Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
Bus incendié à Viry-Chatillon (photo Twitter)
Bus incendié à Viry-Chatillon (photo Twitter)
- Chronique -
Ce que les émeutes nous disent
Les émeutes nous parlent de la désunion française et du vide abyssal que génère la République; Il n'y a plus que les dominants qui peuvent se retrouver dans ce vide. Il faut d'urgence remplir ce vide où prospèrent les haines. La Bretagne et son autonomie sont, pour nous, les meilleurs moyens de remplir ce vide, avant que la tourmente ne nous emporte tous.
Yvon Ollivier pour Yvon Ollivier le 7/07/23 13:15

La violence des émeutes illustre le mal français.

Les émeutes nous disent que le principal clivage de la société française est devenu « pour ou contre la police ». En clair, les extrémistes de gauche et de droite ont déjà gagné la partie.

Celui qui considère avec raison que l’équilibre d’une société repose sur sa classe moyenne et l’existence de valeurs positives, cherchera vainement les ressorts de l’unité française.

Au cri « la police tue », répond « l’ordre avant tout ».

A ceux qui disent « les émeutiers doivent payer » répond la volonté de lancer un énième plan banlieue.

Le problème des banlieues n’a jamais été le manque d’argent public.

On évoquerait encore un manque de considération publique, l’accusation permanente et hélas, non injustifiée de vivre des trafics, ou l’origine étrangère mise en avant comme une tare congénitale par la droite dure.

Mais l’essentiel est ailleurs et touche au spirituel, à l’être profond ou au sens que l’on donne à la vie. Qui sont-ils exactement, tous ces jeunes des banlieues ? Des français à part entière ? Des bons républicains comme les autres, mais elle profite à qui la République ? Des éternels blédards, perdus entre deux rives ?

Le problème est qu’ils ne savent plus qui ils sont. C’est dans ce vide que se débat cette jeunesse offerte à toutes les dérives, entre le mirage de l’égalité républicaine, l’argent facile, les trafics, l’islam et les violences.

Le pouvoir républicain ne résoudra pas ce problème majeur avec un nouveau plan banlieue, pas plus que par le refrain sécuritaire anti-sauvageons.

L’argent pourra juste retarder un temps le grand chaos final, à condition de ne pas sombrer dans la faillite menaçante.

Le problème de la France est le même depuis si longtemps. On ne fonde pas une nation au mépris d’une diversité extraordinaire à partir de principes aussi abstraits que vite dévoyés. La seule manière d’y parvenir repose alors sur la contrainte sociale, mais cette contrainte n’a aucune chance de l’emporter. Elle nous dit que le roi est nu, malgré tous les renforts de police.

Tel le coq sur son fumier, Darmanin proclame sur son tas de cendres que c’est la « République qui a gagné ». Elle n’a rien gagné la République. Elle nous révèle sa vraie nature. C’est le chant de ralliement de ceux qui dominent encore, mais peut-être plus pour très longtemps.

La République a tout détruit. Elle a dissous, sur l’autel de ses principes, le socle chrétien qui pouvait nous réunir, elle a voulu tuer nos langues et identités de peuples périphériques, elle a colonisé au nom de sa « civilisation supérieure ». Désormais, il n’en reste plus que sa viduité abyssale en laquelle ne se retrouvent que les dominants.

Quel avenir pour la France ? A chacun de combler son vide, comme il le peut. Pour ma part, je ne vois que le concret, notre Bretagne, sa culture, son autonomie pour ne pas sombrer avec le navire. Il se pourrait même que nous puissions le sauver, le rafiot, mais à condition d’oser rester nous-mêmes pour donner un autre sens à l’unité française.

Les années qui viennent seront cruciales, car le vide est le meilleur réceptacle des haines qui ne cessent de monter. Plus que jamais, la Bretagne et nos vieux peuples périphériques sont les meilleurs antidotes à la montée du Rassemblement national. Je me désole que Loïg Chesnais-Girard ne l’ait pas compris.

