-- Elections 2012 --

Centrale à gaz de Landivisiau : le débat avec les candidats aux législatives

Conference debat de Blaz Produktion (porte parole Kristian Le Bras) publié le 8/06/12 7:43

A l'invitation du collectif Gaspare quatre candidats aux législatives dans la 5e circonscription du Finistère débattaient le 6 juin à Saint-Thonan du projet de centrale à gaz à Landivisiau. Des réponses au 14 questions précises et détaillées envoyées par Gaspare à 400 candidats des 5 départements bretons.


Un débat qui a mis en évidence la profonde connaissance du dossier (et la ferme opposition au projet) de deux candidats : Gaëlle Rolland-Chapelain (EELV) et Alain Somme (Modem) et deux candidates qui avouent leur méconnaissance du dossier mais qui réalisent grâce au travail d'information de Gaspare l'absurdité économique et environnementale de ce projet «du passé» : Isabelle Mazelin (Front de Gauche) et Chantal Guittet (PS).

Mais laissons la parole à Gaspare :

L'historique du projet de centrale électrique à Ploufragan (22) a montré que la réflexion des élus a permis l'annulation du projet. C'est pourquoi, à l'occasion des élections législatives, le Collectif Gaspare a questionné les candidat-e-s à la députation des 5 départements bretons.

Gaspare remercie les candidat-e-s ayant répondu, d'avoir pris le temps de considérer la problématique de l'énergie et le projet de centrale à gaz dans le Finistère comme étant importants. Il compte sur leurs soutiens afin d'empêcher son implantation, voulue par l'État et la Région et qui obérerait l'avenir énergétique de la Bretagne pour des décennies.

Les réponses ont permis de révéler les positions des candidats et des partis politiques

Les groupes Europe Écologie – Les Verts, l'UDB, le Modem, le NPA, Breizhistance et Le Front de Gauche, avec certaines divergences des partis qui le composent, expriment leur opposition au projet. Ils dénoncent la dépendance de l'approvisionnement en gaz, les émissions de gaz à effet de serre et les dangers pour la santé et l'environnement. Ils préconisent le développement des énergies renouvelables et une baisse éco-citoyenne des consommations. Ils souhaitent des plans d'incitation à la substitution du chauffage électrique et une meilleure isolation des logements, source d'emplois dans le secteur du bâtiment. D'autre part, ils dénoncent la libéralisation du secteur de l'énergie (et de l'électricité en particulier) qui n'engendre que profit pour des intérêts privés. L'Alliance pour le Finistère et le Parti Socialiste n'ayant pas répondu, on peut légitimement se demander si le sujet les concerne.

Cependant, la candidate du PS de la 5e circonscription a participé au débat organisé mercredi soir à Saint-Thonan, en compagnie des candidat-e-s EELV, Front de Gauche et Modem de la 5e, et de l'UDB représentée au niveau départemental. Toutes et tous sont unanimes sur la nécessité d'un débat démocratique contradictoire sur le sujet et rejoignent ainsi, sur ce point, la volonté affichée de Gaspare.

Voir aussi :

mailbox imprimer

BlazProd, créée en 1998, tente de donner la parole aux bretonnants - surtout, mais pas uniquement - par l'outil audiovisuel.

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 4 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.