Cette fois Jean Yves Le Drian a bien trahi les Bretons

-- Politique --

Communiqué de presse de Parti Breton
Porte-parole: Sébastien Girard

Publié le 8/06/14 20:42 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Cette fois Jean Yves Le Drian a bien trahi les Bretons. Abandonner la juste revendication de la réunification est une erreur lourde de conséquences et dont il a mal apprécié la portée. Nous n'accepterons jamais ce découpage décidé à la va vite et de façon si improbable lundi dernier.

Le développement de la Bretagne repose certes sur une cohérence territoriale mais elle ne sera retrouvée que grâce à la réunification. Il repose aussi sur une culture, un patrimoine historique, une langue, une identité qui forment le ciment de notre société et lui donnent sa force pour construire ensemble et s'ouvrir au monde.

Notre émancipation du système français en quasi faillite et à bout de souffle est la dernière condition qu'il nous faut réunir pour proposer un projet mobilisateur pour tous les Bretons.

Regardons au delà de l'horizon. C'est à l'Europe, au monde que nous devrons notre avenir, pas aux technocrates parisiens qui, par leur vision étroite et archaïque, n'ont toujours rien compris à l'économie et à ses règles. Libérons les énergies en Bretagne et ayons confiance en nous.

Tous ensemble, nous sommes irrésistibles.

Yves Pelle

Président du Parti Breton

Cet article a fait l'objet de 1223 lectures.
mailbox imprimer
Le Parti Breton a pour but de rassembler, d'unir et d'organiser tous les bretons et amis de la Bretagne décidés à réveiller la conscience nationale du Peuple Breton afin que celui-ci se dote enfin des structures politiques, économiques, sociales et culturelles lui permettant d'assurer en tant qu'entité internationalement reconnue, son avenir et son épanouissement dans le cadre d'une Europe des Peuples et de la Solidarité
Vos 49 commentaires
eugène le tollec
Dimanche 8 juin 2014

M. Pelle....si cela est vrai ,vous voyez en moi ,l'être le plus déçu...car j'ai toujours cru en la droiture de cet homme....( je suis hors parti français)
On ne peut trahir un peuple...son peuple...cela sort de l'entendement.
Une philosophie ne peut pas détruire tout un affectif...

PIERRE CAMARET
Lundi 9 juin 2014

Il y a certaines convinctions qui dominent : les Islamistes , les talibans donc LEDRIAN serait un extremiste a la sauce bretonne .
Donc , ces gens ont digere le concept qu'úne Bretagne Forte serait un danger pour l'Unite de la Republique ?????? .La solution , garder une Bretagne faible .
40% de l'Economie bretonne est en LA . Ceci explique cela M.PRIGENT a raison B4 c'est le mieux : les retraites en general , les fermiers Bio , les ecologistes . Les vacanciers Conges payes . Quelques marinas ...... et puis du Folklo : FIL , Fest NOz , Pelerinage on en rajoutera , il faut que le peuple s'amuse , et les visiteurs aussi .

TY JEAN
Lundi 9 juin 2014

Vous ne croyez tout de même pas qu'un ministre dit breton va proclamer du haut du balcon "vive le Quebec libre ou vive la Bretagne libre " !ou bien " oui à la réunification "? ceci étant l'heure me semble plus au rassemblement, à l'union de toute urgence de toutes les forces de notre Bretagne qu'à la dispersion tout azimuth comme je le constate à lire les différents communiqués et évènements: ici c'est pour la langue bretonne, là pour la kermesse ou le troc et puces ou la rave partie du coin . Ailleurs on nous demande de signer une multitude de pétitions. Les adversaires de BZH5 peuvent dormir tranquillement...Continuons encore quelques années comme cela et vous verrez bientôt un ou deux technocrates visionnaires du côté de st malo demander l'autonomie de la cité malouine puisque " ni breton ni français, malouin suis ".

Sebgi35
Lundi 9 juin 2014

Ty Jean. Notre union est en marche sur le plan politique pour preuve notre union qui a été large lors des élections européennes 2014, et le score très bon avec 7.2% sur les 4 départements et 5.4% sur les 5 départements, continuons dans ce sens, un seul bémol l'UDB qui n'a pas rejoint ce mouvement et l'on voit son résultat. Le Parti Breton est un mouvement politique d'union pour la Bretagne et nous ½uvrons dans ce sens. Une seule réponse votez pour notre rassemblement aux prochaines régionales de 2015. Sur le plan culturel il y a de multiples associations en Bretagne et c'est cela notre richesse. Le Parti Breton est un mouvement politique et ce sont les mouvements culturels qui organisent généralement les manifestations et pétitions...

SPERED DIEUB
Lundi 9 juin 2014

Cette fois aussi re zo re
Je pense que contrairement à l'excellente lettre ouverte de Claudine Peron , je trouve le communiqué de Monsieur Pelle très douteux ,il s'attaque bien plus aux responsables bretons dont quelques uns de gauche sont effectivement des félons Mais il épargne complètement la droite française qui n'a pas vraiment désapprouvé l'esprit jacobin et technocratique de cette dite réforme territoriale et ne se prive pas de stigmatiser la cause bretonne allant même dans la surenchère souvent au-delà du PS je dirais au niveau de Mélenchon et Le Pen Même LE Fur député breton (un vrai) de droite n'oserait pas en faire autant, car Le Drian est dans une position bien plus délicate qu'on ne le pense ,un peu de patience et de prudence avant de lancer des procès d'intention et accusations qui risquent de vous revenir en pleine figure tôt ou tard

eugène le tollec
Lundi 9 juin 2014

Nous avons,la culture,l'historique,la langue,l'identité...il nous faut là force de frappe économique et c'est celle là qui va fédérer les énergies politiques.
Devons nous encore écouter les sirènes parisiennes?

jp.touzalin
Lundi 9 juin 2014

Faut-il le répéter encore une fois?
Le Drian à la Turballe en 2005:
« Nous ne ferons jamais rien contre ou sans les Pays de la Loire !»
Présents: Le Drian, Auxiette et ses acolytes (PC + Verts) et les délégués de Bretagne Réunie

Sebgi35
Lundi 9 juin 2014

Le Parti Breton est un mouvement nationaliste et nous ne soutenons pas plus la droite que la gauche française jacobine. Yves pelle s'attaque à Jean Yves Le Drian car c'est le baron de la région en ce moment et il n'a pas le courage politique, mais ce n'est pas nouveau. Les voeux ne sont que des écrans de fumées pour faire croire aux bretons qu'il ait fait quelque chose pour la réunification. Il faut maintenant se fédérer avoir des résultats aux élections qui fassent réfléchir les jacobins et les poussent à négocier. Cela a été le cas en Ecosse. Nous pouvons profiter de leur expérience.

Louis Le Bars
Lundi 9 juin 2014

Je ne comprends pas bien l'intérêt de ce communiqué. Le précédent était meilleur. Le Parti Breton était sur la liste soutenue par l'UMP à Rennes dernièrement donc ce Parti n'est pas "neutre" sur l'échiquier français.
Est-ce totalement pertinent de tirer à boulets rouges sur Le Drian ?? Est-ce le pire très franchement ? Moi j'ai été choqué par le comportement des élus nantais et ceux de Rennes ces dernières semaines...

marc iliou
Lundi 9 juin 2014

La seule chose qui compte plus que tout pour l'instant c'est la réunification ! alors tous unis que l'on soit de gauche de droite du milieu ou d'ailleurs il faut être unis contre l'adversaire qui veut notre perte ! après ce sera à nous de décider !

eugène le tollec
Lundi 9 juin 2014

Encore deux scrutins...pour voir où est la vérité bretonne...nous devons nous extirper de la mainmise des partis nationaux ....c'est une des meilleures solutions pour se vacciner .

Sebgi35
Lundi 9 juin 2014

A Rennes à la différence de Nathalie Appéré Bruno Chavanat qui est d'ailleurs de l'UDI défend la réunification et la langue bretonne, c'est pour cette raison que nous avons soutenu cette liste, c'était stratégique et l'on a vu la tribune que s'est empressé de faire les maires PS contre la réunification il y a quelques semaines et après les élections. Le Parti Breton dit partout que la première chose à faire c'est la réunification de son territoire et nous serons unis avec tous les acteurs associatifs, élus et société civile qui ½uvre pour la réunification. Au 28 juin et soyons tous unis et nombreux à la manifestation de Nantes.

Yann LeBleiz
Lundi 9 juin 2014

Pas facile!
Churchill en 1940, disposant d'une armée décomposée (marine mise à part) face à une Europe entièrement occupée, pour défendre la Grande-Bretagne et certaines valeurs, ce Monsieur a pris une position des moins diplomates!
A l'opposé, Pierre LAVAL, grand humaniste socialiste des années 30, aimé et apprécié dans le monde entier (oui, il faut se rappeler qu'il fut cela), pour sauver la paix retrouvée suite à l'armistice de 1940 et préserver sa carrière a fait quelques compromis avec certaines valeurs... (le mot est faible)!
Il y a des moments où il faut choisir!
Sauf erreur, M. le FUR n'a pas hésiter à faire le lien entre ce qui se passe aujourd'hui et cette période sombre de l'histoire! Il n'a probablement pas parlé sans réfléchir, vu la porté du propos!
Gauche ou droite, sous les bérets verts comme sous les bonnets rouges, seules la sincérité des valeurs compte!

PIERRE CAMARET
Mardi 10 juin 2014

Yann Le BLEIZ. Il faut choisir .Cela permet le matin en se razant de bien se regarder dans la glace .
Je n'ai jamais aime les demi teinte

PIERRE CAMARET
Mardi 10 juin 2014

LE DRIAN . Pour moi , il y a deux LE DRIAN le "Civil" sympathique, interesssant a discuter avec lui ...... et puis l'homme politique , socialiste imbuvable, ( je me repete ) le Taliban . Si les interets Bretons et socialistes coincident vous aurez un homme parfait, devoue pour faire aboutir le projet . Si les interets socialistes , ne sont pas enphase avec les interets Bretons , priorite sera donnee , aux interets socialistes . CELA IL FAUT LE SAVOIR ET PAS REVER .
Vous qui etes , par vos idees , pres de TOUS les politiques pourriez vous donner un ratio(%) :
Parmis La Droite Bretonne , la Gauche Bretonne , le Centre Breton,sur ceux qui avantagerait les Interets de la Bretagne , plutot que celui de son Parti .
Ce sont avec ces gens la qu'il faille travailler . Je suis a des milliers de Kms , mais il me semble que MARECHAL PS est de ceux qui ferait passer la Bretagne en priorite ????

TY JEAN
Mardi 10 juin 2014

Là nous sommes dans " la cigale ayant chanté tout l'été " c'est donc dans les prochains jours,semaines ,y compris cet été,que nous devons nous mobiliser.L'heure est grave pour l'avenir de notre Bretagne: faisons taire nos divergences,nos étiquettes,nos querelles.Sinon dans 5 ans la Bretagne sera morte de sa culture, de son rayonnement.Il se dit que nous devons nous attendre dans les toutes prochaines semaines justement à une volée de bois vert et à une campagne médiatique contre la réunification.C'est pendant toutes ces fêtes de periode estivale que nous devons aller vers les gens ,faire connaître,expliquer nos légitimes revendications. Sinon, un jour, " ils" finiront par vendre le château des ducs de Bretagne à un riche américain ou russe... La boucle sera bouclée...

PIERRE CAMARET
Mardi 10 juin 2014

le QATAR proprietaire du Chateau , c'est pas mal non plus .Un OASIS de verdure , dans un desert Socialiste autour .

mikael brec'h
Mardi 10 juin 2014

Une seule solution,arretons de voter pour tous les partis nationaux replublicains ,votez bretons,là les choses changerons radicalement et vite

Ed du
Mardi 10 juin 2014

La Bretagne est un organisme géographique, historique, culturel donc spirituel aussi et économique avec sa légitime Loire Atlantique. Et ça ce n'est pas de la politique. Mais l'amputation volontaire sur un Etre sain et fort (la Bretagne) pour réduire sa force, ça c'en est par contre. Depuis Pétain rien n'a changé.

Ker itron al lann
Mardi 10 juin 2014

Vous parlez de référendum, le 28. Très bien.
Vous attendez une mobilisation sans précédent. Bien.
Ils vont voir ce qu'il vont voir. Passable.
Le résultat sera éloquent. 95% des votants accréditeront la réunification B5. Insatisfaisant (surtout s'il fait beau).
Et pendant ce temps, Le Drian défendra Rennes et sa b4.
Auxiette provoquera encore par voix de presse les bretons de LA en jetant de l'huile sur le feu, c'est à dire, en préconisant non seulement une réunification Bretagne, Pdl mais aussi Poitou Charente.
Tout le monde y va de son fond de commerce, de sa conviction inébranlable, de son effet de muscle ou de son coup de gueule.
Et tout ça dans la précipitation….
Qu'est ce que tout cela va donner de bon? Rien. Nul! Nitra. Mann ebet!
Plus personne n'y comprend plus rien.
Et vous contribuez tous à cette confusion!
N'y a t'il pas des élus responsables qui accepteraient de se mettre autour d'une table, d'échanger leurs points de vue, d'accepter des efforts, d'obtenir des garanties, de défendre l'intérêt général????
Serait il possible d'avoir des responsables de collectivités territoriales plus responsables. Des responsables de parties qui prennent leurs responsabilités, plutôt que d'opter pour un langage militant trivial et facile, digne de Villejean dans les années 70.
Moi, je préconise la démission d'Auxiette (provocateur et irresponsable), celle de Le Drian (obscur et sans vision), le renouvellement total des soit disant partis bretons (totalement contre productifs et divisés).
Oui, la création d'une grande région Bretagne-Loire peut être un + pour tout le monde.
S'il est assuré que les départements bretons restent majoritaires et qu'ils aient la garantie de pouvoir promouvoir leur atouts culturels et identitaires (au même titre que les autres).
S'il est assuré que par la même la Bretagne retrouve son intégralité territoriale mais qu'elle s'assure également de nombreux partenariats avec ses plus proches voisins (comme cela se fait dans de nombreux secteurs déjà, DIRM, enseignement supérieur etc…).
S'il est évident que cette région, cohérente également historiquement, puisse nous dynamiser sur le plan économique, et quelle sera par la même reconnue dans une Europe plus fédérale. Où est le problème?
Rien ne nous empêche de nous inscrire plus encore dans le monde pan-celtique et de faire vivre pleinement la Bretagne au centre de l'Arc-Atlantique en retrouvant Nantes- Saint Nazaire, plateforme portuaire, aérospatiale, et la Loire Atlantique et son dynamisme économique.
Non, Rennes et Carhaix non rien à redouter de l'embouchure de la Loire.
Rennes a certainement un grand rôle à jouer dans cet ensemble et nos frères de basse bretagne ne seront certainement pas oubliés.
La Vendée, le Maine et Loire, l'Anjou sont aussi fières de leur histoire et de leur culture. S'ils nous tendent la main, pourquoi croire qu'il s'agit là de nous spolier? Qui peut accuser sérieusement les vendéens de jacobinisme? Soyons sérieux!
Je travaille tous les jours à Nantes avec des bretons, des vendéens des angevins très compétents et respectueux. Quelle chance de travailler ensemble, de collaborer dans le respect de l'identité de chacun, entretenue ou pas.
Il faut renouveler la classe politique. Il faut inviter Le Drian et Auxiette à s'en aller. Votre temps est révolu! Er maezh mar plij!
Il faut s'unir, partager une vision innovante. Celle que l'on puisse vivre en Bretagne, y travailler, y aimer.
A quoi bon jouer les Nominoé, si nos enfants doivent aller chercher du travail à Paris ou bien à l'étranger.
Oui à l'existence pleine et entière de la Bretagne dans un partenariat ouvert, garant de son identité et de son dynamisme économique.
Oui, à une Bretagne qui compte aussi bien sur l'axe Nord-Sud, Pan-celtique, Atlantique, que sur l'axe Ouest-Est, ligérien, recentré sur l'Europe.
Voilà ma modeste conviction, exprimer avec sincérité.
Si certains pensent faire de même avec une b4. Qu'ils nous l'expliquent et ce sans porter de doigt accusateur et sans opter pour une posture confortablement guerrière!
Si certains pensent faire de même avec une Belle Bretagne réunie, B5, forte et solidaire, pourvoyeuse d'emploi. Farouche gardienne de son identité, mais aussi ouverte et populaire. Qu'ils nous expliquent comment? Moi, je suis partant aussi. Je ne demande que cela.
Mais voilà, vu les dernières élections, je ne vois poindre que dissension, colère, et manigance en Bretagne. Troadec, UDB, PNB, Bzhistance, droite, gauche, bas hauts bretons, LA, b4, pro aéroport anti aéroport, filière agro, écolos, bigoudens, capistes, Auxiette, Le Drian…
De l'air!!!!

