Bugaled Breizh : Le Ministre de la défense britannique met hors de cause le HMS Turbulent
Enquete de Philippe Argouarch

Publié le 25/03/07 16:31 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Répondant au livre Bugaled Breizh de Laurent Richard et Sébastien Turay qui met en cause le sous-marin britannique HMS Turbulent, le ministre des Forces Armées britanniques réaffirme que le Turbulent était à quai à Devonport lors de la disparition tragique du Bugaled Breiz.

Voici une traduction de sa réponse: (lettre au MP Andrew George)

" Cher Andrew George

Merci pour votre lettre datée du 19 janvier concernant un livre récemment publié sur la tragédie du Bugaled Breizh qui implique que le HMS Turbulent était en mer et dans les parages du Bugaled Breizh lorsque celui-ci a coulé, contredisant par ce fait mes réponses parlementaires (réponses faites aux questions d’Andrew George le 17 mars 2005)

Je peux vous assurer que ces réclamations qui perpétuent les allégations que le HMS Turbulent est d’une façon ou d’une autre impliqué dans le naufrage du Bugaled Breizh, sont sans fondements. Comme je le dis dans mes réponses écrites à vos questions du 17 mars 2005 et l'ai réaffirmé plus récemment dans une lettre adressée à vous datée du 15 novembre 2006, le HMS Turbulent était à quai à Devonport durant la journée du 15 Janvier 2004.

Les auteurs du livre paraissent être très sélectifs quant à l’information qu’ils ont présentée pour étayer leur thèse. Le document déclassifié, auquel vous faites allusion dans votre lettre, vient en fait d’un message daté du 18 novembre 2003, près de 2 mois avant qu’ASWEX 04 ne commence et qui n’était guère qu’une proposition embryonnaire d’unités participant à un pré-exercice. Vous comprendrez qu’il est courant qu’un programme d’exercices maritimes change, parfois au dernier moment, pour des raisons opérationnelles ou de réparations imprévues. Les mots clés du message du 18 novembre 2003 sont « proposés » et « planifiés ». Pour démontrer ce point je vous fais remarquer que le HNLMS Mercur, inclus dans la liste des navires qui devait prendre part à ASWEX 04 n’a pas pris la mer. Même chose pour le HMS Shoreham qui était prévu à quai à Devonport jusqu’à 15 heures le 15 janvier et qui était en fait à Portsmouth ce jour là.

Un autre message émis à 18 h 44 GMT le 15 janvier 2004 a aussi été déclassifié et remis à l’autorité française qui mène l’enquête (sur le Bugaled Breizh). Ce message montre clairement le temps / la position du HMS Turbulent 151200Z9/ 5022N9-00410W5 -0.0T/0.0 KTS (donc 12 h GMT le 15 janvier 2004 à Devonport et à quai). Même si le HMS Turbulent avait pris la mer peu après cela (ce qu’il n’a pas fait) c’est simplement impossible qu’il ait été à 14 miles nautiques du Cap Lizard là où un bateau de pêche français a rapporté que le Bugaled Breizh avait coulé à 12 h 52 GMT. Incidemment, ce message montre aussi que le « RFA Wave Ruler » (un navire qui n’avait lui non plus pas prévu d’être à quai dans un message du 19 novembre) était au temps/position 151201Z/ 5020N7 – 00409W3/0.0 KNTS (c’est-à-dire ancré à « Plymouth Sound » à 12 h 01 GMT le 15 janvier 2004) renforçant ce que je disais plus haut. Je crois savoir cependant que ce message déclassifié n’est pas mentionné dans le livre auquel vous vous référez.

La Marine royale anglaise et le ministère de la Défense anglaise ont totalement coopéré avec les autorités françaises, leur donnant des détails sur les positions et les mouvements des sous-marins et des bateaux de la Marine royale anglaise dans les parages et à l’heure où le Bugaled Breizh a coulé. Nous avons également fourni beaucoup d’informations quant à l’activité navale aux alentours du 15 janvier 2004, notamment le positionnement du HMS Turbulent. Nous avons aussi, et ceci est tout à fait exceptionnel, accédé à la requête des Français de déclassifier des documents nationaux et de l’OTAN quant aux mouvements de notre marine (et celle des alliés) que ce soit pour nos sous-marins ou nos navires au moment des faits.

Il est par conséquent difficile de comprendre pourquoi les allégations comme quoi un sous-marin de la Royale Navy est responsable du naufrage tragique du Bugaled Breizh, persistent, surtout quand on sait que le HMS Turbulent est resté à quai le 15 janvier 2004. De plus le Bureau d’Étude français des accidents en mer (BEA mer) a conclu qu’un sous-marin n’était pour rien dans l’accident.

La revendication du livre qui sous-entend que le HMS Turbulent était en mer le 15 janvier 2004 n’est pas basée ou étayée par des faits. Je peux vous assurer que mes réponses aux Questions Parlementaires sur ce sujet sont basées sur les faits et que le Parlement n’a en aucun cas été induit en erreur.

J’espère que ceci explique ma position.

Le Rt Hon Adam Ingram MP (Membre du Parlement)"

source : (voir le site)

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 2779 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 9 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.