Yvon Ollivier

auteur

8  0  
Cet article a fait l'objet de 1460 lectures.
logo
Yvon OLLIVIER est juriste, auteur de l'ouvrage "la désunion française essai sur l'altérité au sein de la République" ed l'harmattan 2012 et membre de la coordination des juristes de Bretagne blog associé desunion-francaise.over-blog.com
Voir tous les articles de Yvon Ollivier
Vos 39 commentaires :
Jacques Billot Le Vendredi 7 juillet 2023 13:49
L'Etat français s'effondre sous nos yeux, un boulevard s'ouvre pour l'idée indépendantiste révolutionnaire, et il y a encore des gens pour défendre l'autonomisme et ses petits arrangements de préfecture... comme c'est bizarre...
(3) 
De Rafig 44 à Jacques BillotLe Lundi 10 juillet 2023 13:27
Non, Jacques B. il nous faut l'autonomie avec une Bretagne réunifiée, seule possibilité politique que l'Etat français est capable de comprendre. L'idée d'indépendance nous place directement comme "ennemis de la République" et nous conduit vers une répression militaire et des massacres de types "Vendée 1795". Je ne veux pas de çà en Bretagne, dans mon village !
(0)

Lesur Le Vendredi 7 juillet 2023 14:14
Très bonne analyse, Yvon Ollivier ; toutefois, je ne suis pas d'accord avec votre conclusion : "Pour ma part, je ne vois que le concret, notre Bretagne, sa culture, son autonomie pour ne pas sombrer avec le navire" . Non :
"Pour ma part, je ne vois que le concret, notre Bretagne, sa culture, son indépendance) pour ne pas sombrer avec le navire", même si celle-ci passe par celle-là.
(0) 

jakez Lhéritier de Sant Nazer Le Vendredi 7 juillet 2023 15:46
tout cela se résume
Un urbanisme ghetto dans nos villes et même villes moyenne.est responsable aussi de ces situations.
Les retombées du colonialisme avec des petits enfants qui redécouvrenr les galères de leurs parents venus en France -guerre d'Algérie,reconstructuon ,les facilités des Chaban Delmas,Pasqua,Pisani,Pompidou,Debré, pour le développement du travail intérimaire.casser les CDI et les Syndicats.
Enfin le conflit grave problème Palestine ISrael qui se fiche des résolutions de l'ONU laisse des traces..Voiir ce qu'il se passe en Cisjordanie.
Et Israel qui est dans les compétitions sportives europennes.Qui rale?
Je suis breton ,solidaire de toutes les familles ,qui subissent un régime républicain monarchiste intégriste .
Je ne suis pas chrétien.mais profondément solidaire des luttes sociales et politiques les seules qui ont obtenue des avancées par des grèves ,des luttes.mais jamais en ayant brulé les biens des familles déjà lésées par leur précarité.
J'aurais vingt ans je serais en lutte à la Baule,et autres lieux, où des rentiers de 5 générations, n'arrivent même pas à dépenser les intérêts gagnés en une journée.
Changer le système politique en Bretagne et ailleurs.avec des politiciens notables carriéristes, qui n'ont jamais vécu avec un RSA,un SMIC, aà St Nazer ou à Paris...!
(1) 

Kerbarh Le Vendredi 7 juillet 2023 18:22
Mr Billot : le centralisme jacobin dirige la France vers le gouffre. Idem que l’URSS.
Le modèle à suivre est suisse ou allemand .
Votre ironie sur les « petits arrangements de préfectures «  est pathétique. C’est le seul argument qui reste aux jacobins.
(0) 
De Pcosquer à Kerbarh Le Samedi 8 juillet 2023 00:20
L'URSS peut-être mais la Russie réussit plutôt bien ( sans jeu de mots) ... Par ailleurs notre souffrance est plutôt d'origine occidentale. Vous ne croyez pas?
(0)

Yannig Coraud Le Vendredi 7 juillet 2023 18:36
Merci Yvon Olivier pour cette analyse pleine de bon sens et d’humanisme
J’ai longtemps cru que l’on pouvait agir sur nos femmes et hommes politiques en leur expliquant les enjeux d’un monde meilleur en commençant par notre Pays la Bretagne
Peu ont le courage ou la volonté de faire . Pourquoi?
Nous ne sommes pas encore dans un pays fasciste .
Chañs vat evit an holl
(1) 

Kerbarh Le Vendredi 7 juillet 2023 22:13
Mr Billot : le centralisme jacobin dirige la France vers le gouffre. Idem que l’URSS.
Le modèle à suivre est suisse ou allemand .
Votre ironie sur les « petits arrangements de préfectures «  est pathétique. C’est le seul argument qui reste aux jacobins.
(0) 

Burban xavier Le Samedi 8 juillet 2023 09:34
Le problème essentiel c'est que les travailleurs étrangers d'où qu'ils viennent sont une main d'oeuvre abondante et à bon marché pour l'économie du moins celle du patronat depuis des décennies , de surcroît mal logés ....
Georges Marchais (PC) dans un discours en février 1981 exprimait dans un discours à Cormeil en Parisis en février 1981 avant les présidentielles les conséquences d'une immigration post coloniale et ce pourquoi les ouvriers , employés , paysans , marins , artisans ... seraient les victimes de la dépréciation de leur revenu_et de l'appauvrissement général de la France ....
Quant à la violence c'est nullement la solution , le saccage des bâtiments publics non plus .Les commerçants ne sont en rien responsables de la politique menée , c'est leur gagne pain ....
La Bretagne est malmenée depuis toujours par le pouvoir parisien , sur le plan culturel c'est un drame humain de plus .
La France a voulu effacer les identités multiples originales de nations pour fabriquer un modèle standard , la chrétienté est niée également ... mais sans transcendance spirituelle je ne donne pas cher du continent européen ....
Einstein Alfred disait aux USA à un autre savant qui le questionnait en public "que ce n'était pas des axiomes ou des théorèmes qu'il voulait résoudre , mais qu'il cherchait à comprendre la pensée de : Dieu" . Je cite .
J'aime mon pays la Bretagne c'est ainsi .
Devezh vat d'an oll !
(2) 

Kerbarh Le Samedi 8 juillet 2023 11:04
La Russie a plus de problèmes que l’Occident. De plus quand on parle d’occident , les situations des sociétés sont très diverses entre les États Unis, la Suède, le Portugal, la France, le Grèce,….
Les russes ne sont pas entreprenants, les occidentaux, oui etc…
La Russie a d’énormes problèmes qu’elle cache en accusant l’occident de décadent. Quand on voit le comportement des touristes russes en Europe, on peut se poser la question de savoir qui est le plus décadent !!!!!
(1) 
De Pcosquer à Kerbarh Le Samedi 8 juillet 2023 22:20
Vous propos sont très orienté pro-occident (personnellement je n'oublie pas que c'est l'occident qui tue l'identité bretonne et depuis toujours,...); Vous n'êtes pas le seul ici a être orienté de la sorte...pro anglo-américain; Les critiques systématiques sur la Russie me semblent totalement correspondre à ce que l'on veut nous faire croire. Je tiens cela pour une pure propagande. J'ai des raisons personnelles de ne pas croire les Américains et autres Anglais. L'hystérie véhiculée en occident contre les Russes n'a pas de fondements sauf celle d'une vision différentes de l'avenir de l'humanité. C'est tout là le problème: les autres non pas le droit de penser et vivre autrement que les occidentaux, quelle folie. Je suis désolé mais nous nous enfonçons, nous occidentaux, chaque jour davantage dans notre propre disparition... ...Pour moi, les occidentaux n'entreprennent pas, ils prennent.... nuance; d'où un certain nombre de guerre;
(1)

roll ar gow Le Samedi 8 juillet 2023 17:21
article clair  bien rédigé , mérite une plus grande diffusion .
Face a une presse et des politiques jacobins dominants et arrogants , privilégiant l'émotion et les caricatures , pour mieux abuser , étouffer toutes analyses. du concret , une presse qui brille. de non dit , un vide de sens étouffant ,
cela participe d'une violence perverse. , d'une violence poison , qui ruisselle et cumules dans les relations sociales. . une maladie silencieuse et mortifaire
(2) 

Marc ILIOU Le Samedi 8 juillet 2023 18:45
très bon article mais dommage que l'on ne peux pas le partager sur Facebook
(1) 