Louis Le Bars
Mardi 10 juin 2014

Le rattachement de départements et la mise en place de référendums locaux est proposée par de nombreux élus locaux, pas des seconds couteaux, particulièrement en Poitou-Charente mais aussi ailleurs.
En Loire-Atlantique le président du Conseil Général a qualifié la Bretagne a 5 département de passéiste et de "définitivement enterrée".
A partir de là, je crois qu'il est bien évident qu'il n'y a strictement rien à attendre de positif des élus locaux concernant la Loire-Atlantique.
Le Drian ou Urvoas ne sont pas président du Conseil Général de la Loire-Atlantique.
Il faudrait une consultation référendaire à l'initiative du gouvernement, du Parlement etc.
Pour ma part je perçois de façon extrêmement négative une fusion avec la région Pays-de-la-Loire. A noter qu'en Région Centre il y a une belle unanimité autour d'une fusion avec les Pays-de-la-Loire.

Iffig Cochevelou
Mardi 10 juin 2014

Ker intron al lann
C'est clair nous voulons la Bretagne , c'est tout !
A personne ne viendrait l'idée de fusionner les Pays Bas avec le Danemark
On ne s'amuse pas avec une nation et peuple qui fonctionne ensemble depuis 12 siècles : personne ne peut imaginer cela exceptée une dictature.
Quelque soit la force des Bretons, nous serions condamner a disparaitre , ne serait-ce par son nom même
Lisez les courriers des Bretons de la diaspora , ils ont compris, et ne seront jamais les ouestiens du monde !

Yann LeBleiz
Mardi 10 juin 2014

@ PIERRE CAMARET
Une leçon de l'histoire est que les hommes qui ont trahi certaines valeurs, en fait n'avaient aucun problème à se regarder dans la glace en se rasant... aucun remord!
Par contre, ceux qui furent courageux ont souvent douter de la justesse de leur choix, tant il est difficile de se convaincre de ses choix quand ils s'opposent au "main Stream"!
Sur les champs Elysée, lors de la marche triomphante, Malraux aurait demandé à De Gaulle son sentiment face à la foule qui l'acclamait. De Gaulle lui aurait répondu : le sentiment du mensonge!
Faut dire que cette même foule acclamait Pétain de la même manière, quelques semaines avant.
Ainsi va l'histoire, et le DRIAN semble briller de son choix pour sa carrière plus que pour les valeurs de la démocratie...
Reste que le DRIAN n'est pas la Bretagne, et si la Bretagne a su se battre dès 1940(*) pour certaines valeurs, il faut espérer que 70 ans après et tant d'humiliations depuis, face à une France auréolée de la gloire de sa résistance, elle est parvenu à conserver ce même respect pour ces mêmes valeurs!
(*) 23 juin 1940, l'appel du Général de Gaulle en breton à la BBC!

Piotr
Mardi 10 juin 2014

@ Ker itron al lann
La fusion Bretagne-Pays de la Loire, c'est la négation même de la Bretagne. Elle cesserait d'exister en tant qu'espace administratif, ce qui est pourtant essentiel à son avenir. Tout ce qui fait son particularisme culturel, identitaire, politique (la Bretagne reste à la pointe de la décentralisation et de la régionalisation), économique (les réseaux, Produits en Bretagne), serait mis sous l'éteignoir, serait nié, dans un espace plus grand où Vendéens, Angevins et Manceaux, aussi ouverts soient-ils, mais tellement en décalage avec la dynamique bretonne, ne comprendront pas nos aspirations.

bretagne.unie.free.fr
Mardi 10 juin 2014

Ker Itron al Lann, il me semble que nous prechons dans un desert - en public tout du moins- car je ne vous cache pas que je reçois des messages nombreux et fort sympathiques de gens -sympathisants bretons- supportant cette fusion Bretagne/pays de la Loire . Dont un nom connu (!) mais ça c'est dans le privé des correspondances .
En effet en pays nantais, nous vivons avec ces "paysdeloiriens" et aucun ne nous a mangé (pour l'instant).
Une fusion permettrait néanmoins de nous "recentrer" sur la Bretagne et de cesser de tergiverser quand il faut nous définir.
Même Auxiette ou Grosvalet nous définissent Bretons, voilà qu'il y a du progrès....
Plus sérieusement on me dit que ce n'est pas le moment d'émettre l'hypôthèse B4/PDL mais qu'il faut lutter pour la réunification B5.
Euh et quand les PDL vont se tourner vers le Poitou , estce qu'il sera temps ?

Ker itron al lann
Mardi 10 juin 2014

Le nationalisme a un vernis trompeur. Sous couvert de radicalité, l'on veut croire en sa force. Le discours est vigoureux. La surenchère commune. Mais la vie n'est pas faite de cela.
Aujourd'hui, servir la Bretagne, n'implique pas forcément de s'écrier:
"Tan, dir ha tan! Tan, dir ha gwad!
Potred Arvor, argad! Argad!"

Même si la poésie de Charles de Kerambars ne cesse de nous charmer!

"Les franks sauront bientôt ce que vaut notre race,
Intrépide sur mer et sur terre tenace!
Je ne les crains pas plus sur les flots agités
Que sur les flancs rocheux de nos sombres menés!
"
Vaincre ou mourir!", voilà le cri de la Bretagne!
An avant! En avant! Parcourez la campagne,
Embusquez-vous, le soir, aux abords des chemins,
Hommes de fer, ô chers Bretons Armoricains!
Que jamais notre Breiz, la terre trois fois sainte,
Du pied de l'étranger ne conserve l'empreinte"


Noz vat d'an holl...

SPERED DIEUB
Mardi 10 juin 2014

Contrairement à ceux que disent les fusionnistes (excusez du terme)qui j'estime sèment la confusion et peut être pas sans arrière pensée ??? bien que certains sont sans doute sincères et dans ce cas leur opinion est respectable .Au cas ou ce satané grand ouest ,Loire Bretagne ,verrait le jour ,je crains un scénario non plus de fracture, mais de rupture territoriale ,à savoir en gros l'Ile et vilaine et la Loire atlantique formerait de fait avec ses départements voisins de l'est une région qui pourrait avoir une certaine cohérence ,d'autant plus que la ligne TGV a été réalisée jusqu'à Rennes ,pas innocent tout çà....stratégie de destruction de la Bretagne Tandis que le territoire à l'ouest de Saint Malo La Roche Bernard ,c'est à dire le berceau historique de la Bretagne ,sera éjecté de fait de l'hexagone ,cela entrainera un sentiment d'abandon de la part de la population qui se sentait jusque là protégée à tort ou à raison, par un état providence, celui ci aura de toute façon de moins en moins les moyens de son idéologie jacobine pour ce qui concerne l'égalité territoriale sur l'ensemble de l'une et indivisible ,les services publics dont la qualité s'atténuera, seront maintenus en priorité dans les métropoles concentrant la population
Ce n'est pas un hasard si la rébellion des bonnets rouges concerne surtout Breizh izel un peu élargie ,dans ce cas de figure elle ne peut que monter en puissance .Mais cette situation tragique peut être le germe de la renaissance de la Bretagne ,vu que il n'y aura que deux choix prendre son avenir en main ou mourir C'est un processus inattendu, populaire , spontané ,naturel et qui défie les mouvements bretons dont les fondamentaux sont excessivement assis sur le revival

PIERRE CAMARET
Mardi 10 juin 2014

Yann Le Bleiz . Les francais ont fait du mensonge une institution nationale : Qui disait ( je ne m'en souviens plus ) Mentez , mentez ardimment ,il en restera toujours quelque chose ( Voltaire ? Beaumarchais ?).
Non bien LEDRIAN , n'est pas la Bretagne , donc on l'elimine .... mais il aura toujours des admirateurs ... car il a un pouvoir et beaucoup de nos chers compatriots ne recherchent que cela .

Iffig Cochevelou
Mercredi 11 juin 2014

@ SPERED DIEUB
Eh bien , s'il faut en arriver là, construisaons une Bretagne à partir de la Basse Bretagne, et c'est viable aussi grand que le Pays Basque autonome , aussi peuplé que la Slovénie ensuite si les autres se sentent réellement Bretons ils demanderont le rattachement .
Le nom de BREIZH ne doit pas disparaitre même réduite a sa plus simple expression ha mat pell 'zo !

Louis Le Bars
Mercredi 11 juin 2014

Pour rappel quand même, concernant la "grande-bretagne armoricaine" et la "Bretagne élargie historique".
Voici la carte des expansions maximales (et peu durables) du royaume breton au IXème siècle : (voir le site)
On se rend compte d'une expansion très limitée au sud de la Loire, et de limites orientales correspondant de très près à celle du Massif armoricain (bocages), aux régions de maison granitiques/shistes à toits d'ardoises.
Cela correspond à l'actuel département de la Manche en totalité, et la partie occidentale de la Mayenne et du Maine-et-Loire. Pas de Vendée, pas de Sarthe, pas de Saumur, Baugeois, ou Mayenne orientale.

PIERRE CAMARET
Mercredi 11 juin 2014

.... IFFIG COCHELOU et pour les autres Bretons , possibilite d'emigrer - aux frais de Mr HOLLANDE et de son peuple , en Cornouailles britannique qui vient d'obtenir le droit a la difference . KERNOW notre nouvelle patrie . La Langue est quasiment la meme .

SPERED DIEUB
Mercredi 11 juin 2014

Oui Iffig dans cette hypothèse nous sommes un peu dans une situation similaire à la Flandre belge méprisée et marginalisée , au début du vingtième par rapport à la Wallonie .La situation comme vous le savez s'est totalement inversée avec parfois des attitudes excessives coté flamand .deus beb tu ar son ar c'hlorc'h....
En ce qui nous concerne ce scénario,que je ne souhaite pas , pourrait servir de repli stratégique ,reculer pour mieux sauter

ex ,site bretagne.unie.free.fr
Mercredi 11 juin 2014

Louis Le Bars, si il faut ressortir une carte du 9eme siècle pour dire : ça ne correspond pas à la Bretagne étendue au maximum, je ne vois pas trop où vous voulez en venir.
De l'eau a coulé dans la Loire depuis ce temps.
Si pour réunifier la Bretagne, il faut avoir avec nous les régions que vous ne voulez pas voir en peinture, je signe tout de suite parcequi m'importe c'est que la Bretagne soit réunie, après les pisse vinaigre vont nous dire
"oui mais euh la langue bretonne"
"oui mais euh la basse bretagne"
"oui mais ça va etre un grand pays de la loire"
c'est faire peu de cas de l'energie bretonne. et je repete que dans ce cas les "Nantais" en disant qu'ils sont de "Bretagne Armorique" finiront par renouer avec leur identité bretonne car c'est l'évidence.
Vous Le Bars vous voulez rester "B4" ou vous allier avec la Normandie. Vous aussi vous devez être isolés (cf Normandie)

Louis Le Bars
Mercredi 11 juin 2014

@ grand-ouest uni "Louis Le Bars, si il faut ressortir une carte du 9eme siècle pour dire : ça ne correspond pas à la Bretagne étendue au maximum, je ne vois pas trop où vous voulez en venir.
De l'eau a coulé dans la Loire depuis ce temps"

Je ne fais surtout que reprendre les arguments stupides lus et relus de "Bretagne élargie" et autres Nominoé qui aurait bu un coup à Tours avant de trépasser à Vendôme.
Par ailleurs je ne vois pas trop au nom de quoi il faudrait élargir la Bretagne vers la Vendée ou la Sarthe et pas vers la Normandie qui dans bien des domaines est plus proche de la Bretagne. Il y a déjà des côtes en Normandie, la Bretagne c'est la mer.
Enfin bon je cause dans le vide. La France c'est une Bretagne réunie si on va par là, n'est-ce pas ??
Votre point de vue c'est le degré 0 de la conscience politique. Vous croyez que supprimer la Bretagne en tant qu'entité politique va renforcer le sentiment d'appartenance breton en Loire-Atlantique. Moi je pense que cela ne changera structement en rien en Loire-Atlantique. Vous défendez uniquement un point de vue mercantiliste de clocher.

SPERED DIEUB
Mercredi 11 juin 2014

Pierre Camaret dans le genre, vous n'êtes pas pire que Guy Mollet ,il faut bien rigoler un peu !!! bonne lecture
(voir le site)

PIERRE CAMARET
Jeudi 12 juin 2014

Ai recu , a ma demande :le probleme vu par ma famille de LA .
Famille tres bretonne , tout le monde parle Breton a la maison .Mais tendance:culturelle /religieuse .
Ma cousine Genevieve :quote : je ne sais pas encore trop ce que pensent les gens .Pour ma part ,en l'etat actuel des choses , nous avons echappe au rattachement avec la Region POITOU-CHARENTES.. J'ai pose la question a ma fille BEATRICE ( Beatrice est plus politique ). Elle me dit que LEDRIAN etait d'accord pour le rattachement de la LA. Moi, je n'ai entendu que le discours d'Auxiette.Attendons la suite des evenements . Pour l'instant un statut quo est moins pire unquote .
Voila le Point de vue d'une famille tres bretonne de LA . Activite culturelle et religieuse , Defile a Nantes plusieurs fois pour la reunification ..... mais je ne les vois pas participer a des manifestations BR .
Ceci dire , mon opinion : Il faut s'en tenir a B5 period et parlement Breton ,avec les responsabilites a definir.Toute autre formule , ce n'est pas la peine et ne sommes pas interesses.
Gardons en esprit que nous sommes naifs et sinceres : notre adversaire le Gouvernement francais est vicieux et menteur , nous nous ferions , une fois de plus avoir .
Les filieres professionnelles , dans l'avenir cela doit etre a nous , s' en occuper .L'argent , il y en a pour de bons projets , il a quantites de Societes Europe et Monde pretes a des cooperations interessantes . Il faudra nous organiser . C'est tout .

Louis Le Bars
Jeudi 12 juin 2014

Voici un "débat" auquel on devrait échapper : (voir le site)
A noter que le choix est effectué par décret du gouvernement.

Ker itron al lann
Jeudi 12 juin 2014

Que vous ne partagiez pas le point de vue de ex ,site bretagne.unie.free.fr est votre droit mais que vous fassiez preuve de mépris à son égard est inadmissible.
Des propos tels que "Vous défendez uniquement un point de vue mercantiliste de clocher." sont carrément insultants.
Croyez vous que les nantais en veulent à vos bourses. Par pitié, gardez les au chaud!
Avec Auxiette vous faites la paire idéale. Avec des gens comme vous, on est reparti pour 40 ans!!!
Heureusement, malgré votre tapage venimeux , vous êtes largement isolé!!! Un tel esprit nuit définitivement à la Bretagne et à son devenir.
Bretons, croyons en l'avenir et bâtissons une Bretagne ouverte et fraternelle, unie, solidaire et compétitive!
Deomp dezhi!

Louis Le Bars
Jeudi 12 juin 2014

Le président du CG du Loir-et-Cher est mécontent : (voir le site)

Louis Le Bars
Jeudi 12 juin 2014

"Des propos tels que «Vous défendez uniquement un point de vue mercantiliste de clocher.» sont carrément insultants. "
Rien d'insultant, la triste réalité. Aller à l'encontre de la volonté de 90 % des habitants de la Région Bretagne (qui ne sont déjà favorables à la réunification qu'à 57 %, pas énorme) juste pour des raisons mercantiles et les intérêts d'un clocher.
Faire des régions à la carte en fonction des désidératas d'une ville, comment appeler ça autrement ?? Moi je n'aime pas ceux qui veulent manger à tous les râteliers...un coup "anti-breton repli sur soi" puis breton quand ça rapporte quelque chose au porte-monnaie ou à la carrière.
Vouloir par exemple confisquer l'appellation "Loire" pour déshabiller la région des châteaux de la Loire rentre dans cette logique mercantile, égoiste.
La pseudo ouverture d'esprit n'est rien de plus qu'un rempli identitaire de clocher...à la confluence de la Bretagne, du Poitou et de l'Anjou. Que l'on respecte la spécificité nantaise, oui, que celle-ci s'impose à une logique territoirale d'ensemble et à la volonté du plus grand nombre, non.
"Heureusement, malgré votre tapage venimeux , vous êtes largement isolé!!!" C'est votre avis qui est minoritaire ici...moi je ne fais pas de l'entrisme et ne joue pas de double-jeu sur ce site comme vous.

S. Rio
Jeudi 12 juin 2014

Le Drian aurait donc trahit, ou bien pourrait on dire qu'il ait fait preuve de réalisme?
Je ne remet absolument pas en cause le bien fondé de la réunification, mais peut être avons-nous une vision faussée du rapport de force existant.
Moi je vois :
Mr Grosvallet qui retourne sa veste en 3 semaines, et qui lance une pétition au nom du conseil général de LA pour la fusion.
Les maires socialistes des 3 métropoles Bretonnes, faire leur annonce, en grande pompe d'un soutien à la fusion avec les PdL.
Certes, leurs opinions sont minoritaires au sein de la population et de la classe politique Bretonne.
Mais je me dis que la réalité du combat politique qui nous oppose à l'Etat Français, n'est peut être pas celle de la réunification mais bien celle de la préservation de la Bretagne comme région et entité politique. C'est peut être à cette dure réalité que Le Drian est confronté au sommet de l'état.
Doit on encore le dire mais sans veto de Le Drian c'était bien le projet de fusion PdL/B4 qui eut été présenté. Comme quoi toute mobilisation populaire, parlementaire, régionale ne vaut pas grand chose en République Française. Ce qui compte, c'est d'être proche du pouvoir au moment où la décision est prise.
En l'état, un redécoupage favorable à la réunification venant de l'état Français parait impossible.
Ne reste que 2 solutions:
- Le référendum en Loire-Atlantique
- L'explosion de la région PdL sous la pression de plus en plus grande du Centre, de Poitou-Charente et de la Bretagne.
Le risque, c'est que l'Etat Français voyant la reforme lui échapper par la multiplication des revendications, décide de trancher unilatéralement au dernier moment en faveur d'une vision jacobine du redécoupage de la France.
L'Etat ferait alors le paris d'affronter la colère Bretonne.
Solution qui parait folle mais Hollande n'est plus à un suicide près.

Yann LeBleiz
Jeudi 12 juin 2014

@ ex ,site bretagne.unie.free.fr
"les régions que vous ne voulez pas voir en peinture... "
Je pense que là, vous exagérez!
C'est l'Etat français qui ne respecte pas ses citoyens en s'asseyant sur le respect de la volonté du peuple... n'inversez pas les responsabilités!
Les bretons ont une histoire commune avec de nombreux peuples : les vendéens, les mayennais, et les normands, mais aussi les anglais, les hollandais, les danois, les bordelais, les portugais...!!!
Ce n'est pas parce que l'on a des amis et que l'on du plaisir à travailler avec eux, que l'on doit se marier avec!!!
Nous sommes au 21ème siècle, les mariages forcées à la mode féodale, c'est FINI!!!

Ker itron al lann
Jeudi 12 juin 2014

Je vous écoute attentivement et avec intérêt.
Quelques considérations mériteraient un éclaircissements et m'incitent à a quelques réflexions.
1) Vous agitez régulièrement sous forme de répulsif le terme "L'état français". Il y a des termes comme cela qui paraissent faire l'unanimité pour ceux dont les réflexes pavloviens sont bien réglés.
Le lendemain du 22 février à Nantes, un bon breton à vos yeux avait inscrit à la peinture noire sur une façade historique "Non à l'ETA français".
Ce genre de plaisanterie induite par de sombres maîtres à penser à coûter aux contribuables nantais, donc bretons, plusieurs centaines de milliers d'Euros.
Croyez vous que Le Drian partage ce genre de considération? Quand on est élu et que l'on a la responsabilité de la représentation publique à Lorient, ou à Brest ou ailleurs. Pensez vous que l'on peut se permettre gratuitement de déblatérer contre l'Etat français? Quand on sait ce que représente en terme d'emploi l'arsenal, la marine nationale, etc…, la fonction publique (surtout en Bretagne)...
Parlez d'état jacobin et héberger ses sous-marins nucléaires, n'est ce pas cocasse?
Dans la même veine: "combat politique qui nous oppose à l'Etat Français"
On croirait revenir à "L'Heure Bretonne". Certains croyaient aussi à cette époque incarner à eux seuls le peuple breton. Il a fallu les mettre à l'ombre à la libération de peur qu'ils ne se fassent lyncher.

2> "la colère Bretonne". Il m'arrive aussi d'y céder mais construit-on véritablement quelque chose de bon sur la colère. Au FN, il semble que oui. La Bretagne résiste!
3> "La classe politique bretonne". Laquelle, celle des 1% ou celle des 3%. La classe politique bretonne, c'est avant tout le peuple breton dans sa totalité!
4> "Les maires socialistes des 3 métropoles Bretonnes." Que cela vous plaise ou non, il s'agit d'élus. Savez vous ce que cela veut dire?
Tous ces anathèmes primaires ne prouvent qu'une chose, c'est que votre soit disante "classe politique bretonne" manque cruellement de maturité.
5> "C'est votre avis qui est minoritaire ici…" Qu'entendez vous par "ici"?
Les tribunes de l'ABP, la Bretagne? Peut être confondez vous les deux?
Sortez de votre petit mirador et ne vous prenez pas pour qui vous n'êtes pas. S'il doit y avoir des libérateurs de la Bretagne, ils ne seront pas dans vos rangs, soyez en sûr!
6> "ne joue pas de double-jeu sur ce site comme vous". Tiens donc! Parce que être nantais et breton s'est jouer un double jeu?
Je suis originaire des côtes d'armor, j'ai passé mon enfance en Cornouailles, j'ai étudié à Quimper, Rennes, Nantes, ai vécu à Brest, j'ai de la famille à Saint Malo, à Josselin, Monfort, Saint Brieuc, Gouezec!!! Est ce jouer un double jeu? De quel droit me donneriez vous des leçons de bretonnité?
Est ce aussi à vos yeux être un suppôt d'Auxiette et de l'état français que d'oser exprimer un avis contraire aux vôtres?
J'ai été touché physiquement par le naufrage de l'Erika, par les algues vertes qui recouvrent la plage de Saint Eflam et d'ailleurs, par les agriculteurs qui bloquèrent la 4 voies pour que l'on ne puisse pas manifester à Saint Brieuc, par le saccage de Nantes en février dernier, par la séparation de 44 et de la Bretagne et par les propos irresponsables d'Auxiette qui tenta d'unir 44 au Poitou Charente.
Je suis aussi choqué par votre manque de considération de d'ouverture.
Pourtant, votre point de vue mérite d'être exprimé, je le respecte et vous remercie de prendre le soin de le faire. ABP nous donne l'opportunité de débattre et c'est tout à son honneur journalistique.
Mais méfiez vous de l'esprit partisan, des mots et des expressions faciles!
La bonne politique, c'est aussi de s'intéresser à des avis divergents, de les prendre en considération, et de s'octroyer le droit de se comprendre comme de se confronter, surtout entre Bretons!!!

eugène le tollec
Jeudi 12 juin 2014

Bretons....lisez ..MACHIAVEL.....que d'enseignements où d'autres experts en fonderie politicienne

Louis Le Bars
Jeudi 12 juin 2014

La fusion Midi-Pyrénées/Languedoc-Roussillon s'annonce compliquée : (voir le site)

eugène le tollec
Jeudi 12 juin 2014

Il fallait casser cette région ..une partie vers AQuitaine ...une partie vers.... le Languedoc de façon à libérer Toulouse de l'influence de Bordeaux en lui permettant une ouverture sur la méditerranée .

Youenn
Jeudi 12 juin 2014

4> «Les maires socialistes des 3 métropoles Bretonnes.» Que cela vous plaise ou non, il s'agit d'élus. Savez vous ce que cela veut dire?

Oui malheureusement, surtout quand ceux-ci ont retourné leur veste (sans l'avis, evel just, de leurs "électeurs"). Alors vos leçons sur la démocratie, ne pensez-vous pas qu'il serait temps de les revoir? etc... etc...

SPERED DIEUB
Vendredi 13 juin 2014

Ker Itron Les élus les élus leur représentativité est mise à l'épreuve , de part avec le fort taux d'abstention ,et surtout les claques successives que subit la gauche et le PS en particulier ,la légitimité de ces élus est potentiellement entamée . Olivier Le Bras ex de bonnets rouges a cru bon de jouer la carte Ps , mal lui en pris
.Le refrain des années quatre vingt!!! (,il n'y aura pas de printemps en Bretagne ni ailleurs tant que les socialistes ne seront pas au pouvoir ) avait suscité beaucoup d'espoir ,la vague bretonne de ces années là lui avait ouvert une brèche pour conquérir un électorat qui de part sa tendance démocrate chrétienne bien encrée, lui était jusque là récalcitrant, sauf dans la zone traditionnellement rouge. Le sentiment de trahison dépasse dorénavant ces espoirs déçus ,alors qu'il y a peu il se disait que l'assise du PS en Bretagne était irréversible ,certains y voyaient même une corrélation avec le niveau d'instruction plus élevé qu'ailleurs ....
Ces années là nous étions à la fin des trente glorieuses que certains ont cru éternelles ,à tort car tout au long de l'histoire de l'humanité il y a eu des périodes de vaches grasses et de vaches maigres

Ker itron al lann
Vendredi 13 juin 2014

La Bretagne n'est pa sun pays d'amnésiques me semble t'il? Il faut parfois un peu de temps.
Quant à "mes leçons" soyez moins scolaire jeune ami!

ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 4 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.