Brezhoneg e Lannuon : ma n'a ket war-raok ez a war-gil ! Langue bretonne à Lannion, ne pas avancer c'est reculer !

-- Langues de Bretagne --

Communiqué de presse de Ai'ta ! Kreiz Breizh
Porte-parole: Collectif

Publié le 18/06/13 1:59 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Kemennadenn en div yezh - Communiqué bilingue

Strollad Ai'ta ! Treger a fell dezhañ kas e wellañ gourc'hemennoù da skipailh ti-kêr Lannuon abalamour d'an dibab graet gantañ evit 'pezh a sell deus ar brezhoneg. Seizh vloaz goude bezañ dibabet labourat evit tapet live 2 ar garta « Ya d'ar brezhoneg ! » o deus choazet hon pennoù bras ha kalonek ober ur pezh lamm war-raok... o sinañ adarre live 2 ar garta !

Ober a ra vat gwelet emañ an dilennidi war ar memes linenn, deus penn uhelañ ar Stad betek an traoñ, ha pa vefent deus an tu kleiz pe deus an tu dehou ! Brav eo gwelet anezhe tout o terc'hel d'o ger hag o poaniañ evel ma reont evit reiñ un dazont d'hor yezhoù ha sevenadurioù minorel. Marteze n'eo ket dav mont ken founnus all memestra ! Dreistordinal eo bet komzoù an aotrou Denis Orjol (Parti de Gauche) ivez p'en deus pouezet war ar fed emañ hor yezh e-maez al lezenn. Deuet eo gantañ avat ! Kredapl en deus ankouaet lâret ivez n'he deus mann d'ober en Lannuon, rakar amañ ne vez ket komzet brezhoneg, ha n'eo ket bet graet a-holl viskoazh !

Laouen-bras eo Ai'ta ! gant ar c'heloioù-mañ eta. Pell 'zo n'hon devoa ket bet tu d'ober un tamm tro en Lannuon, ha hir e kavemp an amzer. Diaes eo dimp profitan deus an amzer vrav, anat deoc'h, ha ne oaromp ket ken petra ober ! Setu, trugarez vras da skipailh an ti-kêr evit bezañ soñjet ennomp 'ta, ha kenavo... a-benn nebeut !

Le collectif Ai'ta ! Treger tient à féliciter chaleureusement le conseil municipal de Lannion pour son vote courageux concernant la langue bretonne. En effet, quelques sept ans après s'être engagé à obtenir le niveau 2 de la charte « Ya d'ar brezhoneg » (Oui à la langue bretonne), nos téméraires édiles ont décidé de faire un grand pas en avant… en re-signant le niveau 2 de la dite charte !

Il est réconfortant de voir que nos élus, du sommet de l'Etat jusqu'à l'échelon le plus local, et ce d'un bord de l'échiquier politique à l'autre, font preuve de constance et de détermination en matière de respect des engagements et de défense des langues et cultures minoritaires. A ce rythme là, il n'y a plus aucun souci à se faire pour l'avenir de notre langue ! Une mention spéciale pour M. Denis Orjol (Parti de Gauche) qui n'a pas manqué de souligner le caractère illégal de la langue bretonne. Encore a-t-il dû oublier de mentionner qu'elle est aussi et surtout illégitime, puisqu'il est évident que personne ne parle ou n'a jamais parlé breton à Lannion.

Ai'ta ! se réjouit donc de ces bonnes nouvelles car il y a déjà quelques temps que nous n'avions pas eu l'occasion de nous illustrer à Lannion. L'ennui et le dés½uvrement nous guettaient ! Un grand merci au conseil municipal pour ses intentions sincères, et à très bientôt.

Voir aussi :

mailbox imprimer