Pcosquer Le Samedi 8 juillet 2023 22:33
En accord avec Roll ar gow et M Iliou, cet article devrait être lu en Bretagne,au moins. L'allusion au fédéralisme: "Il se pourrait même que nous puissions le sauver, le rafiot, mais à condition d’oser rester nous-mêmes pour donner un autre sens à l’unité française. " Cela se pourrait, d'autres régions y viendront surtout si l'état français continue sur sa doctrine.
Quand la demande d'autonomie politique à été faite par la Région Bretagne il y a un an passé maintenant, j'ai lu des réactions qui estimaient que si la Bretagne demandait son autonomie, il faudrait aussi que d'autres régions la demande. Il y a quelques années en arrière le discours aurait été très différent et plutôt agressif.
(1) 

kris braz Le Dimanche 9 juillet 2023 08:28
"…les extrémistes de gauche et de droite…" Formulation typiquement macronienne/droitière, M. Olivier
(0) 

Penn Kaled Le Dimanche 9 juillet 2023 15:03
Je comparerais le militantisme Breton hélas minoritaire et de plus en plus marginalisé au sein de la population et des forces vives de la Bretagne , à des personnes emprisonnées à l'intérieur d'un quartier de haute sécurité hurlant dans tous les sens et que personne ne les entend ... Le problème c'est comment faire prendre conscience à une population atteinte du syndrome de Stockholm , la pertinence ce l'idée d'émancipation de la Bretagne , sauf à ce qu'elle soit réalisée miraculeusement sans tenir compte de l'opinion publique bretonne , avec potentiellement toutes les conséquences désastreuses que cela entrainerait . En tout cas c'est prioritairement en mettant en avant des thématiques mobilisatrices ,éviter celles qui divisent comme la revendication de certaines compétences qui feraient émerger des frondes de types gilets jaunes s'en prenant cette fois à un embryon de pouvoir breton et non à Paris ,qui à la limite ne demanderait pas mieux de se décharger de ces compétences si les régions se seraient dépourvues d'identité , ne présentant pas de danger pour l'unité l'une et indivisible , ce que le pouvoir parisien craint par dessus tout .
(0) 
De Brocélbreizh à Penn KaledLe Dimanche 9 juillet 2023 23:27
"Le problème c'est comment faire prendre conscience à une population atteinte du syndrome de Stockholm , la pertinence ce l'idée d'émancipation de la Bretagne" Réponse: en évitant de dire que des mouvements bretons sont de gauche ou de droite quand ils prennent la peine de ne pas l'écrire par exemple. Ce n'est pas de la stratégie d'alliance mais de la subjectivité partisane dénuée d’intérêt.
(1)

Brocélbreizh Le Dimanche 9 juillet 2023 23:13
Maintenant que la désolation parisienne est entamée, il est nécessaire d'écourter la désolation en Bretagne afin de dégager du temps pour construire.
- Construire, c'est aussi la possibilité de ne pas s'appesantir en explication sur le peuple de gauche contre le peuple de droite: endoctrinement désuet et non partagé au regard de l'abstention.
- Construire pour redonner de la force à nos pays, pour demeurer fidèle aux valeurs qui ont toujours mis en verve notre culture: tolérance, respect et confiance.
- Construire pour faire vivre la démocratie au plus près du citoyen en Bretagne, et garantir non pas seulement la décision d'une majorité mais bien la capacité d'offrir une sécurité aux minorités...
- Construire pour un président de région de centre-gauche ou de centre droit à hauteur de 1,7 Milliard d'Euros revient à poser une brique quand il devient nécessaire de faire une maison.
A mes yeux, le principal intérêt de nos dernières élections régionales résidait dans l'assurance d'une représentation autonomiste quelque soit le vainqueur. + le score du parti breton.
Concernant les mouvements Bretons, en substance, 2+2+2+2 feront toujours 2 pour le centralisateur de droite ou de gauche.
Il est donc nécessaire d'échanger et de travailler à la mise en œuvre d'une Union des Mouvements Bretons afin d’offrir un amortissement, c'est à dire un "sas" de liberté pour les bretonnes et les bretons dans une France égocentrique et repliée sur elle-même.
En France, le fédéralisme est la réponse aux nationalismes de gauche et de droite.
Faudrait-il attendre encore 60 ans pour que les cadres udbistes le comprennent ou simplement construire chaque jour avec ceux qui le veulent ?
Dauche, Bretagne ou groite: il faut choisir.
Bien cordialement.
(3) 

KLG Le Lundi 10 juillet 2023 13:08
Le problème c'est que le mouvement breton tend clairement à transformer l'identité bretonne ou copie d'un certain vide français.
Multi-machin, partout et nulle part.
La grosse différence c'est que l'Etat français a une police et une armée avec un ciment culturel (que n'a même pas la Bretagne) : la langue.
(0) 

Charles Beauchemin Le Lundi 10 juillet 2023 13:11
Quand l'Etat Français vacille d'un centimètre, les autonomistes et autres fédéralistes resserrent les rangs autour de lui et s'empressent de le faire savoir publiquement. Quel spectacle...
(0) 

Anne Merrien Le Lundi 10 juillet 2023 15:29
Longtemps négative, l'identité bretonne est devenue positive. La roue a tourné, mais elle n'a pas tourné toute seule. Quant à l'universalisme républicain, il est désormais perçu comme un nationalisme déguisé qui n'a plus les moyens de ses ambitions. La Bretagne qui a tellement souffert, qui est encore maltraitée par les institutions, mais qui n'a de leçons à donner à personne pourrait-elle avoir des vertus assimilationnistes ?
(3) 

Romuald Gerbault Le Lundi 10 juillet 2023 17:40
Je dirais même plus, dès que l'état français tremble d'un mllimètre, les régionalistes se précipitent sur la place publique pour jurer fidélité à la France et vanter les mérites de sa police et de son armée. Pour rappel, police et armée françaises sont des organisations multiculturelles regroupant des personnes de toutes origines, dont le "ciment", si ciment il y a, n'est pas vraiment la langue française.
Non Rafig 44, les futurs massacres que vous évoquez ne se produiront pas, car la France est complètement dépassée par les évènements. Sa police et son armée se contenteront de protéger les services de l'Etat à Paris, et se feront vraisemblablement balayer en quelques heures par une marée humaine hostile et surtout supérieure en nombre.
Les régionalistes iront-ils préventivement neutraliser les indépendantistes bretons pour prouver leur fidélité à la France? Voilà une question dont nous pouvons dors et déjà avoir ici un aperçu de réponse.
(1) 
De Gregor à Romuald GerbaultLe Mardi 11 juillet 2023 09:17
"police et armée françaises sont des organisations multiculturelles regroupant des personnes de toutes origines, dont le ciment n'est pas vraiment la langue française." Hmm pardon mais là je suis paumé. Alors oui, elles regroupent des gens de toutes origines mais cela n'en fait pas des organisations multiculturelles puisqu'elles nient justement l'essence multiculturelle de la France et défendent son modèle universaliste. Et le ciment est clairement la langue française, la notion même de nation française a été construite sur la langue française, langue "unique" de la sacro-sainte république. Evidemment c'est un bien piètre ciment :-D Personnellement en tant que breton (francophone) vivant à l'étranger, je me sens aussi proche d'un belge, d'un canadien ou d'un congolais que d'un lyonnais par exemple...
(2)

Kerbarh Le Lundi 10 juillet 2023 22:19
Gerbault n’a rien compris. C’est la mort du jacobinisme que les bretons veulent et pas celle de la France
(1) 
De Al Coin à Kerbarh Le Mardi 11 juillet 2023 09:34
Oui sans aucun doute Kerbah! Mais à condition que cela se fasse de vieillesse heureuse, c'est le souhait de Bretons très légitimistes et respectueux de la vie. Avec donc des soins palliatifs prévenants et laisser faire la nature (:0))
(0)

Yann Vallerie Le Mardi 11 juillet 2023 08:20
Réussir à parler des émeutes sans parler d'immigration, c'est tout de même fort de café.
Je n'arrive pas à saisir pourquoi les acteurs du mouvement breton s'évertuent à ne pas vouloir voir la réalité en face, et notamment celle des métropoles bretonnes gangrénées.
Nous avions 20-30 ans de retard sur la France niveau délinquance, drogue, immigration, insécurité. Grâce aux aveugles et aux idéologues, on est en train de le combler à toute vitesse;
(4) 
De Loïc à Yann VallerieLe Mercredi 19 juillet 2023 17:18
Chaque situation a ses particularités. Nous connaissons les tristes conditions des amérindiens. Alors oui à une autonomie, mais lucide. Il y a clairement un laxisme venant en grande partie de la gauche. Par ailleurs effectivement ici certains critères semblent êtres oubliés ici : le nombre des migrants, leur arrivée en continu, la grande différence des cultures.
(0)

Brocélbreizh Le Mardi 11 juillet 2023 10:27
Les indépendantistes n'ont visiblement pas besoin des fédéralistes pour se neutraliser eux-mêmes...
(2) 

Dubonnet Le Mardi 11 juillet 2023 10:32
Les kapos du régime sont 2 fois français, le message est on ne peut plus clair.
(0) 

Olivier Le Mardi 11 juillet 2023 12:55
Le fédéralisme est donc un nationalisme français, mais en plus radicalement hostile aux libertés bretonnes ("la France ou la mort"). Merci pour ces clarifications.
(0) 
De Gregor à OlivierLe Mardi 11 juillet 2023 15:57
hmm no, c'est l'inverse, le fédéralisme est une alternative au nationalisme français sectaire (le bien connu "universalisme" jacobin qui méprise les cultures et libertés des differents peuples).
(3)

Vincent J. Le Mardi 11 juillet 2023 16:29
Olivier, permettez-moi de vous donner une explication plus juste que ce que vous aurez eu la malchance de lire sur cette page. Le fédéralisme, c'est simplement "Hors de l'Etat français, point de salut", tandis que le nationalisme français c'est carrément "Hors de l'Etat français, point de salut". La différence est de taille, vous en conviendrez.
(0) 

Pierrette Quil Le Mercredi 12 juillet 2023 16:06
A Yvon O.
En France, la République reconnaît à ses citoyens, une certaine liberté individuelle d’être et de conscience. En privé nous pouvons être ce que nous voulons être. Mais en réalité les lois de la République sont moins favorables à intégrer dans l’espace public ce qui constitue les composantes de l’Etat Français c’est à dire la multiplicité des cultures présentes dans l’hexagone (pour moi la France n’est pas une nation ). Je reviens sur le comportement des institutions françaises contre la reconnaissance des langues régionales, par exemple....
Comment être citoyen et respecter les lois de la république quand les « peuples » qui la composent ne sont pas « reconnus ».?
La France a de nombreux problèmes, le principal est de ne pas respecter ses propres valeurs « liberté, égalité, fraternité « . Liberté pour le peuple d’être ce qu’il veut être, égalité : pour beaucoup =pauvreté, chômage, habitat insalubre ou passoire énergétique, manque d’éducation ....etc , solidarité...
Les différentes composantes de la population dépendent de la capacité et de la volonté des élus de donner une reconnaissance à la société civile dans sa diversité.
Je pense donc que la violence de ces jeunes vient de nombreux facteurs mais ceux de la non reconnaissance, de l’absence d’ancrage dans la société ( désœuvrement, manque de repères familiaux ou sociaux) et les conditions de logement sont des éléments favorisants les conflits.
Ils ont besoin d’être écoutés, comme nous tous d’ailleurs.
Nous Bretons voulons aussi cette reconnaissance et nous aspirons à devenir ce que nous voulons être, c’est à dire « être libre de choisir notre propre destin ».
Devezh mat Yvon
Envoyé par Pierrette
?
(2) 

Al Coin Le Jeudi 13 juillet 2023 10:25
Á Pierrette, bonjour. Et plus largement!
" « Nous Bretons voulons aussi cette reconnaissance et nous aspirons à devenir ce que nous voulons être, c’est à dire « être libre de choisir notre propre destin »." Écrivez-vous !
Depuis de très nombreuses années et de longues et nombreuses décennies, et par de non moins nombreux d'entre nous, Bretons mentalement déterminés et "...désireux de choisir librement notre propre destin", cela est et a été la proclamation, les diverses actions plus ou moins hasardeuses, aussi et beaucoup les réflexions politiques souvent et encore mal situées politiquement dans le temps et l’espace quant aux choix des organisations qui théoriquement les portaient ; et qui totalement inadaptées en raison de leurs assujettissements qui n’ont pas porté de fruit de libération, ni seulement empêché les destructions inexorables de tous les pans de notre civilisation spécifique, quelle qu’elle été au cours de notre Histoire libre, ou sous régime de relative autonomie jusqu’en 1789. La suite jusqu’à nos jours est pour moi, un désastre ! Si l’on sait, connaît le bilan élaboré, au moins en ces derniers temps de relative autonomie, sous férule française, durant laquelle de cette pseudo autonomie nous avons subit et malgré elle, et encore, et toujours, les acharnements destructeurs en TOUS domaines, par la France et ses Français, de notre pays et de son état qui fût pendant tant de siècles.
Sur ce constat, sur cette réalité que l’on veut voir ou pas, sur ce tas de ruines cachées, c’est qu’à défaut de pouvoir renouer sociétalement et socialement, avec le cours logique d’une évolution qui aurait du se développer dans des directions seulement imaginables/imaginaires maintenant, il nous reste avec tant d’autres peuples, non seulement de « choisir un autre destin » mais d’abord de ne plus accepter celui que quelques petits hommes et femmes dont les motivations obscures et les arrières pensées, et celles de l’arrière voudraient nous implanter ! Et toujours nous voir adorer !
Ce que, pour moi, ce faux-nez que l’on appelle un peu partout « la démocratie », avec l’adjonction de son meilleur outil sévissant depuis si longtemps, aux multiples fonctions appelé la « représentation » que nos génération d’élus de toutes cultures apprécient énormément, et louent tant si bien , et qui enferment peuples et communautés dans des illusions de « Libertés », ce système dans cet état malade de fièvres malignes, de fonctionnement trafiqué n’est plus (s’il l’a été ?) le must des moyens de la DÉMOCRATIE adapté en l’état du Monde, pour pouvoir « choisir » le mieux ! Le meilleur accepté par tous, à la condition que tous, Bretons soient informés, instruits politiquement et civiquement par tous les moyens possibles et actuels, et ouverts aux réflexions, et reliés aux décisions démocratiques mais les meilleures, dans une autre dimension politique digne du 21ème siècle. OUI « choisir » vraiment un choix qui vaille la peine de se battre, et puis surtout, l’activer !
Cordialement.
Léon.
(0) 
De Pierrette Quil à Al CoinLe Jeudi 13 juillet 2023 12:42
Bonjour Léon, Nous sommes parfaitement d’accord. Nous devons nous unir c’est certain et mettre de côté les partis politiques. C’est une expérimentation déjà tentée mais sans suite. Le système français est de plus en plus verrouillé dans une démocratie représentative loin du peuple et obsolète. Mais en fait, Ou est le peuple breton? Je pense qu’il est phagocyté par la France, ne connaît pas son histoire et ne veut pas la connaître pour beaucoup., fête le 14 juillet alors que ce devrait être une journée de deuil en Bretagne,....etc Le situation actuelle en France devrait éveiller les esprits des « peuples de l hexagone » mais malheureusement vous le dites c’est un désastre, même chez nous, hélas!. Combien d’années encore devrons nous quémander ....faute de pouvoir agir autrement :c’est à dire « choisir de faire » Sans la force du peuple breton je crois bien que les choses ne sont pas à la veille de bouger. Devezh mat
(0)

Kerbarh Le Vendredi 14 juillet 2023 22:37
La Russie a plus de problèmes que l’Occident. De plus quand on parle d’occident , les situations des sociétés sont très diverses entre les États Unis, la Suède, le Portugal, la France, le Grèce,….
Les russes ne sont pas entreprenants, les occidentaux, oui etc…
La Russie a d’énormes problèmes qu’elle cache en accusant l’occident de décadent. Quand on voit le comportement des touristes russes en Europe, on peut se poser la question de savoir qui est le plus décadent !!!!!
(1) 
De Penn Kaled à Kerbarh Le Samedi 15 juillet 2023 08:47
Ha du ganeoc'h kant dre gant
(0)
De Jojo à Kerbarh Le Lundi 17 juillet 2023 17:43
Faut croire que vous avez pas croisé beaucoup de touristes français ou anglais à l'étranger...
(2)

บรรเทามากมาย Le Vendredi 21 juillet 2023 10:10
หาเงิน ช๊อปปิ้ง กับ pg slot ที่ช่วยคุณได้วันนี้พวกเรามานำเสนอด้วยเกมออนไลน์มีความน่าดึงดูดใจ ช่วยให้พวกเรานั้นไปกับพวกเราได้เลย pg slot ซึ่งเป็นการหารายได้ที่บรรเทามากมาย
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 5 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons