Brexit or not Brexit : quelques impressions londoniennes

-- Europe --

Chronique de JYLT
Porte-parole: Jacques-Yves Le Touze

Publié le 22/06/16 13:33 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Ayant eu la chance d'avoir en cadeau d'anniversaire, des places à l'un des méga-concerts de Coldplay à Wembley, nous en avons profité pour passer quelques jours à Londres et je voudrais ici juste partager quelques impressions.

Brexit or not Brexit....

Arrivés relativement tard à Londres après un vol retardé au départ de Nantes, nous avons pris un petit encas dans un pub près du stade de Wembley, pub submergé soudainement par une foule sortant du concert de Coldplay. Faute de place, un couple s'installe à notre table et on commence à parler... vous êtes d'où ? Ah vous êtes bretons ? etc. etc. La conversation s'engage et l'on apprend que lui est anglais, travaille chez Thalès, connaît bien la Bretagne, la DCNS, et votera pour le Brexit. Un peu surpris, j'ai tenté d'en savoir plus, les raisons exactes et je n'ai obtenu que des réponses floues mais surtout j'ai senti comme un ressentiment assez profond contre le «continent» ; en revanche, sa compagne, galloise, votera pour le maintien dans l'UE car «on est plus fort ensemble». Assez éloquent cette opposition Anglais et Brexit / Gallois et maintien. A la question de savoir si l’Écosse en cas de Brexit finirait par choisir l'indépendance, autant dire que c'était comme si j'avais agité un chiffon rouge sous leurs yeux.... Il faut bien entendu n'en tirer aucune généralisation mais je dois dire que voir un ingénieur travaillant avec des groupes européens se prononçant pour le Brexit m'a laissé perplexe et assez inquiet pour la suite ....

Le lendemain, la nouvelle de l'assassinat de la populaire députée travailliste du Yorkshire, Jo Cox, a réellement tétanisé le pays, les média et le personnel politique. Ce tragique événement aura-t-il pour conséquence de faire perdre le camp du Brexit ? Alors que Jo Cox se faisait sauvagement attaquer par un individu aux cris de «Britain First», Nigel Farage, l'odieux leader du mouvement populiste UKIP, présentait sa nouvelle affiche de campagne absolument ignoble jouant sur la peur des migrants. Les deux événements se passant quasiment au même moment, le côté malsain du camp du Brexit en est devenu encore plus évident.

L’Écosse huée...

Super concert de Coldplay en soirée avec 40.000 spectateurs dans ce très beau stade de Wembley. C'était quand même assez bluffant. Un truc à noter quand même et qui est peut-être symptomatique de quelque chose. Au début de la soirée, des messages du monde entier de fans de Coldplay étaient projetés sur les écrans du stade en provenance d'Argentine, du Canada, d'Espagne, etc. tous applaudis par la foule, puis vint un message en provenance d’Écosse qui fut véritablement hué par les milliers de spectateurs, le seul message à être hué. A croire que la fracture entre Angleterre et Écosse s'aggrave.

Londres, le cauchemar des talibans républicains français....

Bien que me rendant très régulièrement outre-Manche depuis des décennies, je ne vais à Londres qu'assez rarement, il y a une dizaine d'années pour la dernière fois. De ce que j'en ai vu la semaine dernière, Londres a conforté sa dimension de capitale globalisée (mondialisée), cosmopolite, multi-culturelle. En quelque sorte, Londres est devenue une New-York européenne. Soit dit en passant, un vrai cauchemar pour nos talibans républicains laïcards français : des étrangers partout, des turbans, des voiles de toutes sortes, des signes extérieurs communautaires, des croix, des kippas, le monde en résumé, tout ce que détestent nos ploucs républicains. Alors que se dégage un dynamisme incroyable de cette ville tant au centre que dans les «quartiers asiatiques» par exemple. Tout n'est pas rose notamment au niveau du logement mais l'atmosphère de Londres est incomparable. Une autre planète mais qui, en ce qui me concerne, me correspond beaucoup plus que la grisaille parisienne aux tendances autoritaires.

Voir aussi :
mailbox imprimer
logo
Démocrate, Lorientais, Breton, Européen, curieux du monde, de ses cultures, engagé pour la démocratie , la construction d'une Europe fédérale, l'émancipation de la Bretagne pour lui redonner toute sa place au sein des nations européennes..... Voilà, n'hésitez pas à commenter, à critiquer, à applaudir, à suggérer ! Voir aussi mon blog (voir le site)

Vos commentaires :

Peri Loussouarn
Jeudi 23 juin 2016

Très bien, très bien. . .

Tout cela est sympathique, les « remain » sont donc des gentils citoyens (sujets)

et les « leave » de méchants petits canards.

La vérité est sans doute plus contrastée.

Ma génération, née dans les années 70, élevée au biberon européen, « génération Erasmus » a qui beaucoup de choses avaient été promises, fait le bilan de cette construction européenne.

- Chômage, déficits, croissance nulle, plus de 14% des Français vivent désormais sous le seuil de pauvreté, c'est-à-dire avec moins de 1.002 euros par mois. Les politiques en faveur des ménages modestes n'ont pas réussi à compenser le ralentissement de la croissance.

- La démocratie : et bien là aussi, quel échec ! : on peut comprendre que ceux qui ont voté « non » en 2005 au référendum sur la constitution européenne se sentent trahis par le vote, par la voie parlementaire, du traité, parce qu’une majorité d’électeurs « avait mal voté ».

- L’ »autre Europe » : ils la promettent tous, à chaque élections européennes, mais on constate qu’il s’agit d’une construction libérale, inscrite dans le marbre, faite pour les élites, pas pour les peuples. Pour s’en convaincre, comprendre que ces élites sont déconnectées du peuple, il suffit d’avoir en tête les données suivantes :

- Commission Européenne : 37 385 fonctionnaires

- Un quart d’entre eux gagnent plus de 10 000 euros par mois , 214 gagnent entre 15 000 et 18 000 euros par mois.

- Le coût approximatif de la seule commission est de 1 000 000 000 euros !!!!!

(Ce sont ces fonctionnaires qui exigent la diminution du nombre de fonctionnaires en France par exemple.)

- Les fonctionnaires français européens ne sont pas assujétis à l’impôt sur le revenu.

- Le cercle culturel des institutions européennes réservé à ces fonctionnaires a couté 5 100 000 euros : resto, club de lecture (cela fait cher le livre) club de céramique (on croit rêver…) club de dégustation de vin…

- Ces fonctionnaires aiment faire des cadeaux à titre diplomatique : Factures : 36 860 euros chez le maroquinier italien Nazarello Gabrielli en 2009 (Ne rigolez pas, c’est vous qui payez !)

- Ces gens appellent les états européens à la rigueur.

- Frais de mission : 730 000 E par an soit 2000 euros / jour pour les déplacements & hôtel pour Barozo

- Retraite : concernant tous ces fonctionnaires : (qui exigent l’allongement du nombre d’années de cotisation à toute l’Europe) : Leur retraite est validée après 15 ½ années de cotisation.

- Ex : M. BUTARELLI, après un an et onze mois de service a pris sa retraite : 1515 euros par mois jusqu’à la fin de ses jours….

- Après quinze ans, ils peuvent partir avec 14 000 euros par mois…à vie !!!!!!

- En plus ils ne contribuent pas, ce sont les contribuables qui le font, c'est-à-dire vous et moi !!!

- Ils sont exonérés de cotisations.

Etc etc ….

Bref, un monde déconnecté de la réalité….

J’étais aussi à Londres, récemment, à Pâques, en famille : j’ai effectivement ressenti, comme vous, une ville pleine d’énergie. J’ai surtout ressentie une ville libre, dans un pays libre, qui laisse son peuple faire les choix, que la question porte sur l’indépendance de la nation écossaise ou sur la vision européenne.

La Grande-Bretagne : Un pays énergique, libre, démocratique, fier :

en somme, tout ce que l’Europe ne s’est pas donné les moyens d’être..

Jacques-Yves Le Touze
Jeudi 23 juin 2016

Mais le seul et vrai problème, ce n'est pas l'Europe mais le comportement des Etats eux-mêmes. Ce que fait "l'Europe", c'est ce que les Etats permettent de faire, c'est tout . J'ai toujours été pour la construction européenne et je le reste, je suis pour une fédération européenne, pour l'émancipation de la Bretagne au sein de l'Europe. On en est loin actuellement mais déconstruire le peu qui a été fait ne fera rien avancer. Pour le reste, votre argumentaire, on peut le décliner et de façon encore plus criante sur la situation française qui est bien pire.

Mickaël Cohuet
Jeudi 23 juin 2016

_ « (…) Londres a conforté sa dimension de capitale globalisée (mondialisée), cosmopolite, multi-culturelle. (…) des étrangers partout, des turbans, des voiles de toutes sortes, des signes extérieurs communautaires, des croix, des kippas, le monde en résumé (…) »

Cela doit être le Paradis sur terre alors, non ? Cela doit être génial de voir des adeptes du totalitarisme islamique (c-à-d. de « l’islam ») proliférer partout ! Pour le port de croix ostentatoires, laissez-moi rire. Concernant les kippas, je pense qu’il ne doit pas y en avoir beaucoup à se promener avec dans les quartiers devenus dar-al-islam (« les terres d’islam »)… Personnellement, je ne m’y risquerais pas avec la mienne.

Je vous invite à visionner cette vidéo : Tommy Robinson invité à l’Université d’Oxford y témoigne de son parcours. (voir le site) Édifiant.

Je vous invite à lire l’article de Soeren Kern publié dans Hudson NY sur « l'occupation sans tanks ni soldats » des villes européennes, traduit en français :

(voir le site) (24/08/2011). En complément : (voir le site) (08/07/2011).

Alors, ce n’est pas génial le « multiculturalisme » ?

_ « (…) tout ce que détestent nos ploucs républicains [français]. (…) »

Non, non, il y a aussi des ploucs d’indépendantistes bretons dont je fais partie, soyez rassuré.

Vive le Brexit* !

* À défaut d’un Breizhxit (5/5) qui serait un territoire hors de la France (fondamentalisme jacobin) et hors U.E. (post-démocratique ; pro-Grand Remplacement ; fonctionnaires devenus la nouvelle Nomenklatura du système avec ses privilèges, véritables gouffres financiers. S’ajoute à cela, la présence de nombreuses bases militaire US dans les pays membres de l’U.E. vassalisée de fait), hors de l’OTAN (sous-commandement des U.S.A.) et hors TAFTA (une belle saloperie ultralibérale « négociée » dans le plus grand secret, extrêmement défavorable aux européens auquel nous allons avoir le droit grâce à l’oncle Sam. Nivellement par le bas de toutes les normes européennes).

Jacques-Yves Le Touze
Jeudi 23 juin 2016

Aux dernières nouvelles, le paradis sur terre je ne sais pas où c'est ..... Mais il y a des endroits plus démocratiques que d'autres et je pense notamment que le respect de la diversité est un marqueur important du niveau de démocratie. Pour le reste, rien n'est parfait en ce bas monde mais je demeure démocrate, Lorientais, Breton et Européen, et les îles britanniques dans leur diversité et malgré leurs problèmes sont un monde où je me sens bien. Vous devriez adhérer au UKIP, vos propos sont quasiment ceux de Nigel Farage sauf sur les musulmans où vous êtes plus proche du Front National.... Le SNP, le Plaid Cymru, le Sinn Fein tous sont pour le maintien au sein de l'Union européenne.... Je me sens donc en bonne compagnie :=)))

spered dieub
Dimanche 26 juin 2016

Pour le Sinn Fein le fait que cette fois, il revendique un référendum pour l'Irlande du nord ,relève d'une posture stratégique .En république d'Irlande ce parti est plutôt anti communauté européenne du moins telle qu'elle existe actuellement ,c'est même un de ces principaux chevaux de bataille par rapport à ses concurrents

C'est un fait que les irlandais voir les écossais ont un état d'esprit plus proches des Bretons que les anglais ,dans ce sens l'interceltisme (relatif ) a été une bonne démarche .Cependant il est indirectement une des causes que la Bretagne est victime du joug francilien .En effet historiquement ,politiquement ,économiquement les intérêts de la Bretagne étaient et sont encore plutôt du coté de Londres et aussi du pays de Galles , Cornouaille

Malgré ce que nous avons subit de la part des saxons ,cette histoire n'est pas toute négative ,c'est subtil mais il y a eu du moins jusqu'à 1532 un e continuité politique entre le duché de Bretagne et le royaume d'Angleterre

A savoir ou l'armée bretonne a pu se réorganiser lors des invasions normandes ??? Lors de la guerre de succession de Bretagne ou s'est réfugié Montfort ,à Dublin ,ou Glasgow sans doute !!! bien que j'estime que c'est discutable de dire que le clan Penthièvre était anti Breton ,d'autant plus que cette guerre n'avait pas un caractère national français ou anglais à ses débuts ,Il l'est devenu simplement à la fin .Je pourrais continuer de donner des exemples même après la fin de l'indépendance bretonne ,jusqu'aux Bretons qui ont rejoints l'Angleterre en juin 40 ,créant le mouvement ar sao ,ils étaient encore dans cette logique qui nous vient du fond d'une histoire remontant à l'antiquité

Oui dans ce sens le brexit est une mauvaise chose pour la Bretagne pas une catastrophe ,du moins je l'espère Mais je suis aussi critique aussi vis à vis de la technocratie européenne ,son jacobinisme ,le poids excessifs de certains lobby qui entrainent la corruption ,son cout de fonctionnement abusif .

Cependant l''Europe devient le bouc émissaire facile à tous les problèmes des états qui se défaussent sur l'institution européenne pour masquer leurs carences ou leurs incapacités .,C'est d'autant plus vrai en ce qui concerne la France et une partie de sa classe politique qui à une démarche intellectuellement malhonnête dans ce domaine comme aussi dans d'autres .Non seulement ils trompent l'opinion (comme Farage sur le référendum ) mais pire cette logique pourrait ramener un état de guerre entre pays d 'Europe ,et c'est ce genre de tensions qui amènent du grain à moudre aux partis souverainistes de tous poils et hop on repart comme en 14 ????

ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 7 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.