-- Cultures --

Cérémonie d’inauguration de la mise en ligne des manuscrits d’Anjela Duval

Aujourd'hui à la bibliothèque de l'Université de Rennes 2 a eu lieu la cérémonie d'inauguration de la mise en ligne des manuscrits de la grande poétesse bretonne Anjela Duval.

26263_1.jpg


Issue d'une longue lignée de paysans c'est dans la ferme de Traoñ-an-dour qu'Angela Duval a vécu et travaillé toute sa vie. Malgré une scolarité qui s'annonçait prometteuse, elle dut quitter l'école à douze ans pour aider ses parents. Elle aimait des livres et très souvent les empruntait volontiers à son ancienne institutrice. De temps en temps elle lisait aussi des numéros de Breizh, l'hebdomadaire en langue bretonne qui paraissait à Guingamp.

Restée célibataire, Anjela allait, à la mort ses parents, faire l'expérience de la plus cruelle solitude. C'est sous l'influence de ses amies qu'elle commença à l'âge de 56 ans à écrire en breton. Elle commence à publier dans des revues comme «Ar bed Keltiek», «Barr-Heol» et «Al liamm».

Le 28 décembre 1971, l'apparition d'Anjela Duval dans l'émission télévisée d'André Voisin,« Les conteurs » allait la faire connaître et apprécier d'un public plus vaste. Sa sensibilité, sa simplicité, sa pudeur, son humour, son esprit caustique aussi allaient exercer une séduction puissante sur ceux qui l'approchèrent au cours de ces années. Comme ses poèmes, ses lettres et ses paroles disaient l'amour des champs, des arbres, l'amour des hommes, la fidélité à un pays, à une culture, à une langue dont elle se refusait à accepter l'étouffement. Elle disait aussi la colère, la révolte, la solidarité avec les prisonniers politiques bretons. Ses oeuvres témoignent toujours de la forte personnalité d'une femme qui ne se laisse jamais tourner la tête par la renommée car, comme elle aimait à le dire pour clore le bec aux flatteurs :

« Une demi-douzaine de poètes ne vaudront jamais un bon ouvrier agricole ».


Ouvrages d'Anjela Duval en langue bretonne :

1973 Kan an Douar ;

1973 Hiboud al Leger ;

1982 Tad-kozh Roperz-Huon ;

1982 Traoñ an Dour ;

1983 Ki bihan ar feunteun ;

1986 Me, Anjela ;

1989 Rouzig ar gwinver ;

1998 Stourm a ran war bep tachenn ;

2000 Anjela Duval - Oberenn glok (Oeuvres complètes).


(voir le site) de la bibliothèque universitaire de Rennes, où ses manuscrits sont consultables et même téléchargeables. Voir le PDF ci-dessous.

(voir le site) officiel d'Anjela Duval ainsi que ]]Anjela Duval[[ sur wikipédia, en breton.


(voir le site) pour la genèse de cette réalisation.

Document PDF cahier12abbytdm.pdf Añjela Duval (1905-1982), “Cahier manuscrit n° 12 / Anjela Duval”. Bibliothèque numérique - Université de Rennes 2. Format PDF 73.7 Mo.. Source : Bibliothèque numérique - Université de Rennes 2
Voir aussi :

mailbox imprimer

Journaliste-photographe ABP pour Rennes

Vos commentaires :

Naon-e-dad
Vendredi 8 juin 2012

Notenn: E fichennaoueg pdf e c\'heller kavout dornskrid testenn \"Karantez vro\" - skrivet d\'an 11vet a viz Eost 1963 - hag a zo kanet war un ton fromus, gant mouezh don Nolwenn Leroy war ar bladenn \"Bretonne\"....

Maryvonne Cadiou
Samedi 9 juin 2012

@ Naon-e-dad

C'est une très bonne info. Merci.

MAis tous les lecteurs ne savent pas forcément le breton... La correction - surtout pour un article en français - serait de mettre votre commentaire bilingue.

Note : dans le fichier pdf on peut trouver manuscrit le texte "Karantez vro" écrit le 11 août 1963 - et qui est chanté sur un ton (air) émouvant avec la voix profonde de Nolwenn Leroy sur le disque "Bretonne".

Note de ABP : il y a beaucoup d'autres PDF sur le site de la bibli U Rennes.

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 5 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.