Réunification : Censure à RTL. Bretagne Réunie appelle à l'action

Vincent Parizot, journaliste à RTL
Vincent Parizot, journaliste à RTL
7seizh.info relate l'interprétation des journalistes de RTL (Radio Luxembourg) qui, par manque de connaissance ou par volonté de nuire à la Réunification, ont refusé à l'un de nos adhérents de s'exprimer complètement sur ce sujet.

L'amalgame a été immédiatement utilisé par les journalistes pour transformer la réunification des 5 départements (revendiquée par plus de 70 % des Bretons), en un souhait de fusion des deux régions Bretagne/Pays de Loire.

Nous protestons contre cette instrumentalisation pour l'établissement de contre-vérités et de désinformations et demandons à RTL de prononcer explications et excuses.

Dès demain matin, mardi 10 janvier 2017, il est nécessaire que le plus grand nombre de militants appelle le standard de la station pour mettre en évidence ces contre-vérités et affirmer la réunification des cinq départements. Nous demandons à tous nos adhérents, sympathisants et militants de suivre les informations données par la rédaction participative de 7seizh.info.

Jean-François Le Bihan , président de Bretagne Réunie

(voir ABP 41563)

Téléphone : 01 40 70 40 70 (demander la rédaction de RTL midi)

Courriels :

Laurent Tessier (assistant de l'émission RTL midi) : laurent.tessier [at] rtl.fr

Vincent Parizot : vincent.parizot [at] rtl.fr

Sur Twitter : (voir le site) #réunification

Sur Facebook : (voir le site)

.
Cet article a fait l'objet de 1027 lectures.
mailboxEnvoyer par courriel imprimerImprimer

Auteur de l'article :

Bretagne Réunie

Fondée en 1980, l\'association Bretagne Réunie, Comité pour l\'unité administrative de la Bretagne, régie par la loi de 1901, se donne comme but la reconnaissance comme collectivité territoriale d\'une région Bretagne formée des actuels départements des Côtes-d\'Armor, du Finistère, de l\'Ille-et-Vilaine, de la Loire-Atlantique et du Morbihan.
L\'association se définit comme démocratique et agissant pour et dans le respect des droits de l\'Homme et des libertés fondamentales.
Son siège est fixé à Nantes.

Vos commentaires :

Naon-e-dad
Mardi 10 janvier 2017

Etonnons-nous après cela que, en France, les journalistes, à égalité avec les politiciens, soient l’objet d’une méfiance et d’un discrédit persistants et permanents (cf sondage et enquêtes d’opinion diverses, au fil du temps) de la part du grand-public.

Certes, il existe des journalistes sérieux (heureusement !), c’est-à-dire qui disposent d’un niveau de culture générale correspondant à l’emploi et/ou qui sont spécialisés dans un domaine précis. Par voie de conséquence, ceux-là connaissent et maitrisent leur sujet.

Chez les généralistes ou les grands médias, il existe aussi une bande d’idéologues ou de fumistes. Autant le dire. Le cas qui nous occupe (Denizot sur RTL), d’après ce qu’en relate ABP, relève à l’évidence d’un « journalisme » irresponsable et destructeur. L’ennui est que ce genre de pratique contribue à nuire à la démocratie, déjà assez fragile aujourd’hui.

Pour ajouter une touche d’information à mon propos, je peux témoigner avoir entendu M. Retailleau - actuel président de PDL, et peut être promis à des responsabilités plus élevées en cas de victoire de la droite à la présidentielle 2017) s’exprimer en public récemment (dans un cadre très différent). Celui-ci a laissé échapper une petite phrase à propos d’identité régionale. En résumé, selon M ; Retailleau (qui ne fait pas mystère de son origine vendéenne), la question de l’identité territoriale est claire pour la Vendée (La Vendée est un département qui appartient aux PDL, c’est aussi un « département-région » selon son propre slogan), claire pour la Bretagne, mais c’est « un peu plus compliqué » pour les pays de la Loire (PDL).

M. Retailleau serait-il donc sensibilisé à la question ? A la différence de son prédécesseur qui était carrément allergique à tout ce qui évoquait la Bretagne. De près ou de loin (mais surtout de près), à Nantes par exemple. J’ignore le fond de sa position.

Mais, on n’abroge pas le temps ni l’espace, ni évidemment la volonté des populations tournées vers l’avenir. On ne refait pas l’Histoire ni la Géographie. Nantes reste la capitale ducale, c’est-à-dire la capitale politique de l’Etat Breton à son apogée au XVI° siècle. Une région forte et cohérente, capable d’affronter l’avenir, visible et compréhensible à l’international, ne peut que se calquer sur l’ancien découpage politique européen.

Breizh = 5 departamant. Breizh a vevo ! La Bretagne vivra !

Addendum pour Denizot et ses semblables  : Bretagne = 22+29+35+44+56 soit (par ordre alphabétique) Côtes-d’Armor, Finistère, Ille-et-Vilaine, Loire-Atlantique, Morbihan. Ha pik echu ! Point-barre !

Naon-e-dad
Mardi 10 janvier 2017

Rectificatif au précédent post:

Le nom du journaliste en question est bien sûr Parizot, et non pas celui mentionné dans le post. Bien évidemment, cela ne change rien au problème de fond évoqué.

Bretagne réunifiée / Breizh unvan = 22+29+35+44+56

Ma tigarezit / Mille excuses pour cette coquille!

Léon-Paul Creton
Jeudi 12 janvier 2017

De toute façon, sciemment ou non, les animateurs animent … Ils animent ce qui ne vit pas… Ils animent les fantômes…Ils suscitent et animent des/leurs désirs divers en tous domaines, et parfois les mettent en scène ou en verbe. Des résultats souvent désastreux sur la french TiVi !

Ce qui manque d’être plus souvent critiqué et dénoncé, et sans relâche c’est aussi tous ceux qui concoctent et servent sur FR3 les infos « régionales » plutôt pauvres, insipides et soporifiques, dans une alternance métronomique entre cartes et titres Pays de la Loire-Bretagne puis entre Bretagne-Pays de la Loire et cartes météos unifiées quotidiennes bien visibles…Á faire croire à un seul territoire comme étant acquis…Sous un même climat. Par un peuple consentant sans doute ? D’ailleurs ils s’en foutent, ces animateurs qu’il le soit ou non.

Les animateurs sont à leur tâche, obstinés, têtue et payés pour l’être ! Je dois le penser puisque je ne perçois aucune contestation ou explication; L'on me servira peut-être une mesure économique valable pour les week-end et les vacances. Plus de téléspectateurs?

Pourquoi pas plutôt entre Pays de la Loire et "Hauts de France"???

Alors peut-être que Vincent Parizot est-il aussi influencé, trompé par les programmes d’informations de ses petits amis FRtristes, de la corporation des animateurs associés…

Écrire un commentaire :

Combien font 5 multiplié par 5 ?

Publicités et partenariat