Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
Maître Dominique Tricaud et Thierry Lemétayer à la conférence de presse suite à leur audience par le juge d'instruction Jacky Coulon à Nantes ce 29 juillet
Maître Dominique Tricaud et Thierry Lemétayer à la conférence de presse suite à leur audience par le juge d'instruction Jacky Coulon à Nantes ce 29 juillet
Maître Dominique Tricaud et Thierry Lemétayer à la sortie de leur audition chez le juge d'instruction Jacky Coulon de 29 juillet 2011 pour relancer l'affaire du <i>Bugaled Breizh</i>.
Maître Dominique Tricaud et Thierry Lemétayer à la sortie de leur audition chez le juge d'instruction Jacky Coulon de 29 juillet 2011 pour relancer l'affaire du Bugaled Breizh.
Une partie de la salle de presse. Debout le beau-père de Thierry Lemétayer fait un reportage. À droite Tim Finan le journaliste britannique installé en Bretagne (voir note 4 du texte).
Une partie de la salle de presse. Debout le beau-père de Thierry Lemétayer fait un reportage. À droite Tim Finan le journaliste britannique installé en Bretagne (voir note 4 du texte).
Maître Tricaud a pointé les données discutables en rapport avec les positions du <i>Turbulent</i> - en mer ou au port - d'après les messages des 15 et 18 janvier 2004. Annexes 3 ; 4 et 5 de la Note au juge Coulon du tribunal de Nantes.
Maître Tricaud a pointé les données discutables en rapport avec les positions du Turbulent - en mer ou au port - d'après les messages des 15 et 18 janvier 2004. Annexes 3 ; 4 et 5 de la Note au juge Coulon du tribunal de Nantes.
- Reportage -
Bugaled Breizh : Maître Tricaud a demandé la mise en examen du commandant Andrew Coles
Thierry Lemétayer, le fils du mécanicien disparu et son avocat Me Tricaud ont demandé la mise en examen d'Andrew Coles, commandant du sous marin Turbulent au moment du naufrage du Bugaled Breizh, pour homicide involontaire
Maryvonne Cadiou pour ABP le 29/07/11 17:52

Cliquer sur les photos pour les voir plus nettes.

Thierry Lemétayer (1) et son avocat Me Dominique Tricaud (2) ont été reçus à leur demande par le juge d'instruction Jacky Coulon (3) au tribunal de Nantes pour une audience à huis clos. Ils relancent l'affaire avec beaucoup d'espoir et de volonté.

Demande de mise en examen pour homicide involontaire

Voir en PDF (4) la requête qu'ils ont remise au juge Coulon Note aux fins de mise en examen de monsieur Andrew Coles et de demande d'acte, note de 6 pages accompagnée d'annexes : des extraits de sites web et des coupures de presse (22 pages en tout).


Ce sont deux faits nouveaux ainsi que la dé-classification de certains documents qui les ont décidés à faire cette demande.

1 ) Le témoignage d'un anonyme - révélé par Le Marin du 10 décembre 2010, ( voir l'article ) qui affirme que le Turbulent était en mer de jour-là :

— Tout semblait alors être rentré dans l'ordre, sauf qu'un témoin vient de sortir de l'omerta et a affirmé hier que le HMS Turbulent était bien en mer ce jour-là et jouait au chat et à la souris avec le sous-marin nucléaire d'attaque français le Rubis... —

2 ) En juin 2011 se révèle un témoin capital auquel Andrew Coles a tout simplement avoué avoir coulé le Bugaled Breizh. Thierry Lemétayer, assisté de Maître Tricaud, a rencontré cette personne, qui souhaite encore rester anonyme et ne témoignera officiellement que si cela se révèle absolument nécessaire.

Il est temps

« Il est temps que ce dossier soit traité comme un dossier normal ».

« Il va bien falloir qu'un jour les Britanniques reconnaissent qu'ils ont fait de fausses déclarations » (au sujet des positions du Turbulent).

« “Bugaled Breizh”, ça veut dire “Enfants de Bretagne”, La Bretagne ira jusqu'au bout pour défendre ses enfants » ajoute Maître Dominique Tricaud.

Des mensonges en haut lieu, aussi bien en France qu'en Grande-Bretagne

Me Tricaud a fait état de contradictions dans les diverses déclarations officielles. Il a lu à la presse la déclaration (traduite en français) de M. Coles qui nie ; pièce portée au dossier ce matin.

Me Tricaud dénonce le Mur de caoutchouc : la Défense promet de faire la lumière mais ne fait que semblant de le faire...

Madame Alliot-Marie était ministre de la Défense à l'époque du naufrage, puis étant devenue ministre de la Justice c'est alors que la juge de Quimper a essayé de prononcer un non-lieu.

Le non-lieu écarté par la cour d'appel de Rennes, qui désigna deux nouveaux juges d'instruction du tribunal de Grande Instance de Nantes. ( voir l'article ) et plus récemment ( voir l'article )

Des films troublants

Thierry Lemétayer et Me Tricaud ont visionné avec le juge Coulon pendant près d'une heure les films tournés au fond de la mer peu après la catastrophe. « Les films du "poisson auto propulsé" (PAP) de l'“Andromède”, navire français, s'attardent sur le flanc tribord de l'épave où l'on voit bien un enfoncement de la coque », dit Me Tricaud, « mais le PAP du “Discovery”, navire britannique, fait lui le tour de la coque et met au jour un enfoncement symétrique de la coque sur le flanc bâbord, ce qui ne peut donc être dû à une collision avec un cargo fantôme, qu'on est allé chercher jusqu'en Chine... », poursuit-il.

Le soutien du beau-père de Thierry Lemétayer par ses reportages filmés

Thierry est venu à Nantes du Trégor, avec sa femme. Son beau-père était venu de Lorient. Monsieur Losay (photo 3) est cinéaste et est auteur du films dont : L'Ombre du sous marin. Mensonges et manipulations dans l'enquête sur le naufrage du “Bugaled Breizh”. Les photos truquées publiées dans la presse ! mis en ligne le 6 avril 2010 sur YouTube (voir le site) où Thierry Lemétayer s'explique.

Une autre video, celle d'un mystère ou d'une erreur : Bugaled Breizh : où sont les 2 rescapés ? Le fils du mécanicien disparu dans le naufrage du Bugaled Breizh s'interroge et dénonce les invraisemblances de l'enquête : (voir le site)

Ainsi que : Bugaled Breizh, la raison d'État contre les victimes. Déclaration de Me Tricaud, avocat de Thierry Lemétayer, fils d'une des victimes, à la Cour d'Appel de Rennes le 6 sept. 2009 (voir le site)

Rebondissement

Dans un article du Télégramme (voir le site) du 14 janvier dernier : « Bugaled Breizh : on a appris que Le Turbulent devait infiltrer un exercice ». Cette mission assignée au Turbulent bat en brèche toutes les thèses officielles et conforte l'hypothèse de son implication dans l'accident.

"Neil Plummer qui siège au Cornwall Council et que j'ai rencontré récemment lors de son passage à Lorient pour préparer le Festival interceltique, m'a confirmé le sérieux de ce rebondissement ", déclaration de Jacques Losay.



Notes

(1) Georges Lemétayer était mécanicien à bord du Bugaled Breizh – un des deux marins sur les cinq dont le corps n'a pas été retrouvé. Son fils Thierry et sa fille Hélène ont cosigné la note remise au juge par Me Tricaud. La femme de Thierry et son beau père l'accompagnaient à Nantes.

(2) Me Dominique Tricaud est un avocat parisien que Thierry Lemétayer a rencontré par relations communes. Ils travaillent ensemble sur l'affaire depuis deux ans. Ils se connaissent bien maintenant et sont même devenus amis.

(3) Messieurs Jacky Coulon et Robert Tchalian sont les deux juges d'instruction désignés après le dessaisissement de l'affaire à Quimper. M. Tchalian était en vacances.

(4) ABP a montré du doigt le Turbulent depuis le début, en se basant sur des informations fournies par Bernard Moffat, le président manxois de la Ligue celtique, qui estime à plusieurs centaines le nombre de marins pêcheurs tués par la marine britannique dans la Mer celtique et la culture du silence et de négation de la Royal Navy et sur l'enquête effectuée par deux journalistes d’investigation, Laurent Richard et Sébastien Turay, publiée dans le livre « “Bugaled Breizh” Secrets d’États autour d’un naufrage ».


Maryvonne Cadiou

Document PDF 22782_2.pdf Note aux fins de mise en examen de monsieur Andrew Coles et de demande d'acte. Déposée au Tribunal de Nantes le 29 juillet 2011. M. Andrew Coles était le commandant du sous marin britannique “Turbulent” au moment du naufrage du “Bugaled Breizh”. Note remis. Source : Maître Dominique Tricaud
Document PDF 22782_3.pdf Bugaled Breizh. Note aux fins de mise en examen de monsieur Andrew Coles... Déposée au Tribunal de Nantes le 29 juillet 2011. ANNEXES 2 ; 4 ; 5 et 9.. Source : Maître Dominique Tricaud
Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1989 lectures.
Correspondante ABP depuis février 2007.
Voir tous les articles de de Maryvonne Cadiou
Vos 2 commentaires
Michel Prigent Le Mercredi 3 août 2011 04:42
On peut espérer qu'au fil du temps, que ceux qui savent ce qu'il s'est passé, une fois libérés du carcan du "secret professionnel militaire" par la retraite ou autre voie, tenaillés ou non par le remord, finiront par parler;
Et "ceux qui savent", les acteurs de ce drame, pour ne pas dire les "auteurs" ont toujours été de mon point de vue, l'équipage d'un sous-marin "crocheur", car seul un naufrage ultra rapide peut expliquer l'implosion de la cale de poupe.
(0) 

Michel Prigent Le Vendredi 5 août 2011 03:18
Toutes mes excuses, il faut lire "implosion de la cale de proue" et non "implosion de la cale de poupe".
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 1 multiplié par 0) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons