-- Economie --

CEPIM, centre de formation professionnelle spécialisé en sécurité au travail, lève le voile sur la première unité mobile légère de formation à l'habilitation électrique

Communiqué de presse de VinciCom (porte parole Relations presse VinciCom) publié le 7/10/14 12:14

CEPIM, centre de formation professionnelle spécialisé en sécurité au travail, lève le voile sur la première unité mobile légère de formation à l'habilitation électrique
A l'intérieur de ce véhicule, un centre de formation pour 12 personnes !
CEPIM, centre de formation professionnelle spécialisé en sécurité au travail, lève le voile sur la première unité mobile légère de formation à l'habilitation électrique

A DECOUVRIR AU SALON PREVENTICA DE NANTES DU 7 AU 9 OCTOBRE, STAND N06

Pour être au plus prêt de ses clients, stationner simplement sur une place de parking, ne pas interférer avec l'installation électrique de l'entreprise, répondre exactement à la norme NFC 18-510 et disposer des équipements adaptés aux exercices pratiques, CEPIM, centre de formation professionnelle spécialisé en sécurité au travail, basé dans l'Ouest et disposant d'antennes sur toute la France, vient de concevoir et d'aménager un véhicule utilitaire Peugeot Boxer pour dispenser ses formations théoriques et pratiques à l'habilitation électrique. Une première en France ! Le pari ? Faire tenir tout l'équipement dans un faible volume grâce à du matériel spécifique, pouvoir accueillir jusqu'à 12 stagiaires dans des conditions optimales et minimiser l'impact environnemental.

Avec une offre d'une cinquantaine de formations professionnelles spécialisées dans la santé et la sécurité au travail et des prestations de conseil telles que l'accompagnement à la rédaction du Document Unique ou des études ergonomiques, CEPIM mise depuis sa création sur la capacité de ses équipes à s'adapter aux contraintes de ses clients qu'il s'agisse des PME, des grands groupes ou des collectivités territoriales.

Mutualisation des formations, création de modules spécifiques, mobilité des formateurs, etc., en 12 ans le centre de formation basé près de Vannes a ouvert des antennes à Bordeaux, Lyon, Paris et Nantes et se déplace sur l'ensemble du territoire national pour offrir un service de proximité et de qualité.

« L'idée de concevoir une unité mobile pour la formation à l'habilitation électrique liée à la norme NFC 18-510 de janvier 2012, répond à un réel besoin, précise Didier Langlais fondateur et dirigeant de CEPIM. Si être à proximité du site de travail des stagiaires est essentiel pour visiter et identifier les installations électriques de l'établissement, l'unité mobile permet de disposer des équipements pédagogiques pratiques - et sécurisés - adaptés aux exercices et aux évaluations demandés par la norme. Il n'est plus nécessaire d'intervenir sur les installations de l'établissement et d'avoir à couper l'électricité d'une partie de l'entreprise pour les travaux pratiques ».

C'est une souplesse accrue pour l'entreprise : plus besoin de démarches et d'accords pour des interventions sur les installations de l'établissement, plus d'interférence avec le fonctionnement de l'entreprise, plus de salle de formation à réserver. Le client n'a qu'une place de parking et un raccordement au secteur à fournir.

Si le concept d'unité mobile pour ce type de formation a déjà été expérimenté par de rares centres de formation sur des poids-lourds ou remorques, CEPIM a fait le pari d'une unité mobile légère de type véhicule utilitaire. Ce choix permet d'être plus concurrentiel en terme de coût, de simplicité de stationnement et de déplacement (consommation et frais de péages moindre, accès aux centres villes, déplacements possibles le week-end, impact environnemental plus faible, etc.). « Ce choix d'un véhicule utilitaire nous permet aussi de choisir nos formateurs en fonction de leurs compétences et non de leur possession ou non du permis poids-lourds » ajoute Didier Langlais.

Tout le challenge a consisté à optimiser les équipements et à les faire tenir dans le volume d'un véhicule utilitaire Peugeot Boxer. Si la caisse a été élargie et allongée au maximum des possibilités, le choix, la conception et l'intégration de matériel spécifique ont demandé une phase de R&D pour innover. « Nous avons défini le véhicule idéal en terme de places, d'équipements et d'exercices pédagogiques et avons travaillé jusqu'à ce que tous les critères initiaux soient validés. Ce n'était pas gagné mais nous y sommes parvenus et nous en sommes fiers. C'est le résultat du travail d'une équipe composée du responsable du projet, du référent pédagogique en habilitation électrique et du carrossier».

Le véhicule contient les éléments suivants :

- Une salle de cours pour un maximum de 12 personnes avec vidéo projecteur, écran, tableau...

- Des cellules haute-tension et les EPI (Equipements de protection individuelle) pour les habilitations électriques haute-tension. Les cellules sont alimentées en haute-tension.

- Une armoire basse-tension de type tertiaire alimentée en 230 volts en monophasés

- Une armoire basse-tension de type industrielle alimentée en 400 volts en triphasé

- Un groupe électrogène pour le fonctionnement du véhicule en autonomie si nécessaire

- Un convertisseur 230 volts / 400 volts triphasé pour l'alimentation des armoires basse-tension

- Un transformateur BT/HT pour l'alimentation des cellules haute-tension

CEPIM en quelques mots...

Son métier : former à la sécurité des personnes au travail

Née en décembre 2002 près de Vannes, CEPIM est au départ spécialiste de la formation à la sécurité en mer et a rapidement étendu son activité à la formation santé/sécurité du personnel et à la prévention des risques, avec une compétence toute particulière pour le levage et la manutention (CACES®), la lutte incendie, l'habilitation électrique, les travaux en hauteur, la signalisation temporaire de chantier ou encore le Sauvetage Secourisme du Travail.

La PME d'une quinzaine de salariés réalise chaque année une croissance à deux chiffres (chiffre d'affaires d'environ 1 M ¤ en 2013) et a formé quelques 16 000 salariés de Bombardier, Eiffage, Vinci, Saint-Gobain, Ziegler France, Veolia, Arkea, EDF, Thello, Eurovia, La Trinitaine, Albea, Pepsico, Lindt, Edition Robert Laffont, Asteelflash, , du CNRS ou d'agents de Nantes Métropole, des Villes de Meaux, Vincennes, Gennevilliers, de la Direction des impôts de Seine-Saint-Denis, des Centres nationaux de la fonction publique territoriale (CNFPT) de Bretagne, Pays de la Loire, Lorraine, Rhône-Alpes, Alsace-Moselle, des Conseils généraux d'Indre et Loire, de Gironde, etc.

www.cepim.fr

Contact presse : Agence VinciCom, Christelle Roignant / Mathilde Clavier, presse [at] vincicom.com, 02 97 29 07 74 / 06 83 81 61 61

Voir aussi :

mailbox imprimer

Agence de communication globale, relations presse/médias et production de contenus.

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 9 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.