Jugés ce lundi 6 février pour avoir permis à la population de s’exprimer sur l’indépendance de la Catalogne dans une consultation participative le 9 novembre 2014, les trois inculpés sont l’ancien président du gouvernement de la Catalogne, Artur Mas, l’ancienne vice-présidente de ce gouvernement, Joana Ortega, et l’ancienne conseillère d’Éducation, Irene Rigau. Alors qu’ils usaient de l’autonomie dont dispose la Catalogne définie comme une nation d’Espagne (président, gouvernement, parlement), ces élus sont accusés de désobéissance pour avoir organisé le processus participatif du 9 novembre dans lequel ont voté plus de 2,3 millions de citoyens.

41758_1.jpgParti Breton

Les autorités espagnoles parlent de suspendre cette autonomie, de révoquer des compétences des institutions catalanes ou de leur retirer des pouvoirs.

Le Parti Breton apporte son soutien aux trois inculpés et renouvelle sa solidarité avec le peuple catalan.

Le Bureau politique du Parti Breton

mailbox imprimer