Christian Troadec dénonce l'autisme du gouvernement
Dépêche

Publié le 27/10/13 11:51 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

C'est un discours sans langue de bois que tient le maire de Carhaix tous les ans lors de l'inauguration du Festival du livre de Carhaix et que nous avons filmé pour nos lecteurs. Le président du mouvement Bretagne et Progrès a réaffirmé son engagement pour la Bretagne.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Pour une Europe des peuples

Le thème du festival du livre cette année étant l'Europe, le maire a parlé du "Droit des peuples à l'Europe" et d'une "Europe des peuples" qui doit remplacer l'Europe des États. "Nous sommes en manque de reconnaissance de nos droits", a déclaré Christian Troadec.

Un État et un gouvernement autistes

Christian Troadec a rappelé que "les gens ne s'intéressent pas à la politique car le politique ne s'intéresse pas aux gens".

Le maire s'en est pris au carcan de l'administration étatique qui freine les énergies,mais aussi à son autisme. Troadec a dénoncé un État qui ne répond pas aux demandes de ses populations. Un "carcan qui devient insupportable". Dénonçant l'écotaxe, une "gabelle des temps modernes", Troadec a annoncé la grande manifestation du samedi 2 novembre à 15 heures à Quimper sur le thème de l'emploi en Bretagne : "Pour une Bretagne debout, pour une Bretagne vivante. Vivre, décider, travailler en Bretagne", a lancé le maire.

Plus précisément, Christian Troadec s'en est pris au gouvernement socialiste de Jean-Marc Ayrault dénonçant des "reculs inacceptables", une "chape de plomb sur la réunification" , sur "la reconnaissance de la langue bretonne, la ratification de la charte, et la décentralisation".

Une télé bretonne comme en Corse

"Nous demandons immédiatement la création d'une télé bretonne, sur les 5 départements de la Bretagne historique", a envoyé avec force et sans mâcher ses mots le leader indépendantiste breton.

l

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1356 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 12 commentaires
Yannig BARON
2013-10-27 14:44:26
Bravo, rien de plus à dire. Tous à Kemper samedi. Appel en particulier aux sonneurs, musiciens, chanteurs, danseurs, à se joindre aux ouvriers, aux étudiants, aux paysans, aux chefs d'entreprises, pour montrer aux gens qui nous gouvernent ou qui nous exploitent que la Bretagne veut vivre, tranquillement, en se gérant elle-même comme la majorité des autres peuples d'Europe.
Yannig BARON
(0) 
Dombzh
2013-10-27 16:15:47
Travaillant dans le tourisme, nous nous joindrons samedi aux Entrepreneurs, aux Ouvriers, aux Agriculteurs, aux Artisans, à tous les Bretons conscients que la Bretagne est un Tout.
Attaquer à coup de taxes une partie d'entre nous,affectera tout l'ensemble un peu plus tard.
On ne visite pas un pays qu'on assassine.

A Kemper, samedi
(0) 
marc iliou
2013-10-27 20:40:49
Pourquoi est il impossible de voir et écouter cette vidéo ?
(0) 
webmaster
2013-10-27 22:27:39
Sur le WEB, si vous utilisez le navigateur FIREFOX, cette vidéo n'est pas forçement visible. Mettez votre navigateur à jour en téléchargeant la dernière version. ABP a généralisé le HTML5 non seulement pour les téléphones mais aussi pour le WEB
(0) 
Lukaz Seznec
2013-10-28 00:03:22
Un discours de President, pragmatique, ouvert, lucide et déterminé. Kristian President!
(0) 
9tkd
2013-10-28 14:01:00
Les personnes avec autisme aimeraient que vous cessiez d'utiliser des propos réducteurs à leur encontre. L'autisme est un handicap se caractérisant entre autre par une difficulté à communiquer, mais en aucun cas une volonté délibéré de ne pas communiquer ou d'etre dans une prétendue bulle que seules vos clichés et votre grande ignorance en la matière tendent à s'imposer.
(0) 
Raymond COANTIC
2013-10-28 20:00:48
AYRAULT et son "pacte d'avenir pour la BRETAGNE" !!!
Suite à la révolte bretonne contre l’écotaxe, en bon jacobin, le premier-ministre a volé au « secours » de la Bretagne.
Pour la sauver il a répondu aux acteurs économiques bretons par une parodie d’engagements dérisoires tout en rappelant l’attachement qu’il porte à la Bretagne.
Se couvre-t-il d’ignominie ?
Comment peut-il se prévaloir de relations particulières avec la Bretagne alors qu’il met tout en ½uvre, jour après jour, pour réduire son aura et la maintenir sous la tutelle de l’Etat .
En effet, prétextant l’égalité des territoires, il est allergique à l’idée d’une « grande » Bretagne rayonnante, prospère et ouverte sur le monde, lui interdisant sa redoutable puissance économique et par conséquent, entretient, entre-autres, des peurs (A la réunification, je crie casse cou dit-il !) et des pseudo-rivalités entre Rennes et Nantes.
Cette idéologie le conduit désespérément, depuis maintenant plusieurs années, à substituer l’identité bretonne des habitants de la Loire-Atlantique au profit d’un homme nouveau qu’il appelle « ligérien ».
(0) 
Yann Fraslin
2013-10-28 22:05:27
Oui, bravo. C'est excellemment dit.
Ur boned ruz evit ar Breizh !
Bevet Breizh
(0) 
Ann Gowaz
2013-10-28 23:24:19
@9tkd : Comme beaucoup de mots, le mot "autisme" a un sens propre et un sens figuré. C'est bien sûr au sens figuré qu'il est utilisé ici et non au sens médical.
Cordialement
(0) 
Ann Gowaz
2013-10-28 23:29:27
Un discours clair et volontaire qui fait plaisir à entendre.
(0) 
Naon-e-dad
2013-10-30 10:52:06
Ceux et celles- observateurs ou journalistes, français ou étrangers - qui cherchent à comprendre et à rendre compte de ce qui se passe Bretagne auront le plus grand intérêt à écouter en intégralité (12 minutes) cette vidéo de Kristian Troadeg, maire de Karaez.
On retrouve et salue ici l'homme de terrain , excellent connaisseur du territoire et acteur reconnu de longue date dans le Kreiz-Breizh (Centre-Bretagne).
Ce langage est celui d'un homme politique responsable.
La Bretagne étouffe, étouffe, étouffe...Mouget eo Breizh dindan ar gwask!
Les exigences sont connues, sauf de la part d'un pouvoir central autiste. Oui, le mot est bien choisi, dans son acception sociétale (il ne s'agit pas ici de médecine). Ces exigences sont simples à énumérer, elles sont porteuses de bon sens et de vie:
. une télévision bretonne sur les cinq départements (donc, le 44 compris).
. la Réunification de la Bretagne
La Bretagne est en effet tronçonnée en deux depuis la fin du XX° siècle, principalement pour l'empêcher de se tenir debout sur ses deux pieds (Rennes et Nantes).
Avec cela, on met déjà à bas le "mur de Berlin" qui est imposé à la péninsule.
. la langue bretonne, à laquelle est toujours refusé un statut institutionnel.
Notre langue est une richesse extraordinaire (plaisir de la langue, plaisir intellectuel), une préparation à la diversité du monde, mais aussi un marqueur facilement repérable et intimement associé à la Bretagne depuis son origine moderne (environ quinze siècles). Elle peut vivre dans l'avenir, et colorer une société apaisée, et ouverte à la diversité.
. l' Europe des Peuples rencontrera, dans le système politique hexagonal, de plus vives objections.
Il faut pourtant, d’une manière ou d’une autre, que le système France, aujourd'hui "décérébré", trouve, invente des solutions, qui laisse passer l'oxygène (désolé pour le terme médical, mais je n'en vois pas d'autre), de façon - comme le dit si bien Kristian Troadeg, qui parle aussi en entrepreneur expérimenté - à "libérer les énergies".
Merci à Kristian Troadeg de rappeler que la Bretagne est une terre européenne, d'exposer avec tant de justesse, une situation, qui dure depuis trop de décennies...Et de porter un souffle d’avenir.
D'une certaine façon, le dramatique soubresaut - le quotidien régional Le Télégramme du 29 octobre 2013 avance le chiffre de 80 (quatre-vingt) blessés pour Pont-de-Buis les Kimerc'h, bien supérieur au chiffre de 1 ou 2 diffusé dans les médias centraux - , cette réaction de survie autour des portiques, était inévitable, dans le contexte breton. Il est même étonnant qu'elle ne soit pas survenue plus tôt... Il est tragique qu’elle ait fait des victimes.
Evidemment, on n'apprend pas la Bretagne à l'ENA, ni dans les casernes de CRS.
En ur mod, den n'eo estonnet ma c'hoarvez an darvoudoù a-vremañ, tro-dro d'ar portikoù...
(0) 
Marcel Texier
2013-10-30 16:48:26
Un homme politique breton qui tient un langage viril, qui ne se laisse pas impressionner par les oukases de Paris, qui ose appeler "un chat un chat", c'est suffisamment rare pour être salué "chapeau bas" !
Bravo, Christian Troadec, vous faites honneur à la Bretagne !
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 9 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.