoir une grande force, il y a dispersion de voix...
(0) 

M-J. Christien Le Lundi 30 novembre 2015 11:42
Cela rappelle le sondage qui donnait l'équipe de Poignant largement gagnante dans un 1er temps, puis avec un score serré les jours précédant le scrutin, aux dernières municipales de Quimper ! Le résultat fut tout autre, puisque c'est la liste Jolivet qui a remporté l'élection, avec un score sans appel.
(0) 

Joël Riboul Le Lundi 30 novembre 2015 11:42
J'espère sincèrement qu'il ne vous manquera pas de n'avoir su, pu ou voulu rassembler.
(0) 

Brocèlbreizh Le Mardi 1 décembre 2015 09:42
Les 10% seraient largement dépassés si l'Union des forces politiques Bretonnes avait été préservée.
l'Alliance NTFB était une dynamique nettement plus efficace(+79%)...
Le fédéralisme n'est pas de gauche,pas plus qu'il n'est de droite.
Bevet Breizh.
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 3 multiplié par 0) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons