Caroline Ollivro part à la conquête de Rennes
Interview de Philippe Argouarch

Publié le 22/12/13 22:06 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Déboutée par le Parti Breton afin de présenter une liste commune pour les municipales de Rennes en 2014, Caroline Ollivro, tête d'une liste Modem en 2008 qui avait rassemblé au deuxième tour 12,16 % des voix, va se représenter en 2014 à la tête de la liste "Rennes Bretagne Europe".

Rappelons que Caroline Ollivro a commencé sa carrière politique au MODEM. Charmée par le candidat François Bayrou, qui en 2007, lors de la campagne présidentielle promettait monts et merveilles comme la décentralisation, la charte, la réunification, elle s'est vite rendue compte que le candidat était en fait un jacobin comme les autres et tout aussi habile avec les promesses coups de filets. En 2011, elle a rejoint le Parti Breton mais en désacord avec la stratégie de ce parti, elle a lancé avec Frank Darcel en septembre 2013, le mouvement BREIZH EUROPA qui présentera des candidats aux municipales de 2014 à Rennes, Nantes et Brest.

La liste "Rennes Bretagne Europe" n'aura pas d'étiquette politique et rassemblera tous ceux qui prônent l'autonomie de la Bretagne dans le cadre de l'Europe. Comme l'a déclaré Caroline Ollivro : "c'est la seule liste autonomiste". L'UDB fera corps avec la liste PS dont la tête de liste est l'adjointe sortante Nathalie Appéré (PS), dès le premier tour. Quant au Parti Breton, il s'est associé avec la liste de droite menée par l'UDI Bruno Chavanat. Une liste comportant aussi des membres de l'UMP.

Dans cette interview exclusive Caroline Ollivro dévoile sa vision politique du futur de la Bretagne, très proche en fait du mouvement "Vivre, décider et travailler en Bretagne". Elle admet aussi être intéressée par les élections européennes afin de pouvoir agir à ce niveau.

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1568 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 6 commentaires
eugène le tollec
2013-12-23 14:36:01
Bon courage car à Rennes,il y a des bastions et de sacrés!!!
(0) 
eugène le tollec
2013-12-23 16:55:00
Et bon noël avec voeux de réussite...attention aux bonnes peaux de bananes!
(0) 
jojojo
2013-12-23 20:35:49
Bon courage à vous!
(0) 
henri delatour
2013-12-26 00:37:26
Une nomade en politique visiblement. Mais ce commentaire sera surement censuré pour délit de critique.
(0) 
Frédéric Minard
2013-12-27 12:06:36
Kalon deoc'h !
(0) 
eugène le tollec
2014-01-10 18:05:03
Madame
UNE SEULE QUESTION.
quelle est votre stratégie par rapport au PB...AU PS/UMP...?. avant un logo BE il aurait peut être fallu
Passer par un BB.
La Bretagne est en elle-même un sacré challenge...l'Europe se voit après en seconde approche.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 1 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.