Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Article -
Chaîne humaine pour la Bretagne réunie à Redon
Le 8 mai à 11 h 30, près d'une centaine de personnes à l'appel de Bretagne Réunie, 44=Breizh et des candidats locaux aux législatives pour l'UDB et Breizhistance
Hubert Chémereau pour ABP le 8/05/12 18:46
25857_1.jpg

Le 8 mai à 11 h 30, près d'une centaine de personnes à l'appel de Bretagne Réunie, 44=Breizh et des candidats locaux aux législatives pour l'UDB et Breizhistance (Éloïse Cordier et Jef Monnier) ( voir l'article ) ont uni la Bretagne sur le pont qui relie Redon à Saint-Nicolas de Redon en Loire-Atlantique.


Émile Granville, maire adjoint de Redon, représentait pour sa part le Parti Breton. TV Rennes a couvert cette petite manifestation sympathique et quelque peu humide. Les participants se sont réchauffés autour d'une galette saucisse et d'un verre de l'amitié.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1383 lectures.
Hubert Chémereau est correspondant de l'ABP à Saint-Nazaire. Il est historien et auteur d'articles dans ArMen, Chasse Marée, Place Publique (édition de Nantes).
Voir tous les articles de de Hubert Chémereau
Vos 18 commentaires
Yannig BARON Le Mardi 8 mai 2012 19:29
Bon, c'était bien sympathique et unitaire et symbolique et musical et jeune et cela venait au bon moment... Yannig Baron
(0) 

Patrick Chevin Le Mardi 8 mai 2012 20:13
Pour une Bretagne réunie, le Parti Breton, l'UDB, Breizhistance (qui ont fait le déplacement depuis le Breizhistan): "près de 100 personnes", le mouvement breton au complet. On dit que le ridicule ne tue pas...
(0) 

Mikael Kerdranvat Le Mardi 8 mai 2012 20:34
Le pont n'est à ce point long qu'il faille des milliers de personnes pour en relier les 2 rives !
Donc il y avait proportionnalité entre les mètres à couvrir et l'assistance.
Symboliquement, ça n'est pas ridicule.
(0) 

Loeiz THEBAUD Le Mardi 8 mai 2012 20:45
A Patrick Chevin : La critique serait mieux dirigée pour ceux qui n\'y était pas.... si tu avais été présent, c\'est toi qui serait moins ridicule car les gens qui sont actifs ont le mérite d\'associer le geste militant à leurs idées. A moins que tu ne sois de ces petits jacobins franchouillards qui ne comprennent rien. Dans ce cas, je ne vois pas ce qui t\'amène ici...
(0) 

Herve Morvan Le Mardi 8 mai 2012 20:45
@ Patrick Chevin. Cher homme moqueur, espérons que le ridicule ne vous tuera point !
(0) 

Yann Kertanguy Le Mardi 8 mai 2012 20:49
A Leipzig en 1989, ils n'étaient que quelques centaines en début septembre. Au fil des manifestations HEBDOMADAIRES, Le nombre des manifestants a atteint 500.000 le 6 novembre. Le mur est tombé trois jours plus tard.
N’est ce pas là un exemple à méditer ? Rendez vous Mardi Prochain à Redon ?
(0) 

Rafig Le Mardi 8 mai 2012 21:00
Non cette action n'était pas ridicule car elle a démontré que les partis bretons peuvent unir leur petits moyens pour faire des choses plus grandes et concrètes ensemble. Pourquoi ne pas faire pareil au législatives plus tôt que de conserver leurs "chapelles".
Le nombre de personnes était secondaire car seul le symbole est important ... surtout si çà fait un article des la presse régionale.
Continuons
(0) 

Alwenn Le Mardi 8 mai 2012 21:38
Ce qui est ridicule c'est de donner des "leçons" aux militants bretons depuis le ... Brésil !
(0) 

Caroline Le Douarin Le Mardi 8 mai 2012 22:13
@ Patrick Chevin
Cette fois-ci 3 lignes, un record. Mais toujours quelque peu méprisant... envers ceux qui font quelque chose EN BRETAGNE.
Pourquoi ne passez-vous pas votre temps sur votre blog, à faire quasi seul les questions et les réponses ?
Besoin de compagnie de votre lointain Brésil ?
J'aime particulièrement la page :
Êtes-vous un sous-marin anti réunification ? vous demande un certain tugdu...
(0) 

SPERED DIEUB Le Mardi 8 mai 2012 22:24
Patrick contrairement à ce que l'on croit les républicains de l'insurrection de 1916 étaient très minoritaires aussi C'est la minorité agissante qui finit parfois par faire bouger la majorité silencieuse de part des concours de circonstances favorables et c'est çà c'est aussi le destin et le hasard de l'histoire Moi je trouve qu'ils ont eu du mérite à faire cette chaine
(0) 

Pierre CAMARET Le Mercredi 9 mai 2012 04:16
Caroline LE DOUARIN .... qui font quelque chose pour la Bretagne ????? en ce qui me concerne , cela fait 50 ans que je fais quelques choses pour la Bretagne ..... et le resultat a ce jour : une poignee de gens courageux ( Spered Dieub , bien sur qu'ils ont du merite a faire cette chaine ), sur le Pont reliant REDON /St Nicolas de REDON. ( j' ai vecu a REDON ).Avouez que cela est peu .
J' ai pris une decision . Je quitte le mouvement breton .Je garde toute ma sympathie pour votre combat , mais je ne veux plus y participer de quelque maniere ,que cela soit.
J' ai 82 ans le mois prochain , ai eu deux pepins de sante ces deux dernieres annees. Je travaille toujours comme Consultant en Industries , je veux payer un MBA a Singapore a mon fils , que je vois cet apres midi a Beijing , car apres mon depart il aura a s'occuper de sa mere .Nous avons fait un bout de chemin ensemble 50 ans ???? deux generations , mais ne m'en demandez pas plus .Les resultats de ces elections m'ont extremement choques.Je vais suivre l' evolution , mais detache ( j'espere )
KENAVO .
Alwen , Personne ne donne pas de lecon . Je prends une decision qui me concerne . Le Bresil marche bien un des BRICS. Je suis a Taiwan et prend l' avion a 03.00 PM pour Beijing et passer quelques jours avec mon garcon.
Vous reussirez , peut etre , encore une fois je le souhaite
(0) 

Ar Vran Le Mercredi 9 mai 2012 11:06
@Pierre Camaret
Ne soyez pas déçu. Les résultats des élections présidentielles sont logiques et il fallait bien s'y attendre que cela n'allait rien changer pour les Bretons.
Les Bretons étant actuellement des citoyens français (qu'on le veuille ou non) votent pour élire un président de la république française et donc toute considération locale type bretonne n'avait rien à faire dans cette campagne. C'est triste mais cela est comme cela.
Pour que cela change il faudrait (vous le dites et d'autres également) que les Bretons retrouvent leur véritable identité et représentent un front politique uni. Ce qui est loin d'être le cas actuellement. Il nous faut donc, patriotes bretons, retourner à nos sillons bretons pour à nouveau semer et faire comprendre aux bretons qu'ils s'en sortiraient mieux en votant breton.
quant à votre décision de quitter le mouvement breton, je pense que vous ne le ferez jamais car je sens que vous avez encore une flammèche d'espoir. Vous serez toujours à l'écoute même si vous serez moins actif qu'avant. Pour aller de l'avant et en dépit de votre âge, sachez que vous pouvez encore servir l'emsav en convainquant les Bretons de l'étranger (par exemple en Australie) d'arrêter de voter français mais de la faire comprendre qu'ils sont Bretons. En outre, habitant en australie et ayant accès aux média locaux, peut être pourriez-vous nous éclairer sur les "combats" et faire un état des lieux sur les différents peuples minoritaires de votre région comme par exemple les aborigènes d'australie, les maoris et les papous d'indonésie. Cela serait intéressant de connaitre un plus que ce que racontent nos chers média hexagonaux.
bon courage à vous dans tous les cas
(0) 

le fennec énervé Le Mercredi 9 mai 2012 11:42
...........@ patick chevin : "avant de s'indigner il faudrait peut être commencer par être DIGNE !!..............
(0) 

allard mariefrançoise Le Mercredi 9 mai 2012 12:49
pas assez de pub. Je viens juste de prendre connaissance de ce rassemblement
(0) 

Pierre CAMARET Le Mercredi 9 mai 2012 15:57
Eh bien la releve est assure.Mon fils 27 ans , nous attendait a l'aeroport de Beijin , et il m' annonce qu'il avait rejoint une Association Bretonne a Beijing .?????
J' espere qu' avec sa generation , cela marchera mieux .
Merci AR VRAN .
(0) 

Patrick Chevin Le Mercredi 9 mai 2012 17:57
J'avais déjà répondu mais mon commentaire s'est perdu... Il ne devait pas être conforme, je vais essayer de faire mieux.
Cette histoire d'être "citoyens français qu'on le veuille où non" ça ne signifie qu'une chose: la reddition et la soumission, ou alors la commodité. Jean Moulin aussi était un citoyen de l'État Français et De Gaulle un officier déserteur et condamné à mort.. Comment alors prétendre vouloir que la Bretagne recouvre sa liberté, si pour cela il faut d'abord abdiquer de sa condition de breton et se voir refuser la reconnaissance de ses droits nationaux politiques et linguistiques? C'est lorsqu'on abdique de son devoir qu'on en est réduit à revendiquer ses droits. La moindre des choses, c'est de refuser de jouer le rôle du parfait citoyen de la république jacobino-parigote, car dans ce cas on ne sera à juste titre jamais pris au sérieux. Notre nationalité/citoyenneté française, c'est une nationalité par défaut et notre aspiration immédiate est de lui substituer la seule qui est à nos yeux légitime, que nous portons dans notre coeur et que nous prendrons au sérieux.
(0) 

Burban xavier Le Mardi 15 mai 2012 16:47
L\\\'histoire est une affaire de minorité ! Cette opération sera à renouveler . La Bretagne unie se fera !
(0) 

eugène Le Tollec Le Vendredi 29 juin 2012 08:08
je lis les commentaires,chez czrtains j'y vois un eu d'espoir ,chez d'autres ,de la désespérance.
La chose que je dis et répète,l'identité bretonne est une,elle esr de "racines", de terre et de mer ,elle naît le jour de notre premier cri de vie...mais elle est aussi élément composant de l'identité française.
Nous sommes français "breton",je ne suis qu'un élément d'une somme.
Pour que nous retrouvions notre plénitude,il faudra que la pensée d'état français admette et modifie son principe d'unicité, il peut très bien y avoir une autre définition de la République( elle n'a qu'à s'appliquer la théorie de ensembles à sa propre construction.
Mais le chemin sera de très long terme, bien au delà de la longueur d'un pont ( IL FAUT REFORMATER NOS ELITES )
Je vois aussi que les"ta coz" ne sont pas morts,ils sont comme les vieux marins humant l'air du temps,ils sont comme les sages de l'assemblée des anciens.
Ils restent les sentinelles jusqu'aux derniers mots! jusqu'au dernier espoir de leur identité
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 0 multiplié par 7) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons