Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
désolé cette photo n'existe plus
- Communiqué de presse -
Catalogne, Euskadi: deux exemples pour la Bretagne
Les Catalans se sont prononcés à 74 % pour le oui au du référendum pour un nouveau statut d’autonomie. Même si tous les droits demandés ne sont pas reconnus- en particulier la reconnaissance juridique de la nation catalane et la gestion directe des impôts
Nil Caouissin pour UDB le 20/06/06 22:15

Les Catalans se sont prononcés à 74 % pour le oui au du référendum pour un nouveau statut d’autonomie. Même si tous les droits demandés ne sont pas reconnus- en particulier la reconnaissance juridique de la nation catalane et la gestion directe des impôts - la Catalogne verra ses compétences fiscales et administratives élargies , ses droits historiques reconnus et elle disposera officiellement de symboles nationaux tels que l’hymne, le drapeau ou les fêtes nationales. C’est là une avancée importante pour la Catalogne dont l’Union démocratique bretonne (UDB) se réjouit. C’est le résultat d’un long processus de discussion avec le gouvernement espagnol de Zapaterro et du choix de l’autodétermination qui a permis de donner la parole aux Catalans sur leurs choix d’avenir. Ce même week-end l’UDB accueillait à Vannes pour sa journée sociale José Mari Munoa, le conseiller du gouvernement de la communauté autonome du pays basque (Euskadi) qui s’est exprimé sur le thème de l’autonomie régionale comme levier démocratique au service du développement durable et solidaire. Il a expliqué comment l’autonomie régionale, en particulier fiscale, avait permis d’élaborer un développement économique dynamique spécifique appuyé sur une identité reconnue et développée. Ces 2 expériences - Catalogne –Euskadi- nous rappellent que l’Espagne a su sortir du centralisme imposé par la dictature franquiste en reconnaissant les droits à 17 communautés autonomes aux statuts différenciés et par opposition elles mettent en lumière une fois de plus tous les blocages rencontrés par la Bretagne pour obtenir des compétences régionales aussi bien dans le domaine culturel et linguistique, économique et fiscal que dans le domaine institutionnel (demande de consultation populaire en Loire Atlantique sur la réunification de la Bretagne), blocages dus à un centralisme antidémocratique et combien archaïque aujourd’hui en Europe. C’est la levée de ces blocages que réclamaient les milliers de manifestants bretons à Rennes le 3 juin dernier en demandant « la dévolution » Ces thèmes font partie de la construction d’une véritable alternative à gauche en 2007 et l’UDB appelle toutes les forces progressistes à se prononcer sur ces questions. Pour l’Union démocratique bretonne : Robert Pedron, porte- parole (06 75 59 15 15) Nicole Logeais, chargée des affaires internationales (02 99 89 10 83)

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 6 multiplié par 1) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons