Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
Une vue avant bâbord du sous-marin nucléaire <i>HMS Turbulent</i> de la flotte (S-87) amarré à un quai à Port Canaveral en Floride États-Unis le 25 juillet 1993. Domaine public (Royal Navy. Site wikipedia en anglais de HMS Turbulent).
Une vue avant bâbord du sous-marin nucléaire HMS Turbulent de la flotte (S-87) amarré à un quai à Port Canaveral en Floride États-Unis le 25 juillet 1993. Domaine public (Royal Navy. Site wikipedia en anglais de HMS Turbulent).
- Dépêche -
Bugaled Breizh, des langues britanniques se délient
ABP avait toujours pointé du doigt le sous-marin nucléaire britannique, le HMS Turbulent, pour plusieurs raisons : les traces de peinture au titane sur un des câbles du chalut du chalutier breton, des
Philippe Argouarch pour ABP le 23/06/11 18:54

ABP avait toujours pointé du doigt, dans le naufrage du Bugaled Breizh, le sous-marin nucléaire britannique, le HMS Turbulent, pour plusieurs raisons : les traces de peinture au titane sur un des câbles élongué du chalut du chalutier breton, des incohérences dans le log du sous-marin de Sa Majesté, qui suggèrent qu'on a voulu dissimuler que le sous-marin était bien en mer le 15 janvier 2004 et était rentré endommagé à Devonport le 16 janvier.

La Ligue Celtique avait aussi communiqué à ABP que le ministère britannique de la Défense a un passé de duplicité et a essayé de cacher de tels incidents par le passé. Dernièrement, ABP avait rapporté la conduite irresponsable du capitaine Andy Coles, commandant du sous-marin en 2004, qui, après avoir échoué son sous-marin sur un banc de sable au large de l'Écosse, a fini par être remercié de ses services et s'est retrouvé dans le civil. ( voir l'article )

Maître Tricaud, l'avocat d'une des familles des disparus et de Thierry Métayer le fils du mécanicien, a rapporté aujourd'hui dans Le Télégramme qu'il dispose d'un témoin capital. Andy Coles lui a tout simplement avoué à ce témoin avoir coulé le Bugaled Breizh.

La balle est à nouveau dans le camp des juges d'instruction nantais Jacky Coulon et Robert Tchalian.

Philippe Argouarch

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 2777 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Voir tous les articles de de Philippe Argouarch
Vos 5 commentaires
Xavier Guézou Le Jeudi 23 juin 2011 21:04
Good shot
(0) 

thierry lemétayer Le Vendredi 24 juin 2011 15:51
merci à toi Philippe pour ton soutien sans faille. juste pour apporter un petit correctif, andy coles " stumpy " a dit cela à quelqu'un de confiance et non à moi directement. Je n'ai pas encore le bonheur de connaitre cet officier supérieur de se très gracieuse majesté, mais sans doute nous croiserons nous un jour dans un tribunal pourquoi pas ?
thierry lemétayer.
(0) 

Philippe Le Samedi 25 juin 2011 10:50
Il fallait comprendre "Andy Coles lui a tout simplement avoué" au témoin, pas à MeTricaud. J' ai d'ailleurs modifié le texte et ajouté "à ce témoin" pour éviter toute confusion.
(0) 

fred chanet Le Lundi 19 novembre 2012 16:14
Bonjour
Je sais que le BEA/mer favorise la version de l\'accrochage de filet. je travaille actuellement en tant que conseiller aeronautique sur un crash d\'helico où le BEA a tiré une conclusion tres eloigné de la verité. Non seulement les conclusions du BEA ne sont pas à prendre \"argent comptant\" mais en plus, elles ne sont pas recevables devant les tribunaux. (ne peuvent etre utilisées qu\'à des fins de prevention et conseil)
Bon courage
fredreg06 [at] live.fr
frederic
(0) 

eugène Le Tollec Le Lundi 19 novembre 2012 19:21
toute la sousmarinade sait et dit
"Arrêtez les bobards journalistiques".
La croche a été trop importante pour parler d'une roche" mobiie".
Faut-il prendre les marins pour des canards sauvages!
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 5 multiplié par 3) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons