Carte des listes bretonnes aux départementales 2015

-- Politique --

Dépêche
Par Christian Rogel

Publié le 3/03/15 18:36 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Le chercheur en sciences politiques, Tudi Kernalegenn, a réalisé une carte de Bretagne explicitant l'offre politique uniquement bretonne pour les élections départementales du 22 mars prochain.

Dans le commentaire dont il l'a accompagné, il souligne que cette offre confirme la faiblesse de l'Emsav sur le terrain politique. La carte, faite à chaud, peut comporter des imperfections mineures, mais, le tableau général reste le même qu'aux précédentes élections.

Sur 133 cantons nouvelle manière (chacun étant la fusion de deux cantons), il n'y a qu'une quarantaine (environ 30%) dans lesquels les électeurs trouveront les bulletins d'un binôme femme-homme.

Plusieurs formations ont présenté des candidats et cela reflète un spectre politique différencié, relativement habituel, si ce n'est l'apparition au niveau cantonal du label « Nous te ferons Bretagne », déjà utilisé par Christian Troadec, conseiller général sortant du Finistère, pour les européennes, les régionales et les sénatoriales.

Ce label qui regroupe son petit parti, Mouvement Bretagne Progrès, le Parti Breton et Breizh Europa sera visible dans 10 cantons, dont 6 du Finistère. A signaler sa présence à Pornic en Loire-Atlantique.

L'Union démocratique bretonne avec, au moins, 15 candidatures sous sa seule responsabilité, 4 en alliance et 1 en soutien est l'organisation politique la plus présente, comme à l'habitude.

Comme la carte le souligne, il y a concurrence avec « Nous te ferons Bretagne » dans un canton d'Ille-et-Vilaine.

Note : Le site de l'Union démocratique bretonne liste 30 binômes, soit 9 de plus que sur la carte. Cela vient du fait que cela inclut de simples soutiens sans partenariat (le seul partenariat est conclu avec EELV à Montfort-sur-Meu) (voir le site) .

A Vannes, le Parti Breton soutient le binôme « Notre chance, l'indépendance » qui est le seul à se présenter ouvertement sous la bannière de l'indépendantisme.

Au total, le nombre de candidatures issues du mouvement breton est assez bien réparti sur les cinq départements, avec une prime pour le Morbihan et une moindre présence en Ille-et-Vilaine.

Le Finistère ne se distingue pas particulièrement, d'autant que Christian Troadec n'a pu patronner autant de binômes qu'il aurait souhaité. Il n'y a même pas d'offres ouvertement bretonnes sur Quimper (1).

La prime aux sortants bénéficiera à Christian Troadec et à Christian Derrien, qui étaient respectivement conseillers de Carhaix-Plouguer et de Gourin et devraient atteindre les 12,5% nécessaires pour être admis au second tour.

Reste à savoir si le mouvement des Bonnets rouges et le mécontentement diffus contre le gouvernement seront des leviers pour que les candidatures bretonnes se hissent nettement au delà des 5% habituels.

(1) Un lecteur signale que la liste Abassene-Brélivet, à Quimper 2 est d'inspiration bretonne (et écologiste), mais, cela n'est pas apparent dans la propagande de début de campagne

Christian Rogel

Licence pour reproduction intégrale, sous condition de mention de l'auteur et l'Agence Bretagne Presse

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 3228 lectures.
mailbox imprimer
Christian Rogel est spécialiste du livre, de la documentation et de la culture bretonne.
Vos 86 commentaires
LHERITIER Jakez
Mardi 3 mars 2015

Ce n'est pas malheureusement l'UNION BRETONNE indispensable ET NÉCÉSSAIRE.
Et je crains les positions pour le secont tou,où comme d'habitude les électeurs bretons de nos candidats vont aller soutenir nos ennemis surtout en Loire Atlantique.
Que de promesses non tenues depuis 50 ans.
Encore du temps de perdu et inquiétant lorsque certains demandent un Référendum pour le retour de la Loire Atlantique .Le lendemain des élections qu'est ce qu'on prend dans les oreilles de la part des "leaders PS et supplétifs"
Et que va t'il se passer pour les régionales.J'aimerais bien entendre
les partants éventuels dirent qu'ils iront UNI.
La carte doit être complétée(Ex le Croisic..)

Christian Rogel
Mardi 3 mars 2015

@KIAL
Je n'ai pas de problème avec vos opinions politiques, même très tranchées à l'égard du mouvement breton, mais, ce serait mieux et plus clair si vous retiriez des allégations hors-sujet à l'égard d'un groupe non politique

Brocèlbreizh
Mercredi 4 mars 2015

Référendum pour le retour de la Loire Atlantique,
L'art et la manière de dépenser notre bourse
Dans le vide politique.
De bons démocrates observeraient simplement les sondages et supprimeraient le décret pétainiste.
En outre le chateau principal de Bretagne est à Nantes,
Le chateau du Luxembourg est dans le Luxembourg...
C'est surprenant pour les jacobins,mais bien moins pour les citoyens.Concernant la voie référendaire...Le Peuple souverain fut piétiné dans sa chair.29 MAI 2005.
Comment l'oubliez?
-En aimant la Bretagne, ceux qui la composent et qui veulent se fédérer pour notre bien commun.
La fidélité envers nos idées démocrates dépasse de loin la chose publique.C'est ainsi.
L'UDB,comme certains pétroliers, s'est échoué sur les
plages de nos cotes meurtries.
Notre liberté une fois encore hélas, aura un prix (1710-1790):Notre courage dans la démocratie Hic Nunc.
Notre ennemi n'est donc pas l'Europe mais bien l'ignorance de ce que nous sommes ,nous,le breton Gallo et le Bretonnant d'aremorika.
Ensemble contre vents et marées.
La droite comme la gauche sont des valeurs dépassées.
La Bretagne,nous la referont qu'a cela ne tienne...
Victi,Vincimus.
Ken emberr.

Nikolazig
Mercredi 4 mars 2015

Comment voulez-vous faire plus de 5% sans efforts sur la comm? Mais où sont les affiches vantant une Bretagne libre ou autonome?? Là où elles trônaient fièrement dans les années 80 on trouve maintenant de la propagande FN...C'est tout de même navrant! De toute manière nous n'y arriveront jamais tant la désunion est grande. Il suffit aussi de voir le clivage Haute et Basse-Bretagne...les 29 ont un plaisir non dissimulé à faire savoir au reste de la BZH que la VRAIE Bretagne c'est eux et que Vannes Rennes et Nantes c'est du chiqué. It's a never ending story...

iffig cochevelou
Mercredi 4 mars 2015

Non signalé dans l'article (pas clair sur la carte) : la concurrence entre l'UDB et NTBF-Parti Breton sur les cantons de Guidel et Lorient 2 ; pourtant ce n'est pas les appels du pied des militants du Parti Breton qui ont manqué , les électeurs jugeront !

iffig cochevelou
Mercredi 4 mars 2015

C'est sur , il y a de quoi être inquiet pour les régionales prévues les 6 et 13 décembre !

Louis Le Bars
Mercredi 4 mars 2015

Beaucoup de blanc sur la carte, c'est ce que l'on remarque d'abord (alors que certains cantons très ruraux colorés prennent pourtant beaucoup de place visuellement) !
Le principal problème avant les divisions, c'est l'absence de liste bien souvent.
Par ailleurs, certains cantons sont colorés, mais "liste soutenue par l'UDB" ou liste UDB-Parti de gauche parisien, peut-on parler de liste du "mouvement breton" dans ce cas ??
Le premier critère pour mettre dans des catégories (mouvement breton, hors mouvement breton) devrait justement être les alliances nouées, les stratégies existantes ou passées. On voit bien que l'UDB noue avant tout des alliances avec des Partis hors-Bretagne. Pas de listes UDB-Parti Breton par exemple ou UDB-Nous te ferons Bretagne.
A mon sens déjà les listes d'union UDB-Parti de la gauche française ne devraient pas être coloriés sur la carte, c'est un parti pris de l'auteur qui me parait partial...

yanneutch
Mercredi 4 mars 2015

"Il n'y a même pas d'offres sur Quimper. "
La carte ne mentionne pas le tandem Abbassene-Brélivet, il est vrai présenté comme "d'intérêt local".
Tudi a pris comme critère les appartenances politiques et les soutiens de partis (sigles), ne prenant donc pas en compte les candidatures à part ou atypique.
Notons une grosse présence UDB en LA.
Absence de Breizhistance, ne capitalisant pas sur les élections de 2008 et 2011.
De toutes façons, c'est réglé dans 3 semaines, il faut enclencher sur les régionales au plus vite (c'est dans 6 ois), comme d'habitude on est dans le guidon.

Ar Vran
Mercredi 4 mars 2015

Petits bémols : il existe sur le canton de KEMPER 2, un binôme apparenté "Nous te ferons Bretagne" (Abbassen/Brelivet)
et la présence du Parti Breton avec Yvon Pelle sur RENNES 3 avec Jocelyne Dansay pour une entente "Droite & Centre avec le Parti breton)

Udbiste
Mercredi 4 mars 2015

Christian Rogel écrit: "Le site de l'Union démocratique bretonne liste 29 binômes, soit 9 de plus que sur la carte"
J'ai beau chercher, je ne vois aucune liste manquante... M. Rogel pourrait-il citer une liste manquante?

Léon-Paul Creton
Mercredi 4 mars 2015

Des lecteurs d'ABP ..."choisissent de ne pas accepter les commentaires" d udbistes...

Christian Rogel
Mercredi 4 mars 2015

@Udbiste
La liste du site de l'UDB qui, curieusement indique "nos candidats", même quand il ne s'agit que d'un soutien comporte 30 binômes.
En fait, il y a 6 soutiens à un binôme de gauche française, souvent "alternatif" et baptisé "gauche locale"et 1 à un binôme "Nous te ferons Bretagne", à Gourin (C. Derrien, c. g. sortant).
Binômes gauche alternative française soutenus par l'UDB : Paimpol, Plérin, St Brieuc 1 et 2, Melesse (avec Lionel Henry)
Binôme PS, soutien UDB Questembert.
Soutien à un binôme EELV à Montfort-sur-Meu
La carte comporte des omissions inévitables, surtout sur le nombre de positions de soutien, mais, pas seulement.
L'UDB ne présente que 23 binômes sous son nom propre + 1 en partenariat officiel (Montfort) + 6 soutiens.
T. Kernalegenn avait repéré, avec les données qu'il avait, 30 binômes . Il semble donc qu'il y en ait qui manquent à l'appel.

Ar Vran
Mercredi 4 mars 2015

@christian rogel & Udbiste
En fait sur la carte ont été oublié les cantons
de St brieuc 1 & 2 ; Rennes 3 & 5 et Pontivy. En revanche sur la carte, le canton de St Herblain 2 parait fusionné avec Nantes4

Ar Vran
Mercredi 4 mars 2015

Enseignements retirés & interprétations
1/ Impréparation des listes bretonnes.
Ne pas oublier que pour beaucoup de listes « bretonnes », le véritable enjeu reste les élections régionales. (Historiquement les départementales (ce que l'on appelait avant) n'ont jamais été favorable aux listes bretonnes)
Dans ce sens ces élections représentent un galop d'essai (cf. NTFB ). Seule véritablement s'est préparé l'UDB.
2/ Difficulté à constituer des listes sur toute la Bretagne.
Il est vrai qu'il reste encore du travail de communication à faire en Bretagne pour que des Bretons osent être candidats et portent d'abord les valeurs de la Bretagne.
Néanmoins cette difficulté peut aussi s'expliquer par le fait qu'au moment de l'élection des futurs conseillers départementaux, personne ne sait quel sera leur rôle et l'avenir du département.
3/ Concurrence entre les listes bretonnes :
- Concurrence frontale entre l'UDB et les listes soutenus par le parti breton : cf. canton de Guidel, Lorient 2 et Rennes3.
-Absence de concurrence entre les listes NTFB et UDB, voire même soutien de l'UDB à NTFB pour le canton de Gourin.
4/ Implantation des listes bretonnes
-Il est intéressant de constater que les listes NTFB sont principalement implantées en Basse-Bretagne et surtout dans le Centre-Ouest Bretagne. En fait cette dernière implantation correspond aux meilleurs scores obtenus par NTFB lors des dernières élections européennes.
-Pour être complet et rééditer son score des élections européennes de 2004, peut être que NTFB aurait pu constituer des listes dans les cantons absents : Callac, Bégard, Plélo. Manquent à ce tableau les 2 cantons déjà pris par l'UDB qui sont ceux de Guingamp (UDB) & Rostrenen (UDB).
Or il n'est pas évident que pour ces 2 derniers cantons les voix portés sur NFTB lors des élections européennes se reportent sur l'UDB ; d'autant plus que dans ce département des Côtes d'Armor l'UDB s'est associé avec le PS
- UDB : ce parti reste associé au PS dans les Côtes d'Armor et en Ille-et-Vilaine. En revanche il est dommage que face au score inespéré fait dans la 4ème circonscription législative par l'apparenté UDB, Mr Molac, l'UDB n'ait pas cherché à être présent sur les cantons correspondant à cette circonscription. Sur cette dernière seul le canton de Questembert dispose d'un binome UDB. Aucun dans les autres cantons : Ploermel, Moréac et Guer. Enfin il faut saluer l'effort fait par l'UDB de présenter 7 binômes dans le 5è département breton, la Loire-Atlantique.

Louis Le Bars
Mercredi 4 mars 2015

Il y a un élément assez étonnant finalement, les territoires ruraux de Loire-Atlantique semblent délaissées au profit des villes...on aurait pu penser que l'attachement à la Bretagne est plus fort en zone rurale ?

Ar Vran
Mercredi 4 mars 2015

Précision à propos de l'UDB
Il fallait lire
- UDB : ce parti reste associé au PS et/ou à la Gauche nationale dans les Côtes d'Armor et en Ille-et-Vilaine. En revanche il est dommage que face au score inespéré fait dans la 4ème circonscription législative par l'apparenté UDB, Mr Molac, l'UDB n'ait pas cherché à être présent en son nom sur les cantons correspondant à cette circonscription (cantons de Guer, Moréac, Ploermel et Questembert) Seul le canton de Questembert bénéficie d'un soutien" de l'UDB à un binome PS/divers gauche...),
Enfin il faut saluer l'effort fait par l'UDB de présenter 7 binômes dans le 5è département breton, la Loire-Atlantique et cela en son nom sans être associé au PS

bernez
Mercredi 4 mars 2015

Quelques inexactitudes dans les commentaires il me semble. Rennes 3 est une concurrence inévitable. Le président du parti breton est en binôme avec l'UMP. Difficile de reprocher à l'UDB de ne pas jouer se jeu là. Il me semble par ailleurs que l'Alliance udb PS évoquée par par par ar vran n'est réelle que sur le 22. Pas de trace en 35 de cela sur leur communiqué. Mais oui, le premier problème c'est les zones blanches....

Patrick Le Guern
Mercredi 4 mars 2015

Pour gagner un combat encore faut-il être connu. Faites simplement un test un jour dans une agglomération bretonne et demandez aux passants ce qu'évoquent pour eux le paysage politique breton. Demandez leur de citer plus de deux partis bretons, s'ils ont déjà été approchés par une formation politique bretonne...
Pour espérer avoir des candidats, il faut du monde.
Pour avoir du monde, il faut attirer par la communication.
Pour la communication, il faut aller sur le terrain à défaut d'avoir suffisamment de moyen financier pour réaliser des campagnes de publicité. Rien ne vaut le contact humain. Je ne suis pas très souvent en Bretagne, mais aussi loin que me portent mes souvenirs, je n'ai pas croisé de militants. Pourtant la Bretagne à un incroyable talent, pour reprendre le terme d'une émission sur M6. Il faut notamment compter sur les jeunes et porter le message qu'une autre vision de la Bretagne est possible.

Ker itron al lann
Mercredi 4 mars 2015

Sacré Louis! Quel visionnaire! Celui-ci, y connait bien la LA… He <3 LA….
Bon, à bientôt pour analyser les résultats et voir ce que totaliseront les dignes représentants de l'emsav, ceux qui a eux seuls pensent incarner le mouvement breton, la movida.. en petitissime bretagne, the famous before….

Louis Le Bars
Mercredi 4 mars 2015

@ Ar Vran : "Enfin il faut saluer l'effort fait par l'UDB de présenter 7 binômes dans le 5è département breton, la Loire-Atlantique et cela en son nom sans être associé au PS"
L'UDB se présente essentiellement dans les cantons très concernés par la question de l'Aéroport + St Nazaire.
Moi je m'étonne par contre de l'absence de candidats dans des cantons plus ruraux (hormis Pornic). Je pense tout particulièrement aux quatre qui sont limitrophes de la Région Bretagne notamment vers Redon + celui vers Savenay-Donges également. D'autant plus étonnant concernant l'UDB que c'est des cantons plutôt de gauche en général !! Pourquoi cette absence ?
Les enquêtes d'opinion ou la dernière votation dans le Nord 44 montre quand même un attachement important à la Bretagne.
Conclusion : l'implantation UDB a bien plus de lien avec des thématiques Verts-Ecolos-gauche de la gauche qu'avec des thématiques bretonnes. J'ai pas spécialement le sentiment que ce soit très porteur pour eux électoralement, d'autant que les Verts au final portent bien mieux ces thématiques (avec un positionnement finalement assez proche de l'UDB concernant les questions bretonnes, du moins officiellement).
@ KIAL : j'ai pas bien compris vos arguments, votre message globalement, a t-il un sens ?
"les dignes représentants de l'emsav, ceux qui a eux seuls pensent incarner le mouvement breton, la movida.." dit-il en venant ici nous faire la promo du proconsul (futur sénateur ?) Auxiette et de la région de carton, qui incarnent eux assurément une movida bretonne...

Brocèlbreizh
Mercredi 4 mars 2015

En français /please/ ker itron/Trugarez...
Que l'on soit bonnet rouge ou blanc bonnet.
C'est idem.
Notre histoire commune en à déjà témoignée...1792/1832.
L'alliance est notre survivance dans la mondialisation.
Ce n'est pas a Mr troadec de changer.
C'est donc bien à l'agneau UDB de balayer devant sa porte...
N'oublions pas:Les français sont des veaux.
c'est donc au Breton de les faire aller à l'herbe et non l'inverse.Le breton ne mange pas d'herbe ,il reste simplement contemplatif devant son troupeau.
L'udb à dévoré son herbage.Reste? Fétu de paille...
Mr Troadec quant à lui,en bon berger,regarde déjà le champ d'en face.Pourquoi?
Parce que l'herbe est toujours plus verte de l'autre coté quand celle ci n'est pas souillée...
Un vrai nectar.Grazie mille.
Kénavo.

Brocèlbreizh
Mercredi 4 mars 2015

Dans la foulée je rappelle que la création historik Emsav dépasse de loin l'extreme gauche ou l'extreme droite...quoiqu'on n'en dise.
C'est l'association historique du tiers-état Breton 1675 avec la noblesse de la Bretagne Armoricaine est() (1750-1790).Le retour de certains nobles revenu des États-Unis fut une marque non négligeable de cette alliance BZH.
A noter également l'implication de l'oncle du général de Gaulle lui même vers 1870.
C'est dire le décalage politik de certains...qui pratique la récupération simpliste pour des finalités bien personnelles au détriment du citoyen BZH.

SPERED DIEUB
Mercredi 4 mars 2015

Brocèlbreizh
Kasset mat tre gourc'hemmennou
Bien envoyé
D'abord rien ne sert de courir il faut partir à point c'est à dire bien analyser la situation et faire un constat objectif ,sans se voiler la face .Car d'un diagnostic basé sur des illusions ne peut aboutir qu'à des appréciations tronquées qui entrainent le mouvement breton vers la descente aux enfers ,la seule exception à cette règle depuis quarante ans est le phénomène Troadec et quelques candidats de diverses tendances dans des fiefs porteurs qui font des scores honorables. Le pire c'est que cette érosion décourage isole et intimide beaucoup de militants qui se retrouvent souvent seuls au milieu d'une population au mieux indifférente ,les zones blanches sur la carte peuvent être considérées comme une illustration de la situation
La première question à se poser comment est perçue la thématique bretonne par une population ,qui estdésabusée par les politiques en général ,qui a des soucis quotidiens ,qui de plus en plus matérialiste est sollicitée de toute part par la civilisation des loisirs et autres ,une offre politique pléthorique ,le matraquage des médias français qui même parfois malgré eux font paradoxalement le lit du FN et autres extrémismes
Je me baserais aussi sur un autre indicateur ,quand l'économie s'est brutalement dégradée en Bretagne ,les gens se sont réveillés ce qui explique en partie le mouvement des bonnets rouges Cela veut dire à contrario que la mort lente chronique ne les interroge pas hélas , à partir du moment ou leur niveau de vie et leur protection sociale se maintiennent même si cette dernière s'érode aussi progressivement .
Sans interruption les médias nous montrent des images infernales de part les conflits et la misère à travers le monde ,alors les bretons comme les autres européens de l'ouest pensent tout bas ,nous sommes encore les enfants gâtés de la planète malgré tout ,ce qui est vrai mais peut être plus pour longtemps .C'est une explication parmi d'autres de la mauvaise posture du mouvement breton
La prise de conscience des bretons de souche n'est déjà pas évidente ,alors quand il s'agit de convaincre à la cause bretonne toute une population qui vient de l'extérieur ,et qui représente environ 30%,c'est encore moins évident mis à part quelques émigrés souvent français qui sont plus bretons que les bretons

iffig cochevelou
Jeudi 5 mars 2015

Bernez, d'accord avec vous, même si je suis dépité de la présence de l'UDB en concurrence avec NTBF-Parti Breton sur Gwidel et Lorient 2 (malgré des appels a l'union du PB), il est bien évident que si j'avais été électeur sur Rennes 3 , j'aurais malgré tout voter UDB : une alliance avec l'UMP au premier tour d'une telle élection est complètement inconsciente et décrédibilise ce mvt breton !

Louis Le Bars
Jeudi 5 mars 2015

A noter que des Députés radicaux de l'Aisne ont cherché hier à assouplir le droit d'option : (voir le site)
La proposition a été une nouvelle fois repoussée. A noter l'argumentation pour le moins farfelue du représentant du gouvernement qui indique que le droit d'option a été fortement assoupli...alors qu'on sait très bien que ce droit d'option n'a pour objectif et application concrète que d'empêcher les départements de changer de Région.

Louis Le Bars
Jeudi 5 mars 2015

Comment expliquer cette politique du Parti Breton et de son Président ? Je vois pas bien ce qui justifie cela, y a t-il un micro-climat sur l'UMP rennais ?
C'est fort étonnant. Effectivement cela décrédibilise ce mouvement, au même titre que l'UDB avec le PS. Difficile ensuite de parler d'unité des listes bretonnes.

udbiste
Jeudi 5 mars 2015

@christian rogel &ar vran
Donc la carte est complète et n'oublie pas de candidats udb, ouf! cqfd
@les autres je m'étonne des réactions sur les deux duels UDB-NTFB. Pour autant que je sache, les listes proposent des projets différents, et c'est bien qu'il y ait quelques duels pour voir le projet qui parle le plus aux bretons, et ainsi préparer une liste commune aux régionales, que nous sommes très nombreux, à réclamer de nos voeux. Ce qui m'inquiète plutôt, c'est le grand nombre de cantons sans candidats qui défendent un projet pour la Bretagne. Mais au lieu de râler, investissez-vous. Aussi bien l'UDB que NTFB ont eu du mal à trouver des candidats.

iffig cochevelou
Jeudi 5 mars 2015

A louis Le Bars : ce n'est pas une décision du Parti, j'ai participé au congrès, C'est une décision locale, mais décision qui devient incohérente quant il s'agit de son président . La parole est maintenant a ses adhérents d'en tirer les conséquences!

iffig cochevelou
Jeudi 5 mars 2015

Tout cela nous mêne a un autre débat que je soulève :
Les départementales seront un test pour les régionales (même s'il s'agit d'un autre type d'élection) .
Si par malheur une liste "régionale" B4 frolait les 10% et ne pouvait etre présente seule au 2° tour
Alors deux choix , dire aux milliers d'électeurs de rester coucher et d'attendre 5 ans et disparaitre de la vie publique , ou bien négocier avec le plus offrant et celui susceptible de gagner ( Excepté le FN naturellement)
Que répondez-vous ????

Ar Vran
Jeudi 5 mars 2015

Opala!
Bernez & Iffig, vous y allez un peu fort!!!
Dire que Yves Pelle s'est associé avec l'UMP est aller un peu vite en besogne.
Il s'agit d'un binôme fait avec Mme Dansay, qui est codirigeante d'une PME locale et elle n'est pas encartée à l'UMP et donc encore moins une apparatchik de ce parti.
Ce binome fait partie de l'union de la droite et du centre en Ille-et-Vilaine, cela ne veut pas dire que Yvon Pelle est associé à l'UMP. Il suffit de lire OF du coin pour s'en convaincre car Mr Pelle ne renie pas ses convictions...
D'ailleurs lors des dernières élections régionales, Mr Pelle s'est associé avec une liste d'union dont le principal candidat n'était pas de l'UMP!
Attention à ne pas faire de raccourcis malencontreux car jusqu'à présent et contrairement à d'autres partis dits bretons, on ne peut pas dire que le Parti breton soit soumis ou pratique la politique du strapontin....
Concernant le microclimat UMP à Rennes, il n'existe pas. En revanche il existe un sentiment partagé par la Droite (dont l'UMP mais les autres partis) et le Centre qu'il faut tout faire pour dégager les bobos socialistes donneurs de leçon de Rennes, sinon cette "pseudo" métropole courre à sa perte.
Vous avez compris que dans cette intervention il s'agit de mon avis, contrairement aux précédentes...

Ar Vran
Jeudi 5 mars 2015

@iffig
"Si par malheur une liste «régionale» B4 frolait les 10% et ne pouvait etre présente seule au 2° tour
Que répondez-vous ????"

C'est très simple le jour où une liste réellement bretonne frôlerait les 10%, vous pouvez être sûr qu'en bons hypocrites professionnels les représentants de nos chers partis "hexagonaux" vont aller faire des courbettes à qui mieux-mieux. Du style la main sur la coeur les têtes de liste en Bretagne vont se dire "fiers d'être Bretons" et "pour la Bretagne".
Il suffit dans ce cas d'attendre de savoir quel sera le parti qui fera le plus de concessions et osera (enfin!) construire un programme breton (et non un copié-collé hexagonal) pour se prononcer. Bien sûr tout cela en respectant les valeurs de la Bretagne et de n'avoir jamais trahi les combats de la Bretagne...

Christian Rogel
Jeudi 5 mars 2015

@Iffig Cochevelou et Ar vran
Comme mentionné dans l'article, le plancher des voix pour être présent au second tout a été porté ,à 12,5%.

Yann Vallerie
Jeudi 5 mars 2015

On peut remarquer que sur parmi les candidats de l'UDB, aucun n'est issu de la «diversité» chère à ce parti.
« Faites ce qu'on dit, mais pas ce qu'on fait ! »

iffig cochevelou
Jeudi 5 mars 2015

A cHRISTIAN ROGEL
Pour les départementales oui, mais je n'ai rien entendu pour les régionales

iffig cochevelou
Jeudi 5 mars 2015

aR vRAN
C'est jouer sur les mots : le leader dE ce groupe rennais est bien le responsable de l'UMP
de toute façon la façon de faire est incohérente pour l'électeur moyen car il sera difficile de faire comprendre qu'un mouvement qui réclame la souveraineté de la Bretagne puisse si facilement s'associer ainsi, et que de l'autre on accepte, pas sérieux !
De toute façon Pelle n'engage que lui, les adhérents en tireront les conséquences

Louis Le Bars
Jeudi 5 mars 2015

@ Ar Vran : "Dire que Yves Pelle s'est associé avec l'UMP est aller un peu vite en besogne."
Existe t-il une liste UMP sur cette circonscription ??
Vous jouez sur les mots, vous parlez d'"Union de la Droite et du Centre"...
Bref, résultat des courses : très peu de listes réellement bretonnes dans ces cantonales, avec l'exploit réussi pourtant de se faire concurrence (alors que la majorité des cantons ont 0 liste bretonne) et/ou de s'unir au PS ou à l'UMP (au premier tour SVP, cerise sur le Kouign Amann).
Des zones entières où le sentiment breton est fort sont totalement délaissés (Haut-Léon, Porhoet, Nord-44...), aucun moyen de voter pour un Parti Breton.

SPERED DIEUB
Jeudi 5 mars 2015

En ce qui concerne Pelle je ne juge pas ,d'autant plus que l'udb a fait bien pire à gauche ,mais ne critique t-on pas s excessivement ce parti ?,car ce n'est pas facile ,ni d'un bord ,ni de l'autre de faire valoir la cause bretonne .L'udb de 2015 n'est plus celle des années 80, dogmatique parfois pire que le PC qui a d'ailleurs récupéré une partie de ses membres En ce qui concerne Pelle je ne suis pas surpris vu que son discours libéral ,et c'est tout à fait son droit ,a souvent tendance a supplanter ses sentiments bretons Il me semble que c'est un transfuge de l'UMP ou RPR ?? Mais je ne suis pas certain ...

Ar Vran
Jeudi 5 mars 2015

Non je ne joue pas sur les mots car ce n'est parce qu'on est allié avec un parti qu'il soit de la Droite hexagonale que cela implique de lui être soumis. En plus ce binôme n'appartient pas à l'UMP. (je peux vous dire que si cela avait été le cas, j'aurai été d'accord avec vous!)
Dans le même registre, expliquez moi pourquoi l'UDB qui s'associe avec la Gauche hexagonale au niveau local ne le serait pas avec le PS et autres partis de Gauche ! Il semble qu'il existe une incohérence.
Là par contre où je vous rejoins est de ne pas répêter le glissement progressif que l'UDB a fait avec le PS pour en devenir un parti inféodé au PS.
Jusqu'à maintenant Mr Pelle depuis qu'il a été élu conseiller municipal de Rennes ne s'est pas(encore?) comporté de la sorte car il s'agissait d'une entente (et non d'une soumission!) (et j'espère que dans mon fort intérieur il ne le fera pas...)
Vous me semblez avoir l'air d'un peu oublier que jusqu'à présent beaucoup de Bretons se définissent d'abord en fonction de clivage hexagonal type Droite/Gauche et non d'abord par le fait d'être breton. On peut bien sûr le déplorer mais c'est hélas encore la vérité.
Le vrai problème comme le dit Mr Le Bars est bien sûr d'avoir des listes réellement bretonnes partout, et donc de trouver des personnes voulant se porter candidats et d'avoir de l'argent pour porter la bonne parole.
. Actuellement cela n'est pas encore possible pour les départementales à part certains cantons.
Faut -il pour autant jeter la pierre aux quelques candidats qui se sont associés à des personnes soutenues par des partis hexagonaux? Je ne le pense pas mais cela constitue un début nécessaire à l'élection de plus en plus nombreuse de personnes ayant une sensibilité d'abord bretonne avant tout esprit partisan.
Pour moi et pour ces élections départementales les seules listes qui défendent la Bretagne SANS exclusive (du type Gauche ou Droite) sont les listes NTFB et la liste de Bertrand Deléon à Vannes. Les autres sont orientées politiquement.
Enfin pour terminer ce débat je pense qu'à part les cantons de Huelgoat-Carhaix et Gourin et peut être 1 à 2 surprises (voire 3 grand maximum) ailleurs, les autres listes feront encore de la figuration...

Brocèlbreizh
Jeudi 5 mars 2015

Je pense pour ma part que tout démocrate Breton ayant les idées "clair" peut s'allier à titre individuel à tel ou tel personne...
Concernant NTFB,me semble t-il,la présidente à montrer un savoir faire politk notable dans le cadre médiatique depuis 2013. La connaissance globale de l'Histoire Bretonne de ce mouvement dépasse de loin les légendes urbaines...et Françaises.
Il apparait ainsi que l'altérité démocratique est de rigueur mais que la "soumission" ne fait pas parti de leur vocabulaire Breton.Personne parmi eux ne semble se demander pourquoi les Bretons ont fêté le 500ème anniversaire d'Anne de Bretagne,j'en passe et des meilleurs...Un "présigne" de bonne augure donc...
Il semble également qu'elle n'a pas besoin de se cacher dans un bureau pour communiquer avec les Bretons et que l'improvisation ne lui fasse pas peur...
Youtube-domaine publique:
(voir le site)
La journaliste n'avait pas prévu que le vent serait de la partie mais l'ensemble parait inattaquable en terme de cohérence.
kenavo

Christian Rogel
Jeudi 5 mars 2015

@BrocèlBreizh
Il s'agit de la co-présidente de Breizh Europa (et non pas de NTFB qui n'est qu'une étiquette), Caroline Ollivro.
La journaliste la fait tomber dans un piège : au lieu de parler de ce pour quoi elle est là (les élections municipales), elle détaille l'autonomie avecdes députés qui décident localement. Elle commence par la fin.
Accessoirement, le Parlement de Rennes n'a jamais été une assemblée délibérative, mais une cour de justice créée par Henri II.

Brocèlbreizh
Jeudi 5 mars 2015

Mr Rogel,je vous remercie sincèrement pour la précision que vous apportez de votre propre chef,cela est fort utile et bien agréable!
Concernant "le piège" d'une journaliste de 20/25 ans,cela relève de votre subjectivité et de son expérience...
Mon interprétation citoyenne diffère donc de la votre.Je n'y vois pour ma part que la volonté politique d'étendre le discours.
Concernant le parlement,vous l'avez dit vous même:accessoire et relativisme,d'ailleurs elle exprime ce thème avec clarté me semble t-il...Il est parfois utile de commencer par la fin pour faire preuve de bon-sens n'est ce pas?
Vous aimez l'étiquetage et moi l'association.
Je n'en suis guère étonné.
Cordialement.

Léon-Paul Creton
Jeudi 5 mars 2015

S'allier avec un parti hexagonal tel le PS, l'UMP, l'UDI, le FN ou le NPA, c'est avoir accepté l'essentiel de leurs conditions! Alliés avant-hier les résultats sont connus ! Alliés hier les résultats sont vécus ! Alliés encore aujourd'hui c'est : Soit de la faiblesse, soit de la trahison !
S'être allié avec un parti hexagonal tel le PS, l'UMP, l'UDI, le FN ou le NPA aujourd'hui, ou hier sous les mêmes ou une autre appellation, c'est avoir accepté leurs règles, leurs politiques, leurs agressions contre la Bretagne au long des siècles!Que l'on soit individu, parti ou autre mouvement.
S'allier avec eux, c'est les aider à gagner « leurs élections », c'est leur apporter des forces supplémentaires (même quelques petits pourcentages pour gagner c'est bon à prendre et à nous maintenir hors d'état de leur nuire) pour faire aboutir leurs projets dont on connait les conséquences, donc c'est ½uvrer CONTRE nos intérêts, et CONTRE ceux de la Bretagne. N'importe quel demeuré manifestant un peu d'intérêt pour la chose bretonne, peut constater historiquement les dégâts !
S'allier avec eux encore et encore, ne serait donc pas de la soumission ? Quelle qu'en soit les raisons et motivations de cette soumission? Si ce n'était que cela, une déficience psychologique, on pourrait encore se dire qu'ils sont simples d'esprit, mais non je ne le pense pas ! Alors ?...
Leurs alliances négatives, et à répétition sont des « échecs » ! Pourtant ces échecs sont récurrents, reproduits, reconduits avec obstination. Á lire bien des commentaires les supputations aussi, les certitudes, les évaluations sont toujours à peu près les mêmes, décennies après décennies. Les découpes territoriales apportent quelques nouvelles notes, qui ne changent rien au requiem…
Croire en permanence, à chaque consultation à ces « saintes alliances »… Extraordinaire!
À la prochaine élection, Et bon vent! En route pour l'échec… Qui renaîtra de ses cendres.

Brocèlbreizh
Jeudi 5 mars 2015

Bien évidemment ,vous l'aurez compris,la notion d'autonomie et/ou d'indépendance ne sont point des détails que l'on développe dans la rue en 3 mn...
Il est bon parfois de lire "entre les lignes"..car cela relève avant tout d'un travail de fond.
kenavo ar c'hentañ

Christian Rogel
Jeudi 5 mars 2015

@Brocèlbreizh
Ceux qui veulent réaménager le pouvoir (subsidiarité, fédéralisme, autonomie) sont tellement dans leur sujet qu'ils ne rendent pas compte du degré d'abstraction de leur discours.
Si qqn propose de changer les règles, il est ipso facto soupçonné de vouloir le faire à son profit et, par prudence, les gens se détournent.
Comme je l'ai déjà dit, le SNP ne part pas de l'idée d'une indépendance en soi, mais du fait que "Westminster is broken". Le réaménagement proposé est le fruit d'un constat partagé et non une solution toute faite.
Le mouvement breton n'a jamais su proposer des constats que les gens puissent s'approprier. Et, c'est cela que j'appelle "commencer par la fin".

SPERED DIEUB
Jeudi 5 mars 2015

Je viens de trouver deux articles qui sont des éléments de réponse à ce débat
(voir le site)
(voir le site)

Alwenn
Jeudi 5 mars 2015

Beaucoup de papotage pour rien ou pas grand chose !
Les partis bretons ont si peu de moyens financiers et de sympathisants qu'ils ne peuvent même pas présenter des candidats ! Enfin si, deux ou trois par ci par là!
Mis à part Troadec je n'arrive même pas à comprendre à quoi ils servent et pourquoi ils continuent à s'infliger défaites électorals sur défaites électoral, certains (udb) depuis des décennis.

PIERRE CAMARET
Vendredi 6 mars 2015

LP CRETON . Tres bonne vision des choses.Le "mouvement Breton "ne vieillit pas, dans ses approches . Me voila dans les memes conditions , qu'il y a 55 ans . J'ai donc 30 ans d'age ,aujourdhui.. Merci .
Par Bonheur (sic) je ne vote pas

Louis Le Bars
Vendredi 6 mars 2015

"En ce qui concerne Pelle je ne juge pas ,d'autant plus que l'udb a fait bien pire à gauche ,mais ne critique t-on pas s excessivement ce parti ?,car ce n'est pas facile ,ni d'un bord ,ni de l'autre de faire valoir la cause bretonne."
Moi je pense au contraire qu'il faut juger, juger ce décalage abyssal entre des communiqués revendicatifs et des "leaders" qui mangent la première soupe parisienne venue.
L'engagement du président de ce Parti dans une liste soutenue par l'UMP est parfaitement condamnable, à part un intérêt purement personnel je ne vois pas en quoi cela fait progresser quoique ce soit pour la Bretagne. C'est au contraire une énorme perte de temps et un élément de découragement et de désertion évident pour les bretons sincères.
D'autant plus incroyable que le Parti Breton se revendique globalement "ni droit ni gauche", proche du SNP and co, bref de mouvements d'émancipation nationales. C'est une blage ! Tout cela pour un poste de Conseiller général d'Ille-et-Vilaine (!!)
Franchement, mieux vaut ne pas se présenter que de faire cela.
Imaginons qu'Yves Pelle soit élu, il ne devra donc son élection que grace aux voix de la droite française. Il n'aura aucun pouvoir, il sera archi-minoritaire. La machine à division bretonne renforcée, et les bretons plus que jamais dubitatifs sur l'intérêt même de l'existence de Partis croupions "bretons".

SPERED DIEUB
Vendredi 6 mars 2015

Louis Le Bars ce que vous dites est aussi cohérent surtout par rapport au risque de découragement pour les gens sincères qui se sont fait des illusions.Moi je ne suis pas surpris Je ne vise personne, mais on peut imaginer qu'au début des années 2000 des politiques opportunistes ,bloqués dans leur ascension dans des partis français classiques ,observant l'émancipation de petites nations un peu partout en Europe ,auraient pu spéculer sur ce phénomène en ce qui concerne la Bretagne et aujourd'hui ils s'aperçoivent que le résultat n'est pas à la hauteur de leurs espérances Cela n'enlève en rien la fait qu'il y étaient tout de même attachés à la cause bretonne Vous dites une vérité ,mais ce terme devrait s'écrire souvent au pluriel

Alwenn
Vendredi 6 mars 2015

"Ceux qui veulent réaménager le pouvoir (subsidiarité, fédéralisme, autonomie) sont tellement dans leur sujet qu'ils ne rendent pas compte du degré d'abstraction de leur discours."
C'est parfaitement exact !
Les français n'ont à l'heure actuelle aucun penchant fédéraliste, et encore moins autonomiste, et la subsidiarité, ils ne savent même pas ce que c'est et ne cherchent pas à le savoir.
Et, toujours à l'heure actuelle, les Bretons pensent très très majoritairement comme des français.
Et en tirent les mêmes onclusions électorales.
Ce n'est pas les élections qui vont changer les choses. Ce n'est que si la manière de voir des Bretons change que leur vote changera.
Troadec n'est pas élu parce qu'il est "autonomiste", mot qu'il n'utilise jamais même s'il l'est peut-être dans le fond, au moins un peu, si on peut l'être un peu.

Alwenn
Vendredi 6 mars 2015

Pour Yves Pelle, on peut considéré qu'il est sincère, mais vu que les résultats électoraux ne décollent pas, plutôt que de continuer à subir des pourcentages infimes ils cherchent des solutions, et il n'y en a pas 36 !

SPERED DIEUB
Vendredi 6 mars 2015

Alwenn au moins vous ne vous voilez pas la face Ceci dit des politiques peuvent avoir naturellement des sentiments bretons ,tout en étant opportunistes .Mais les partis bretons n'ont pas le monopole du sentiment breton ,il s'en trouve un peu partout ,et pas seulement dans le milieu politique ,certains culturels et individus, font avancer la cause sans faire de bruit , dans leur espace amical, familial et relationnel de manière efficace pour la bonne raison qu'ils connaissent les gens auxquels ils ont affaire ,jusqu'à amener des jacobins purs et durs à se poser des questions Ce n'est pas en restant exclusivement entre convaincus que l'on fait avancer le schmilblick
Un exemple Jean Yves Le Touze avec le comité du bro goz
En ce qui concerne le fédéralisme bien entendu cette idée est minoritaire en France puisqu'elle est dissidente ,car remettant potentiellement en cause l'une et indivisible ,tout est mis en oeuvre pour garder ses promoteurs dans la marginalité ,à l'instar des pays totalitaires ou l'on désignait les ennemis du peuple ,cependant en France cette répression insidieuse reste polie.
Le risque d'ascension du FN donc d'un régime autoritaire au pouvoir devrait interroger les politiques français qui courent après Marine surtout en ce qui concerne le centralisme et le souverainisme ,preuve que leur stratégie est un échec total Je suis persuadé que si une coalition ayant pignon sur rue lui opposerait justement un projet fédéraliste français ,de part une politique donnant un véritable pouvoir aux entités régionales et anciennes nations, surtout proportionnellement à leur périphéricité et leur éloignement de Paris et de part une reconnexion avec une société civile en grande majorité désabusée par les politiques .Cette stratégie contribuant à dynamisée les forces vives ,aurait une chance de stopper l'irréparable ,et entrainerait un apaisement des tensions Je ne fait pas du tout de propagande pour Juppé mais le fait que il disait hier que ce pays est devenu fou en dit long ....

Louis Le Bars
Vendredi 6 mars 2015

@ Alwenn :
"Pour Yves Pelle, on peut considéré qu'il est sincère, mais vu que les résultats électoraux ne décollent pas, plutôt que de continuer à subir des pourcentages infimes ils cherchent des solutions, et il n'y en a pas 36 !"
Je n'ai pas le sentiment que le Parti Breton ait un gros passé électoral derrière lui !! A partir de là, comment peut-on tirer un résultat ou un constat d'échec ? ...on ne construit pas quelque chose du jour au lendemain. Déjà faut-il se présenter en son nom.
Monsieur Pelle en plus était élu municipal vers Erquy il me semble, maintenant il veut être conseiller général à Rennes. Bref. Vu de l'extérieur tout cela ne me donne pas une impression de convictions. On dirait le parcours de certains élus UDI...
On voit que la plupart des cantons ne sont pas du tout couverts par un Parti ayant son siège en Bretagne.
Moi je crois qu'il y a 2 gros problèmes : le manque de persévérance, de continuité et l'alliance avec le premier parti parisien venu. Moi je maintiens : mieux vaut aucun Parti breton que des alliances de ce type et qui empêchent au final toute prise de conscience de bretons qui pourraient être intéressés.
L'intérêt de Partis bretons non inféodés, c'est qu'ils sont nuisibles. Même à 1 %. Avec une langue libérée. Et si ils sont nuisibles, alors ils seront pris au sérieux et certains dossiers commenceront à être examinés et certains sujet pris au sérieux y compris par nos opposants.
@ Spered Dieub : "Mais les partis bretons n'ont pas le monopole du sentiment breton ,il s'en trouve un peu partout ,et pas seulement dans le milieu politique ,certains culturels et individus, font avancer la cause sans faire de bruit , dans leur espace amical, familial et relationnel de manière efficace"
Bien sûr en dehors de la politique, des gens font avancer les choses. Par exemple ceux qui mettent en place des votations dans le 44 ont beaucoup de mérite. ça c'est une action réellement positive.
Idem pour certains militants linguistiques.
Par contre les électrons politiciens qui mangent à tous les râteliers, eux ne font rien avance et font même carrément reculer les choses... et puis il y a une question d'échelle. Tu es Ministre, tu peux peut-être faire avancer des choses (réunification, collectivité unique, éducation etc) mais ça ne s'est encore jamais vu même avec plusieurs ministres bretons, par contre 1 Conseiller Général à Rennes élu sous couleur UMP, ça fera absolument rien avancer, même en sous-main.

Brocèlbreizh
Vendredi 6 mars 2015

"Et, toujours à l'heure actuelle, les Bretons pensent très très majoritairement comme des français."
Pourquoi pas...,Les bretons avaient tout de même élu Royal a l'élection présidentielle 2007 et non pas Mr Sarkozy...L'écotaxe,les BZH n'en veulent pas,cela ne justifie pas que ce principe soit mauvais partout...(Alsace)Hélas dans le centralisme "c'est tout le monde ou personne".Le fédéralisme n'imposerait pas cela aux autres pays de France...Nous avons donc bien une différence identitaire et culturelle.
L'Altérite dépasse de loin l'égalité lorsque cette dernière notion se transforme en égalitarisme aveugle.
1MILLIARD DE PERTE,s'ajoute à cela les vaccins Bachelot pour la grippe...1 milliard et j'en passe...
BZH:La tête à droite et le c½ur à gauche.Les Valeurs gauche-droite sont ici dépassées.
Voilà pourquoi les quelques partis Bretons démocrates recherchent avant tout la synthèse et une association de bon-sens au dessus des vieux dogmes des socialismes de la révolution Française...Ici,par exemple, les départementales sont un symbole fort du gaspillage de nos impôts...

Brocèlbreizh
Vendredi 6 mars 2015

Je partage l'avis de Dieub.les Bretons,eux, se doivent de réapprendre à penser par eux-mêmes et pour eux-mêmes...
En toute liberté et en toute indépendance.Le centralisme est un moule bien trop étroit pour nous.
Il convient donc de penser (de nouveau) différemment..
Cette différence,cette autre voie"plus personnelle" porte un nom qui ne date pas d'hier..Il convient ainsi de se "libérer" en expliquant sans cesse ce qu'est notre fédéralisme...
Dans notre histoire ,même lointaine,la fédération fut toujours notre mode de fonctionnement en dehors des périodes instables.La france devient quelque peut instable et la BZH doit avancer avant tout pour elle meme dans notre intérêt commun au sein de cette Europe bien peu unie hélas.C'est pour notre culture une chance de peser le plus possible.

Brocèlbreizh
Vendredi 6 mars 2015

Pour cela ,une seule solution:se démarquer définitivement des partis nationaux.D'où qu'ils viennent.

Brocèlbreizh
Vendredi 6 mars 2015

Certes nous pourrions avoir un discours plus réaliste.
Jusqu'où doit on regarder la France se déliter et s'enfoncer pour être libre?Le temps joue pour nous.
Nous pourrions toutefois éviter un drame (FN) en se débarrassant tout court de l'UMPSFN( les socialismes de la révolution Fr) et 40 ans d'aveuglement dans le carriérisme et le "subventionnisme-partisan" au détriment du citoyen BZH nous concernant...
Notre imposition nous appartient.Nous devons donc renverser la vapeur de notre navire en urgence car nous voguons bien trop près des rochers.
Les partis BZH sont un petit nombre.Aux citoyen BZH de faire son devoir afin de pouvoir jouir de ses droits.

Brocèlbreizh
Vendredi 6 mars 2015

Apprécier Troadec est une excellente chose.Il convient donc d'apprécier aussi avec qui il se fédère et qui se fédère autour de lui...Limpide.Voila du fédéralisme donc...Les Français peuvent aimer l'immobilisme et l'abîme.C'est leur plein droit.

Brocèlbreizh
Vendredi 6 mars 2015

Plus la population se détourne de la proximité,plus leur souffrance s'en trouvera accentuer.Demandez donc à Valls de nous subventionner sans rien attendre d'autre en retour que de l'altérité et de la démocratie.
Il n'est plus question de plier.les départementales ne sont que du gaspillage.

Brocèlbreizh
Vendredi 6 mars 2015

Je vais me permettre de recopier une synthèse assez claire de Mr LeBleiz:
Breizhistance : Extrême gauche indépendantiste
UDB : Aile gauche socialiste, actuellement en tendance écolo, se veut régionaliste.
L'équipe Troadec : Centre gauche sans plus de précision, présent en milieu rural, potentiellement souverainiste.
Breizh Europa : Centre gauche souverainiste, mais plus orienté urbain (Rennes/Nantes). Serait potentiellement Social-Démocrate, mais ne l'affirme pas clairement.
Parti-Breton : Parti souverainiste d'union entre des Sociaux-Démocrates, des Chrétiens Démocrates et des Sociaux Libéraux.
ADSAV : parti aile droite indépendantiste.
«Le Parti Breton, l'Equipe Troadec et Breizh Europa ont une tradition d'union lors des élections.»
«L'UDB également, mais exclusivement avec les partis écologistes français et le Parti Socialiste français...»
Enlevez les "extrêmes" et il ne reste plus grand chose
en matière de choix...
De mème il n'est pas utile pour l'électeur BZH de mélanger certains termes que le citoyen Fr maitrise peu:
La laïcité et le laïcisme.
La décentralisation et le décentralisme.
Pour l'affaire Charlie:Le terrorisme musulman n'existe pas.Cela aurait du se nommer dès le premier jour en France de l'obscurantisme nihiliste...Bref.
Marine la bretonne est bien libérale dans le sens ou elle désire se débarrasser du conservatisme Parisien.Toutefois son succès relatif n'a pas d'avenir puisqu'elle propose de l'ultra-centralisme...pour s'opposer au centralisme d'état:on est proche du crétinisme pour le coup.C'est une preuve de carriérisme bien loin de la pensée Bretonne fort heureusement.
lE JACOBIN pratique déjà le protectionnisme.Davantage de protectionnisme encore nous rapprochera irrémédiablement du chaos social.Le pouvoir d'achat Breton s'en trouvera donc impacté.
idem libéralisme-économique est un terme tronqué pour satisfaire le conservatisme ambiant du capitalisme d'état...
La liste est tellement longue...
l'islamisme radical est lui meme un non-sens:Les islams modérés s'opposent déjà à l'islamisme...
Dans le monde ce sont bien les musulmans qui ont le plus de tête coupées à cause de cette obscurantisme innommable...
Le fédéralisme BZH s'oppose au centralisme d'état.
Les conservateurs jacobins(de Richelieu à Voltaire jusqu'en 2015) sont donc bien des anti-fédéralistes...
L'état Breton est une réalité du 8ème au 16ème et se prolonge par la lutte jusqu'en 1832...
De plus il n'est pas utile de poser des bombes(quévert)
pour aimer la Démocratie..on est bien loin du lancer de pétard devant telle ou telle gendarmerie.
Dans le même registre,le breton à le devoir de faire la différence entre le principe "d'égalité" et l'égalitarisme.
L'Altérité entre nos peuples est de bien meilleur niveau.
La Bretagne n'est pas vraiment une "région" et encore moins un "province" mais bien un Pays.
Un pays sous tutelle administrative (trop lourde) Française.
C'est donc a l'électeur de prendre aussi ses responsabilités afin de lutter contre l'infantilisation et la déresponsabilisation.
A leur manière ,les bonnet rouges l'ont prouvé aux habitants de la BZH.On est bien loin de l'idiotie qui consiste à séparer le salarié du patron d'entreprise...en tout cas sur nos terres.
Notre imposition et la surtaxation sont les pièces maitresses de notre asservissement.
Le fédéralisme s'oppose aussi à cela car nous vivons bien en Europe et l'économie est mondiale depuis fort longtemps en fait...Notre culture à toujours été ouverte sur le monde.La France s'adaptera ou elle coulera.Ce n'est pas "en l'état" le problème du Breton.
Il est donc préférable de nous gérer nous même.
La BZH à tout à y gagner d'ailleurs.

iffig cochevelou
Vendredi 6 mars 2015

Alwenn, et en guise de conclusion , du moins pour moi....
Dire que les résultats sont faibles pour les listes bretonnes, c'est un peu léger, dans la mesure ou la progression est énorme, et comme vous le dites avec peu de moyen : quelques exemples
La liste nous te ferons Europe a dépassé les 7 % en Bretagne administrative et plus de 11% en Basse Bretagne, alors que la liste régionale Nous te ferons Bretagne avait atteint il y a 5 ans a peine 4% des voix en B4.
Un exemple local , dans la commune ou je vote, bien loin du territoire Troadec la liste européenne avait atteint 18% des voix , une voix de plus que le PS dans une commune de gauche (UDB 1,5%).
Guidel une grande commune de droite (plus de 10.000 habitants) plutot pas très ouverte à la Bretagne 8,5% aux européennes (1,3% pour l'UDB) mais a peine 4% aux régionales : On peut considérer quand même que cela avance malgré un contexte pas très favorable !
On verra la suite, arrêtons de pleurer, et si tout le monde s'y mettait.....

Christian Rogel
Vendredi 6 mars 2015

@BrocèlBreizh
Sur les CG et les élections départementales qui seraient du gaspillage, vous en dites trop peu. Les départements bretons sont plutôt peu endettés et globalement bien gérés. Ils ont évité les aides sociales à guichets ouverts et les emprunts toxiques.
Le paradoxe est que cela n'aura aucune importance dans le choix des électeurs, pour lesquels cela reste des structures lointaines aux fonctions mal perçues.

Brocèlbreizh
Vendredi 6 mars 2015

La municipalité et la communauté de commune puis la "région"(l'état BZH) sont les strates nécessaires.
Même géré correctement et peu endetté,c'est une strate parfaitement inutile:la gestion des lycées et des collèges séparée est une marque flagrante de son inutilité...L'éducation devrait être traitée dans son ensemble pour le plus grand bénéfice du citoyen.
Environ 15% d'économie en terme de représentation non utile à la démocratie citoyenne des BZH.Et les impôts qui vont avec...
Je vous dirais qu'à titre privé j'ai déménagé rien que pour le plaisir de fuir Rennes Métropole.Voyez le malaise.Du coup le prix du déplacement augmente...et la pollution idem à grande échelle.Nous devons de nouveau agencer notre société dans l'intérêt du citoyen
Le confort des élus passe donc après l'intérêt général
Le confort du citoyen passe devant le conseil général.
Et tutti quanti.La dessus encore ,les frontières de la gauche et de la droite sont bien dépassées.
Les circuits courts sont nettement préférables.
Le métro en guise de progrès pour ma part,je le vomis.
Nous sommes peut être la plus petite capitale au monde à faire cela alors que l'état et les citoyens sont déjà très endettés.Un beau symbole de médiocrité au service d'une archéologie bâclée.Les shadocks pompaient et notre pouvoir d'achat se creusait...
Les forces progressistes ne se limitent pas aux socialistes de l'ère révolutionnaire précambrien.
Et l'ump est bien dans le même panier.
Cordialement.

Louis Le Bars
Samedi 7 mars 2015

@ Christian Rogel : "Le paradoxe est que cela n'aura aucune importance dans le choix des électeurs, pour lesquels cela reste des structures lointaines aux fonctions mal perçues."
Et pour cause, en ce moment on discute des compétences des départements (qui devaient être supprimés il y a quelques mois !) au Parlement alors que les élections départementales sont imminentes...aberration complète qui ne ressemble pas à un fonctionnement démocratique.

Brocèlbreizh
Samedi 7 mars 2015

Comment ce fait il que le conseil régional soit responsable des lycées et que les conseils généraux (le département) soit responsables des collèges?
Une belle preuve d'incohérence.Je ne parle pas du cout financier sur le contribuable breton.Question économie ,le jacobin peut retourner à ses études.l'éducation doit être revu dans son ensemble sur le fond comme sur la forme dans l'intérêt premier du citoyen.

Christian Rogel
Samedi 7 mars 2015

@BrocèlBreizh
Par curiosité, j'aimerais savoir pourquoi vous critiquez le principe du métro de Rennes. Il était justifié par l'impossibilité de faire passer une dizaine de bus par heure dans les rues étroites du centre historique.
Son automatisation allège, en théorie du moins, les charges de fonctionnement et permet d'adapter finement la fréquence de passage à la demande, sans avoir à prévoir une armée mexicaine de conducteurs de réserve.
Il faut rappeler qu'une bonne collectivité prévoit beaucoup d'investissements et peu de fonctionnement, ce qui permet un moyen de transport automatique.
La hiérarchie des capitales n'a pas d'intérêt en soi.
Avez-vous un coût comparé entre les fonctionnements des différents systèmes pour une ville similaire ?

Brocèlbreizh
Samedi 7 mars 2015

Le coup pour le contribuable est exorbitant.Vous le savez bien.En outre il ne correspond pas au cadre architectural de notre capitale.En france ,Montpellier me parait être un bien bel exemple(450 000 hab)...Le cout est estimé pour Rennes à 450-750 millions d'Euro.Les socialistes ont fait passer le tram(train de ville moderne) pour un mode de transport archaïque Une véritable honte et une hérésie économique.Pur mensonge politique.Que dire de Brest ,Lausanne,Amsterdam,Strasbourg??...la liste est longue en Europe.Trop longue pour le Ps.Les citoyens n'oublierons pas je crois.Quant à la sécurité du voyageur...je préfère ne pas évoquer le sujet...Faire croire aux gens qu'il n'est pas possible d'articuler un tram moderne dans l'agglomération est une blague de potache.Domaine publique.
(voir le site)

Christian Rogel
Dimanche 8 mars 2015

@Brocèlbreizh
Vous ne répondez pas sur le ration investissement/fonctionnement. Il vaut mieux investir beaucoup et avoir un fonctionnement peu élevé. C'est le B. A. - BA de la gestion publique et une garantie de ne pas reporter une charge permanente sur les petits-enfants.
Je me demande comment on aurait pu faire passer le tram au Nord du centre historique. Le tram de Strasbourg ne pénètre pas dans le centre. Brest a de larges avenues qu'on ne trouve pas à Rennes.

Brocèlbreizh
Dimanche 8 mars 2015

Le Ba-ba de la gestion publique(même socialiste)c'est de ne pas endetter ses propres administrés.Il n'est pas utile d'y plonger nos enfants endettés de 30 000 Euro à la naissance par tête de pipe...Trop facile.
Le ba-ba de l'économie,c'est de faire preuve de rationalisme et de pragmatisme économique.D'autant plus en période de crise.Curieusement,Il semble que Rennes soit la seule ville au monde incapable d'installer de nouveau un tramway...C'est stupéfiant non?Faites donc un article sur les études de cout comparer d'un tramway par rapport au métro rennais depuis son premier coup de pioche avant les élections.Cela pourrait devenir follement amusant pour le coup.
Le Ba-ba de la gestion publique de rennes est bien relative par rapport à des villes comparable en Europe.
TOUT le monde n'a pas la meme vision de la gestion publique de l'administré semble t-il.

Christian Rogel
Dimanche 8 mars 2015

J'ai regardé pourquoi Rennes continue de développer le métro et les arguments semblent solides :
- Intervalles entre rames réductibles à 90 s (le double pour les trams)
- forte densite urbaine intra-rocades et des archipels suburbains séoù le bus est beaucoup plus adapté.
- l'infra est chère, mais pérenne et non nuisible aux déplacements et aux travaux de voirie
- le métro par sa puissance d'emport et sa vitesse élevée aurait fait baisser de 7% la circulation automobile
- Il est faux de dire que Rennes est seule (3 villes moins peuplées ont un métro) et Brescia qui n'a que 200 000 hab. vient d'inaugurer un métro automatique
- les emprunts de la ligne A sont remboursés et le fonctionnement assis principalement sur la contribution transport payée par les entreprises (les usagers ne paient qu'1/3 du coût réel)
- On prévoit des chiffres impressionnants (120 M de voyageurs STAR en 2020)

Brocèlbreizh
Dimanche 8 mars 2015

Merci les entreprises!!!Quel honte...
On manque de chômeurs je suppose.Vive le capitalisme d'état de grand papa.Cela serait encore "acceptable" dans la mesure ou ce mode de transport serait proportionnellement financé via excédant économique et commercial...Pour ma part,en tant que citoyen, je considère que toute prolongation dans cette voie sans référendum est une agression pur et simple envers les bretons:entreprises ET contribuables. "Un article sur les études de cout comparées d'un tramway par rapport au métro rennais depuis son premier coup de pioche?? Compliqué non??
Je suis stupéfait que le citoyen ne puisse accéder à une étude chiffrée et consensuelle.
Arguments solides pour les agneaux.
C'est une honte sincèrement..
De plus le problème lié au bus ne justifie en rien la création d'un métro.Ubuesque.Avant de faire des emprunts,on fait déjà du business.On réduit les taxes des entreprises et non l'inverse.Quelle mentalité.Ce n'est pas avec ce type de dépense hasardeuse que l'on réduit la pollution et que l'on développe une économie saine.Voilà bien la politik de Rennes métropole hélas..Les mêmes erreurs sans cesse renouvelées depuis 30 ans.Nous avons tant de travail à mener.. et tout ce gâchis ça me déprime.je vais arrêter là d'ailleurs.On verra ce que diront nos enfants pour le coup quand les adultes n'auront pas de retraite...Ne croyez pas que je défende l'ump pour autant, je préfère encore me couper la main.Toutes ces énergies individuelles gâchées pour des dogmes,des postures et des ambitions personnelles...
Mon dieu.Au-secours.La France:Le pays d'idéfix.40 ans d'immobilisme et ils ne comprennent toujours pas.
-Tant que j'y pense les socialistes pourraient nous expliquer comment ont fait pour redresser notre économie touristique avec un chateau de Bretagne hors de Bretagne(Nantes)??C'est grandiose!Du charcutage.
ça et les départements contenant des élus qui n'ont pas d'attributions spécifiques cohérentes(et pour cause...)
Le monde des bisounours...A 8 millions de chômeurs,il faudra bien rendre des comptes c'est le cas de le dire.
Vive la démocratie.Vive le citoyen et vive l'abstention...comme d'habe."
les usagers ne paient qu'1/3 du coût réel)" Magnifique.Comme les impôts..fort logiquement.
Cordialement.

Brocèlbreizh
Dimanche 8 mars 2015

On est à l'heure de l'hydrolien maritime..Dans 10 ans ils nous mettrons encore des éoliennes dans nos champs.
Et au final ,on a pas un kopeck pour commencer à enfouir nos lignes électriques.Phénoménal.Il est beau le métro,et on finira tous clodos.Ca et l'écotaxe au nom de la pollution en plus..Et c'est toujours les même qui taxent.Les "élites" peuvent toujours racheter leurs autoroutes.2000 milliards de dettes publique,ils ne sont plus à 45 milliard près...Tout a un prix et une douleur,même le courage et la liberté.Je note que selon l'élite Francilienne,cette "province","le bassin parisien" produit 50% DU PIB////
C'est une excellente nouvelle,lorsque nous serons une Bretagne fédérale(républik fédérale française ou pas)on en profitera pour se mettre d'accord avec certains pays de france et nous mutualiserons cette dette.Paris payera donc 50% de la dette et c'est bien la moindre des politesses.Tot ou tard ,le bon-sens l'emportera.Dans la foulée on réduira les lignes paris rennes:on évitera ainsi certains petits délinquants qui viennent nous saoulés sur nos propres terres vu qu'avec le super métro,y a plus de flic ou de sécurité physique convenable pour assurer une protection de nos citoyens..Et nos fusillés marins en "perme" le weekend en sont réduit à faire le travail des policiers inexistants,vu que l'état les fait courir "dans le vide" après tout et n'importe quoi....Quelle misère.Tout ce genre de petites blagues, les bretons en ont plus que raz le bol.
Et "ils" trouvent étonnant que les gens votent FN!
Heureusement que les bretons n'ont pas la même conception que marine!On a encore ça pour nous même si nous ne sommes plus épargnés hélas.
Une politique à contre-sens économique et intellectuelle.
Une belle élite administrative!Vivement qu'ils soient administrés par une élite tout court.
Avant 2012:Nicolas Sarkozy de Nagy Bocsa,on était proche du 0 pointé(600 Milliard en 5 ans)c'est toujours pas mieux.Les bretons vont se débrouiller tout seul.Nous avons toujours été excellent à ce petit jeu...,le commerce dans la mondialisation,ici,c'est une partie de plaisir.Ni plus ni moins.
Vive la BZH et notre amour de la démocratie bien avant l'outil républicain centralisateur.Non mais de qui se moque t-on??

Christian Rogel
Dimanche 8 mars 2015

@Brocèlebreizh
Le tramway est totalement inadapté dans le centre de Rennes et, tout autant, pour desservir des communes "isolées" comme Chantepie ou Chartres ou même Saint-Grégoire.
Le cabinet allemand spécialisé en transports, TKK, n'a proposé qu'un seul scénario avec un tram sur 9. Or, les Allemands savent bien construire et gérer leurs trams.
Je répète que la décision semble plutôt frappée au coin du bon sens et très prometteuse pour économiser dans le long terme, puisque le coût du fonctionnement restera toujours contenu.
La technologie du rail central Siemens-Translohr pour la L2 fera faire des économies en investissement et en fonctionnement
Des décisions aussi clairvoyantes, on en redemande. Ailleurs, certains refusent des BHNS.

Brocèlbreizh
Dimanche 8 mars 2015

C'est cela oui ...c'est cela.Les ingénieurs sont devenus des navets en 1954...Point de vu socialiste.Vivement un article donc qui n'arrivera jamais.vive la presse indépendante.Merci bien!Les gens ne goberons pas cela.

Brocèlbreizh
Dimanche 8 mars 2015

"Lundi, lors du conseil municipal, Bruno Chavanat a regretté que « ce débat essentiel n'ait pas été clairement posé devant l'assemblée de Rennes Métropole et devant la population. Quand le choix a-t-il été fait de s'orienter vers le VAL plutôt que vers le Tram ou tout autre moyen de transports en site propre · Quelles expertises sérieuses ont été mises à la disposition des élus ou des habitants pour mener ce débat en connaissance de cause et dans la transparence. Le débat a été escamoté. »2006.No comment

Brocèlbreizh
Lundi 9 mars 2015

Entre 1954 et 2015...les immeubles Rennais ont du "se mouvoir tout seul pendant la nuit avec leur petites pattes..." dans le but inavouable de rétrécir nos voies et nos routes rien que pour enquiquiner les citadins bretons rennais....contribuables de surcroit du surcout socialiste local.
De plus le métro est sale et inadapté à la saine sécurité de nos riverains...Quelle médiocrité.
Un peu de sérieux enfin...
Dans la foulée,vous pourrez toujours vous amusez à contester les propos de Mr Chavanat.
Je vous présente humblement mes Amitié Démocratiques.A bas l'establishment local et le politburo de la pensée unique,aveugle et conformiste.Bonnes continuations.

Christian Rogel
Lundi 9 mars 2015

@Brocèlbreizh
Comparer un tram d'avant 1954 à un tram moderne n'a aucun sens : presque tout à changé (normes, vitesse, rayons de courbure, stations). Quel intérêt d'avoir un tram roulant au pas dans une rue étroite pour éviter d'écraser les piétons ? Ou des trams contournant le noyau historique à distance et perdant le bénéfice d'une liaison rapide NS ?
Est-ce un hasard si Anvers et Bruxelles ont des tunnels pour trams appelés "prémétros" qui seront convertis en métro dès que possible ?
Les documemts sur les hypothèses, dont une incluait le tram ont été disponibles lors de l'enquête publique en 2010-2011 et M. Chavanat le sait, mais il n'oublie pas que l'omission est un bon moyen de rendre un discours apparemment crédible.
L'idée du versement transport (1,95% de la masse salariale) déplaît aux soutiens des entreprises, qui, pourtant, ont intérêt à disposer de moyens fiables. La concentration des emplois à Rennes le démontre et l'efficacité du système prouvée par les énormes résultats de la STAR.
Pour rappel, il y a eu moitié moins de gens venus voir les enquêteurs et l'un des pourfendeurs de droite et virulents du métro en 1995 s'est rallié au Val pour la ligne B.

Brocèlbreizh
Lundi 9 mars 2015

Je ne compare pas les trams 2015 avec celui de 54...et j'ai beaucoup de respect pour les ingénieurs allemands et Français.Bref...
Région Bruxelles capital:1200000 hab
Agglomération d'Anvers :1 250 000 hab
Je vous remercie pour ces 2 exemples.
Les lecteurs pourront ainsi les comparer avec l'agglomération Rennaise et la couronne..
Bien vu! En effet ,on ne compare pas l'incomparable car une grenouille n'est pas un b½uf.Effectivement.
Je vous remercie donc pour ce complément "précieux",je n'aurai pas oser l'aborder de la sorte...
Bien cordialement!

Brocèlbreizh
Lundi 9 mars 2015

Vous êtes cher Monsieur d'une intégrité foudroyante.Voilà qui est bien agréable!
Offrez donc une page dans le ouest-france afin qu'il puisse argumenter avant les élections!! je me glose déjà...
D'ailleurs,d'autres opposants seraient sans nul doute candidats!Cela pourrait devenir bien sympathique non?
Concernant un article d'étude comparée métro/tram,j'ai comme l'impression que le citoyen devra attendre 2050.Pas comme les impôts...
Nous aimons tous la transparence.Cela est bon pour la démocratie et les Allemands nous le montre depuis bientôt 20 ans avec les référendums locaux cher aux socialistes et aux citoyens...Les contribuables et entreprises ne sont pas leurs (vos) vaches à lait.
Vous me pardonnerez,je vais maintenant passer tranquillement mon chemin car je ne souhaite pas que l'on m'accuse à tord de "trolling"vous comprenez bien.
J'achèterai donc le ouest france pendant quelques jours
afin de contribuer gracieusement à votre économie en espérant y voir un article de "fond" sur le métro et le point de vue d'un certain nombre d'opposants.Cela bien sur dans le cadre de la transparence et de la démocratie chères aux forces socialistes-nationales du centralisme d'état, pratiquantes inextinguibles du capitalisme d'état de grand papa, version 2015!!
Au plaisir de lire vos articles,donc.
Vive la presse indépendante.
Merci bien.
Cordialement.

Brocèlbreizh
Lundi 9 mars 2015

"pourfendeurs de droite"/Encore une fois..Point de vue partisan socialiste.Dommage.Cordialement...

Christian Rogel
Lundi 9 mars 2015

@Brocelbreizh
J'aurais pu écrire "critique de droite", puisqu'il s'agissait du leader de la droite municipale de l'époque : vous êtes à côté de la plaque sur tous les aspects du sujet.

Brocèlbreizh
Lundi 9 mars 2015

je vous retourne le compliment."Camarade"
Réflexion digne de l'ère du Néolithique.
N'oubliez pas en outre de signaler que la trop forte concentration de l'emploi dans le bassin rennais entrainera inexorablement et de plus en plus des problèmes de pollution grave qui impacterons nos petits enfants que vous n'hésitez pas d'ailleurs à mettre en balance dans le cadre de vos digressions sans queue ni tête et autres subjectivités poussiéreuses relative à ce sujet.
Nul doute que nos petits bambins sauront nous remercier grâce à votre talent de grand visionnaire!
Je vous ferai la grâce de l'impact économique futur lié a la pollution car les centralisateurs trouverons sans doutes de nouvelles sources de financements dans nos impôts pour changer..(idem entreprises)et vive le chômage bien sur.
Vous êtes un excellent rameur du centralisme.
Je suppose donc que je peux m'asseoir sur un débat ouvert et sincère relatif à ce sujet dans votre journal.
Cela tombe bien ,je ferai ainsi des économies dans l'attente et le bonheur de ma future feuille d'imposition...
Je partage en tout cas votre dernier avis :
En tant que journaliste intègre,vous auriez évidemment "du" écrire "critique de droite" à la place de "pourfendeur"Ce sont des choses qui arrivent. Cela n'enlève en rien la qualité de votre orthographe (à la différence de certains de vos collègues O-E)
Vous me conforter donc dans ces 2 idées suivantes:
1/Penser vaut bien mieux que réfléchir.
2/Le management n'est pas une croyance descendu du ciel quoiqu'on en dise dans la RDF:République Démocratique Française...
Pour vous Rennes aura 20 ans d'avance et pour moi c'est déjà 30 ans de retard.
Au regard de votre délicatesse et de votre vision futuriste "exotique",je vous souhaite bien du courage.
Il faudra bien payer l'ordonnance.Bravissimo.
Il est grand temps ,pour vous en tout cas,d'appréhender les problèmes dans leur globalités et non sous forme d'étiquetage pour le bien du "tout à chacun".
Bien cordialement et bon courage dans ce dur labeur...
Ce fut un plaisir.

Brocèlbreizh
Lundi 9 mars 2015

Comme vous l'avez compris je pense,le développement de la pollution sera liée aux déplacements de masses des citoyens hors périphéries dans le cadre de la concentration des emplois excessive.sans investissement lourd,on ne pourra y remédier."La concentration des emplois à Rennes le démontre et l'efficacité du système prouvée par les énormes résultats de la STAR." c'est bien ici que vous touchez du doigt l'inconvénient primordial à travers la politique de rennes métropole...Il faudrait faire l'inverse en réduisant au maximum le trajet domicile travail...l'investissement du métro(trop lourd) pour cette ville réduit de facto les autres politiques économiques qui sont pourtant vitales(voyez donc les bouchons par exemple..). Quid du développement agricole et autres bio-carburants,élargissement des routes et développement du ferroviaires...dans - de 30 ans,le métro sera considérer comme un gaspillage au détriment du bon-sens économique à moins de trouver de réels source de financements concrètes.Depuis 40 ans maintenant la France ne sait pas faire cela.Dans l'Europe ,nous sommes des suiveurs de plus en plus faibles;hélas.A Rennes on préfère emprunter et investir dans des projets long et lourd au lieu de crée de réels emplois pérennes et locaux malgré le chômage de masse.Grave erreur d'ordre économique sur le long terme.Donc je vous le redis:
1/baisse des charges.
2/Développement des emplois locaux et arrêt d'une centralisation excessive des emplois sur rennes...au moins dans l'attente d'un véritable investissement agricole de production de carburant locaux dit "propres"
3/création de grands parking autour de rennes.
4/Bus propres et train de ville qui évitent d'écraser les piétons dans les petites rues(non mais quelle blague)
5/Regardez l'Europe et faites pareil...
6/Quand on a pas de pétrole ou d'argent,il convient d'avoir des idées.
7/on verra l'impact de cette politique aveugle dans quelques années;Faites preuve de patience.
A 120 millions / a 150 et à 200 millions puis 300..le rapport qualité prix sera dérisoire et vraiment douloureux.
Voilà pourquoi le métro est une hérésie économique.L'avenir ,c'est la décentralisation du travail.Regardez donc les pays modernes!
le métro est une farce pour les agneaux et les brebis.
Ne vous demandez pas pourquoi les gens ne votent plus(en particulier les chômeurs évidemment.)l'électeur rationnel..vous vous rappelez?
La politique actuelle est en contradiction totale avec le bon-sens économique et social Et écologique...
Penser donc la concentration d'emploi et les investissements dans leur globalité et non pas en séparant tous les sujets.40 ans de conformisme et de réflexion nombriliste et/ou carriéristes nous dirige droit dans le mur.pourtant les exemples européens au nord sont nombreux.Incompréhensible.
C'est ce genre d'idiotie ,entre autres, qui fait le nid de lepen:les chômeurs détestent les étrangers:conséquence :recherche de boucs émissaires.
Tout est lié,meme le métro.Nos politiques sont bien les premiers responsables.La france avance toujours dans l'histoire par soubresauts.c'est dramatique.Et on continue de plus bel.

Brocèlbreizh
Lundi 9 mars 2015

En résumé cela donne ceci:
Pensée globale et libéralisation des énergies.
Nous sommes inter-dépendants.l'indépendance énergetik est une exigence économique au moins en BZH.Le métro n'est pas une exigence économique vitale.c'est un luxe dans l'attente de jours meilleurs.De la facilité intellectuelle d'ordre conformiste et de la passivité donc.Très mauvais évidemment.A fuir.C'est navrant mais c'est ainsi.Vous ne devriez pas pensé le métro pour le métro mais l'investissement global économique des transports dans la Bretagne est et ouest(nantes compris)d'où l'intérêt des conceptions fédéralistes et des circuits courts dans leurs ensembles.
l'anti-concentration.Cela implique un investissement local plus souple:tramway...

Brocèlbreizh
Lundi 9 mars 2015

De toute les manières Mr Rogel ne vous en faites pas,les entrepreneurs Bretons comprennent parfaitement ce concept:Moins ils produisent et moins ils payent.les autres travaillent hors de france.C'est ainsi.Vous pourrez faire 25 lignes de métro et 12 aéroports dans Rennes,cela ne changera rien au réalisme économique.On développe les infrastructures lourdes par la bonne compétitivité des entreprises et un chômage faible.On ne finance pas cela sur le dos des contribuables et des entreprises en espérant qu'elles vont crées de l'emploi et en faussant le cout réel du transport des usagers dans l'attente de jours meilleurs.On a jamais vu ça.Le centralisme d'état est plus faible que le fédéralisme et le libéralisme TOUT COURT, davantage encore dans le cadre de l'économie de marché évidemment.D'où l'intérêt de ne pas dépenser l'argent que l'on n'a pas encore gagné!!Un métro ne génère pas d'emploi pérenne sans quoi tout le monde ferait des métros!En économie,on ne met pas la charrue avant les b½ufs;Et que l'on soit du ps politburo ou de l'ump conservatismo c'est idem:)les seules victimes hélas sont nos concitoyens et l'archéologie. Celle ci ne demande pas que l'on fasse des ptit trous au ptit' bonheur la chance:)
De toute façon ce n'est ici qu'un détail puisque le sujet était: l'inutilité des départementales! :)
On ne rempli pas les caisses avec des promesses et des emploi subventionnés(en dehors de la fonction publique bien sur car elle reste essentielle dans une certaine mesure et la France est plutot doué pour cela malgré tout,il faut tout de même admettre cela j'en conviens)
Je vous souhaite malgré tout de bonnes continuations
Bien Cordialement.

SPERED DIEUB
Mercredi 11 mars 2015

Le mouvement anti fusion semble prendre de l'ampleur ,initié par l'Alsace .l'imposture de la réforme territoriale pourrait devenir une opportunité pour faire émerger une coalition fédéraliste dans l'hexagone Je suggère que les partis bretons et Troadec prennent contact avec les organisations concernées
(voir le site)

ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 0 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.