Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Enquete -
Cadence-Innovation cherche repreneur
La mévente des voitures se répercute en chaîne sur toutes les usines liées à la fabrication, en particulier sur ce qu'on appelle " les équipementiers " . L'entreprise Cadence-Innovation, (implantée notamment à Pouancé, près de Châteaubriant), en fait les frais.
bernadette Poiraud pour Journal La Mée le 6/12/06 12:57

Selon la presse économique du 30 novembre 2006, les ventes de voitures particulières neuves ont reculé de 8 % en novembre en France comparé au même mois de 2005, avec 158 313 immatriculations. Celles de Renault ont même "plongé" de 33 % .

Cette mévente se répercute en chaîne sur toutes les usines liées à la fabrication, en particulier sur ce qu'on appelle " les équipementiers " . L'entreprise Cadence-Innovation, (implantée notamment à Pouancé, près de Châteaubriant), en fait les frais.

Bouderie

A l'origine, le groupe était contrôlé par le français Manducher, puis il a été repris par l'allemand Peguform, et finalement par l'américain Venture.

Le groupe a, pour l'essentiel, deux clients : Renault et PSA (qui représentent à eux deux 98 % des commandes). Ces deux clients n'ont pas apprécié la reprise par Venture et ont décidé de le lui faire payer ! Tant pis si 1365 salariés sont victimes de cette fâcherie ! " PSA nous demande encore de chiffrer certains marchés. Mais nous nous demandons si nous ne servons pas de chèvre-appât pour faire baisser les prix. Quant à Renault, il ne nous a rien demandé depuis 3 ans, il privilégie Plastic-Ommnium et Faurecia " dit un salarié. Autrement dit, Cadence-Innovation termine les contrats en cours mais n'a plus rien en carnet de commande.

" Oh , nous faisons encore des bricoles, par exemple, à Pouancé, de la peinture pour des façades de télévision, pour Philips. C'est un travail très difficile à réussir et, pratiquement, nous travaillons à perte, même si on nous oblige à faire les 2/8 " .

Négligeable

Les salariés sont victimes aussi d'un jeu financier : lorsque Venture s'est trouvé en cessation de paiement, (octobre 2002) c'est un conglomérat de fonds de pension américains qui a racheté le groupe : environ 22 sites aux USA, deux sites en Tchéquie et les 4 usines françaises. " Les sites de Tchéquie, c'est de l'or " dit un salarié, " car il s'agit de deux usines toutes neuves, situées au cour d'un marché en pleine expansion, avec des salariés peu payés " . En revanche, les quatre usines françaises sont quantité négligeable, elles n'intéressent pas les financiers.

Abandonnées par les constructeurs Renault et PSA, dédaignées par les financiers, les quatre usines sont en mauvaise posture.

Pauvres salariés, ils travaillent pour rien ! " On prenait l'usine pour notre deuxième maison, on est venu le samedi, le dimanche, ou à 5 heures du matin. On a oublié nos augmentations, on a porté l'usine à bout de bras. .... Et maintenant, après 20 ou 30 ans, on a la haine " dit un salarié de Noeux-les-mines (dans l'Humanité du 30.11.06).

Trois repreneurs pour Pouancé

Dans cette affaire c'est, pour l'instant, l'usine de Pouancé qui s'en sortirait le mieux, avec trois repreneurs possibles : la société allemande Jacob, le groupe lavallois Sora Composites et l'industriel italien Ranger Plast. Ce dernier a repris en 2003 Matra Venture Composites à Theillay (Loir-et-Cher), il y fabrique des carosseries en polyester, notamment pour le modèle Espace de Matra. Sans doute est-il intéressé par le savoir faire plasturgie de Pouancé. Dans l'usine, les salariés sont inquiets, tendus, mais font tout pour sauver ce qui peut l'être et ne pas désespérer un repreneur. Ils craignent cependant 100 à 120 licenciements.

A Burnhaupt-le-Haut, un repreneur s'est manifesté : Peguform Gmbh (Allemagne). Pour l'instant les salariés travaillent .... Mais leur production dépend des pièces en provenance de Noeux-les-Mines et de Pouancé.

A Vernon se trouvent les bureaux du groupe " Cadence Innovation " et une unité de production. Aucun repreneur ne s'est manifesté officiellement. On parle de la Tchéquie ... ??? Au moins pour l'unité de production. Mais le siège (achat, commerciaux, finances, etc) n'intéresse personne.

Enfin à Noeux les Mines le personnel est en grève depuis le 21 novembre. Un repreneur potentiel, Faurecia (1), s'est désisté pour l'instant " suite à l'hostilité exprimée par des acteurs locaux ou régionaux " . On peut le comprendre, vu que Faurecia a lui-même un projet de suppression de postes !

La grève à Noeux-les-Mines affecte Renault et PSA. En effet, Noeux-les-Mines est l'unique fournisseur de pare-chocs de Renault-Douai. Pas de pare-choc, pas de voiture ! Renault-Douai est donc en chômage technique (1600 salariés). Il en est de même de l'usine PSA de Sevelnord.

Les salariés de Noeux-les-Mines, désabusés, estiment qu'ils n'ont plus rien à perdre et essaient de négocier des conditions de licenciement plus avantageuses.

. . . .

Note complémentaire :

A l'affût

Si on ne reprend pas les salariés, il y a toujours moyen de vendre les biens ! Voici à ce sujet le texte d'un fax envoyé à Yves Bourgoin Liquidateur Judiciaire pour Cadence Innovation.

Monsieur, Madame

Nous sommes leader mondial dans l'expertise et la vente des biens industriels.

Durant les douze derniers mois nous avons vendu jusqu'à $ 200,000,000 de matériel pour le compte de nos clients.

Je vous contacte au sujet de la liquidation de Cadence Innovation.

Nous sommes intéressés par la reprise de l'équipement excédentaire de cette société et donc aimerions reçevoir le dossier des informations.

Restant à votre disposition pour plus amples informations si nécessaire

Kristina Hambardzumyan New Business Development GoIndustry Henry Butcher International

ABP/BP

Cet article a fait l'objet de 1326 lectures.
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 8 multiplié par 0) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons