Budget du Grand port maritime rejeté : les collectivités en appellent au Premier ministre

La Région des Pays de la Loire, le Département de Loire-Atlantique, Nantes Métropole et la Carene, ont voté contre le budget proposé par l’État pour le Grand port maritime de Nantes Saint-Nazaire ce jeudi 16 novembre. Pour la première fois, le budget n’a pas été adopté dans sa première présentation.

Les collectivités demandent à l’État de rouvrir au plus vite la négociation sur les missions et les moyens budgétaires pour permettre au Grand port maritime de mener des investissements d’avenir indispensables et apporter aux entreprises du territoire une réponse adaptée à leurs besoins immobiliers, fonciers ou logistiques. Le Grand Port Maritime est en effet un outil majeur de développement économique et d’emploi.

Dans ce cadre, les déclarations du Premier ministre, qui ne cite pas la façade atlantique dans ses ambitions maritimes et portuaires pour la France, sont inquiétantes. Si les collectivités sont prêtes à s’engager fortement dans le soutien et le développement du Grand Port Maritime, l’État ne peut pas se détourner du premier port de la façade atlantique.

C’est pourquoi Christelle Morançais, présidente de la Région des Pays de la Loire, Philippe Grosvalet, président du Département de Loire-Atlantique, Johanna Rolland, présidente de Nantes Métropole, et David Samzun, président de la Carene, demandent un rendez-vous de toute urgence à Édouard Philippe pour qu’il précise la stratégie de l’État pour le Grand port maritime de Nantes Saint-Nazaire.

Document PDF 43592-grand_port_maritime_budget_nov2017.pdf Budget du Grand port maritime rejeté : les collectivités en appellent au Premier ministre . Source : Cabinet du président. Direction de la citoyenneté

.
mailboxEnvoyer par courriel imprimerImprimer

Auteur de l'article :

Conseil général de Loire-Atlantique

Le Conseil général de Loire-Atlantique, département de toutes les solidarités.
Hôtel du Département
3 quai Ceineray
BP 94109
44041 Nantes Cedex 1
Tél. 02 40 99 10 00
Fax 02 40 99 11 48.

Vos commentaires :

Lheritier Jakez
Vendredi 17 novembre 2017

Ces signataires de ce texte n'osent pas dire que le port de St Nazaire,Montoir de Bretagne et Nantes est situé en Bretagne et que sa vitalité ne repose pas sur des départements -Sarthe,Maine et Loire,Mayenne,faisant plus de trafics avec le Havre,Anvers et Rotterdam que vers l'estuaire de la Loire.

La démarche des 3 Ceser de la Façade Atlantique dont,la Bretagne,l'Aquitaine, pour développer l'économie bleue est plus cohérente ,avec bizarement la Normandie ,que nos terriens des PDL et leur manque de vision.

A quoi sert alors l'Arc Atlantique?

le 1 er Ministre roule pour Le Havre .

Mr Le Drian est occupé ailleurs,

Nos organisations bretonnes sont absentes en communications et en réactions?

Il n'y a pas de ministre de la Mer;

Il n'y a pas de volonté de faire un développement ambitieux de la façade Atlantique

Et nos ports bretons de St Malo à St Nazer,via Brest,Lorient,Nantes,Concarneau,etc..Quand vont ils travailler ensemble ?

Paul Chérel
Vendredi 17 novembre 2017

Des précisions CHIFFREES ne seraient pas inutiles, je pense, pour ouvrir les esprits des CITOYENS ( budget envisagé par Paris, revendications budgétaires bretonnes (et pas seulement nantaises). Le deuxième paragraphe est notoirement navrant d'imprécision. La France, on le sait, n'a aucune préoccupation maritime. Ses ports, même les non-bretons, perdent de jour en jour, des points dans le trafic maritime mondial. Elle est inexistante. Sa "façade" atlantique n'est plus qu'une attraction touristique. Paul Chérel

Naon-e-dad
Vendredi 17 novembre 2017

Et s'il s'agissait pour l'Etat (c'est-à-dire le Président et le Premier ministre) de prévoir une compensation en échange de l'abandon de NDDL (Notre-Dame des Landes, projet très contesté de nouvel aéroport à proximité immédiate de Nantes)? La réponse à cette conjecture devrait être connue d'ici la fin 2017, parait-il....

Ha liammet e vefe an aerborzh hag ar porzh, e bro an Naoned?

Ces deux projets seraient-ils liés, comprendre mutuellement exclusifs? Ce serait fromage OU (exclusif) dessert?

Paul Chérel
Samedi 18 novembre 2017

Bravo à Jakez ! Il est dans le vrai sujet. La Bretagne, cela a toujours été Un Argoat et un Armor. L'Armor a disparu à cause de la France et ce n'est plus qu'un espace pour bateaux de plaisance.

Quant à la réflexion de Naon-e-Dad, cela fait déjà longtemps que le projet de NDdL est rangé dans les tiroirs et probablement à jamais à cause des opposants et des envahisseurs du terrain pourtant réquisitionné. En faire un sujet d'échange ressort de la plus haute fantaisie. Cela fait plus de soixante ans que les Bretons eux-mêmes se disputent sur l'utilité, sur le coût, sur l'emplacement, etc. et les Français rigolent dans leur coin. Ce que NDdL aurait pu devenir, les Chinois sont en train de le réaliser à Toulouse. Paul Chérel

Patrick Lecat
Samedi 18 novembre 2017

Un développement ambitieux de la façade Atlantique ? Est on sûr que la façade Atlantique forme un ensemble cohérent ? J'aurais plutôt parié sur la cohérence de la péninsule bretonne, peu importe qu'elle soit partagée entre la Manche et l'Atlantique !

Naon-e-dad
Lundi 20 novembre 2017

@Paul Chérel

Vous êtes la deuxième personne que j'entends tenir cette position, ces derniers temps, et cela dans des contextes très différents. La grande presse pourtant semblait moins affirmative (spéculations sur le maintien en place ou non de Nicolas Hulot), il y a peu encore. Quoi qu'il en soit, je ne fréquente pas les couloirs feutrés et autres avenues du pouvoir.

Si vous m'avez bien lu, je parle de "conjecture" et non pas de "conjoncture". Autrement dit, pas d'appréciation de ma part, mais seulement le droit de poser des questions. J'appelle cela de la vigilance plutôt que de la fantaisie..

Mais bon, si vous y tenez, un peu de "fantaisie", dans ce monde de brutes, qui s'en plaindrait?

Un tamm faltazi a-wechoù? E-touez ur bed a loened fall? Ha ne vefe ket brav? :-)

Paul Chérel
Lundi 20 novembre 2017

@Naon-e-dad. Je ne sais pas si la "grande presse" est une bonne référence. Pour moi, elle est plutôt source de "fake news". Elle fréquente peut-être les couloirs feutrés mais, soit n'en comprend pas les subtilités et les arrière-pensées, soit elle n'en parle pas, soit elle les déforme comme bon lui convient. Concernant le fantômatique projet d'aéroport à Notre-Dame des Landes, dont le but à l'origine n'était absolument pas le transfert de l'actuel Nantes-Atlantique, je pense que vous avez connaissance d'une "médiation" qui devrait rendre ses conclusions le 1er décembre (nous y sommes presque). Je ne sais pas si vous êtes lecteur de ma lettre mensuelle "Dihunomp" mais j'y évoque les sourires que cette "médiation" a provoqués dans la "presse moins grande". L'Etat ne sait plus bien comment se dépatouiller avec cet objet bien encombrant. Ce serait étonnant qu'il en fasse un sujet de marchandage. Maritime contre aéronautique ? Paul Chérel

Jacques
Lundi 20 novembre 2017

Que d'encre coulée pour NDDL, qui a lire devait permettre aux Tibétains de venir à Loctudy acheter des langoustines...

Et que d'indifférence à ce projet de port de commerce.... quand on sait que face à la Bretagne se trouve la 2ème principale voie maritime mondiale et que notre Bretagne est la première terre d'Europe du Nord que voient les navires qui viennent de Chine....

Les Bretons perdent ce port, comme nous avons perdu l'assemblage de l'Airbus A-380 dont le meilleur site déclaré se trouvait être Saint-Nazaire... et qui faute de défenseurs du projet (car une fois encore sur la ligne du mur de la honte) est allé se faire assembler à Toulouse qui était l'emplacement le moins indiqué (et de loin) mais le plus politiquement correct.

On peut se demande ce qu'en pense notre Président Ministre Breton champion socialiste du mouvement breton que l'on n'entend plus du tout...?

Probable qu'il savoure les dividendes de ses ventes d'armes... bien plus rémunérateur que de s'occuper de sa Bretagne...

Paul Chérel
Mardi 21 novembre 2017

@Jacques. Je suppose que LE port dont vous parlez est celui de Nantes-Saint Nazaire qui, d'ailleurs, est bien celui visé dans l'article. Mais ce sont TOUS les ports bretons et par extension même tous les ports français qui souffrent du même dédain des dirigeants français pour les "choses de la mer". Il faut lire les statistiques du commerce et du trafic maritime mondial pour s'en rendre bien compte. Quant au ministre/président dont vous parlez, Il n'a que faire de CE port qui se trouve en L.A. alors que lui est B4 et seulement B4 comme la France le lui a demandé. Paul Chérel

Léon-Paul Creton
Mardi 21 novembre 2017

J’ai lu, il y a quelques jours deux articles, dont l’un sur une espèce de projet nommé « capiten », qui ne contenaient que des réflexions (?), et plutôt des préoccupations de projets concernant le tourisme, activités nautiques et commerciales de loisir en Bretagne et autres composantes du fameux arc de l’Écosse à l'Espagne, concocté par des « flèches » !

Oui les ports de plaisance, et les courses éolomobiles-nautiques…Très intéressés les petits visionnaires ! Pour certaines extrémités de l’arc pourquoi pas …

Mais le développement maritime, de ports et d’activités industrielles liées à la mer (pêche, cabotage, long-cours, aquaculture diverses, conserveries, hydroliennes, industries des algues, gestions des sables et fonds marins ect…J’en passe et des meilleures…QUE DALLE !!!

Mes trois lignes de commentaire (y faisant allusion sur l’un des deux articles ne sont pas parues. Ces trois lignes qui ne sont pas parues, semblent avoir eu pour résultat la suppression « presto », pure et simple de l’article de destination.

De Nantes, port de commerce très actif jusqu’aux années 60/70, qui accueillait, les navires de compagnies disparues de et vers toutes les destinations océaniques comme la Cie des Messageries Maritimes, celle des Chargeurs Réunis, de la Havraise Péninsulaire, de la Cie Nantaise de Navigation et tant d’autres, françaises et étrangères, il ne reste rien. Nantes isolée dans une région de terriens embourbée par Paris, dirigée par des gens qui ne se souviennent que de la traite négrière et qui flagelle et se flagelle, Nantes retirée de son berceau maritime la Bretagne!

Refaire de Nantes un grand port de commerce ? Vous plaisantez. Nantes amputée, « jumboboïsée », n’est plus qu’un grand pot de fleurs et de verdure, et de petits ateliers d’amuseurs. Vieux port marchand où les ahuris sont fiers de marteler que c’est une des premières villes de France où il fait bon vivre… Une belle vie pour les Nuls !

Les «hommes des campagnes» ont fait la même chose à Bordeaux, qu’à Nantes, Des ex-ports qui n’ont plus que des nostalgies, des souvenirs. Des vieux gréements pour s’y croire encore.

Bordeaux en matière maritime n’a été juste en mesure politiquement d’accaparer et de se servir de l’ancien croiseur Colbert, à quai durant un temps de rentabilité, puis le dégager quand plus rentable et la charge financière devenue trop lourde …en Bretagne et le laisser pourrir dans l’Anse de Landévennec. Á la satisfaction de petits maires du coin… et des gogos. d’avoir ce (ces) tas de ferraille militaire qui attire …le touriste .

Budget du grand port maritime …rejeté ? Ça fait près d’un demi siècle que tous ont rejeté Nantes comme grand port de commerce et toute la vie qui allait avec !

Quel grand port maritime veulent-ils, voulaient-ils re-construire ? Un port joujou ? Pour touristes vers l’Espagne ? Pour limiter le trafic routier ? Pour les croisières vers l’Arctique ? Autant partir de Norvège ou d’Hambourg ou d’Islande. Enfin d’Europe du nord une fois de plus !

Les ports bretons sous développés à souhaits laissés et voulus pour morts ou moribonds, les ports français totalement négligés dans une politique de la mer d’une nation parisienne incompétente en la matière, alors les chemins maritimes et connections fluviales, ferroviaires et autoroutières en Europe du nord et du sud ont été pensés et mis en place en conséquence, se sont organisés sans nous ! Nantes et Bordeaux demanderaient des investissement énormes pour seulement tenter de jouer dans la cour des grands. Rejouer n’est pas le propos encore moins car il aurai fallu d’abord savoir jouer!

Compter sur la France pour en faire autre chose m’étonnerait ! Cela me rappelle qu’il y a quatre siècles un certain Fouquet (Vaux Le Vicomte a eu la peau …du Breton) voulait faire un port, à Belle Île et environs, d’une taille et avec une politique à concurrencer et prendre la place de Rotterdam, mais s’était sans compter avec Colbert et la rivalité entre les deux ministres de Louis XIV. Colbert ministre paysan, a facilement gagné avec l’aide du roi paysan sur Fouquet, et s’est bien occupé de la Bretagne ! Le Rotterdam du 17ième siècle, est devenu ROTTERDAM! Belle Île est restée une île, avec d’autres, de plus en plus de villégiature. Les ports Bretons de plus en plus de plaisance. La Bretagne toujours un peu plus morte …si, si c’est possible ! Et davantage encore !

Le temps d’écrire ces lignes et la Loire Atlantique nous balance la version plaisance de La Turballe. Pour tous paraît-il !

Jacques
Mardi 21 novembre 2017

@ Paul chérel,

Je connais bien la relation de l'Etat Français avec ses port, bien que jeune à l'époque j'ai largement entendu parler du suicide du port du Havre qui faisait grève à tout va avec la participation solidaire des dockers de Amsterdam/Rotterdam quand les collèges de ces derniers accueillaient bras ouvert les bateaux qui ne pouvaient plus accoster au Havre...

A vrai dire, ce que fait la France avec ses ports m'indiffère...

Par contre, cela me gène énormément de voir que les Bretons (et le mouvement breton) acceptent et votent pour des gens qui se fichent des ports Bretons (s'il n'y avait que les ports) et qui sont très bien payé pour cela...

Et cela me gène de voir tout le buzz fait pour NDDL et pratiquement aucun débat pour le port de Nantes-St-Nazaire (qui ne peut développer aucune ambition du fait d'être séparé du reste de la Bretagne), ni pour Brest (ce dernier n'ayant besoin ni des PDL ni des Dockers Hollandais pour se suicider vu l'ambiance "ouvrier d'arsenal" sur les quais et l'ambiance socialiste dans les rues).

Que font les Nantais, savent-ils encore qu'il y a un océan à coté de chez eux? (il est vrai que le TGV parisien ne va pas sur l'eau...)

On est loin de l'esprit du port de Barcelone (la Catalogne étant à la mode en Bretagne) qui a prit le trafic de Marseille, les Catalans ayant une ambition affirmée pour leurs ports et leur pays (mais ça on ne constate que trop bien l'écart d'ambition entre les Catalans et les Bretons quelque soit le domaine...).

Tout ce gâchis dans l'indifférence est impressionnant...!

(J'évoquais aussi le sujet de l'Airbus A-380 dont personne dans le fameux mouvement breton semble avoir la mémoire...)

(On pourrait aussi évoquer Ubisoft, qui n'arrive pas à se développer en Bretagne... la Californie ou le Québec leur tendant plus les bras que nous... et ainsi de suite...)

Mon dieu, qu'on est loin de l'état d'esprit des Catalans...!

Écrire un commentaire :

Combien font 1 multiplié par 9 ?

Publicités et partenariat